Récit de la course : Trail des Glaisins - L'Olive 2010, par xavier74

L'auteur : xavier74

La course : Trail des Glaisins - L'Olive

Date : 3/4/2010

Lieu : Annecy Le Vieux (Haute-Savoie)

Affichage : 660 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

UNE SAISON DE TRAIL QUI PROMET !

l'olive ou le barman ?

C' est la question qu'on  se posait avec ma femme, une semaine avant la course...

Plus courageuse et témeraire que moi, ma femme décide de s'inscrire sur le long parcours;Pour ma part, trouvant que je n'avais pas assez fait de grosses séances   ...je décide de m'inscrire sur le petit parcours...Comme dirait ma femme, je joue "petit slip"....

Il est vrai que pour quelqu'un qui prétend faire du trail long c'est année.....ce n'est pas grave, ce n'est que le début de saison!

Donc nous voilà tous deux en ce samedi matin au départ du trail des glaisins. Trail organisé par l'USMA qui est une sacrée association, à qui on peut dire mercie de nous avoir concocté deux beaux parcours( avec  le bonheur de courir pour la petite LOLLY cette année.....)

Aprés avoir regardé le départ du grand parcours ,il me restait encore deux heures à tuer avec  une migraine qui me tarabustait depuis la veille( comme dit ma femme "tu as toujours quelque chose..." )J'essaye de trouver de l'aspirine mais niet... Alors je pars voir ma femme passer au pont de Naves. Une fois les cadors passés et beaucoup de traileurs et trailleuses (il règnent vraiment une bonne convivialitée et un bon esprit sportif) qui vois-je arrivé: ma petite femme....un petit bisous pour la forme et pour l'amour aussi et c'est reparti. Aprés ce court instant, il faut que je retourne au départ pour  me préparer. Arrivé au parking je trouve un copain qui  a pu me donner de l'aspirine...que du bonheur,  je n'est plus mal.

Aprés un quart d'heure d'échauff, me voilà sur la ligne de départ qui nous est donné par stéphane dit  "la rouille ". Un départ rapide comme tout le temps ou j'essais de m'accocher car je me dis que le long du fier aprés 400 personnes qui sont passés, ça ne doit pas être facile .

Me voilà dans le top ten de la course, je m'accroche tant bien que mal tout le long du fier ou c' est trés dure de relancer sur ce terrain trés glissant. Le palpitant lui n'arrête pas de monter, vivement qu'on attaque la montée du prés vernet pour que ça se calme. Une fois la montée entammée on rejoint les traileurs et traileuses du grand parcours, merçi à tous ceux qui nous laisse la trace et même aux autres qui ne pouvaient (ou voulaient) pas,  car je comprends qu'aprés ce qu'ils venaient de faire, ils commeçaient certainement à être fatigué. Me voilà ainsi au ravito ou je décide de boire un coca, pas facile tant je suis éssoufflé. Quelqu'un me dit alors que je suis 5ième, trés content de moi je repars mais voilà que trois traileurs foncent sur moi sans s'arreter au ravito. Erreur de ma part ou intox de de la leur, je ne sais pas mais cela m'a donner un bon coup de stress...je finis la montée du  col  du prés vernet en trombe ou je sens que derrière moi ça reste bien accroché. J'ai de nouveau en ligne de mire un concurrent du petit parcours devant moi, mais malheureusement on bascule dans la descente un peu boueuse.Etant seul, je me suis mis sur la retenue dans la descente par peur d'une chute, c'est alors que je me suis fait rattraper. Je me laisse doubler par un traileur qui est trés bon descendeur et à qui j'essaie de m'accrocher. Cela paiera car je reprends du chemin sur les autres de derrière.

Fini la descente et c'est reparti pour les derniers kilométres: Je me  dit que tout est joué et que je resterais à ma 6ième place mais erreur, un groupe de 4 traileurs me doublent et là je prends un coup au moral, un coup de bambou, un coup de massue enfin tout ce que l'on peut prendre....même les jambes ne veulent plus répondre. Enfin, j'essais de rester accrocher tant bien que mal jusqu'au bout ou j'ai pû doubler un dernier concurrent pour finir 10ième.

Mais rien que de finir la course,  d'être accueilli à l'arrivée comme on l'est par un homme aussi gentil et souriant que JM FONTANA, on ne peut se plaindre de quoi que ce soit, surtout quand on sait pourquoi on a tous courru ce week-end...

Voilà, 10 ième en 1h23 et des brouettes...mais ce n'est pas fini, il faut que j'aille chercher ma petite femme qui n'a pas fini...je change de tee-shirt et je repars dans l'autre sens. Je croise beaucoup de coureurs et  j'aperçois à travers leurs yeux que cela à était dure pour certains. D'autres me demande pourquoi je m'en rajoute: c'est pour aller chercher my love que j'aperçois au loin...Jean-marie l'accueille comme tous les concurrents...(et surtout les femmes:  elles tombent toutes dans ses bras...quel homme ce Jean_marie!...)

Félicitations à tous les finischers...

A+ sur un prochain trail 

LE NIVOLET-REVARD

 

 

1 commentaire

Commentaire de jième posté le 18-07-2010 à 11:47:00

Un récit comme on aime, simple et touchant.
Xavier fait partie de tous ces nombreux traileurs des glaisins qui courent pour faire un temps bien entendu, mais aussi pour la bonne cause.

Merci Xavier pour ce beau C.R et grosses bises à ta charmante et courage épouse.

Jième

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !