Récit de la course : Trail Hivernal de la Moselotte 2012, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Trail Hivernal de la Moselotte

Date : 26/2/2012

Lieu : Cornimont (Vosges)

Affichage : 1262 vues

Distance : 25km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Trail de la Moselotte by Poucet

http://traildelamoselotte.fr/index.php/sinscrire/liste-des-inscrits

Pour une première édition les 500 dossards du Trail de la Haute Moselotte sont partis comme des p’tits pains, les inscriptions étaient closes plus d’une semaine avant l’épreuve. Voila une course qui à trouvé un bon créneau dans le calendrier, et qui est promise à un bel avenir.

Julien François et ses copains vosgiens du COHM avaient prévenus, ce Trail de la Haute Moselotte serait organisé dans le plus pur esprit du trail, sur le principe de l’auto suffisance, avec un seul ravitaillement “de secours” au 2/3 du parcours. Dans ces conditions j’avais opté pour le camelback pour trimbaler le matos obligatoire, la reserve d’eau et quelques gels ...

Avec tout juste quelques degrés et un ciel gris gris, la plupart des coureurs avaient optés pour la tenue hivernale. Mais on pouvait croiser quelques temeraires en court …. Compte tenu des inévitables changements de surface, j’avais laissé les yaktrax au garage pour cette fois.

Ca fleurait bon le terroir sur ce “petit” 25 bornes et 1100 m de dénivelle, avec un parcours superbe, sauvage et technique, rendu plus difficile encore par un terrain alternant les longues portions dans la neige globalement molle et fondante, parfois profonde, les sentiers boueux et glissant, et même quelques portions de bitume …… Il fallait être complet et tenir sur ses canes pour rejoindre le gymnase d’arrivée, après une dernière descente d’enfer.

Après 200m de bitume, le ton était donné : la horde était lâchée au travers d’un pré hyper pentu, ou il fallait déjà pousser sur les cuisses et s’agripper à la végétation. Passage dur d’entrée, mais toutefois pas assez long pour étalé suffisamment le gros peloton avant d’attaquer le premier single …. Gros bouchon pour prendre sa place, et pas mal de piétinement sur les premières rampes. Ensuite, ce ne que du bonheur !!!! Je connaissais bien sûr les classiques aux alentours de La Bresse et Gérardmer pour y avoir souvent promené mes running et grimpé les cols à vélo. Mais j’ai découvert avec gourmandise ce secteur inédit sur les hauteurs de Cornimont et Saulxures.

L’un des moments forts restera cette folle montée vers le Haut du Roc, deuxième grosse difficulté de la journée, par un sentier très technique, avec des lacets et des escaliers rocheux glissants à souhait. Je naviguais alors dans les parages de la quatrième féminine, et nous avons recollé sur la troisième …. Qui d’ailleurs m’a un peu glissé dessus dans les derniers passages rocheux. Hi hi hi …. Le genre de truc qui ne risque pas d’arriver sur la route !!!

Comme ça temporisait sur le replat, j’ai sauté le p’tit troupeau en taillant au plus droit hors trace pour attaquer la descente bille tête …. Excellent cette descente, mais fallait mieux être devant …. A entendre les gloussements derrière, il a du y avoir quelques vautrages.

Passage à blinde devant le ravito du kilometre 14, où il y avait pas mal de monde à l’arrêt. Pas d’hésitation pour moi : la poche à eau et quelques gels me permettrons de rallier à-coup sûr l’arrivée sans problème. J’embraie à fond, avec de bonnes sensations et l’impression d’avoir fait un bon trou. Et pourtant, il y a tout un groupe qui recolle dans le dernier bout droit sur le bitume, avec deux nénettes qui bastonnent pour la troisième marche du podium …. A toi, à moi dans les relances, belle bagarre des filles qui double et me redouble, chacune à tour de rôle.

Au passage à Saulxures je suis pointé 145ème, et je remonte les filles qui semblent payer la baston dés les premières rampes de la dernière grosse montée. On a passé les 2h30 de course, je suis toujours bien et je reprends régulièrement du monde. Cette dernière difficulté nous amène à la Tête de Zefeut . C’est toujours aussi joli, il y a quelques spectateurs avec des cloches à vache …. Purée, qu’est ce c’est bon !!!

Dans l’un des derniers passages raides, alors que tout le monde marche, je sens un souffle se rapprocher …. Wouahhh, une autre nénette reviens de je ne sais ou et nous passe tranquille, en trottinant, facile. Je pensais bien recoller, pour le fun, dans la dernière descente. J’ai bien trouvé quelques gars à l’agonie, mais même en lâchant la sauce, rien à faire : la miss (une p’tite belge) à super bien géré son affaire, chapeau. Je termine finalement 110ème en 3h18 …. avec la satisfaction d’avoir passé une très bonne journée.

Je retrouve le jeunot Franzoi autour du ravito d’arrivée … M’as encore mis quelques minutes le jeunot !!! La prochaine rencontre est prévue au P’tit Ballon, avec 20 bornes de plus …. Le vieux reviendra t il sur le jeune ???? Pour l’heure on parle de nos projets respectifs …. Pour Franzoi qui est loin d'être un p’tit slip, ce sera la 6000D !!! Eh ben mon garçon, en voila objectif qu'il est beau !!!


Un peu plus tard je retrouve les jeunes de Rouffach qui ont fait une belle perf ….. Jean Yves, qui m’a embarqué pour l’aventure du Verbier St Bernard en Juillet. Et son copain Filipe, avec qui je fais connaissance et que je retrouverai à l’occasion de la Maxi Race en Mai (avec Bricolo) et sur la Diagonale des Fous en Octobre.
Nous ne sommes qu’en Février …. Va pas falloir se cramer d’ici là !!!!

Bravo aux copains du jour .... Jean Yves ...

Filipe ...

Franzoi ...

Merci à Mickael HENRY pour les quelques photos empruntés sur son blog kilométres88 .... Reportage toujours aussi fourni ICI          http://kilometres88.blogspot.com/

Un grand merci à Julien FRANCOIS et à toute l’équipe du COHM pour cette très belle organisation ...

Classement            

http://traildelamoselotte.fr/index.php/sinscrire/liste-des-inscrits


Il faut toujours connaître les limites du possible ... pour tenter l'impossible dans les meilleures conditions !!!

4 commentaires

Commentaire de Akran posté le 29-02-2012 à 22:15:58

Bravo pour ta course et pour ton CR ;-)
C'est vraiment une course qui valait la peine d'être courue, malgré toute sa difficulté (ou plutôt justement pour toute sa difficulté !). Autant on peut oublier facilement certains trails, autant je pense que les coureurs qui ont participé à cette hivernale en parleront un moment !
Bonne récupération :-)

Commentaire de Byzance posté le 01-03-2012 à 09:10:31

Bravo à toi : les Vosges sont encore des montagnes !!!

Commentaire de Gibus posté le 01-03-2012 à 15:47:43

Quel beau trail.
Sur ta dernière photo, il y a un coureur qui n'a pas terminé !

Commentaire de poucet posté le 01-03-2012 à 21:23:16

Hi hi hi .... Oui, oui .... il portait une belle tenue Salomon toute blanche !!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.61 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !