Récit de la course : Trail du Petit Ballon 2019, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Trail du Petit Ballon

Date : 17/3/2019

Lieu : Rouffach (Haut-Rhin)

Affichage : 359 vues

Distance : 54km

Objectif : Se défoncer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Petit Ballon GRAND BONHEUR

Petit Ballon

GRAND BONHEUR

 

Petit Ballon, Grand Bonheur. C'était le premier slogan de la course, cette formule magique est restée gravée dans mon cœur de trailer. Comme un refrain qui tous les ans revient a l'approche du Printemps. Et ce nouvel opus aura été une fois encore une formidable réussite. Pour ma 15ème participation le Grand Eric, Monsieur Petit Ballon, avait eu la gentillesse de m'inviter. J'ai eu le plaisir de faire le déplacement avec les amis du Team THK, de retrouver à Rouffach toute ma famille du trail, de plus en plus nombreuse, de recevoir de nombreux encouragements sur le parcours, notamment celui du génial fan club CCK venu à vélo au Bannstein et de Schorty, mon coiffeur VTTiste préféré posté lui aussi sur plusieurs carrefours ...

En route pour Rouffach avec Dom et Didier ...

Comme d'habitude on fait un peu de pub pour notre THK de début Septembre ...

Lionel le facteur et Marc le gendarme, la famille des Vosges ...

Le Boss aux manettes ...

Nous on est prêts ...

A l'heure du départ la météo était impeccable. Pour cette 16 ème édition prometteuse le Boss nous avait gratifié d'un tout nouveau couplet, une magnifique balade entamée sur les larges chemins de vignes sur un profil tout en relance pour rejoindre de Westhalten et quelques beaux talus pavés évoquant forcement les classiques flandriennes. Avant de basculer sur l'autre versant de la Vallée Noble pour aller chercher la Gauchmatt et le Bannstein, puis de retrouver le classique Boenlensgrab en empruntant un tracé totalement inédit ...

C'est parti pour la meute, Sébastien Spehler déjà devant .. 

Dans le vignoble, on étale le paquet ...

Plongée sur Westhalten, bientôt nous allons aborder les redoutables paves ...

Dans le secteur de la Gauchmatt, il est temps de respirer un grand coup avant d'aborder la montée vers le Boenlensgrab ...

Passage au Bannstein ou était posté le fan club CCK avec Estelle, Fleur de Lune, Thierry et Patrick ... MERCI encore pour ces encouragements qui m'ont vraiment boostés !!!

C'est en arrivant au ravito du Boenlensgrab qu'a ma grande surprise je suis revenu sur la silhouette Hoka de Philippe Donischal , pour une fois un peu poussif. Apres avoir tracé la veille et en dépit de sa banane habituelle, notre Philippe était visiblement en souffrance. Mais je pensais bien le voir débouler le bulldozer trailer un peu plus tard dans la descente.

Le temps de remplir le bidon et j'étais déjà reparti à l'assaut du Petit Ballon. Nouvelle innovation en sortant de la forêt après la Schellimatt lorsqu'on bifurque a travers la chaume avec un vent a décorner les boeuf,s pleine tronche, pour plonger vers la ferme du Hilsen. Ce n'est clairement pas l'accès le plus direct au Petit Ballon !!! Il faut donc remonter sur la crête pour retrouver un petit air de Munstertrail et un sentier encore bien enneigé, ou je ne suis pas vraiment à l'aise. Ce n'est pas la cas du Seb Mackow, que je pensais largement devant, mais qui me double a cet endroit. Facile dans la neige le traileur musclé.Le vent est très violent, heureusement il nous pousse dans le dernier raidard. Avec mon dossard 140 je passe au sommet en 140 ème position ... logique non ?

On bifurque pour traverser la chaume et plonger vers la ferme du Hilsen, ça ventile grave ...
.

Nous voilà de retour sur la crête, heureusement le vent est maintenant dans le dos ...

Passage au sommet, la mi course est passée, reste a gérer le retour ...

 

La neige est toujours bien présente sur le début de la descente versant Nord, ça bouchonne un peu, ce n'est pas simple de doubler. Je ne suis pas mécontent de sortir de là pour embrayer vraiment et profiter de cette belle descente, avec une superbe vie plongeante sur la Vallée de Munster. On retrouve du faux plat montant pour boucler vers le second passage au Boenlensgrab, j’enclenche la petite foulée qui va bien et je reprend des grappes de marcheurs. 

Mon bidon est encore a moitié plein, je saute ce ravito et poursuit en courant pour revenir sur le Seb juste avant de basculer au niveau du carrefour de la Plaine de Rouffach. J'adore ce sentier, j'y ai souvent eu de très bonnes sensations et cette fois encore je me sens pousser des ailes. Quand j'appercois Carole un peu plus bas, je devine alors que je ne suis "pas mal". Carole a un petit mot sympa quand je dévale pleine bourre, et évidement ça me motive encore plus.

Les jambes répondent toujours, il faut relancer et faire coucou à Vrai Rose ...

En bas il reste quelques kilomètres vallonnés pour rejoindre Osenbach. Les jambes répondent encore lorsqu'il faut relancer et je trouve alors Dom en ligne de mire. Il est au téléphone avec sa chérie lorsque j'arrive a son niveau. Je rempli une dernière fois le bidon, pioche pour la première fois sur la table du ravito et nous repartons ensemble de la ferme. Dominique coince un peu dans la montée qui suit, je poursuit avec le fond du réservoir direction le Schauenberg et sa belle animation musicale.

Là nous retrouvons le final joueur des premières éditions, par le superbe sentier en balcon tout en relance. J'aurais bien aimé terminer tranquille, pour profiter au max ... Mais au détour d'un lacet j'ai vu que ça rappliquait grave derrière et il a donc fallu se dépouiller pour allonger la foulée. Je me suis quand même fait bouffer plus bas dans deux jeunes et une jolie miss avec un fleur dans les cheveux, qui m'a donné l'impression de finir vraiment facile. C'était beau ...

J'étais parti avec l'espoir d'accrocher 6h30. Avec l'euphorie de la remontada j'ai cru un instant pouvoir terminer sous les 6h. Mais finalement le chrono affichera un 6h07'17" qui me ravi complètement, a presque 9 km/h de moyenne, avec une 97 ème place scratch et une 9ème en V2. Je n'avais plus connu d'aussi bonnes sensations depuis la Sainté 2016, c'est peu dire que je commençais a gamberger ... Est ce que ça sera durable, rien n'est moins sûr. On verra ça chez les vosgirunners dans deux semaines ...


scratch 54 km


Selon Strava mon temps de déplacement est de 6h04'53". J'ai donc "traîné" 2'24" sur les ravitos. Et maintenant c'est vraiment bon de prendre le temps et de savourer l’après course avec les copains ...

Seb Spheler notre champion alsacien, qui a atomisé la course, avec Annelyse et Dom ...

Bravo Carole, encore un joli podium à la maison ...

L'arrivée de Charly et Didier ...

Bien joué la Team THK ...

Quel chantier !!! Bravo Didier pour ton courage et merci pour le plan covoiturage ...

Merci a tous les photographes a qui j'ai emprunté des photos pour illustrer mon petit récit, Vrai Roses, Nicolas Fried, Charly THK, Remi Vosgpatt, Patrick CCK ...

ÉNORME MERCI à toute l'équipe du CCA Rouffach !!!

Vous êtes FORMIDABLES !!!

 

 

3 commentaires

Commentaire de MULTISPORTS74 posté le 23-03-2019 à 08:06:36

Merci GILLES pour cet excellent CR et un grand bravo pour ta belle course et ton retour avec un gros moral pour la suite amicalement YVES

Commentaire de Philkikou posté le 03-04-2019 à 07:07:59

Belle course ( magnifique photos passage pré surement vers le sommet ) et belle perf... et bonne alternance vélo / course à pied qui te réussit bien )

Commentaire de poucet posté le 03-04-2019 à 08:11:54

Merci Yves, Merci Philippe ... souhaitons que ça dure encore un peu. A bientôt sur kikou ou sur le vélo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !