Récit de la course : Trail Hivernal de la Moselotte - 28 km 2014, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Trail Hivernal de la Moselotte - 28 km

Date : 23/2/2014

Lieu : Cornimont (Vosges)

Affichage : 1230 vues

Distance : 28km

Objectif : Se défoncer

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Trail Hivernal de la Moselotte, by Poucet

 

Le ciel était parfaitement dégagé et superbement étoilé lorsque nous quittons la plaine d'Alsace le Dimanche matin vers 6h15. Direction Cornimont dans les Vosges ou un grand beau temps était annoncé pour la 3ème édition du Trail de la Haute Moselotte. Nous sommes donc surpris et inquiet en découvrant un plafond complètement bouché en arrivant à la Schlucht. C'était un peu mieux en arrivant à Cornimont, mais quand même loin de ce qu'on espérait.



Grosse affluence sur les parkings, because après l'édition 2013 dantesque, un petit parcours plus accessible est proposé cette année. Et c'est à nouveau une belle réussite pour l'équipe d'organisation du COHM. 
Sur place je retrouve Jean Marc (l'ex jeune V1, nouvellement intronisé brillant finisher UTMBiste) et Snoopy, notre nouveau représentant CCK sur les trails. Comme d'habitude Snoopy est arrivé le premier et poireaute depuis un moment.

Le temps de serrer quelques louches, de récuperer mon dossard et le bonnet cadeau, et on file se preparer à la voiture. 


Pendant que le vieux trainasse avec ses petites affaires, les jeunes font les folles ... 

Allez, un peu de sérieux dans les rangs, Coach Poucet surveille tout ça ....

 


Gros plateau cette année (non non, c'est pas du vélo), avec notamment Sébastien Spheler notre champion de France alsacien et Alex Mayer le vainqueur sortant, animateur habituel des épreuves vosgiennes. Chez les filles Sarah Vieulle a pris l’habitude de tout rafler dans la région, elle a donc la grosse pancarte au départ. Sans parler de ces deux loustics, des outsiders encore (et injustement) inconnus du grand public ...



Le parcours est annoncé renouvelé à 80 % et enneigé sur 40 %. En fait on passe dans les mêmes secteurs qu’auparavant, mais par des sentiers différents, ou bien en sens inverse. C'est toujours aussi technique, avec de beaux raidards, de belle traces dans les sapins et les prairies, un peu de neige mais pas trop, de la gadoue juste comme il faut, et toujours de superbes paysages des Vosges rustiques ... Bref, un vrai beau parcours de trail comme j'aime. 

Au niveau stratégie, on ne peut pas dire que je fais dans l’innovation : départ toujours prudent, gérer les montées, courir quand quand c’est courable et à fond dans les descentes. Du Poucet pur jus. Pas facile de faire un récit de course avec ça … Que dire …  Ah oui : les sensations sont excellentes dés le départ, la température est idéale, je m’éclate.

Passage à proximité du Col de la Croix des Moinats (qui sera emprunté en Juillet par le Tour de France et en Aout par le TriRhéna 1000 made CCK) ...

Sebastien Spehler est déjà tout seul devant ... 





Suivi d'Alex Mayer ...

 



Et tout le troupeau .... 



Sarah Vieuille, la première fille .... 





Eric Millet, Monsieur Petit Ballon ... 

Lionel le facteur vosgien , en orange avec le 502 ... 



Snoopy ...

 



 
Pour l’occasion j’inaugure une paire de Kalenji Kapteren TR3, modèle 2013 dégoté pendant les soldes. Un simili Gore Tex qui se montre aussi performant en terme d’étanchéité. La chaussure est confortable, la semelle accroche aux petits oignons. J’ai pris du 41, alors que d’habitude je suis plutôt en 41 ½ ou 42 suivant les marques. Mais l’impression déjà ressenti sur les sorties de rodage se confirme : cette Kalenji taille grand …

Dans un passage bien gadouilleux mon pied gauche reste planté dans la boue et le talon sort de la pompe … Aie .. Vite, je me trouve un bout de cailloux pour me poser et examiner la situation. On n’y voit pas grand-chose avec toute la sauce autour, et avec mes doigts engourdis je n’arrive pas à décrocher le crochet de la guêtre sur le lacet.

Purée … pendant ce temps je vois tous les mecs grattés dans la montée me repasser, il y en a des tonnes, cul à cul. Pfff , on à beau dire que le classement est secondaire, c’est quand même gonflant … Bon, faut vite faire kekchose. Je déclipe le passant de la guêtre sous la chaussure (bien foutu ce système Kalenji). J’arrive enfin à libérer la semelle et j’appui comme un naze jusqu’à remettre le talon en force dans la pompe. Je reclique le passant et hop, je me re-glisse subrepticement dans la chenille multicolore et c’est reparti …. 







Au Col des Hayes on embraye sur un chemin plus large qui me permet de remonter en souplesse. La nouvelle approche au Haut du Roc me parait moins difficile que par le passé. On est au sommet de la course, j’adore ce coin. Il faut plonger sur Saulxures et a partir de ce moment je ne verrai plus grand monde me doubler ... On trouve un peu de plat en arrivant vers le village, je découvre l’étang dont m’avait parlé Lionel avant la course … “ Après c’est très dur qu’y m’avait dit”. Pour sur qu’il connait le coin mon copain facteur, puisque c’est là qu’il habite.

Je traverse la salle du ravito sans même regarder ce qu’il y a sur la table. J’ai pris le camel avec les 1,5 litre prévu par le règlement (pas sûr que ce soit le cas de tout le monde) et j’ai largement de quoi être autonome jusqu’à l’arrivée. Dans la ligne droite qui suit j’aperçois justement la fine silhouette du facteur vosgien … Lionel c’est un peu mon baromètre. Quand je reviens sur lui dans une course, je sais que c’est un excellent indicateur. Je suis même un peu étonné, parce que d’habitude sur ce format court je ne le vois jamais. Il pioche un peu le copain et je l’abandonne au pied du raidard.

Snoopy en haut du fameux talus ...



Lionel aussi ...



En arrivant vers le sommet je double Gaëlle Giot la seconde Féminine et Eric Millet le grand GO du Trail du Petit Ballon … Là aussi, ce sont de très bonnes références. Les deux étaient devant moi au Trail Blanc des Vosges trois semaines plus tôt. Y a pas à dire, les quelques kilos grattés depuis les fêtes m’auront vraiment fait le plus grand bien.

Quelques relances en haut et on enchaine sur un profil descendant. J’aperçois rapidement une casquette orange sur la tête d’un grand gaillard qui parait un peu crispé … Y a une grande prairie spongieuse à traverser. 

Concentré sur la tenue de mes pieds je fais gaffe à ne pas perdre une pompe … Et vlan, je m’étale en vrac dans le devers … Ouf, pas de dégâts, les chaussures sont toujours au pied. Je repars à fond, rattrape Snoopy juste avant de renter dans la forêt et l’invite à s’accrocher … Il doit rester 6 bornes, et là je me dis que ce serait trop bon de terminer ensemble. Alors le Thierry a serré les dents, l’ultime raidard nous aura bien tiraillé les mollets, mais on l’a fait …. 

Quelques cadors dans la descente finale, Spehler en tête ...



Un beau top ten pour Sebastien Reichenbach, que j'avais découvert à la Vallée des Lacs l'an passé ...



Daniel Miclo, 3ème V1 ...



Sarah Vieuille ...
 
Purée, quelle descente finale de folie, sur un nuage. On croise Danièle juste avant de déboucher sur le bitume, génial ....




C'est en visualisant les photos que j'ai compris qu'on avait la petite Gaelle Giot aux trousses .... elle a fait un super final la miss !!!




Il reste un kilomètre à peine … quel pied de renter dans le gymnase et de terminer ensemble  en 3H04’49’’ !!! Comme quoi, il n’y a pas que sur les grosses courses qu’on peut se faire de grosses émotions !!!



Les favoris auront assurés leur statut. Sarah Vieuille l’emporte chez les filles en 2H50’06 (avec une excellente 29ème place au scratch) devant Gaelle Giot (sur nos talons, belle fin de course de la miss) et Sophie Weckerle (sur les talons de Jean Marc). Sébastien Spheler fait honneur a son titre de champion de France et s’impose en 2H12’01 (du 13 à l’heure sur un tel parcours … !!!) devant Alex Mayer et Mickael Woirpy. Bravo les champions

Lionel le facteur finira trés bien aussi. Jean Marc terminera peu de temps après notre duo CCK, et c’était sympa de se retrouver pour partager le houblon d’après course … On pourrait juste pinailler le plateau repas, pas au niveau des précédentes éditions me semble t il . Pour le reste tout était parfait.

Je l'écris tous les ans, mais ça vaut le coup de le rappeler une nouvelle fois : a l’heure ou tous les excès semblent permis sur certaines courses, le THM affiche un tarif d’inscription à 10€ !!! Pour une organisation nickel. Donc encore merci et bravo à toute l’équipe d'organisation. On reviendra !!!





13 commentaires

Commentaire de PatriciaB69 posté le 25-02-2014 à 04:54:01

Super perf et, comme d'hab, super CR vivant et marrant ! M'a l'air bien sympathique cette épreuve, mais pas facile vu l'état du terrain ! En tous les cas, tu tiens la forme ! Plus que motivant, ça !

Commentaire de poucet posté le 26-02-2014 à 18:51:51

Eh oui Pat, chez les vosgiens on a toujours du trail pur jus et l'accueil est toujours au top !!! Bises

Commentaire de 2ni_57 posté le 25-02-2014 à 18:37:18

Super compte-rendu et assez fidèle à ce que j'ai pu, moi aussi, ressentir, même si je n'étais, par contre, que sur le 14... Mais c'était, aussi, mon premier "trail blanc", et j'ai certainement joué la prudence ! Jolie découverte, ma foi...
Bien d'accord avec toi, Poucet, c'est un trail où l'on se sentait bien, cette année (un temps assez sec et clément, du monde mais pas trop, avec les 300 participants du "mini" (presque le double, sur le vôtre !) et, donc, une épreuve à la portée d'un plus grand nombre, pas trop de neige, comme l'an passé (enfin, il parait !), de la boue juste ce qu'il fallait, et assez "roulant", même, j'ai trouvé : il manquait juste un peu plus de luminosité et de soleil, peut être bien... juste pour les somptueux paysages traversés !).
Super organisation, rien à redire, je confirme (je ne suis pas resté manger, par contre...) ! Je reviendrai, sans problème... et pourquoi pas sur le 28, tellement je me suis "amusé" sur ce chouette "terrain de jeu" hivernal, me retrouvant presque trop vite arrivé...
A plus, sur un autre trail, dans le massif vosgien, pourquoi pas !?
2ni

Commentaire de poucet posté le 26-02-2014 à 18:44:23

Merci Manu. je t'ai pas vue cette fois, mais encore un trés bon chrono pour toi, bravo !!! Oui oui, RV au Petit Ballon le 16 Mars !!! Je pense que je vais participer à la reco organisé par le CCA Rouffach Dimanche prochain

Commentaire de poucet posté le 26-02-2014 à 18:47:48

Hello 2ni_57 ... si tu arrives trop vite et que tu trouves ça roulant, il faut absolument que tu aie sur le 28. Là ça commence à faire vraiment trail.
Les conditions étaient idéales cette année, mais avec beaucoup de neige comme l'an passé c'est une autre affaire. @+

Commentaire de magamanu posté le 26-02-2014 à 16:43:59

Slt Gilles!

Toujours sympa de te lire , effectivement un beau trail de la même trempe du Rainkopf trail .
On se verra surement au Trail du Petit Ballon
Manu

Commentaire de PatriciaB69 posté le 26-02-2014 à 19:14:16

Et bien, faudra vraiment que je vienne tester tes dires, Gilles ! Nous avions déjà fait des plans sur la comète, il y a quelques années en arrière, aussi je ne m'avance plus….qui vivra verra !! Mais c'est vrai que les Vosges m'ont vraiment l'air d'être une aire de jeux fabuleuse pour les trailers….et vététistes !

Commentaire de Eric Kb posté le 27-02-2014 à 22:54:21

J'ai passé un bon moment à lire ton CR. Peut-être à bientôt sur une course régionale ;-)

Commentaire de poucet posté le 28-02-2014 à 07:31:37

Merci Eric . La prochaine c'est la course Kaiserthul le 9 mars .... dernier galop avant l'INCONTOURNABLE Petit Ballon du 16 Mars. @++++

Commentaire de anyah posté le 01-03-2014 à 20:58:04

Salut Poucet : à te lire "à fond dans les descentes" ça me rappelle qq chose et de bons souvenirs en Ubaye ! ... ah si je descendais aussi bien en trail qu'en vélo, ça irait mieux ! Grosses bises

Commentaire de poucet posté le 02-03-2014 à 05:20:30

Salut Anne. Ah oui, quelle descendeuse tu fais à vélo ... pour le trail, il faut vraiment débrancher dans la tête et laisser aller. Ca ressemble plus au VTT, ou il faut anticiper pour déjouer les piéges ... J'ai mis un peu de temps a comprendre, et c'est en voyant dévaler quelques gazelles que je me suis lâché un jour. Quel plaisir aujourd'hui ... D'autre part, si tu fais un peu la course, si tu cherches un peu la performance, c'est dans les descentes que tu peux faire la différence. Yapuka ....

Commentaire de +David+ posté le 01-03-2014 à 22:32:56

Compte rendu bien sympathique, merci. Bravo pour le chrono, je termine un peu moins de 2 min derrière toi sans avoir l'impression d'avoir fait du tourisme. J'avais fait ce trail pour la première fois l'année dernière, la neige abondante et omniprésente l'avait transformé en bonne grosse galère. J'avais hésité à revenir cette année et pour le coup je n'ai rien regretté, j'ai pris énormément de plaisir sur ce beau tracé. Je te rejoins dans ton avis sur cette course, c'est un beau parcours, du vrai trail, une belle organisation, le tout pour un tarif d'inscription modique.

Commentaire de poucet posté le 02-03-2014 à 05:26:29

Hello David. Je me souviens de l'édition 2013 et de ton récit ... A vrai dire, je n'avais pas beaucoup couru l'an passé. Mais c'est les aléas d'un trail hivernal aussi. Quand on voit quelques grosses épreuves mettre des parcours de repli à la première petite alerte météo, quelle frustration. Donc je pense que les organisateurs avaient bien fait de ne pas raccourcir, même si c'était limite. Les conditions étaient bien meilleures cette année, c'est certain.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !