Récit de la course : Le Castor Fou - 12 km 2018, par Cabri_89

L'auteur : Cabri_89

La course : Le Castor Fou - 12 km

Date : 9/6/2018

Lieu : Vauhallan (Essonne)

Affichage : 209 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

22 autres récits :

Premier Castor Fou

Il y a une semaine, j'ai souffert durant les 35km du Trail du Pays de l'Ourcq. En effet, je me suis aligné alors que j'avais une douleur sous le pied gauche depuis une semaine déjà. Dés le 8ème km, la douleur est devenue trop forte pour continuer à courir correctement. Incapable de dérouler la foulée, je suis obligé de poser le pied gauche sur la pointe. Proche de l'abandon à mi-parcours, j'avais finalement terminé péniblement le parcours en plus de 4h30, en compagnie d'un autre traileur rencontré vers le 18-19ème km.

Le jeudi soir, je décide de faire un test et part courir une heure tranquillement pour voir si la douleur est toujours présente. Le test se révélera positif, plus de douleur sous le pied, ouf. En revanche, une pointe au mollet droit qui refuse de partir.

J'avais initialement prévu de faire le 23km du Castor Fou. Au final je décide d'attendre Samedi pour décider au dernier moment si je me présente, et sur quelle distance. 

Samedi, il reste encore une légère pointe au mollet, mais je décide de me rendre quand même au Castor Fou, en m'alignant sur le 12km pour prendre moins de risque. Ce sera aussi l'occasion de changer un peu de mes premières courses qui faisaient tous plus de 20km.

J'arrive à Vauhallan vers 17h30, soit environs 40-45min du départ du 12km. Il est difficile de se garer, je me retrouve donc dans une rue à quelques minutes à pied de la zone de départ. Après m'être inscrit, je rate la consigne et au lieu de vérifier s'il y en a une en demandant, je retourne à ma voiture pour ranger mes affaires.

Après un aller-retour actif à la voiture qui me sert d'échauffement, j'arrive à temps pour le départ, mais la zone est petite et nous sommes plus de 400. Je tente de m'approcher un peu mais c'est compliqué.

 

DEPART

Quand le départ est donné, l'arche de départ fait un peu effet entonnoir, et je me retrouve dans le coeur du peloton avec des coureurs qui partent doucement et qui n'ont pas du tout le même objetif que moi. Je suis retardé, obligé de zigzager pour remonter et me replacer. Le premier km est en montée sur du bitume, et je fais au final un effort assez important pour me replacer et me retrouver au final hors de portée de la tête de course.

A environs 50m mètre devant moi, j'apercois David, que je ne pouvait pas manquer avec son t-shirt et sa casquette Kikourou. Il est accompagné de Nicolas.

Après 2 bornes de montée puis faux plat sur route, nous ne retrouvons sur un petit chemin plat et bitumé durant un bon km où je maintien une allure d'environs 14km/h. David est toujours devant moi à environs 100m. Après 3km essez ennuyant il faut le dire, on attaque enfin des sentiers plus interessant. Celà commence par une descente vu que nous étions remonté par la route tout en haut du village, puis c'est un enchainement de montées et de descente, sur du monotrace assez étroit et accidenté où il est difficle d'aller vite. Je finis par rattraper David qui est en queue d'un groupe mais étant donné qu'on ne se connait pas encore, je décide d'attendre l'arrivée pour l'interpeller. 

On ne peut pas vraiment doubler donc je patiente, le rythme restant correct. On rattrape la joëlette qui s'arrête (merci à eux et encore bravo) pour laisser passer notre groupe.

Nous sommes au km 4,5 et sortons du bois pour traverser la route que nous avions emprunté au départ et rejoignons une portion de 400m dans les champs. David et moi sommes un peu freinés par le rythme des deux coureurs qui nous précédent. David se fraye un chemin pour les doubler et j'en fais de même. On traverse la départementale qui mène au village pour se retrouver sur une section un peu bargeot ou l'organisation a placée un petit slalom dans une bosse très d'environs 3m. Pour ne pas me retrouver à l'arrêt au milieu de la mini bosse, je décide de sprinter pour prendre de la vitesse et la monter d'une traite. C'est à ce moment que je passe David, nous sommes au 5ème km.

S'en suit une portion assez ennuyante sur route puis en faux plat descendant dans un chemin qui rejoint la ville. J'en profite pour imiter un coureur qui me précéde en essayant de relacher les bras et le haut du corps. Je maintiens une allure toujours d'environs 14 km/h mais nous arrivons sur une partie qui casse les jambes, une montée bétonnée raide faites de longues marches. Je marche4 ou 5s pour récupérer puis je relance la machine et double plusieurs coureurs qui ne peuvent pas monter aussi vite.


KM 7 - DU RAVITAILLEMENT A L'ARRIVEE

En haut de la côte, une petite portion sur route nous attend et nous arrivons au ravitaillement (km7), situé au niveau du stade de football de la ville. Je continue sans m'arrêter et m'engage sur le faux plat descendant qui longe le stade qui rejoint un petit bois où vont s'alterner les montées et les descentes, là encore en monotrace durant environs 1,2km.

Je suis avec un groupe de 2 ou 3 coureurs et nous progressons à bonne allure. Tellement que je me prend un caillou et suis tout proche de tomber vers l'avant mais parvient à me récupérer sans tomber. Un peu plus tard, il y a deux trajectoires possibles pour franchir une mini bosse très raide et je double un jeune coureur. Quelques secondes plus tard à la relance sur du plat, il me demande sur de lui de me déclaler pour le laisser repasser. Je suis un peu surpris mais le laisse évidemment passer. En fait à ce moment là je suis presque persuadé qu'il en fait trop et est en surégime. 

A la sortie du bois nous abordons une section d'environs 800m sur du plat à moitié sur route et sur chemins. C'est à ce moment que je vois le jeune qui est juste à côté de moi ralentir assez nettement, peut être victime d'un point de côté ? 

C'est le 9ème km et nosu abordons la portion finale de ce 12km, qui se révélera assez exigente. On entre de nouveau dans un bois où vont s'alterner montées sèches et descentes techniques. Je reste juste dérrière un coureur qui avance à une bonne allure, notamment en descente. Mais je me laisse peut être un peu trop entrainé et me tord la cheville dans l'une d'entre elle. Je vais être un peu géné par la douleur durant les 2 derniers km mais rien de bien grave, il faudra juste que je serre un peu les dents et que je sois plus prudent dans les dernières descentes. Je m'accroche à son allure qui est assez soutenue. Après une toute petite portion sur route, nous tournons à droite dans un chemin ruelle situé entre deux propriété, qui rejoint à nouveau le bois. 

Dans cette dernière partie accidentée, je lâche les chevaux notamment dans une dernière montée assez raide où quelques coureurs sont presques à l'arrêt.  Je réussit à prendre plusieurs secondes d'avance grâce à cette montée expresse où j'ai bien fait monter le cardio. Je temporise légerement et m'engage dans la descente vers la zone d'arrivée située à environs 1km.

Je rejoins la ville pour les derniers hectomètres. J'entends dérrière moi un coureur qui fini fort et revient progressivement sur moi, tandis que je me rapproche de 2 coureurs qui ne sont qu'à quelques secondes. Je me fais finalement dépasser juste avant le dernier virage ce qui créer un écart. Je sprint pour revenir mais il réagit et fini juste devant moi. Je me suis fait avoir un peu bêtement. En sprintant nous échouons juste dérrière un junior de 19 ans. 

 

RESULTAT

Je suis au final classé 18ème en 1h00'14", à 1" du 17ème et 2" du 16ème. Le vainqueur l'emporte en 51'57.

Je récupère quelques instants, en attendant l'arrivée de David qui termine 27ème en 1h02'37".

Dés son arrivée je lui révèle qui je suis, puis nous allons au ravitaillement ensemble et commencons à faire un peu connaissance. Nous croisons ensuite furtivement Killian et Roni qui nous saluent avant de repartir.

Nous assistons du coin de l'oeil aux remise des coupes et à l'arrivée des concurrents du 23km qui reviennent tous les jambes pleines de boue, puis resterons longuement à discuter ensemble et à manger en profitant du Food Truck.

Concernant mon résultat, j'aurais sans doute pu faire un peu mieux, avec notamment un meilleur placement au départ. Le top 10 était à moins d'1'30" donc abordable. C'était au final interessant de faire une course un peu plus courte que d'habitude. J'en garde surtout moins de traces physiques. D'habitude sur les 22km je finis exténué avec de nombreuses douleurs, et là pas du tout.

2 commentaires

Commentaire de DavidSMFC posté le 12-06-2018 à 00:53:55

Quel plaisir de faire enfin connaissance samedi à l'occasion de ce Castor Fou !

Au final, un type de course qui peut te convenir même si tu es performant sur les distances un peu plus longues. Une épreuve qui pourra te servir puisque tu as notamment vu l'importance de partir en bonne position dans ce type de conditions.

Une course bien gérée, bravo ! Attention aux appuis ;-)

A une prochaine, bientôt je l'espère :-)

Commentaire de Cabri_89 posté le 12-06-2018 à 21:08:43

Plaisir partagé. J'espère que ton tournoi s'est bien passé !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !