Récit de la course : Semi-Marathon de Dôle 2010, par fulgurex

L'auteur : fulgurex

La course : Semi-Marathon de Dôle

Date : 10/10/2010

Lieu : Dole (Jura)

Affichage : 1038 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Faire un temps

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

2 autres récits :

Une course sur route! Depuis combien de temps n'ai je pas remis mes runnings en compétitions?...?

les photos vont bientot venir...

Bon, ce coup ci, il faut pimenter cette course. Je suis décidé à tenter un record.

J'y suis déjà allé en 2006 pour faire 1h35'56'', mais au printemps 2009, j'ai réussi à passer sous les 1h29 (à ma montre) à Nuits St Georges.

Ma belle cote rodio sur le trail d'Alésia (1184) me pousse à tenter le 1200. Un rapide calcul sur le site de Bruno Heubi m'annonce 1h27! Gloups. Ça fait du 4'07'' au kilomètre.

 

Philippe m'annonce avoir déjà fait 1h28, je me sens plutôt en forme, alors pourquoi ne pas jouer le jeu.

Je me prépare un beau tableau de temps de passage et tout et tout.

 

Le départ est à 1h15. L'horaire n'est pas le meilleur à mon goût: la matinée est courte pour vraiment faire quelque chose, le bricolage se limitera à un nettoyage du jardin. Le repas aussi sera limité à un plat de riz à 11h00. Et il fait chaud (comme d'habitude) à Dôle. 20°. On n'est plus habitué.

 

Le départ de la maison se fait un peu à l'arrache et on a 5 minutes de retard quand on retrouve Pat patientant gentiment sur un banc pour le covoiturage. Zou! Direction l'autoroute et Dôle.

Arrivé en ville, je fais mon malin et prends un raccourci... et je me perds. 2 ou 3 hésitations plus tard, nous sommes sur le parking. Jupette garde le chien, Pat et moi filons aux inscriptions avant qu'il ne soit trop tard. Nous arrivons à temps et même, il reste des maillots. Superbes maillots techniques de marque! Bravo l'organisation.

 

On retourne à la voiture, on se change, on s'affute et c'est déjà l'heure de retrouver les copains sur la ligne de départ. Jurassik runner vient me saluer. La dernière fois que nous nous sommes croisés, on courait dans 2 cm d'eau sur le semi de Beaune... je ne l'ai pas reconnu tout de suite ;o)

  

Je me place devant, à coté de Laurent, mon copain d'entrainement de la semaine. Lui, veut se rapprocher des 1h30.

 

Le départ est donné pour un premier tour de stade. Ça part vite, j'essaye de me calmer, je me connais, je pars toujours trop vite. Mais quand même, comme je n'aime pas butter sur les pieds des gars devant moi, je double et je pars modérément (beaucoup trop) vite. Je salue Laurent « à tout à l'heure! »

 

Le premier kilomètre passe trop vite pour que je le vois. Tant pis, je me chronométerai au deuxième...

Je cherche des yeux ma Jupette et notre mascotte. Je les découvre, cachées derrière une voiture.

Bon, la photo, ce sera pour le prochain tour...

 

On repasse sous l'arche de départ. Ligne droite goudronnée, on est déjà en file indienne. Le vent est de face, j'essaye d'être sioux en me cachant derrière quelqu'un. Mais cet indien court trop vite pour moi. Il file comme une flèche, je me laisse distancer.

 

Km 2, je regarde ma montre: 7'26''

ça y est! J'ai encore déconné! Je devais passer en 8'15''.

Je ralenti un peu pour retrouver un rythme. Mais, on est le long du canal, une grande ligne droite. Je sens que ça va être dur. D'ailleurs, j'ai déjà l'impression d'être dans le dur.

 

Km 3: 4'17''

je suis dans le bon tempo

 

km 4: 4'14''

toujours bon. Je passe à l'épongeage et je me mouille avec deux éponges. Il fait chaud! On tourne à gauche et voilà la côte. Je serai surement en retard au km 5, mais après, il y a la descente, je me referai.

 

Km 5: 4'30''

Qu'est ce que je disais? Pas grave. Mais c'est fastidieux.

 

Km 6: 4'19''

là, avec la descente, j'aurais du être plus rapide...

 

je rate le km 7,

 

Km8: 9'11' pour 8'15

Comment j'ai fait pour perdre 1 min sur 2 km? Je bats plutot sous les 168 puls qu'au dessus de 170. Quelques puls d'écart et tant de temps? Mais j'ai du mal de me forcer. Pas dans les jambes, dans la tête. Je me dis que j'ai raté mon record, je vais peut être attendre Laurent... Allez courage relance! Mais ça ne repart pas.

 

Km 9: 4'40''

ça continue! Encore plus de 30'' de retard. Et voilà les drapeaux du 1h30 qui me doublent....pfff mal barré, vraiment mal barré.

Mais voilà Laurent qui me rattrape. Cela me redonne un peu de jus.

 

Km 10: 4'38''

Vraiment, je n'arrive pas à décoler. Pourtant, je suis au 10 km en 43'18''. « c'est bien, mais pas suffisant » comme ils diraient à Groland.

Sur le tour du stade, j'aperçois Jupette en train de caresser Vanille derrière un gros bloc de béton. Tant pis, la photo, ce sera pour l'arrivée...

 

Km 11: encore 4'38

J'ai bu un peu vite au ravito que je viens de passer et j'ai une douleur à l'estomac. Je vois Laurent qui file sur la ligne droite du départ. Je suis 200 m derrière lui et impossible de le remonter.

 

Km 12: 4'42

ça semble être ma vitesse de course aujourd'hui!

 

Km 13: 4'27

Me voilà reparti sur un meilleur rythme. Et je me rapproche doucement de Laurent.

 

Km 16: 13'29'' pour 12'22'', moins d'une minute sur 3 km. Ça fait du 4'30'' au kil.

C'est pas terrible, mais c'est mieux.

Je sens que je commence à récupérer. Le moral reviens, et je commence à doubler. Et Laurent est à portée de main.

Peu avant le km 17, Laurent s'arrête devant moi au ravito pour boire et se mouiller. Je l'encourage sèchement. Il est derrière moi au km 17.

 

km 17: 4'29''

Je suis toujours sur le rythme du 4'30''. J'avale un gel 'booster'.

 

Km 18: 4'16''

Je ne crois pas que ce soit le gel, plutôt que le sol est gravillonné, j'aime mieux. Et puis, depuis quelques kilomètres, je me suis surpris avoir mal aux muscles abdominaux dorsaux. La course sur route m'a fait me redresser en regardant loin devant, alors qu'en trail, je suis penché en avant pour regarder quelques mètres devant moi l'état du sol. Depuis que je me force à regarder le sol plutôt que devant, je sens que cela va mieux et je n'ai plus mal au dos.

 

Km 19: 4'21''

la fin est proche. Je me projette déjà en train de faire le dernier tour de piste...

 

km 20: 4'56''

Je ne sais pas si c'est la petite côte pour passer au dessus du canal ou si j'ai révé trop fort, mais je ne comprends pas ce temps intermédiaire...

On m'annonce 1h29 de course « ça va être dur de faire moins d'1h30! ». J'essaye d'accélérer.

Je double encore un coup avant de rentrer dans le stade.

Il faut encore faire un tour de piste synthétique. C'est agréable, et j'aime ça. Je me prends pour Mimoun en 56 et je soigne mon style. Mais aucun Australien pour m'acclamer...

Au dernier virage, je vois Laurent qui entre dans le stade. Je passe sous l'arche finale en 1h33'15''

 

Jupette est déjà en train de se préparer pour le 10 km. Tant pis, la photo, ce sera pour la prochaine fois...

  Et alors?Une pauvre cote rodio de 1124!  

Mais ce n'est pas grave. Je vois où j'ai des progrès à faire: le mental et la régularité.

 

Bravo à Patrick qui a amélioré son record du semi!

5 commentaires

Commentaire de seapen posté le 12-10-2010 à 11:48:00

Bonjour Fulgurex. J'ai bien aimé lire ce récit chrono et les sensations tout du long du semi de Dole auquel j'étais inscrit sans y participer. Je n'ai pas de conseils à te donner pour une performance assurée mais je reprendrai seulement tes propos : "progès à faire mental et régularité". Salutations.

Commentaire de totoro posté le 12-10-2010 à 12:46:00

Merci pour le récit ! Tu n'as pas rempli ton objectif mais ton chrono est très respectable ! La "chaleur" n'a pas dû aider non plus !

Commentaire de raspoutine 05 posté le 12-10-2010 à 12:58:00

Sympa le récit ! On se croirait en live !
Ça donne une bonne idée du vécu de ta course et on est loin de s'y ennuyer, encore un effort et le lecteur aura besoin de souffler tellement tu enchaînes les kilomètres à une vitesse plus que sérieuse !
Jolie perf (même sans record) et merci pour la prose !
Raspa

Commentaire de francois 91410 posté le 12-10-2010 à 13:32:00

pas Drôle ton semi à Dôle ...

Bon, en même temps, c'est l'intérêt d'un record : on en chie tjrs un peu pour le battre !!
Jusqu'au jour où on se rend compte qu'on ne pourra plus jamais le faire ...
Snif !

Merci pour ce CR "détaillé au kilo" près! A+

Commentaire de CROCS-MAN posté le 12-10-2010 à 13:33:00

c'est pas mal ça Fulgu, BRAVO et merci pour ce super récit, les 1h30 ne sont pas loin.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !