Récit de la course : Marathon de Reims 2004, par jojo57

L'auteur : jojo57

La course : Marathon de Reims

Date : 17/10/2004

Lieu : Reims La Brulee (Marne)

Affichage : 1615 vues

Distance : 42.19km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

19 autres récits :

Reims , mon premier marathon

Bonjour à tous
Impossible de parler de Reims sans commencer par mes accompagnateurs irinautes avec mon mari car sans eux ....encore plus dur ! Placés à un croisement stratégique ( après leurs courses respectives ) , il m'ont encouragé à trois passages , puis déplacement en voiture ( je l'ai appris pas la suite ) pour me retrouver encore 1 fois avant l'arrivée . un grand merci à eux .
Avant la course : Retrouvaille à l'hotel le samedi ( plus tard pour Chantal qui est en famille ) ou l'addition pour moi se monte à .....42 euros . Serait ce un bon présage !!! Rerait de dossards , repérage des départs et arrivées des courses . Dernière assiette de pates et repos en chambre !! Réveil à 6h20 après un sommeil perturbé , départ pour le parc des expo à 8 h et vers 9 h séance de bisous avant de se séparer . Je prends la navette départ marathon ( c'est à la cathédrale ) mon mari me rejoint avec les affaires par la navette accompagnateur .

La course : Départ à 10h35 après quelques étirements et un peu de marche ( surtout ne pas courir ) . Poubelle-poncho et teeshirt retirés , la température est bonne . Casquette ( anti pluie ) et gants et c'est parti . Ca démarre calmement , rien à voir avec les fusées des 10 km et je passe au km 1 en 6' . Trop rapide . Ma " stratégie " 6'20-6'30 jusqu'au semi , surtout pas plus vite et après , on fera comme on peut !!! Je ralenti et passage au km 2 en 12' 20 . Impeccable , ne change rien ma Jojo ! Je me retrouve vite avec 2 coureurs qui ont l'air d'avoir la même foulée que moi . J' ose la causette : l'un est marathonien de - de 3h et accompagne son beau frère pour le premier en 4h30 si ça va mais surtout terminer . Chouette comme moi . Nous faisons un petit bout ensemble mais je les trouve un peu trop rapide et les laisse partir . Le beau frère ( de Calais ) fera de temps à autre un retour en arrière pour me demander si tout va bien et m'encourager . Merci Mr de Calais .
Km 5 passé en 31' ( 31'40-32'30 ) ! Attention Jo un peu rapide , ralenti . A chaque borne km je rejoute mes 6'20-30 et vérifie au suivant mais comme à l'entrainement , une petite poignée de sec. d'avance .
Peu avant les 10 , un participant de Mulhouse me rejoint . Il était parti pour 4 h ( son premier aussi ) mais a bifurqué dès le départ sur 4 h 30 car c'était pas le pied !! Nous ferons un long chemin ensemble
Km 10 1h03 ( 1h03'40"-1h05') pas mal comme rythme ! Un peu plus loin ( vers le 13 je crois ) mon gentil fan club m'attend et je les entends m'encourager de loin . J'en profite pour laisser ma casquette il y du vent par moment et elle a tendance à vouloir s'envoler .
Les km passent tranquillement et au km 15, 1h35 au chrono (1h35-1h37'30") . Que du bonheur ! Nous croisons régulièrement d'autres courses : le semi par 2 x ( pas trouvé Chantal ! ) et les premiers du marathon à plusieurs endroits . Joli spectacle !! Ca cours dans tous les sens et le temps passe bien . Mon compagnon a tendance à courir un peu plus vite et régulièrement je lui propose de partir devant mais il préfère se calquer sur ma vitesse et à chaque km je lui donne une idée de nos temps . Surtout ne pas aller trop vite !
Km 20 nous passons en 2h06 (2h06'40"-2h10) et semi en 2h12'40" (2h13'38"-2h15'09") et le coureur de Calais me fait une dernière petite visite et nous laisse en disant " c'est bien vous ètes à deux , c'est mieux que seule "
J'ai oublié de vous dire ma statégie "repas ": 1/4 de ma barre de céréales à chaque ravitaillement ( que je fais en marchant ) avec 2-3 gorgées d'eau . au 5 juste eau , au 10, 1/4 idem au 15 et le reste donc 1/2 au 20 ( allez savoir pourquoi !! )
Arrivé au km 25 ,oublié le temps ( ceux que je donne sont de mémoire car mon cardio-chrono ne prend pas de temps intermédiaire ) .Je reprends un morceau de barre et là rien qu'à l'avoir dans la bouche j'ai quelques nausées . pas moyen de l'avaler , je crache même un morceau et laisse fondre le reste dans la bouche.Entre le 25 et 30 km toute une partie à courir contre le vent pas très agréable mais les jambes vont bien .Mon compagnon a une petite baisse de forme mais nous gardons le rythme .
a suivre ....


Vers le km 26 mes gentils accompagnateurs sont à nouveau sur place .J'en profite pour me délester de mon sac banane en gardant une barre dans 1 main et le papier avec les temps de passage dans l'autre .Les jm continuent à deffiler sans soucis sauf toujours ses petits problèmes de digestion.
Au km 29 nous doublons et déposons doucement les 2 coureurs de Calais ( ils étaient bel et bien parti un peu trop vite , dommage pour lui ) . Nous ne pouvons prendre leur rythme c'est vraiment trop lent . Surtout qu'il nous arrive un nouveau pont ( il y a eu des ponts et des faux plats qui deviennent de plus en plus casse pattes ! ) .Mes supporters sont à nouveau là vers le km29 toujours aussi présents et encourageant . J'en profite pour laisser la dernière barre à la banane à Charlotte car plus moyen d'avaler quoi que ce soit .
Ravitaillement du km30 Ne rien avaler ?? C'est long encore 12 km sans rien ! Alors je pense à Guy13 ( merci Guy ) et prends 1/2 morceau de sucre que je laisse doucement fondre sous la langue . Peut être qu'il passera un peu dans le sang sans passer par la case estomac !! Passage en 3h10 au 30 ( 3h10-3h15) toujours tout bon mais ce tube digestif qui se fait sentir....alors que les jambes vont bien !
Nous commençons malgré tout à compter les km
Km 35 nous sommes encore dans les temps , plutôt vers les 6'30 que les 6'20 au km maintenant .Ravitaillement , 1 gorgée d'eau pour rincer le sucre restant et 1 que j'arrive à avaler . Si seulement cette fichue barre de céréales faisait un retour à l'envoyeur mais non ! elle reste bien en place et continue son travail de sape .
Après ce ravita. mon compagnon retrouve de l'énergie et ....un autre compagnon de route et ils s'éloignent doucement . Mes jambes vont relativement bien , je pourrais essayer de les suivre ...mais ces nausées à chaque fois qu'un pied touche le sol !!!!
Ce sera la partie la plus difficile .Je remarque ma baisse de vitesse sur le chrono mais qu'importe , je veux finir .Personne devant ni derrière, moins de personnes au bord de la route pour encourager , juste une petite pluie fine qui fait du bien . J'ai beau essayer de me motiver , rien n'y fait ni les km parcourus, ni le peu qu'il me reste à faire. Dès que j'accélére un peu je me disloque. Je décide de marcher pour tenter de récupérer .De toute menière , une évidence s'est imposée : je finirai. En marchant ni les jambes ni le tube digestif n'aiment , je cours un peu le ventre va mais pas les jambes , en accélérant ( si on peu dire !) les jamdes sont contentes mais pas le ventre !! Je les contenterai chacun son tour !
Au km 38 une surprise : Charlotte vient à ma rencontre avec ma casquette anti pluie ( encore merci ) et me propose son Kway que je refuse . Le reste du groupe m'attend un peu plus loin . Une bouffée d'oxygène dans ma laborieuse avancée . Phrase à Charlotte " plus jamais,je commence à avoir mal au dos " , réponse " vous dites tous ça "
Du 38 au 40 environ la pluie redouble ( très grosse averse ) et du vent contraire. Obligée de marcher pour contrer le vent et vite pour ne pas se refroidir.Je suis trempée et glacée !
Km 40, 41 encore un pont à franchir en marchant cette fois puis une arche " dernier km " . Aolrs là non , celui là je le cours du début à la fin . Ca commence par 300-400m de faux plat montant ( environ car les mètres sont toujours plus longs à la fin ! ) Virage à droite ( coucou Tanko , fait du bien de te voir ) un autre à gauche et ...je découvre l'arrivée . J'accélére pour voir si je peux encore mais ne double pas le coureur devant moi ( depuis 2 km ) cela ne changera rien . Je passe la ligne d'arrivée en 4h40 chrono officiel ( 4h39'55 au mien ) et ce n'est que lorsqu'on me passe la médaille autour du cou que je réalise , ça y est: JE SUIS MARATHONIENNE YESSSSSSS ;

L'après course est un peu racourcis car nous devons retrouver les familles et il nous reste 3 h de route ( sous la grèle ) . Nous prenons le temps d'1 boisson chaude ou chacun raconte un peu de sa course . Que du bonheur !

Merci à ma famille car de janvier 2003 à ce jour je suis passée d'épouse et mère sédentaire à marathonienne , merci pour leur patience et merci à mon mari pour son soutien .
Merci à tout ceux qui m'ont conseillé sans oublier le PE de ruirina et Irina elle même
Merci à tout ceux qui m'ont encouragé et soutenu les irinautes à Reims ( Charlotte , Tanko et Chantal ) les coup de tél (Cagouille , karen67 , Rakojf et Ludobe ) et tous les autres

Plus jamais ça ....une petite voix au fond de moi me dit " la prochaine fois , change de statégie alimentaire ma jojo " ....allez comprendre !
Pas de douleurs aujourd'hui , je monte et descends les escaliers pratiquement normalement juste un peu ralenti . Attention demain !!

Petites remarques de novice pour le marathon de Reims:
-le marathon est limité à 5 h mais les chronos intermédiaires ( je suis passée au 40 et il affichait 4 h ) sont arrétés avant la fin .
-Arrivée au parc des expositions entre 2 hauts grillages un peu triste . Pas grave .
Merci d'avoir lu jusqu'au bout
Jojo57 le 18/10/04

1 commentaire

Commentaire de romano76 posté le 11-08-2009 à 21:58:00

Recit très parlant et très belle course, bonne continuation.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !