Récit de la course : Saintélyon 2006, par Sandrine74

L'auteur : Sandrine74

La course : Saintélyon

Date : 3/12/2006

Lieu : Saint Etienne (Loire)

Affichage : 3254 vues

Distance : 68km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

500 autres récits :

Une course pas comme les autres

Sainté Lyon Dimanche 3 Décembre 2006

Une nouvelle course, un nouveau challenge, de nouveaux paysages, de nouvelles rencontres !

Mais avant tout, une course bien spéciale… En fait, je me suis dit rien de mieux que de passer le cap d’une nouvelle année, en allant faire une course, en prenant ce plaisir de rejoindre et courir avec des ami(e )s…
Mais avant tout de courir avec son ami… Il n’y a pas plus belle preuve d’amour à mes yeux que d’accompagner sa moitié sur une telle course… Surtout que je suis plutôt « lente » ! 

Nous partons donc de Cluses en début d’après midi, j’essaye d’en profiter pour récupérer un peu, car je viens de passer une nuit avec apparemment de la fièvre, et un bon mal de gorge… Pas grave, ça fera que deux nuits blanches… Et surtout je vais pouvoir tester les hallucinations ! 

Arrivé à Lyon, nous rejoignons des ami(e )s du CMBM Sylvia, Serge, Roger, David, déjà présent. J’essaye une fois de plus de trouver un peu de repos, mais c’est peine perdue !
Pas grave… les tickets pour la navette sont pris, y’a plus qu’à !
A 18h45, nous voilà dans l’un des premiers bus… le chauffage tourne plein pot ! Et je manque de me brûler la jambe !
Une heure plus tard, nous voilà arrivée à St Etienne, entre deux j’aurai vu les noms de certaines villes que je connais… Givors entre autre, ou Rive de Gier !

Une fois à Sainté, il faut simplement attendre que tout le monde se mette en place pour nous octroyer nos dossards, ma moitié ne s’étant pas inscrit à l’avance c’est une autre file qui l’attend !

Après que dire, Hémérodrome qui me reconnaît !
Et puis les UFO’s a commencer par Droopy, et puis Néo, nous avons réservé notre place qui sera identique à celle des Kikoureurs dont je fais aussi partie !
Stef34 arrive avec les victuailles, Yoyo, Domi, Laurent, Gilbert et plein d’autres, (je dois en oublier ! ;) )

L’attente se fait LCastor Junior et Senior, Thunder, Magib, Anne, Bastien et Akuna, Mathias et bien d’autres encore arrivent à leur tour !
Certains nous regardent comme des extra terrestres, décontract et entrain de rire nous attendons tout simplement…

Je me drogue au thé bien sucré qui est donné généreusement, le chaud fait un peu passer les douleurs à la gorge !
A ce moment, je suis sûr d’une chose, c’est que quelque soit le temps je vais terminer !

A minuit une marrée humaine se dirige vers la sortie, il ne pleut pas, je vois une dernière fois mes ami(e) s du CMBM… Et le décompte est donné !
C’est inexplicable ce que je ressents à ce moment là ! Moi qui me suis pas beaucoup entraîné… Je pars presque l’esprit tranquille, main dans la main avec mon ami, un sourire accroché aux lèvres… Le bonheur, et la fatigue ! Cette dernière se fera vite ressentir, mais qu’importe…

Les premiers Km, sont ultra roulant, les principaux dangers sont les panneaux de signalisations, les terres pleins, les ronds points, les trottoirs ! 
C’est tellement roulant que je cours, je marche que très rarement, et là je remarque la différence avec mon début d’année…. Qui fit mon début de course à pied aussi !
D’un coup un petit grognement, nous interpelle mon ami et moi, c’est Bastien ! Qui ira avec nous jusqu’au ravito des Sorbiers. D’ailleurs à celui-ci, j’avale de l’eau qui à le goût d’Isostar… Bon apparemment ils n’ont pas de l’eau toute simple… Donc nous poursuivons notre chemin !

Ca file et ça défile jusqu’à St Christo en Jarez, tout en passant pour des petits chemin, ça reste très roulant, mais arrivé à ce nouveau ravito, rien n’y fait, j’ai envie de rien, j’ai mal à la gorge, je me force à manger une banane quand même, je bois, mais rien n’y fait !

Je convie mon ami à vite repartir, je dois dire que dans ces moments là son soutien, est fort agréable, et appréciable… Nous repartons donc, sur route et petits sentiers…. Ce n’est qu’une succession de kilomètres, où j’ai l’impression d’avoir loupé des étapes !
La fatigue se fait de plus en plus ressentir, je marche de plus en plus, j’évolue lentement et je fais subir ça à mon ami.
L’arrivée à Ste Catherine est très voyante, c’est sympa, nous passons sur des petits ponts, sur le bord d’un étang… J’entends « Allez Sandrine », hé hé c’est Mathias ! Au ravito, j’ai retrouvé un peu d’appétit, même si ce n’est pas encore ça ! Et surtout il y a du thé, et pour ma gorge c’est top !

Une fois de plus, j’évite de trop traîner dans cet endroit. Nous repartons avec mon ami, sur ces sentiers….
Franchement j’ai l’impression d’avoir aucune mémoire sur toute une grande partie de la nuit, à mon avis la nuit d’avant, ayant été déjà quasiment blanche ça ne doit pas aider !

Je me rappelle, de ce serpent de frontale qui sillonne ce parcours, c’est beau !
De ce brouillard qui vient nous barrer la route, et donne une ambiance hors du commun !
De ce moment ou j’ai faim… Mince alors j’ai faim !!! Ahhh ! Là, j’ai la solution, « Tu me passes mon sandwich dans mon sac Emmanuel », ça tombe bien, nous avons tous les deux faims, donc pour éviter de sortir lui aussi son encas, nous partageons ce petit met ! Et apparemment certains nous envie d’avoir prévu ce petit encas !
J’ai enfin trouvé ce que je voulais manger, si c’est bon !!! Du coup ça me réveille un peu, c’est appréciable, et je dois dire que j’apprécie beaucoup, mais pas autant que le fait d’être avec mon ami !


Sur cette partie là, nous croiserons aussi une personne qui nous avouera : « Moi aussi j’aimerai bien tenir la main de mon amie, mais elle est partie devant ! ». Là, je me rends vraiment compte de cette chance que j’ai ! De la patience qu’il a !

Au ravito de St Genoux, il ne fait pas bon y rester, d’ailleurs je viens de caller la dent creuse…. Juste un petit thé et c’est reparti… A noter quand même que c’est le premier ravito où il y a du saucisson et du pain ! Pour la soupe c’est le prochain ravito !

Tiens j’ai l’impression que je me réveille un peu ! Punaise, ça glisse de temps en temps ! C’est le test de l’équilibre ! J’ai mal aux cuisses donc je ne me vois pas trottiner !
Par contre quand nous arrivons à Soucieux, un petit chat blanc nous adopte, et se met à nous suivre ! Bon, il est bien éduqué vu qu’il s’arrête au passage piéton ! 
Je pensais à cette petite soupe, un bon thé, mais c’est immangeable, l’eau apparemment avait un goût, donc juste des mandarines…. D’ailleurs je vous ai pas dit, mais ce qu’elles étaient bonnes ces mandarines, un vrai délice !

J’ai un peu de mal à m’accroupir, mais ça ne va pas se passer comme ça !
J’en ai marre de marcher, c’est trop long ! Ça n’avance pas assez vite !
Et puis, aussi je me réveille ! Et ben, voilà dans un parc, voilà que ça me prend sur une petite descente, je me remets à courir (je vous rassure, pas très vite, mais courir quand même !).
Et là, les autres coureurs regardent avec étonnement, ce regain d’énergie !

Après quelques pas, mes cuisses acceptent le rythme, et c’est la marche qui deviendra un peu plus douloureuse !
Je cours, je marche, je marche, je cours ! Mon ami, ne dit rien, lui aussi un peu étonné que je me remette à courir maintenant ! Je pense qu’il est content de se dégourdir les jambes surtout !

Arrivée à Beaumont, enfin du Coca, je change de maillot car j’ai trop chaud !
A part la bute derrière, je continue à courir ! C’est très plaisant, et même les escaliers ne me font pas de problème !
Mais, les deniers Km, alors qu’ils nous en restent plus que quatre, j’arrive plus, j’suis fatigué, mais au-delà de tout ça, c’est la douleur.
Sur ces Kms, ça sera main dans la main, il ne dit rien, et je lui dis intérieurement merci. Le regard suffit, j’ai pourtant envie de repartir courir, mais je me dis que si je cours à nouveau, je n’arriverai pas au bout ! D’ailleurs, je n’ai plus d’eau, et je pompe chez lui !
Une douleur sous le pied me fait boiter ! J’essaye d’y faire abstraction, les personnes que nous avions passer, nous passe à leur tour, certains rendent ce petit mot d’encouragement et ça fait du bien !
Un couple de promeneur d’un certain âge, nous regarde le regard attendrit…

A 500m de l’arrivée, je signale à mon ami que nous pouvons recourir, ces derniers mètres, main dans la main, avec le sourire…
Juste avant l’arrivée Sylvia est là, et m’attend je l’entends avec son accent Italien, ça fait plaisir de la voir.

Nous arrivons avec mon compagnon, ensemble… Heureux ! En 11h41’51’’ pour les 68 Km et 1400m+ environ ! A ce moment là, nous sommes 2167° et 2168°, depuis le classement est une catastrophe !

Je suis fatigué, certes par la course mais surtout par cette crève que je tiens !
La douche est bienvenue, je rejoins mes ami(e) s du club, et je vois mon ami qui m’attend pour rendre les bracelets…

Je ne tiens presque plus debout, je le convie à vite aller manger un peu, pour recharger peu les batteries !
Jean François, nous attend lui a fait un temps canon ! De 5h56’19’’…
Du coup, à peine monté dans sa voiture, je m’endors aussi sec, j’ouvre les yeux à quelques Kms de la maison et plus de 2 h plus tard !

A peine rentré, je m’allonge… je m’endors ! Ben ouais ! J’ai deux nuits à rattraper !
Et lundi c’est mon premier jour de stage !
J’ai dû faire environ 15h du dimanche après midi, au lundi matin !
D’ailleurs, le lundi j’ai eut 2, 3 courbatures ! Mais je les ai tué au boulot !

Pour les UFO’s c’est le complément de « A deux c’est mieux ! »…

C’était ma course, notre course, celle que je ne souhaitais pas forcément faire, mais que je me suis dit allez pourquoi pas !

Ce que j’ai le plus aimé… Etre à deux, le silence qui voulait tout dire…
Ce que j’ai le moins aimé… L’empêcher de faire sa course !
Et si c’était à refaire…. La Sainté, je vais peut être éviter ! Courir tous les deux, oui certainement !

Merci, à notre chauffeur Jean François ! Et à tous les ami(e) s rencontrés !

A bientôt,

Sandrine…74

7 commentaires

Commentaire de Jack posté le 25-12-2006 à 11:52:00

Bravo (dans ton état je ne l'aurais pas fait) et merci pour récit.

Amicalement

Commentaire de Jack posté le 25-12-2006 à 11:54:00

Désolé, il faut lire "merci pour LE récit"

Commentaire de vboys74 posté le 25-12-2006 à 17:30:00

Bravo Sandrine pour ta course en duo!
Je t'ai vu passer la ligne du haut de mon gradin et je vous ai laissé tous les deux savourer cette arrivée!
Seb

Commentaire de aie mac posté le 25-12-2006 à 19:06:00

houuu la tricheuuuuuseuu
elle s'est dopée tout du long avec du main-dans-la-main ;-)
bravo sandrine :-)
je vous souhaite encore plein de courses à deux
:-)
aie mac

Commentaire de Bourdonski posté le 27-12-2006 à 22:01:00

Bravo Sandrine. Alors c'est vrai que l'amour donne des ailes ? Beau récit qui montre à la fois ta volonté de finir malgré tes ennuis de santé et la joie de courir en couple.
Amicalement.
Farid

Commentaire de Tortue géniale posté le 30-12-2006 à 19:46:00

J'aimerais bien faire une sainté main dans la main avec ma femme, mais c'est pas demain la veille !
Bravo à toi !

Commentaire de Say posté le 08-02-2007 à 09:12:00

Salut Sandrine

Ca c'est une surprise. On s'est croisé dans l'autocar où j'ai interpellé ton ami au sujet de l'UTVBMP, puis sur la longue descente sur Lyon où vous m'avez doublé tous les deux.

Effectivement, ça doit être merveilleux de courir avec sa moitié. La mienne était un peu avec moi par la magie des SMS.

A bientôt alors, peut être sur l'Origole ?

Coli

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.35 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !