Récit de la course : La Barjo - 87 km 2012, par robin

L'auteur : robin

La course : La Barjo - 87 km

Date : 17/6/2012

Lieu : Barneville Carteret (Manche)

Affichage : 1629 vues

Distance : 87km

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Le récit

Hello les kikous ,

 Voici mon compte rendu de la Barjo le trail le plus barge de la Normandie dixit l'affiche. Direction le Cotentin, magnifique région.Robin qui est revenu avec plein d'images dans la tête. Cela valait le coup de venir user ses runnings.

 Lever matinal pour récupérer la navette. Hum il fait bon dans le bus. Je rencontre David qui va nous faire une sacrée perf. ( pour en savoir plus c'est icihttp://captrail.blogspot.fr/2012/06/la-barjo-ultra-trail.html )

 Direction Barneville

Le vent qui m'a accueilli hier est toujours  présent. Départ au bord de la plage. Cela fait du bien de retrouver ces senteurs marines.

 On sort de la ville pour rapidement prendre le sentier côtier. 1eres montées. Un coureur me dit que ce ne sont que des amuses gueules par rapport à ce qui nous attend. Je comprendrai mieux dans quelques heures….

 Pour l'instant cela baigne. Je pars sur un rythme un peu plus rapide que je ne pensais mais je me sens bien alors …. L'addition sera surement à payer un peu plus tard. . La lecture du résultat de l'année dernière m'avait interpellé. 8h10 pour les 1ers pour 87km. Cela doit bien sonner quelque part alors profitons du moment présent.

 

 Je trouve le début de parcours sympa. Beaucoup de plage mais j'aime bien. Cela me rappelle de bons souvenirs. C'est vrai le temps est un peu gris, cela bruimasse mais j'aime bien.  Je suis content d'être là avec pour seul objectif de terminer et d'apprécier le temps qui passe. Je prends quelques photos, grande première en course.  Je savoure. C'est vrai que cela me manque les ballades au bord du mer et il n'y a pas à dire c'est quand même de sacrés terrains d'entrainement pour les locaux.

Pas le temps de faire des chateaux aujourd'hui !

  

 

 

 

Et un champ de dunes de traversé, un !

Les ravitos passent. nickel : Coca, Perrier, eau au niveau liquide. Pour le solide Tuc, abricots secs, biscuits salés, jambon, fromage. Des bénévoles disponibles au service des coureurs. Comme d'habitude sur les trails, le temps file vite à ces ravitos et je vois bien que j'y perds du temps.

 

Je me fais rattraper par la 1ere féminine puis par la deuxième. J'aurai le plaisir de les accompagner pendant un bon moment. Sympa de voir une tête de course. Des gestions de ravitos bien différents. Anne-Marie MAUGER qui remportera finalement l'épreuve y passe peu de temps. Sa future dauphine Réjane Lecamus est un peu plus longue mais à chaque fois recolle.

 1er coup de moins bien au 40eme. Depuis quelque temps, j'ai un mollet droit qui développe un esprit contestataire. Il m'a bien titillé pendant la saison de cross, s'est fait oublier pour le marathon de Nantes puis a décidé de revendiquer de nouveau pendant la prépa de la Barjo. Là Monsieur décide de coincer. Petit coup de moins bien. Un peu de marche et ca repart. Cependant je sens que la période du pain blanc est fini ! Entrainement surement un peu juste pour s'attaquer à un trail de 89km.

 Là j'avoue que j'ai un peu de mal quelques jours après à me restituer dans la course. Mais un souvenir revient en force. Moment inoubliable la montée droit dans le pentu comme dirait un montagnard entre les fougères d'Herquemoulin ( Merci à Vinch64 pour le nom ). Pour l'instant la pire en durée et montant que je connaisse. Un coup d'œil à mon GPS m'indiquera une vitesse fulgurante de 1,6km. Je l'ai pris en photo mais je suis déçu . Elle ne restitue pas l'impression du moment . Par comparaison j'ai trouvé plus roulant la dernière montée avant Beaumont Hague.  Allez faire un tour sur le C.R.  de David. La photo donne bien.

 Juste après cette "ascension'" belle leçon donnée par Anne-Marie MAUGER . Un peu de marche et de suite elle relance. Cela me rappelle un article paru dans le magazine Ultrafondus sur la relance. Ne pas attendre, relancé de suite. Je garderai en mémoire cette leçon pour la suite du parcours  même si l'application est moins brillante qu'Anne-Marie.

  Je me rappelle aussi d'un passage où une corde a été mise à disposition pour le franchissement d'un bon raidard. Depuis un petit moment le soleil est présent. Je suis encore en compagnie de Rejane Lecamus.  C'est après le ravitaillement avant Port racine que je laisserai  partir ces dames. En réalité elles me larguent. Le rendement devient moins bon et la marche revient plus souvent. Bref le coup de barre..

 Passage du fameux tunnel au mode marche … tous les prétextes sont bons pour se reposer. Sortie du tunnel. Pause Nok cela commence à chauffer dans un coin. J'en profite pour admirer le paysage. Là je commence à me dire que les 10h ne sont plus trop d'actualité. Si je n'étais pas en course je crois que je me poserai bien un cul sur un rocher pour profiter du soleil. Non non c'est une course ! alors on se secoue le popotin et on y va.

 Redescente sur Goury ou Port Racine ( je ne sais plus ) mais c'était un superbe petit port. Ravito où je prends une nouvelle fois mon temps surement de trop là aussi et je repars. La relance est nettement moins efficace ! A partir de là cela devient vraiment super au niveau paysage. Super mais dur au niveau des jambes. Mais désolé je n'ai plus pris de photos pressé par le temps.

  Passage au nez de Jobourt . De nouveau ravito avec en prime interview de ma modeste personne. Yes je suis une star !

 Sortie du ravito je perds un peu le nord dans un champ. Mon unique neurone à du mal à comprendre que la trace se poursuit au-delà de la clôture du champ. Moi je ne vois qu'une falaise avec la mer en dessous et surtout pas la flèche indiquant que c'est à gauche que cela se passe. Le coureur me suivant me sort de ce mauvais pas. Et là cela devient vraiment beau , dur ou dur et beau.  Sentier côtier bien étroit qui tourne, monte, descend . Bref bien usant !  C'est magnifique mais honnêtement j'ai un peu de mal à apprécier. Là je me dis que pour les 11h cela risque de se transformer en 12h. Aie je ne suis pas rentré au Mans. Dans ma tête c'est sur je le termine mais alors pour l'heure d'arrivée on vous rappellera. Impression d'être seul. On croise des randonneurs mais pas de coureurs en visuel. Montées descentes raides se succèdent.

Les kilomètres indiqués par mon GPS me dit pourtant que l'arrivée se rapproche mais cela me paraît loin. Je retrouve des coureurs du 12km cela me rebooste. Encore une montée bien raide que j'arrive quand même à avaler à un rythme de marche rapide. Surement l'odeur de l'écurie. Un des participants doublés m'indique que c'est bientôt la fin. Encore un passage bien boueux où des palettes ont été mises pour faciliter le passage. Au bout de 87km le franchissement de la palette devient de l'art.

 Beaumont Hague est là. Une partie goudronnée un passage sous la route et hop un signaleur annonce l'arrivée à 300m. Yes je suis barjot !

 En résumé : un trail que j'avais un peu sous-estimé mais un trail magnifique. Le plaisir de courir à proximité de la mer, de découvrir de magnifique panorama. Maintenant place au repos et en octobre nouvelle découverte : la gap'encimes. Cela sera mon premier trail montagnard et là je crois que cela va encore plus piquer !

 

A + les kikous

 

 

 

 

5 commentaires

Commentaire de vinch64 posté le 21-06-2012 à 15:41:45

Bravo pour ta course!
C'est clair qu'il faut en garder sous la semelle pour passer les 37 derniers kms dans de bonnes conditions. C'est le principal piège de la course, le début est très roulant.
Pour info, vous êtes passé à Goury avant de reprendre le sentier littoral pour la dernière partie. Le port Racine était le départ de la 24 km mais ce n'est pas le même endroit.
Merci pour le CR et pour les photos qui font honneur aux paysages de la Hague.
Bonne récupération!

Commentaire de david a posté le 21-06-2012 à 18:50:51

et bien bravo pour ta course et pour ton CR . Je me rappelle encore ces 10 derniers kms le long de la côte ... horrible physiquement mais que c'était beau !
en espérant de recroiser sur d'autres sentiers ...
bonne récup !

Commentaire de Mustang posté le 21-06-2012 à 23:18:32

Et Robin, tu te souviens au moins que tu as couru dans la Manche?Toujours fâché avec les cartes à ce que je vois! Si tu aimes courir sur les plages de la manche, il y a la traversée de Tatihou -7km- et l'enduro pédestre d'Agon Coutainville - 14km- en août!

Bon, je blague!! 87 km faut se les faire!!! respect!

Et tu n'oublies pas le vendredi 14 septembre ( 20h) à Alençon, il y a les galopades du patrimoine, j'espère t'y voir!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-06-2012 à 08:49:37

Yes, ça c'est pas pour moi ! Bravo d'être venu à bout de ce monstre... T'as vu mes copains d'Ecouves (Loulou en 11h24 n'était pas loin de toi).

Commentaire de la panthère posté le 08-07-2013 à 19:16:45

une bonne année de retard pour lire ton récit, bravo et bises drômoises, 3

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !