Récit de la course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille 2016, par franckym

L'auteur : franckym

La course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille

Date : 3/4/2016

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 697 vues

Distance : 22km

Matos : Mizuno Wave Rider 18.
Chaussettes de compression Kalenji
Bibine à la ceinture avec boisson énergisante.

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon 1er Grenoble-Vizille

Après le MIB en novembre en 3h57 puis un 10 km en décembre en 47'00, j'ai repris la CAP progressivement depuis le premier janvier, sans objectif particulier avec une sortie d'environ 12 km par semaine seulement en janvier-février, puis j'ai intensifié un peu en mars (2 sorties par semaine en moyenne). J'arrivais à tenir du 5'40 par km pendant 1h à 140 bpm de moyenne.

Pour voir où j'en étais vraiment, au niveau de la forme, je me suis inscrit presque au dernier moment aux 22 km Grenoble-Vizille qui se sont déroulés le week-end dernier, en même temps que le MDP.

Je m'étais dit : "je vais essayer de finir entre 2h et 2h15, mais vu le profil et mon entraînement plus que  léger, c'était pas gagné d'avance.

 

Un ami trailer m'a emmené à Grenoble, avec sa femme et deux amis qui faisaient aussi la course. Mon pote ne faisait pas et se rendait à Vizille en bagnole pour nous ramener.
Au début, 3,5 km tout plat, j'étais à environ 5'15" par km et ça allait bien, je suivais la meute, je me calai à environ 145 bpm, un peu au dessus du rythme de confort, en suivant  un couple avec une femme au T-shirt jaune, qui avaient l'air d'être en promenade de santé tant ils discutaient tranquillement (je les ai suivis, puis doublés, puis me suis fait doubler par eux tout du long du parcours à maintes reprises).

La côte de 7 km avec 300 de déniv a fait exploser mon cardio à 166 et je n'étais pas très rassuré. J'étais tout rouge, il faisait chaud. Et malgré mon prénom sur le dossard, j'ai l'impression quer personne n'a scandé mon nom.

Le meneur d'allure de 2h m'a rattrapé au début de la côte, coup dur alors que je pensais avoir une bonne avance sur lui , et il n'a cessé de me prendre de l'avance pendant un ou deux km. Je le voyais au loin. Dur dur. Pourtant mon chrono me disait que je pouvais finir en moins de 2h. Je pense qu'il allait trop vite. J'ai néanmoins réussi à m'accrocher pour le re-doubler un peu avant le sommet.


Dans la descente (7 km), le souffle est revenu et la FC est descendue de 10 puls/min. J'ai donc décidé de "foncer" à une allure autour de 4'50"/min avec pour objectif de ne pas me faire rattraper par le drapeau. D'après les classements j,'ai doublé plus de 300 concurrents entre la mi-course et l'arrivée.

A 5 km de l'arrivée le drapeau de 2h est revenu sur moi, je l'entendais discuter derrière. Il était trop rapide, lui disaient certains concurrents. Il a du s'en rendre compte et ralentir car à 3 km de l'arrivée je l'ai définitivement distancé.

Au 19 ème km je double mon ancien voisin (qui habitait juste en face de chez moi jusqu'à l'an dernier) qui avait l'air dans le rouge. J'essaie de lui faire signe mais il ne me voit pas.

On arrive enfin au parc de Vizille, à l'entrée mon pote spectateur me hèle un encouragement, je lui fais signe que je l'ai vu, ça me booste un peu. Mais c'est dur. Je me demande bien pourquoi les organisateurs ont rajouté un 22ème km.

La photo dans le parc au dernier km (et derrière la femme en jaune qui m'a servi de lièvre pendant tout le trajet, et qui m'a redoublé dans les 200 derniers mètres).

 


Le dernier km dans le parc a été très dur. Je ne pouvais plus accélérer malgré ma volonté de le faire, et j'étais à 167 bpm donc presque à ma FCM qui doit être envron à 170 ,  à une allure de 5 minutes 10"  par km. Plusieurs personnes que j'avais doublé précédemment m'ont re-grillé au dernier moment, dont la dame en jaune qui a terminé finalement 8 secondes devant moi au scratch.

En effet, à 50 m de l'arrivée j'ai vu mon mon ancien voisin qui m'a redoublé ! Je lui ai tapé sur l'épaule, il m'a reconnu et on s'est  serré la main,  et il a fini avec un petit mètre d'avance sur moi , dans le même temps au chrono officiel. C'est assez rigolo comme situation.

Finalement je me suis laissé griser par l'événement  et je me suis surpassé, pour j'ai boucler les 22 km en 1h57 et finir 990 ème sur 2578. . 245 ème de ma catégorie sur 909 .  Voici le détail enregistré par ma montre : https://connect.garmin.com/modern/activity/1109586370

Ce résultat est très bien pour ce type de parcours compte-tenu de mes capacités générales et de ma forme physique du moment.  En prime, j'ai battu mon RP sur 21km (1h52) .

Faut dire que c'est seulement mon deuxième semi-marathon en compétition (après un semi du Beaujolais en 2014 en 1h 57) donc battre un record n'est pas forcément d'une grande difficulté.

 Avec mon voisin, on a pu discuter un peu de nos expériences au ravito final. C'était son deuxième Grenoble-Vizille et il l'a trouvé aussi difficile.

A la fin, il a fait très doux vers midi , mais le vent (le foehn) s'est  levé et quelques gouttes de pluie  ont faitt leur apparition. J'ai engloutisplusieurs verres de Pepsi et mangé quelques "Tucs" et du fromage. ensuite  j'ai rejoint mon pote qui attendait l'arrivée de sa femme. Elle finira bien plus tard en 2h45 mais a couru très cool avec sa copine.

Très bonne organisation hormis les meneurs d'allure un peu rapides par rapport au chrono qu'ils étaient censés suivre.

Le ledemain au boulot je n'étais pas frais. J'ai commencé à récupérer seulement le mardi.

J'ai fait une petite séance de récup mercredi tranquille et une autre cet après midi de 10 km en 52' à 134 bpm de moyenne.  Je me suis i inscrit à un 10 km dans deux semaines (Les 10 km de Centr'alp).

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !