Récit de la course : Trail court du Bessat - 24 km 2012, par Mathias

L'auteur : Mathias

La course : Trail court du Bessat - 24 km

Date : 9/9/2012

Lieu : Le Bessat (Loire)

Affichage : 537 vues

Distance : 24km

Objectif : Se défoncer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

12 autres récits :

Poutrage en règle !


Nom d'un petit bonhomme ! Je sens que Julien (jjehl) se préparer à donner une version des faits non conforme à la réalité, de notre épique confrontation qui a eu lieu le 9/9 dernier au Bessat, dans le Pilat.
Cf. son embryon de CR :
"Je retrouve Mathias sur ce parcours et j'ai bien l'intention de le pourrir. Je l'ai laché sur la montée du Touet il y a quelques semaines je suis donc confiant."

Ouf, il n'a écrit que 3 phrases, je vais en profiter pour raconter MA version des faits, avant que la réalité ne soit déformée...

Bon d'accord, quelques semaines plus tôt, le dénommé jjehl me grillait d'une petite minute dans la montée du pas du Touet (Drôme - contreforts du Vercors). J'avais dû manger un sanglier pas frais... incapable de descendre sous les 29 minutes.

RDV est pris au Bessat pour mettre les choses au point sur le 22kms (et 960m de D+).

Mon objectif : poutrer Julien, comme un Lutin poutre un Mustang. Ou mieux : l'humilier ! C'est pas gagné, il s'en bien entrainé le bougre. Sur un trail avec D+, je m'inquiète en particulier du différentiel de poids : 6cms de plus pour lui... 10kgs de plus pour moi !!!
Ma stratégie de course : éviter à tout prix l'humiliation, et jouer tactique. C'est-à-dire éviter de "partir comme un kéké, essayer d'accrocher le groupe de tête, vomir à mi-course, me faire dépasser par Julien aux 2/3 sans pouvoir accrocher". Je vais donc partir "cool" sans essayer de distancer Julien, à partir du 1/3 de la course vu qu'il est maigre comme un clou il va calancher, mes 10kgs de marge me permettront de tenir à la même vitesse jusq'au sommet de la course (crêt de la Perdrix), et ensuite les 4 dernier kms de descente ne seront qu'une formalité !

Sur ces pensées machiavéliques : Pan !
Dès le départ un groupe de 6 coureurs se détache rapidement. Trop rapides pour moi.
Au bout de 5min, je suis déjà au taquet sur cette route forestière très caillouteuse qui mène à la Jasserie (oui, LA Jasserie) à partir du Bessat. En descente d'abord, puis ça remonte brutalement jusqu'à la Jasserie. Je reste 7è un petit moment, puis ralentit très légèrement (j'ai surtout du mal à suivre le rythme dans les montées), je me retrouve 12è à la Jasserie. Je me prends au jeu, je sais qu'il y a 3 ou 4 coureurs juste devant... pour me motiver je décide de viser un top 10... On annonce la 1ère féminine juste derrière.
à ce moment là de l'histoire, je vois bien que je n'ai pas du tout respecté la stratégie envisagée, je me sens un peu cramé, mais heureusement je ne vois plus Julien dans la roue ! Bon faut dire que je ne me retourne pas beaucoup, au taquet je préfère regarder devant...
J'apprendrais plus tard qu'il était encore en vue...

Je décide d'en remettre une couche jusqu'au crêt de l'Oeillon. Je grignote mètre après mètre, au taquet. Je m'applique... je tire sur les bras...

Crêt de l'Oeillon, on fait 1/2 tour sans monter jusqu'en haut, et retour par les crêts.
Petite alerte, je me tords la cheville sur le plat, damned ! Douleur vive vers le releveur droit. Deux semaines après j'ai encore mal, heureusement ça ne m'empêche pas de courir.
Au crêt de la chèvre, je me félicite d'avoir regardé le parcours, car plusieurs coureurs (dont Julien, gniark gniark) perdront 2-3 minutes en tirant tout droit jusqu'au crêt de la chèvre au lieu de tourner à gauche en direction du crêt de la Perdrix.

Crêt de la Perdrix, je suis 11è, je m'autorise à lever les yeux 2 sec pour admirer le paysage à 360°.
Yessssss la descente, c'est parti ! Je suis à peu près sûr que Julien ne reviendra pas, maintenant.
Je donne tout, je prends quelques risques (chemin caillouteux), mais je ne rattrape pas grand chose sur les coureurs qui me précèdent. Dommage, ils sont 3 à portée de fusil.
C'est seulement à 500m de l'arrivée que je me retrouve juste derrière le 10è, ça m'ennuie parce que je sais que si on termine au sprint je vais vomir, et vomir c'est désagréable... Bon allez, je vais me contenter de revenir à sa hauteur, on pourrait terminer ensemble. Sauf que, quand je me porte à sa hauteur, il me dit vas-y, tu m'as tiré tout le long. Ah bon ? J'ai dû rater un épisode. De toute manière je ne peux pas "y aller", et puis ça me semblerait un peu cavalier... on évite donc un sprint, ce qui aurait été rigolo mais gastriquement dommageable.
Résultat : 2h02 et 10è ex-aequo.

Je peux savourer les looooongues minutes à attendre Julien avec Baptiste qui en a terminé sur le 12kms.
Julien termine 19è, comme prévu il a eu un coup de moins bien, c'est ça d'avoir la taille mannequin. Allez, va, c'est quand même pas mal, petit scarabée !


J'ai poutré Julien ! J'ai poutré Julien ! J'ai poutré Julien !

Je l'ai déjà dit, mais... c'est quand même excellent, ces "petites" courses. En 2h c'est plié, on est de retour à la maison à midi, sans être trop cassé, et avec le plein d'endorphines !
Le surlendemain je vais quand même réaliser que je me suis bien arraché : de sacrés courbatures aux cuisses, ça faisait longtemps que je n'en avais pas eu à ce point ! Et ma cheville toujours douloureuse.

La prochaine humiliation est prévue à la foulée des remparts à Chabeuil (26) en octobre. D'ici là j'ai intérêt à m'entrainer, il est motivé le bougre !

6 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 18-09-2012 à 20:39:07

Saint Etienne 1- Lyon 1

La belle va être terrible !
Je ne savais pas que le Julien qui vient essayer de "voler" mes secrets d'entrainement lors des "off lyonnais" était un ami du Boss.

Promis Mathias, je ralentirai encore la prochaine fois pour qu'il ne puisse pas découvrir les secrets de ma célèbre foulée.

PS : vous allez quand même drôlement vite !

Commentaire de PhilKiKou posté le 18-09-2012 à 22:38:15

... et maintenant, la parole est à la défense (... ou à la défonce, tellement vous filer au taquet !!!)

Allez jjehl, descend de ton poney, on attend la suite de ton récit.. :-)

Commentaire de Byzance posté le 19-09-2012 à 20:31:43

Moi aussi, j'ai des kilos en trop ! Mais je les utilise beaucoup moins bien ...

Commentaire de LtBlueb posté le 20-09-2012 à 21:57:09

Arfff : Le julien c'est celui du Raid28 2002 que t'avais déjà poutré ... alors qu'il était dans ton équipe ? :)

Commentaire de Jean-Phi posté le 12-10-2012 à 13:25:37

Ah ben non, Julien il a pas poutré le boss cette foisci. 1 partout belle au centre ???

Commentaire de Mathias posté le 13-10-2012 à 20:56:29

Le Julien, ça fait longtemps qu'il ne m'a pas poutré (sauf sur la montée du pas du touet l'autre jour, mais je ne devais pas être bien ;-) )
Par contre le WE prochain je pense que je vais avoir plus de mal...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !