Récit de la course : Saintexpress 2012, par Trottinette

L'auteur : Trottinette

La course : Saintexpress

Date : 2/12/2012

Lieu : Ste Catherine (Rhône)

Affichage : 1100 vues

Distance : 44km

Objectif : Terminer

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

523 autres récits :

1ere Saintexpress : prudence en trottinette !

 Bien contente d’être avec ma copine Giulia pour aller prendre la navette pour Sainte Catherine. L’ambiance est détendue mais je suis contente d’avoir quelqu’un avec qui parler. C’est pas que je suis stressée, mais… ça fait du bien !

Avant de partir j’ai bien sentie que j’énervais mon chéri avec mes questions à la c…de dernière minute mais aussi ça me fait bizarre de partir sans lui à une course : j’ai pas mon doudou !!

Nous restons jusqu’au dernier moment dans la tente pour ne pas être dans le froid glacial, en plus ils sont en retard pour le départ alors…tant pis nous serons en queue de peloton, nous voulions partir tranquille de toute façon. Ah ça on ne pouvait pas partir trop vite…on met plus de 30 minutes pour sortir du bouchon ! Maintenant que nous sommes un peu moins agglutinés je vais pouvoir m’arrêter pour une pause pipi ! Giulia part donc devant. Je fais ma course zen, je suis bien et je profite de ce bon moment. Je reconnais les chemins reconnus en off avec la bonne bande de kikous. J’envoie des sms pour rassurer ma maman et mes copines qui s’inquiètent pour moi.

 Je rejoins ma copine au ravito de Soucieu, je suis contente de la retrouver : ça va elle ne m’a pas trop lâché, 2minutes seulement !

Je me dépêche de prendre quelques trucs à manger, un petit thé chaud et zou s’est reparti !

Nous ne restons pas longtemps ensemble finalement puisque je m’arrête à la voiture pour changer de chaussures comme prévu et elle, non. J’ai un peu du mal avec mes lacets et la puce à remettre avec mes doigts que je trouve bien gourds. Quelle empotée je fais ! ouhlala mais c’est qu’il fait bien froid aussi…je repars mais zut je devais changer ma poche à eau aussi ! Ben finalement non je n’ai bu que la moitié, ha bon…je pensais avoir bu régulièrement. Bon besoin de rien d’autre…je repars  enfin. Il me semble que j’ai perdu beaucoup de temps car j’ai vraiment très très froid et je n’arrive pas à me réchauffer. Vite je repars en courant c’est sûr Giulia est loin maintenant.

La petite gêne à l’arrière du genou droit que j’ai ressenti juste avant le ravito s’intensifie, …tiens bizarre…sauf que ça se propage sur les côtés assez rapidement. A gauche ça commence aussi…pfff c’est quoi ça ?

 Je me mets à marcher sur le bitume pour préserver mes genoux, …et il y a beaucoup de bitume !

Tout le monde marche autour de moi. Allez tant pis je me repose un peu…je coure de temps en temps pour ne pas avoir froid mais j’ai de plus en plus mal… Mais je ne comprends pas…j’en suis à peine à la moitié de la course ! Dernièrement, je n’avais pas mal aux genoux même après25 km…En réfléchissant, je me dis que c'est certainement dû à ma foulée prudente face a gel... j'ai dû raccourcir inconsciemment mes pas.

J’essaye de continuer à courir par intermittence pour ne pas avoir trop froid. Je passe devant la dame blanche en pensant à ma grande fille…je grimace en essayant de trottiner, ça va mieux au bout de 5 secondes et puis d’un coup, non trop mal…je continue en alternant jurons et soupirs de soulagement jusqu'au village de Chaponost. Ça va être long…mon chéri m’appelle enfin, trop contente d’avoir de ses nouvelles ! Malheureusement c’est pour me dire qu’il a mal au dos et qu’il galère. Ça me remonte pas trop le moral ça …j’espérais qu’il allait me doubler vu mon allure d’escargot. 

Finalement je marche en essayant de garder un bon pas pour ne pas trop me refroidir…et en finir. J’ai mal même en marchant mais j’en double qui sont en plus mauvais état que moi, j’ai de la peine pour eux.

Beaunant arrive enfin, ouf plus que 12km. J’avale vite fait une toute petite soupe et une poignée de carrés de chocolat. J’ai froid. Un marcheur de la saintéxpress me double dans la montée…normal il a de grandes jambes. J’essaie de garder le moral. J’imagine mes beaux parents là sur le bord de la route avec la voiture…serais-je assez forte pour résister à monter ? Pas sûr !! Mais ils ne sont pas là…Patrice est encore loin.

Je déclenche mon GPS à la mairie de Ste Foy, je sais qu’il reste10 km. Je pense que ça va m’aider de regarder les km qui s’égrènent…tout doucement !

Sainte Foy, enfin… et maintenant les descentes, chouette !!! Mais aie aie aie quelle douleur ! J’en pleure …c’est quoi cette descente de m…j’arrive même pas à marcher !  Et je pleure…et je m’engueule. Allez c’est bon je vais y arriver…reste plus grand-chose. Ah si…il y a des escaliers bientôt là je crois. Pas de bol c’est le moment que choisi mon marath pour m’appeler et prendre de mes nouvelles…et la fontaine déborde encore! J’arrive plus à parler, je pleure et je m’énerve…mon pauvre chéri essaie de m’encourager mais lui aussi en bave. Les escaliers sont finalement moins durs que la 1ere descente et puis ils ont une rampe. De toute façon, ça y est je suis sur les quais : fini les descentes, les montées je suis sur la dernière longue partie je le sais, mais au moins c’est plat.

 Bon y a jamais de toilettes arrivé en ville ?? Ben non…alors je m’arrête derrière le parapet du quai !

 Confluence, il neige, c’est sympa. La ville s’éveille, les péniches s’éclairent, ça me change les idées.

 Ma copine m’appelle, elle vient d’arriver en 6h54, je suis contente pour elle. C’est sa plus grande distance, elle est très fière et elle a bien raison. Petit pincement quand même car j’aurai pu faire le même temps qu’elle si……..elle me dit qu’il me reste 15 minutes de course…mais elle n’a pas dû comprendre que je ne courais plus du tout car je vais mettre presque 1h pour la rejoindre !!

Je vois bien que je ne suis pas encore arrivée mais …z’aurait pu faire plus direct quand même non ??!!

Les bénévoles m’encouragent pour que je me remette à courir…et même Giulia qui est venu à ma rencontre pour me soutenir…trop sympa !!!

Des concurrentes insistent pour que je coure avec elles…mais je peux plus…de telle sorte que j’arrive un peu tristounette en marchant vers cette immense salle pleine de monde qui me regarde ! Trop bizarre…mais je suis tellement soulagée ! J’ai réussi…

En plus je ne suis pas tombée, et je n’ai pas été malade !!

Pour moi l’important était d’arriver donc c’est ok pour moi, même si ça été dur. Je suis contente d’avoir tenu bon.

Et je me félicite d’avoir été raisonnable et d'avoir écouté mon chéri et de ne pas m’être aventurée sur la saintélyon en solo !!! Ce n’était vraiment pas la bonne édition…!

Je suis très admirative de tous ces finishers qui ont passé la ligne en courantBravo à tous !

10 commentaires

Commentaire de Nini posté le 06-12-2012 à 22:52:29

Bravo à toi Trotinette ! Je suis contente que tu l'aise bouclé malgré les douleurs...
L'année prochaine, suit ton doudou et fais la grande ! :-)
À bientôt sur un off ou une course ! Bises

Commentaire de Jean-Phi posté le 07-12-2012 à 09:11:14

Belle, très belle première !! Ah, on sent que tu as le bon coach près de chez toi !!! Toutes mes félicitations pour cette course menée de main de maître. Chapeau, tu peux être fière (et ton coach aussi !) !
A bientôt !

Commentaire de Arclusaz posté le 07-12-2012 à 09:27:27

ah, c'est pas simple ce genre de plaisanterie : ça fait mal, il fait froid, on en a marre, le genou coince, le doudou est pas là, ça glisse.... bref que du bonheur !

Malgré ces quelques "détails", on sent bien que tu es contente de l'avoir fait et que tu en redemandes ! en tout cas, nous, on redemande de te voir plus souvent courir avec nous. Bravo et à bientôt.

Commentaire de ogo posté le 07-12-2012 à 11:04:57

Il fallait vraiment avoir une détermination sans faille pour aller au bout dans ces conditions. Une belle démonstration de courage et d'abnégation. Rien de sérieux, j'espère pour le genou. Bonne récup et à bientôt.

Commentaire de tidgi posté le 07-12-2012 à 13:13:21

On sent une grande satisfaction. Bravo à toi car tu es arrivée cette fin cahotique avec ce genou.
Récupère bien. Au plaisir.

Commentaire de lalan posté le 07-12-2012 à 14:18:17

J'imagine se que tu as enduré, il en fallait de la ténacité. Une éxpèrience de plus dans les bagages. Heureusement que ton doudou était là pour t'encourager meme si lui aussi n'était pas au mieux. Bonne récup, profites bien des fetes et surement un petit coucou à l'hivernale des coursières.

Commentaire de Mamanpat posté le 08-12-2012 à 07:23:34

Bravo Trottinette, t'a rien lâché et désormais tout est pour toi car l'essentiel est là, un super mental !
Au plaisir

Commentaire de Japhy posté le 08-12-2012 à 10:22:00

Bravo Trottinette et bravo les doudous vous avez bien assuré!
Bon la version longue n'est déjà plus du domaine de la science fiction je parie?

Commentaire de sebmelalix posté le 09-12-2012 à 17:44:59

Merci pour ton récit, et bravo pour ta course malgré la souffrance.
Ton doudou peut être fier de toi.... Et vice versa ;-))
A bientôt

Commentaire de Mickey49 posté le 04-12-2013 à 10:28:05

Bravo pour ce récit plein de courage !
Je vais m'engager ce week-end pour ma 1ère Saintexpress, en mode "durer et finir", j'ai peur aussi de trop marcher et de me refroidir comme ton récit le montre. Comme ton marath, ma coach Caro sera derrière sur la Saintélyon, mais in fine ton récit prouve aussi qu'avec de la volonté on peut y arriver, que l'important c'est de finir.
A samedi si on se croise !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !