Récit de la course : Sedan-Charleville 2000, par Le Hareng Saur

L'auteur : Le Hareng Saur

La course : Sedan-Charleville

Date : 1/10/2000

Lieu : Sedan (Ardennes)

Affichage : 2585 vues

Distance : 24.3km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Le récit

L'Histoire avec un grand H nous l'apprendra.
A-t-il eu peur de se montrer sous son vrai jour? A-t-il craint que je ne
fasse un rapport circonstancié sur l'impression que j'aurais eue de lui?
Saura-t-on un jour ce qui a provoqué son forfait?

Il est vrai qu'il avait préparé le terrain. "Ouais heu ...j'ai un début
d'infection, je fais de la PDT, je ferai demi-tour pour t'attendre... et
tout ça!"
C'est facile de dire "je vais courir à du 3'30"" et puis de ne pas se
présenter ;-)))

Sachez que si j'avais couru le marathon de Sydney, je l'aurais fait en moins
de 2h. Ca ne m'engage à rien, vu que le comité olympique belge ne m'a pas
voulu.

Donc, j'arrive à Sedan pour aller chercher mon dossard, et j'en profite pour
aller zieuter sur la liste des engagés pour voir quel dossard était attribué
au Papy. Déjà tout fiévreux à l'idée de faire la rencontre la plus
importante de ces 10 dernières années, je vois qu'il a le n° 689. C'est
plus facile de reconnaître quelqu'un qu'on n'a jamais vu à son dossard qu'à
une description comme "vieux jeune rabougri" ou autre.

Je me mets dès lors à regarder tous les dossards de tout le monde, jusqu'au
moment où je tombe sur un car, avec les numéros 670, 685, 690, ... et des
maillots Epernay-Champagne. Pas con (merci!), je me dis "Ca, c'est le club
du papy". Fectivement, je demande à un bonhomme du club s'il ne connaît pas
le Papy (en déclinant son pedigree, à savoir prénom, nom, sexe, tout,
quoi!). Et le bonhomme me dit, me plongeant dans un désespoir lancinant:
"Il n'est pas venu, le président du club lui a téléphoné hier et il a dit
qu'il ne venait pas. Mais, comme je travaille avec lui (Tiens, il
travaille, lui? me suis-je dit), dites-moi qui vous êtes et je lui
transmettrai votre bonjour", qu'il a dit.

Donc, pas de papy!!!

En ce qui concerne ma course, j'ai fait les 14 premiers kms aux pulsations à
mon allure marathon (165-170 puls) pour passer en 1h09'03" au 14ème km.
(4'55" au km)
Accélération progressive par après aux environs de 4'40"/km.
Je termine en 1h56'59" à ma montre, soit 1' de plus qu'il y a deux ans.
J'ai perdu cette minute dans les trois derniers kms, que j'avais faits à
l'époque en 4'20". Ici, je n'ai pas eu le courage (suite à la déception
papyesque?) d'en remettre une couche. J'ai quand même pu me venger sur
plusieurs Epernay-Champagniens que j'ai irrémédiablement laissés sur place
dans mon rush final de 10 kms ;))

La conclusion est toujours la même: très belle course avec une ambiance
formidable (3000 coureurs, ou plutôt 2999, et 30000 spectateurs en furie).
A conseiller.



Pierre Gillain

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !