Récit de la course : La Foulée des Monts d'Or 2012, par Touffe

L'auteur : Touffe

La course : La Foulée des Monts d'Or

Date : 22/1/2012

Lieu : St Germain Au Mont D'Or (Rhône)

Affichage : 685 vues

Distance : 25km

Objectif : Faire un temps

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

16 autres récits :

La foulée des monts d'or, ou comment bien lancer 2012

Bip Bip Bip... 6h20, le réveil sonne, que c'est dur... Mais il faut souffrir pour... quoi au fait? Bon tant pis, c'est parti pour la foulée des monts d'or 2012, une grande première pour moi! Croisons les doigts pour que la météo soit avec nous ce matin...

 Je sors ma tête du paté, pti dej'! C'est pas le tout mais faut se dépêcher, je compte me rendre sur les lieux en train donc le tout c'est d'être à l'heure sur le quai, il n'y en a qu'un...

J'hsésite entre un assiète de pâtes et des tartines, finalement l'estomac l'emporte: ca sera les tartines avec une bonne potion magique à base d'oranges fraiches, citron et banane pour avoir la patate. Tout semble bon, je rassemble mes petites affaires et je saute dans les chaussures, direction la part-dieu. J'arrive avec 10 minutes d'avance, le train aussi: génial, pas besoin de se cailler sur le quai!

Ca y est, j'arrive à St Germain, normalement le départ est juste à côté de la gare. Je vois d'autres coureurs sortir du train, l'un d'eux m'interpelle, il ne sait pas où est la salle, je lui dis de faire la route avec moi. J'en profite pour discuter, il vient de Paris! Moi qui pensais qu'il n'y aurait que des gens du coin... C'est la première fois qu'il fait une course aussi longue, ni avec autant de dénivelé, j'en profite pour lui donner quelques petits conseils pour bien gérer sa course. Je note pour moi même que les conseils ca ne vaux pas que pour les autres...

Finalement nous voilà à la salle, on se souhaite une bonne course. Direction le retrait des dossards puis un petit coup d'oeil au parcours et au dénivellé (surtout le dénivellé ^^) 710m, ca commence à faire... Ca commence sur les chapeaux de roues! 8 Km à grimper, un petit bout de descente puis une nouvelle montée: je note de ne pas me faire avoir à tout envoyer dans la descente en croyant avoir terminé la partie coriace. Ensuite ca a l'air relax, une longue descente avec quelques petites montées qui paraissent ridicules avant de remonter pendant 2km aux alentour du 20ème pour terminé en descente. Le parcours me plait, ca ne semble pas trop difficile. Bon, il est temps d'étalonner l'altimètre, ca devrait servir aujourd'hui...  Je suis bien, je décide de ne pas regarder le chrono avant l'arrivée, je me fierais à l'altitude et aux bornes kilométriques pour gérer mon effort.

Je m'étais fixé 1h55 comme objectif, ca me semble quand même un peu dur, entre 2h et 2h05 ca sera déjà pas mal, surtout qu'une amie était de passage sur lyon jeudi et vendredi: l'abus de restos lyonnais et mon passage à la taverne du perroquet bourré 2 jours avant risquent de se rappeler à mon bon souvenir... Mais quand est-ce que j'apprendrais à dire non?.....  

Le temps à l'air avec nous, j'opte pour un t-shirt à manches longues un peu chaud, je passe mon maillot de la saintexpress par dessus pour avoir un peu plus chaud (et un peu pour la frime...) je m'arnache avec mon sac à dos, des ravitaillements sont placés tous les 5km, mais on n'est pas à l'abris d'un coup de barre en route donc autant avoir quelques munitions...

8h35, il faudrait penser à ne pas s'encrouter! Je vais boire un petit café dehors, je tombe sur Régis, mon collègue de boulot qui est là avec un ami, on discute un peu, il me demande un peu comment je sens la course au niveau difficulté. Je lui explique qu'il faut compter plus de temps que pour un semi, environ 30 minutes je pense, je donne les conseils habituels: ne pas partir trop vite, ne pas s'enflammer et attendre la descente pour lâcher les chevaux. Je vais quand même aller m'échauffer un peu quand même, le départ est dans 15 minutes!

Je trottine quelques minutes histoire de ne pas être trop froid, mais je ne force pas, la course est assez longue pour me permettre de partir calmement. Je me place sur la ligne, je vais essayer de partir dans les 1er pour une fois, ca m'évitera de doubler les trainards! (prétentieu!) Bon finalement c'est loupé, plein de monde se mets devant moi, il avancent même de 5m par rapport à la ligne d'origine! Non mais qu'est ce que c'est que ca messieurs les organisateurs??? Bon c'est pas grave, il fait beau et chaud (7°), la course semble chouette, et en plus je n'avais pas prévu de partir vite...

Une petit mot sur l'organisation et Pan! C'est parti! 

J'essaie de doubler quelques personnes mais les rues sont étroites, pas facile... Je vois des mobilettes passer comme des furies à côté de moi, il savent qu'on part pour 25km et que ca grimpe pendant les 10 premier? Je rigole doucement dans ma barbe, à mon avis je les reverrais bientôt... Ca commence à grimper, pas trop fort pour commencer, c'est bien, ca me permettra de monter progressivement en température. Je garde un oeil sur l'altimètre pour surveiller ma progression: déjà 100m d'avalés, j'aperçois la borne des 2km, le rythme est élevé, j'espère que je vais tenir jusqu'au bout...

Les coureurs autour de moi semblent à la peine, ca souffle pas mal, j'en double même un qui bave déjà! Tiens? Une descente? Déjà? Je ne l'avais pas vu sur le tracé, mais c'est toujours bon à prendre! Aller, tout va bien, je lâche la bride! C'est parti pour la remontée, je double pas mal de monde, c'est toujours bon à prendre!

Fini la rigolade, encore un peu de montée! l'altimètre m'indique 300m, on doit monter jusqu'à 550, celle-ci risque d'être costaud... Voilà le panneau des 5km, 1er ravito! Un verre d'eau et une banane et ca repart... enfin pas si bien que ca, la banane ne passe pas, tant pis, j'éviterais de manger aux prochains... Après tout, 25km, je n'ai besoin que d'un peu d'eau si tout se passe bien!  La montée se poursuis sur un petit sentier dans les bois, vraiment sympa! Nous voilà en haut, c'est parti pour la grande descente avant la dernière grosse montée. L'envie est trop grande: j'envoie la sauce dans la descente, on verra bien comment ca va après ca!

Je réalise que je double beaucoup moins de monde d'un seul coup, ca c'est bien écrémé! La dernière montée se passe vraiment bien, c'est miraculeux! Finalement mes heures d'entrainement à fourvière et dans mes colines bourguignones ne sont pas inutiles!

10km, second ravito puis la grande descente jusqu'à l'arrivée, le moral est là, ca devrait être tranquile jusqu'au vingtième (au moins)!

J'attaque la descente à fond les ballons, nous sommes à St Cyr, il me semble avoir entendu parler d'un mur ici mais il n'apparaissait pas sur la topo, ils ont du le supprimer du parcours... ahhhhh non en fait! Quant ils parlaient de mur, ils ne se trompaient pas, que c'est dur! Je double encore deux ou trois coureurs, ca donne un peu de courage! Tiens? Je me fait redoubler par un coureur aux chaussures orange, il a l'air en forme, ca fera un bon lièvre pendant quelques kilomètres! Finalement il m'emmènera même jusqu'à l'arrivée. J'ai misé sur le bon cheval pour une fois!

Ca continue de descendre, la fraicheur semble être partie, nous voilà aux 15km, il y a aussi le point de relai, je me prépare à me faire dépasser par des coureurs frais, ca va faire mal mentalement... J'encourage mon lièvre aux pattes oranges qui semble accuser un peu le coup, je passe devant lui, j'entend sa respiration dans mon dos, il s'accroche le bougre! Tant mieux, j'aurais bientôt besoin d'un coup de boost moi aussi... Tiens d'ailleur ca remonte (déjà??) ca commence à devenir dur... j'aperçois un virage en haut, ca sent bon la descente! Aahhhh, non, loupé, ca continue encore un moment, et c'est vraiment raide... Encore 9km vous dites? Pfiou... Ca y est, voilà le sommet, j'accuse le coup, je suis livide, je frissone un peu, aie voilà le coup de barre...

La descente commence, je serre les dents, mon lièvre me passe devant avec un petit mot d'encouragement, merci mille fois, ca m'a remis dans la course! Je m'accroche dans son sillage, je regarde les quelques visages autour de moi, les autres n'ont pas l'air tellement mieux, c'est déjà ca! nous voilà à Curis, avec la borne des 20km et le dernier ravitaillement, je préfère le sauter, l'estomac ne m'a pas l'air au mieux, je me rattraperais à l'arrivée, il parait que c'est le festin les autres années!

Je me prépare à la dernière montée, ca ne devrait plus tarder... Finalement nous y voilà, ca commence tranquilement puis ca se durcit. Décidément, mon lièvre n'est pas un grand grimpeur, mais il descent très bien, à nous deux on fait une bonne paire! Je profite d'un petit regain de forme pour repasser devant, j'essaie de maintenir le rythme, l'arrivée est proche, c'est trop tard pour s'économiser! Un petit groupe se forme autour de nous, je me prépare à serrer les dents pour le dernier kilomètre, ca risque d'aller vite! Nous voilà en haut, encore une fois je coince un peu et mon ami aux souliers de feu reprend la tête des opérations, je me fait légèrement décrocher, je suis une vingtaine de mètres derrière, mon petit dej cherche à faire le voyage retour... Que neni! reste avec nous! Aller, moins de 2km, ce serait bête de craquer maintenant, je fais un petit effort pour recoller, voilà la dernière borne, j'essaie encore d'accélérer, la descente fait bien mes affaires! J'ai l'impression que chaque virage sera le dernier mais... non! Finalement nous y voilà, dernière ligne droite, ca y est! Tout le monde est à bloc, finalement mon lèvre et moi passons la ligne en même temps, c'est pas beau ca?

Le speaker annonce notre temps: 1h53, je suis bluffé! 

Nous discuttons une grosse dixaine de minutes et sommes acceuillis avec des godets de soupe au potiron bien chaude et du vin chaud, elle est pas belle la vie? Plus qu'à se restaurer et se réchauffer Il fait quand même froid quand on s'arrête! Je discutte avec les gens de l'organisation (vraiment gentils), j'en profite pour les complimenter, c'est vrai qu'ils ont assuré! Tiens voilà le classement! 37ème à égalité avec les 36 et 38èmeIncroyable! Moi qui pensait que le top 100 serait difficile à intégrer....

Sur cette bonne nouvelle, je m'en retourne à la vie lyonnaise par le train en mettant une petite croix dans mon agenda pour revenir l'année prochaine! 

6 commentaires

Commentaire de lalan posté le 22-01-2012 à 16:50:28

Belle pérformance,de la ténacité,ta rien laché.félicitations

Commentaire de Arclusaz posté le 22-01-2012 à 17:10:08

Bravo, quelle course !

Commentaire de DROP posté le 22-01-2012 à 18:33:02

Tu as écrit ce récit aussi vite que tu as courru ;-)
Perso, je suis parti derriere et je suis resté derriere.

Bonne recup

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-01-2012 à 06:40:05

Jolie course. Bravo !

Commentaire de tidgi posté le 23-01-2012 à 23:02:08

2012 est bien lancé en effet.
Bravo pour ta course !
Elle était bien la soupe au potiron, hein ?

Commentaire de Touffe posté le 23-01-2012 à 23:30:40

Merci à tous! C'est vrai qu'elle était top cette soupe de potiron ^^

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !