Récit de la course : Aquathlon d'Aix les Bains - M 2015, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Aquathlon d'Aix les Bains - M

Date : 14/7/2015

Lieu : Aix Les Bains (Savoie)

Affichage : 762 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

19 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

LE NORSE-MAN EN SAVOIE !!!



LE NORSE-MAN EN SAVOIE !!!

 

 



14 Juillet 2015, fête nationale… à Aix-les-Bains !! Avec la première édition de l’Aquathlon d’Aix !

 

 

Plus qu'alléché par le concept, et surtout motivé par cette traversée du Lac, je m’inscris très tôt (décembre ??), car comme dit Polo Gonthier « il faut toujours être à la première » !

 


 



Et c-h-a-n-c-e c’est mon comparse de triathlon Barack qui s’inscrit également !!! Bon, pour le coup, ça veut aussi dire « duel », et à Aix-les-Bains présentement on a eu droit à une victoire du Bouk en 2009 et à une belle revanche de Barack en 2010, ça ne nous rajeunit point !!


 



 

Figurent également Boblastar pour son unique dossard de la saison ( ?), des têtes connues de feu-mon club de triathlon le GUC, Christophe from Corenc, et autres têtes croisées ces dernières années…

 

Le Bouk, mondialement connu,

et reconnu, même dans le bateau !

(photo : Benman)


 

L’Aquathlon, même si c’est une première, c’est une organisation rôdée :

  • Parc à baskets dans la base aviron, pratique pour se garer, lieu agréable avec ce doux gazon
  • Transfert au Port via les navettes Bus d’Aix-les-Bains
  • Transfert dans les bateau habituellement dénommés « promènes-couillons » mais pour le coup c’est nous les couillons lol – présence de tambours façon brésiliens, ça fait du bruit et ça met l’ambiance, c’est nous les gladiateurs !!
  • Et donc un départ façon Norseman, tout le monde à l’eau au pied du château de Bourdeaux et comme certains l’ignorent, non, on n’a pas pied, à cet endroit le rocher tombe dans le Lac !!!

 

 On va bien rigoler !

On va bien rigoler !



Dans le bateau je perds trace de Barack et pour cause, il n’est pas le même (nous sommes 4 bateaux). Passage aux toilettes pour un 7ème pipi de la peur et nous voici au départ, il faut sauter et aller rejoindre les 343 bonnets bleus et roses parés à s’élancer !

 

 

Le pipi de la peur et le caca stressé, deux épreuves bien connues des sportifs !



J’essaie de sauter dans les derniers, étant un des rares à ne pas avoir de combinaison. Je pensais voir plus de honte-du-sport comme moi mais il n’y en a pas tant que ça. Par contre pas mal de nanas, ça fait plaisir ! Et présence de Nathalie Peillex, championne s’il en est, et que tous les locaux connaissent !!


 Ca ne vous rappelle rien ???

 


Le Bouk à l’eau, eau étonnamment pas froide du tout voire même très agréable, et sur qui je retombe ? Le Bob ! Qui me sort « je me tâte à faire la partie càp, j’ai tennis cet AM ». Pas le temps de trop papoter ni de chercher à comment s’organise le départ qu’on entend une corne de brume « BBBBBOOOOOOOOOPPPPPPPPP »

 


Et VLAN, la machine à laver typique !! Mode crawl illico, et ce n’est qu’à une seule reprise que je me ferai prendre en entonnoir, classique dans le tri !

 

 

-Apparté-

 

Petit apparté, n’ayant quasi pas nagé de l’année, dimanche soir je prends le partie d’aller nager à la piscine olympique de Montpellier. Très beau bassin (très cher aussi, 5 euros !!), une ligne d’eau de 50m rien que pour moi, ayant le temps j’ai fait la bagatelle de 3.2 kms. Et surprise en sortant, je tombe nez à nez avec Fred Neidhardt, les connaisseurs apprécieront !! Super sympa au passage, il garde, je pense, un souvenir ému de notre discussion d’une minute et dix secondes.

 


Une bonne tête de pervers, comme le Bouk


-Fin de l’aparté-

 

 

Bon, c’est pas tout, mais il faut nager.

Et la première surprise du jour : le soleil est droit devant, et il aveugle bien !! Mais il rend également bien service, car j’essaie de l’avoir à 2h (donc légèrement sur ma droite) pour nager droit et ne pas trop zigzaguer.

 

 

Allez, coup d’œil au chrono, oups, seulement 8 minutes. Je me retourne, le château est bien là ! L’impression de ne pas avoir bien bougé !

 

 

Un peu plus tard, re-coup d’œil, ceux de devant sont… encore plus devant. Et derrière… Horreur, il n’y a quasi personne !! Quelques bonnets au loin !

 

 

Et là c’est la surprise, car je ne pense pas non plus nager comme une enclume… D’accord, le fait de ne pas avoir de combinaison n’aide pas, mais quand même !!

 

 

30 minutes, je réussis à distinguer l’esplanade, et donc le ballon jaune au loin et qu’il faut viser. Je suis pourtant tout seul, avec des filets de nageurs mais très à gauche et très à droite ! Suis-je le seul à rester droit ?! Ou Existe-t-il une technique à rester dans la vague de ceux de devant, quitte à ne pas aller droit ? Mystère !

 

 

Tiens, on me remonte. Ah oui, c’est celui qui faisait du dos tout à l’heure !! Pfff  il est en mode torpille, je vais pas m’épuiser à le suivre.

 

 

45 minutes, tiens, je n’ai pas trouvé le « radeau-ravitaillement » ? Pourtant au birefing ils en ont bien parlé.

 

 

Mais surtout, la moitié ayant été faite, c’est plus pareil ! Je suis en duel avec un type combi jaune sur ma gauche ! Ce qui permet d’occuper un peu l’esprit, car franchement, la natation, c’est quand même chiant, on s’ennuie !! Au moins le vélo ou la càp on a des paysages, la natation c’est ta technique, de la flotte épicétout… (et quelques vapeurs de gasoil de temps en temps !)

 

 

Le ballon jaune se rapproche, du moins il grossit ! Mon nageur-jaune est finalement bien derrière, et reste un bonnet rose sur ma gauche à affronter, je donne quand même quelques forces histoire de garder ma fierté de rester devant, la plage est bientôt là mais tiens, que vois-je ? Le fond est déjà là, en fait on a pied hyper loin !! Je nage quand même encore, et sors enfin de l’eau !

 

 

Comme d’hab ça fait bizarre comme sensation de se redresser (le sang, tout ça…), j’avance, cool il y a la Corne photographe qui semble vu sa moue dire « tu es nul bouk », pourtant 1h09 alors que je tablais sur 1h15 !

 




POINT CHRONO

 

Face à Barack, je ne donne pas cher de mes chances. Il nage bien mieux que moi, et je table sur 15 minutes de retard. Le parcours de càp faisant 9 kms, puis finalement 8.2 kms, le rattraper ne semble pas envisageable.

 

CEPENDANT, à ma sortie de l’eau, galvanisé par ma nage (et pourtant… 323ème sur 343 !!! Mais je demande le classement sans-combi lol), je me dis que c’est possible, surtout qu’on va se croiser à mi-course !

 

Me voici donc à courir dans le parc à baskets, chaussettes+chausse-pied+basket, le dossard, la montre et les sunglasses et je repars la bite et le couteau entre les dents !

 

Pippa n'a pas fait le déplacement En pleurs


 

Re-passage devant la guinguette et Cocci, j’ai même pas eu le temps de leur demander où était Barack (et elles ne m’ont rien dit). Je re-songe à ce funeste triathlon de Lamastre où à la première bouée j’étais avec Barack, puis presque en même temps au parc à vélos, mais au démarrage de la càp on me balançait « il est passé il y a ¼ h » ce qui m’avait cisaillé complet !!!

 

 

Pourquoi je raconte ça ? Car, ô surprise, il est juste là, facile à repérer avec son t-shirt orange fluo et sa casquette jaune fluo, moi je suis limite en fractionné, vlan la tapette au c**, « t’as bien nagé mon salaud » me fait-il !

 

 

Faudrait d’ailleurs que je me calme, la montre sort 14-15 km/h ( !!), mais je me sens bien et je veux filer ! Un type me passe mais il fait illusion car 1.5 kms plus loin je le repasse.

 

 

Sympa ce parcours, la voie cyclable jusqu’au Viviers, on croise surtout ceux sur le retour, certains sont ubuesques, j’ose espérer qu’il s’agit de relais ! Comme dans le bateau, on me reconnait, pour le coup c’est Christophe ! BOOOUUUUKKKKKK

 

 

Km2 un type nous klaxonne, je lève un bras pour remercier, c’est une Rover de Président africain immatriculée dans le Jura, oui, c’est Bob ! Il n’a donc pas couru (et pour cause, le soir il jouera 2h45 au tennis !).

 

 

Suite de la càp avec un objectif à tenir : ne pas me faire remonter. Objectif tenu puisque le seul m’ayant doublé est resté derrière gnak gnak. Mais un grand est à mes basques… Je ne suis pas serein.

 


Ravito au Lido, je prends une demi-pâte de fruit et repars aussitôt. C’est galvanisant je ne fais que doubler (j’en reprendrai 40 au final !).

 


On se dirige au Mottet, cool le grand reste à la même allure mais combien de temps ? Oups, on arrive aux ruelles qui montent mais SURPRISE le demi-tour est tout de suite là !! J’accélère aussitôt histoire d’en remettre une couche psychiquement pour ce duel pour une place anonyme (compétition quand tu nous tiens !), et surprise, il est resté scotché à un qu’on a repris !

 

 

Bon pour le Bouk ça ! Surtout que dans ceux que je croise, personne ne devrait revenir, je vais donc réussir mon pari !

 

 

Aux Cochets je croise l’ami Barack tout souriant, et pour cause, on sait déjà qu’on a passé une belle matinée dans un beau cadre avec la météo en prime !!

 

 

Retour au Lido je saute le ravito, plus que 2 kms, puis dernier km, je double 3 nanas et ai l’impression d’être une fusée, avant d’en terminer devant les supporters en 1h48mn06sec à une bien modeste 283ème place !

 

 

Mais un sourire est figé sur ma tête de triathlète bidon ! C’était génial ! Une organisation quasi-professionnelle, des conditions splendides, une ambiance de tri mais pas trop m’as-tu-vu, 10/10 !!!

 

 

 Laetitia Casta est ravie de son 14 Juillet 2015 (semble-t-il)

 

 

19 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 15-07-2015 à 23:36:23

Cette rover c était la 1ère main de Robert Mugabe qui la donna 4 ans plus tard (pour des raisons dont le peuple zimbabwéen ignore encore) a l ambassadeur francais qui l utilisa pendant les 8 dernières années de sa fonction au Zimbabwe avant de rentrer prendre sa retraite meritee en France et plus particulièrement a St. Jean de chevelu son village natal ou elle fit le bonheur de son propriétaire pendant 9 annees sur les jolies routes de l epine. Séduit par ce véhicule de classe internationale boblastar dit le Thomas muster jurassien fit une offre à la veuve epleure et récupéra pour quelques francs cfa cette auto chargée d histoire...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-07-2015 à 08:32:20

Une histoire émouvante, merci pour ce témoignage !
A quand l'histoire de la Renault 25 du FaiZan ?

Commentaire de boblastar posté le 15-07-2015 à 23:47:07

Je t'avais même pas vu sur la piste cyclable ! Flatté d'être encouragé par ce véhicule ministériel, je constate que tu as accéléré ensuite.
51'50 pour moi, la fin était bizarre, je déteste nager quand j'ai pied !
Ce qui m'attriste c'est quand même de perdre ma plaque 39 sous peu, la valeur de la Rover va inévitablement chuter...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-07-2015 à 08:32:56

Dommage quand même que tu ais avorté la course mais tu avais vu juste !
Oui, déçu pour la Rover, ne change rien on va monter une association

Commentaire de Japhy posté le 16-07-2015 à 08:39:51

Ma non t'es pas bidon, même sans combi on sent le mec qui sait plein de trucs (le soleil, nager droit, tout ça...faut que j'apprenne).
Et bravo pour la remontée à la PacBouk sur la course !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-07-2015 à 12:25:36

Merci Clotilde !
Comme tu dis, c'est l'avantage d'avoir la course à pied en "point fort", le module pacman était à donf' !

Commentaire de Chasse-Neige posté le 16-07-2015 à 08:58:05

A quand une lutte BouK - Chasse Neige sur un triathlon version S, je vois qu'avec les temps, ca peut etre serré !!!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-07-2015 à 12:26:22

On va se programmer ça au printemps 2016 car il y en a pas mal dans votre coin !!
Dont certains que j'ai déjà courus !

Commentaire de AKADOC posté le 16-07-2015 à 09:45:31

joli dénivelé ...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-07-2015 à 12:27:12

Le plus facile à apprendre, c'est le sirop.
Enfin, avec mes règles simplifiées parce que les règles originales, elles sont velues.
Bon, le seul truc, c'est que normalement, ça se joue à trois...
M'enfin, c'est bon, on va se démerder.
Le principe, c'est de faire des valeurs.
Donc là, mettons, on est trois, il y a trois valeurs à distribuer.
C'est hyper facile.
On va dire, sirop de huit, sirop de quatorze et sirop de vingt-et-un.
Non mais vous occupez pas des sirops tout de suite.
Ce qu'il faut comprendre d'abord, c'est les valeurs.
Si vous lancez une valeur en début de tour, mettons un sirop
de huit, pour commencer petit, les autres ont le choix entre laisser filer la mise ou relancer un sirop de quatorze.
Dans le sens des valeurs. C'est pour ça, il faut bien comprendre le système des valeurs ; après, ça va tout seul.
Bon alors mettons que j'ouvre avec un sirop de huit.
...
Si c'est vous (l'aubergiste) qu'avez siroté au tour d'avant, ça tourne dans votre sens. Alors soit vous laisser filer, vous dites "file-sirop", soit vous vous sentez de relancer et vous annoncez un sirop de quatorze.
Vous, comme on a commencé les annonces, vous avez pas le droit de
laisser filer. Vous pouvez soit relancer un sirop de vingt-et-un,
soit vous abandonnez le tour et vous dites "couche-sirop".
Ou "sirop Jeannot", ça dépend des régions.
Et après, soit on fait la partie soit je fais un "contre-sirop", boum !
Et à partir de là, “sirop de pomme” sur vingt-et-un donc on fait
la partie en quatre tours jusqu'à qu'il y en ait un qui sirote.
...
C'est pour ça, moi, j'ai fait des règles simplifiées.
À la gagne, il y a que trois possibilités :
Soit vous faites votre sirop de huit, vous dites "beau sirop" et on recompte, soit vous faites votre sirop de quatorze, vous dites "beau sirop, sirop gagnant" et on vous rajoute la moitié,
soit vous faites votre sirop de vingt-et-un et vous dites "beau sirop, mi-sirop, siroté, gagne-sirop, sirop-grelot, passe-montagne, sirop au bon goût".
Sinon, moi, j'aime bien les règles originales mais c'est trop
compliqué. Les gens, ils ont envie de faire une petite partie pour se détendre ; s'il faut passer
trois heures à apprendre les règles...
Non, non mais ça se joue pas avec des dés !
Ça se joue avec des cartes !
Ça fait rien, on va essayer avec des dés.
De toute façon, ce qui compte, c'est les valeurs !

Commentaire de Potamochere posté le 16-07-2015 à 10:21:02

y avait il des mérous dans le lac ? merci

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-07-2015 à 12:27:35

Tiens, le cousin de Bitovent :)

Commentaire de Namtar posté le 16-07-2015 à 17:20:17

Bon ben c'est pas moi qui irai faire cela : à la brasse c'est long ^^. Et j'aime pas nager dans les lacs : y a des puces de canards !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 16-07-2015 à 17:41:50

Tu confonds avec le Lac d'Annecy !!! Lol

Commentaire de ejouvin posté le 17-07-2015 à 01:05:44

Oh merde,j'ai failli rater ça.

Le bouk mouillé, ça ne sent pas bon normalement ?

Punaise, tu cours, tu nage, que de talent. Dommage pas de photo avec le maillot du bain du la honte de la natation. J'aurai demandé à voir, et aussi un joli petit bonnet, le pendant du bob cochonou...

Commentaire de AKADOC posté le 17-07-2015 à 11:12:49

Pour voir "le grand violet" : il y a la photo sur facebook mais c'est vrai qu'il nous manque a coté de Laetitia Casta.
L'année prochaine pour le triathlon de Valbonnais il faut juste que tu t'entraines comme Virenque.

Commentaire de Gibus posté le 18-07-2015 à 21:50:10

Bravo et sans la combine, chapeau. Moi ça m'effraie autant de natation

Commentaire de le_kéké posté le 24-07-2015 à 15:33:46

La honte du triathlon pourrait au moins avoir une petite combinaison sexy dans son garage (ou tu rentres plus dedans depuis la fin de ta carrière dans ce si noble sport)

Commentaire de Ironmickey posté le 05-08-2015 à 15:39:25

Bravo. C'était bien sympa ce petit aquathlon. je me suis bien fait plaisir. A refaire :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.22 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !