Récit de la course : La Ronde des Trois Moulins - 15 km Nature 2010, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Ronde des Trois Moulins - 15 km Nature

Date : 30/5/2010

Lieu : St Jean Sur Reyssouze (Ain)

Affichage : 835 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Le moulin vert.

Le moulin vert. 

 

Une course nature est proposée avec les traditionnelles  courses sur route de St Jean sur Reyssouze. Longue de 15 kilomètres, elle parcourt les chemins environnant en une seule boucle relativement plate.

 

 


 

 

Pas beaucoup de monde sur ces épreuves, à cause du temps.

Il pleut et ne fait pas beau en ce dimanche matin, fête des mères.

 

Je retrouve pas mal de personnes que je connais. A l’inscription, je suis avec Jean Louis et Patrick de mon club. On nous file un tee shirt technique mais malheureusement de taille unique. Il ne me va pas comme un gant. Il ne me vas pas me voir longtemps.

 

 

 

 

 

 

Dommage qu’il n’y ai pas 2 tailles, au moins.

On file se préparer.

Il y a Véro d’Ambérieu Marathon avec qui je taille un bout : qu’est ce que t’as fait ? Qu’est ce que tu vas faire ? Ca parle courses.

Je croise Yves Vercellis, Jérome Joly, David Goy et plains d’autres.

 

La première course de 10 kms et quelques, un quart de marathon, est déjà partie et est sur le point de se terminer pour les premiers.

 

La ligne de départ est en haut, me dit Hervé de Bourg. Nous partons avec les gars du 20 bornes.

On nous fait reculer vers une ligne fictive car nous étions sur le départ du 10.

 

Les grosses pointures sont là malgré les 80, 90 personnes que rassemblent ces 2 épreuves.

Il y a Georges Ribeiro toujours aussi sympa, Philippe Robin concentré. Ils finiront main dans la main, Georges ayant attendu Philippe un peu moins bien, pourtant proche de son défit sur marathon.

 

Le départ est imminent et après les petites explications sur le parcours de l’orga, nous entamons notre progression.

Cela par vite et après quelques hectomètres, les 20 taillent à droite et les naturistes du 15 à gauche.

 

Nous ne restons pas longtemps sur la route et rentrons sur des chemins.

 

Je suis avec Véro. Jean Louis et Patrick sont derrière.

Je ne sais pas quelle tactique à adopter, alors je cours et pis c’est tout.

 

Véro est un peu plus lente et je la lâche. (le lâche).

 

Les chemins sont de plus en plus boueux et après quelques zigzags pour éviter les flaques, je rentre dans le vif du sujet en m’enfonçant le pied jusqu’à la cheville dans la boue et l’eau.

Elle est froide ce matin ? N’est-il pas ?

Je continue, chaussette trempée, ma coursette.

Je me sens bien et ma place est faite.

Je suis avec Yves et au gré des virages et ravitos nous retrouvons côte à côte.

 

20 minutes et Jean Louis me rattrape et part avec Yves. Je les vois diminuer petit à petit et disparaître de mon champ de vision, de ma ligne de mire, au gré des méandre du chemin.

Il me reste moins de trois fois comme ça encore.

J’estime mon temps final en dessous de 1h20 quand même, faut pas déconner.

Quelques brefs passages sur la route et les chemins dans la verte sont de retour.

On se prend une averse ( ça faisait longtemps)

Sympa comme parcours.

 

Je cours parfois au milieu du chemin mais ça glisse tellement que mes pieds partent n’importe où. Je reste donc dans les traces de tracteurs du chemin.

 

J’ai mon coup de blues et je ne veux plus avancer. Enfin la tête veux mais pas le reste.

Je paye cash le manque d’entraînement dû au boulot ces derniers temps :

Plus le temps, plus envie.

Ce n’est que normal donc que je me fasse doubler, enrhumer par d’autres concurrents.

Patrick me passe à son tour en m’encourageant, lui. 55’ de course.

Ils sont 4, 5 à me dépasser. Ca suffit et je serre les crocs pour que cela cesse.

 

Il repleut mais on est à l’abri sous les branches.

On double des marcheurs qui se trimbalent avec de grands ponchos.

Un champ de vaches est sur notre gauche. Les animaux sont heureux et courent vers moi.

J’entends haleter derrière moi. C’est Véro qui revient.

Elle me passe juste avant un point d’eau.

Elle taille sur la route.

Ca descend et j’essaye de la suivre en vain.

Là bas en bas je crois reconnaître le final alors j’allonge.

 

On tourne après le pont dans le champ de blés. Au loin c’est un des parking, donc c’est bientôt la fin.

J’envois un grand coup et rejoins Véro.

Nous longeons la rubalise.

Je ne sais pas si on est du bon côté me dit-elle.

On rejoint la route et elle demande si c’est encore loin.

Mais non c’est fini.

Elle sprinte. Je la suis de près et nous coupons la lige en 1h12’.

 

Elle gagne chez les féminines. Nous somme 24 et 25°.

Les filles ont une rose et pour tous un sac en plastique avec eau, pain d’épice, gâteau, barre, etc.

Jean Louis et Patrick ne m’ont mis que 2 minutes finalement.

 

Je suis content de ma course malgré le peu ou plutôt le pas du tout d’entraînement.

 

 

La douche va faire du bien car on est blindé de boue et les mollets sont tapissés d’argile.

Les chaussettes et short sont marrons, les trails pèsent quelques grammes de plus.

 

Un petit tour au résultats. Je taille la bavette avec les gars de Coligny, dont bérêt vert, l’orga de la montée des jonquilles, sympa.

 

Bonne première édition. Boueuse, certes, mais c’est ce qui en a fait son charme.

 

 


 

4 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 04-06-2010 à 23:11:00

Quel temps de merde, vient courir dans le sud Gilbert, il faisait +25° et donc un beau soleil, et 1500 participants.Allez vient dans le sud Gilbert, ça me fera plaisir de te rencontrer.
Merci pour ton récit;

Commentaire de fulgurex posté le 05-06-2010 à 09:12:00

Tu as choisi le parcours "naturiste"...mais tu ne nous dis pas à quel moment tu t'es mis tout nu! Sous la pluie, c'est peut être mieux, les vêtements ne collent pas.
Belle course au moral!
Et pour le Tee Shirt, tu n'as qu'à faire une taille normale comme moi! Enfin, plus petite ;o)

Commentaire de Eric Kb posté le 05-06-2010 à 14:39:00

Commentaire de Eric Kb posté le 05-06-2010 à 14:44:00

J'ai buguer en me loguant !!!

Je vais me faire gronder par Jacques pour n'être pas venu la faire cette course :-) et en plus, en te lisant, je me dis que j'aurais mieux fait de venir, j'aurais la peau des cuisses toute douce grâce à la boue !!!
Petite précision, les deux premières places vont à deux EVASION TONIQUE :-) Yesssss
Merci pour ton Cr

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !