Récit de la course : Le Tour pédestre de Carnoux 2014, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : Le Tour pédestre de Carnoux

Date : 26/1/2014

Lieu : Carnoux En Provence (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 643 vues

Distance : 10.9km

Objectif : Faire un temps

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

6 autres récits :

Le récit

Données course
Distance mesurée: 10,9 KM.
Température au départ: 8°C.
Temps: Vent modéré.

Données perso
Chrono 2012: 58'42".

Poids 2013: 84,5 Kg.
Chrono 2013: 58'55".

Poids 2014: 84,5 Kg.
Objectif 2014: <58'42".

(ouvrez la carte dans un nouvel onglet pour la voir en pleine résolution)

Après une semaine un peu gourmande et pas très sportive, je retourne à Carnoux et son tour pédestre pour la troisième année consécutive.
Un bon parcours mi-route mi-chemin, avec un peu de dénivelé mais pas trop.
Cette année il y a du vent mais la température est parfaite. J'espère pouvoir améliorer mon chrono de 2012.

Premier constat: l'arrivée a changé de place pour cause de travaux. Elle se situe maintenant 30 mètres plus haut, ce qui ramène la distance totale à 10,9 KM.
Après retrait du dossard et d'un beau T-shirt à manches longues, je croise Greg qui m'offre une version imprimée de la photo qu'il avait pris de moi à Gardanne. Ca c'est gentil! Cool
Ne croisant personne d'autre, on fait passer le temps en regardant les courses enfants et le départ de la marche nordique.

Le départ est donné à 10h15 devant la mairie, pour un peloton de 430 coureurs.

KM 1: 4'36". Un bon échauffement. Le faux plat montant oblige même les leaders à partir sur un rythme plutôt pépère, et je m'étonne d'être toujours en contact avec la tête de la course après 500 mètres.

KM 2: 9'30". Après une petite descente, on contourne le stade et on profite de cette brève section plate pour souffler un bon coup.

KM 3: 15'00". Obligé de marcher un peu durant la première côte à cause d'un point de côté. Visiblement je suis parti un peu trop vite. Pas grave, j'ai 1'30" d'avance sur mon objectif.
En plus il y a un marquage à chaque kilomètre. Idéal pour gérer sa course.

KM 4: 21'00". Premier kilomètre sur chemin. Un peu plus vallonné que dans mes souvenirs. Un jeune avec le T-Shirt du Roquefort Trail me dépasse.
Vas-y coco, ça c'est un terrain pour toi. Je t'aurai plus tard sur le bitume. Langue tirée

KM 5: 26'30". Comme sur des roulettes. Je me prends même à observer le paysage. Beau coin, Carnoux.

KM 6: 33'10". Euh... pas possible. Je n'ai pas pu faire le 6ème KM en 7 minutes. Heureusement la descente arrive 100 mètres plus loin, ce qui me fait comprendre que le marquage du 6ème n'est pas au bon endroit. Pfiou, faut pas faire peur aux gens comme ça! Criant

KM 7: 36'00". Ah ben voilà... là, c'est bon. Avec 2 minutes d'avances sur mon objectif, je lève un peu le pied pour éviter d'entrer en collision avec les derniers marcheurs nordiques qui ne savent pas trop où se mettre sur le chemin.
30 minutes entre le départ de la marche et celui de la course, c'était peut-être trop peu.

KM 8: 41'00". Retour sur la route. Les jambes sont fraîches, prêtes à attaquer la dernière côte.

KM 9: 47'00". Ben... pas si fraîches que ça, en fait. Qu'est-ce que ça grimpe! J'alterne entre marche et course en sachant qu'il me reste un peu de temps en marge, mais il faut se méfier. 1'30", ça se perd vite.
Depuis 2 kilomètres tout le monde me dit "Allez Sophie!". Soit je me suis rasé d'un peu trop près, soit il y a une fille qui me colle aux fesses. A partir de maintenant mon objectif est de rester devant elle.

KM 10: 53'45". C'est ce que j'appelle un imprévu. Arrivé au 9ème kilomètre, on tourne à droite pour faire le même crochet qu'en 2013.
50 mètres de descente, 500 mètres sur route et puis une nouvelle montée plus abrupte pour rejoindre le chemin. Ce n'était pas indiqué sur la carte.
Bilan des dégâts: 53'45" à 900 mètres de l'arrivée.

KM 10,9: Ca devrait encore le faire tout juste, mais je hausse la cadence dans le doute.
Epingle à cheveux serrée à 600 mètres de l'arrivée, suivie d'une rare section plate sur chemin. Je suis à fond mais est-ce que ça suffira?
On quitte le chemin et l'arrivée est déjà en vue. Bon, inutile de sprinter, objectif atteint. 57'57" sur la ligne.
Juste devant cette fameuse Sophie que j'ai entendue se faire encourager sur toute la deuxième moitié de la course.

Au final je suis 187ème sur 426 (44%).
147% par rapport au vainqueur en 39'23".
13ème meilleure course sur un total de 59.

Voilà pour ma dernière course en mode "touriste". Je ne pense pas pouvoir aller plus vite en étant si lourd. A partir de maintenant, c'est perte de poids et augmentation des distances en préparation du marathon d'Arles dans 13 semaines.Va falloir s'y mettre sérieusement. Incertain

Je vous donne rendez-vous dimanche prochain au Trail de la Galinette. Rigolant

8 commentaires

Commentaire de Rudyan posté le 27-01-2014 à 13:02:24

Et bien voilà un chrono bien amélioré! Bravo. Bon côté bosses, la Galinette risque d'être un peu plus corsée... ;)
Je serais au 1er ravito, donc je risque de t'apercevoir.
Merci pour ce récit et à dimanche!

Commentaire de TomTheMachine posté le 27-01-2014 à 13:50:31

@Rudyan:
Merci.
Pas sûr qu'on se voie. Je me suis inscrit trop tard, donc obligé de me rabattre sur le 10 KM. Je ferai la même que Vincevador.

Commentaire de Buckshot34 posté le 27-01-2014 à 13:39:22

Beau résumé de la course.
C'était pour moi la première à Carnoux. Si je m'attendais à la première côte, j'ai étais bien surpris par la "violence" de le seconde (entre le 8ème et le 9ème kilo)!!! Ça m'a rappelé le "Terra Nature" de St Cyr!!
Pour la petite histoire, j'étais juste à côté de toi sur la ligne de départ. Tu étais bien concentré d'ailleurs!!! Je t'ai reconnu grâce à ta photo de profil. On a couru environ 2 à 300 mètres côte à côte.
J'ai également, tout au long de la course, eu en point de mire un autre kikoureur (lanailledu13, reconnu lui aussi grâce à sa photo!) sans pouvoir le rattraper.
En tout merci pour ce résumé et bon courage pour la suite.

Commentaire de lanailledu13 posté le 27-01-2014 à 20:53:13

Mince on m'a grillé !! En tout cas bravo et merci Thomas pour ce compte-rendu. Perso, un peu déçu de mon temps, je voulais passer en dessous des 50 mins mais j'ai eu une baisse de rythme dans la descente...Rendez-vous à la Galinette, version 23kms, ça ne sera pas la même mayonnaise mais j'ai hâte !!! Bonne récupération à tous !!

Commentaire de Greg13 posté le 27-01-2014 à 23:00:19

Bravo Tom!
Pour ta course, pour le récit (toujours aussi réactif!) et ton programme à venir, c'est super!
Très belle course hier, relativement courte mais exigeante comme on aime et avec de superbes points de vue depuis les sentiers grâce à " notre " Mistral!
Sportivement,

Commentaire de Pieromarseille posté le 28-01-2014 à 17:24:08

Merci pour ce CR qui nous fait revivre cette course, c'est toujours sympa à lire ! Hé bien, depuis ce début d'année, c'est TomTheMachine à écrire ;-). Que de compte-rendus - et que de courses ! Presque chaque semaine ! Bravo pour la forme.
Sinon, les premiers n'étaient pas sur un rythme si pépère que ça : ils se sont échappés à plus de 16,5km/h sur les 2 premiers kms et ont à peine ralenti lors de la cote du 3ème (dixit ReignerieBampip, qui finit 11ème au scratch ; on était pas mal de kikous à Carnoux). Mais j'ai eu la même impression que toi, de coller aux premiers sur les deux premiers kms... et d'être parti bcp trop vite (7'50 au 2ème !... après, j'ai bien ralenti pour terminer en 50:03). L'illusion vient sans doute du profil en cote, ce qui donne une bonne visibilité sur les premiers et est assez trompeur.

Commentaire de Pieromarseille posté le 28-01-2014 à 17:29:15

Et oui, le teeshirt manche longue de Carnoux (sans aucune marque de sponsort !) est trop top classe ! Sobre, esthétique, bien coupé, parfait par temps frais ! Rien que pour ça, ça valait le déplacement !

Commentaire de Rudy Roze posté le 31-01-2014 à 10:18:56

Tom, tu fais des commentaires très bien détaillés, on peut revivre ta course avec tes écrits et un peu la notre aussi. Lol
J'ai eu une grosse défaillance ( pas de jambes et fatigue) entre le 4 et le 5eme km, je me suis même posé quelques instants et faillit abandonné .Cette pause a été utile car j'ai pu mieux repartir sans m'imaginer que le plus dur rester à venir avec cette fameuse cote entre le 8 et 9eme km. Mdr

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !