Récit de la course : Marathon de Reims 2010, par caro.s91

L'auteur : caro.s91

La course : Marathon de Reims

Date : 17/10/2010

Lieu : Reims (Marne)

Affichage : 1030 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

15 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

19 autres récits :

Marathon de Reims ... by Caro

 

C'est un peu par hasard que je vais vous raconter mon marathon de Reims 2010. Le mercredi qui précède je ne sais pas encore que je vais courir et je ne l'imagine même pas. En fait j'apprends mercredi soir qu'une des meneuses d'allure est blessée et que l'organisation recherche de toute urgence une coureuse. Je sais que trouver au débotté quelqu'un n'est jamais simple, je fais donc acte de candidature au cas où. Mais visiblement cela ne se bouscule pas et jeudi midi l'affaire est conclue, me voilà propulsée meneuse d'allure, moi qui avait couru mon dernier marathon en 2005 en soutien (et lièvre) d'un ami en 3h23. Actuellement je cours, en trail essentiellement, et mes performances actuelles (régulièrement rodiométrées et comparées avec l'expérience du terrain de mes petits camarades coureurs) me laissent entrevoir une course possible dans le créneau 3h10/3h15.

Zéro entraînement spécifique marathon, mais un bel enchaînement en septembre de courses diverses et variées: du trail du Sancy (34km et 1800mD+), de celui du Gâtinais(57km et 1200m D+), de la Virée des 2 Bois (18,5km et 400mD+) et du Trail du Four à Chaux (26km et 400mD+), tout cela en 21 jours! Le Papy me recommande et cela semble suffisant à Chauchau pour accepter de me prendre dans son équipe de meneuses. Entre temps j'ai appris par le Papy que c'était Brigitte Bec que je remplaçais ainsi. Diable je suis bien loin d'avoir son palmarès! Finalement avec Dominique on se met d'accord: je courrai à l'allure "3h30".

Petits problèmes à régler , je dois être à Reims le samedi pour 16h. Pas simple à organiser mais grace à la SNCF qui n'est plus en grève, je trouve un TGV qui me mène directement à Champagne TGV pour 15h. L'organisation m'attend avec une voiture et me voilà donc à l'hôtel QG quelques minutes plus tard. Je fais connaissance de Chauchau, je prends les instructions, mon dossard, le 110 de Brigitte en fait. Passage par la chambre le temps de changer de tenue, une voiture nous attend pour le Parc des Expositions. Entre temps j'ai fait connaissance avec Annette, Isabelle Olive (le nom me dit quelque chose, elle a dû être championne d'Europe des 100km en 7h40 il y a quelques années), Sandra, et il manque Flore que je connais déjà pour l'avoir croisée aux Foulées des Laveuses de Gilles Busto. J'ai également croisé Annette Sergent qui va co-animer la course avec Chauchau!

Samedi 16h. nous sommes dans le hall du Parc des Expositions. Finalement c'est à 17h que la présentation officielle des meneuses d'allure doit avoir lieu. Entre temps nous avons le temps de visiter un peu le salon où un peu de monde se presse avec tous les coureurs qui viennent chercher leurs dossards pour le 10km, le semi et le marathon! Passage sur des stands sponsor où on nous offre champagne et où il faut aussi sacrifier aux rituel des photos! Complice Je vous rassure, nous serons sobres, les unes à l'eau, les autres n'acceptant qu'une seule petite coupette !!! Complice Puis, c'est retour à l'hôtel et le dîner du soir que nous passerons en partie à refaire le monde ... du sport Complice Beau buffet pour tous les goûts, coureurs, managers, chronométreurs, journalistes, ... C'est le ventre bien plein de sucres lents que je vais regagner ma chambre vers 22h. Mais gros repas et changement de lieu, le sommeil ne viendra pas tout de suite.

La course:

Le dimanche matin, réveil à 6h45 de façon à aller prendre un petit déjeuner tôt et être en forme pour 10h35. Bon petit déjeuner avec quelques pâtes en prime. On reste une heure à table à papoter mais on ne touche pas aux viennoiseries alors que certains Africains apprécient bien les croissants. Sourire
Christelle Daunay est à la table à côté de nous et semble très zen avant son semi. Annette a amené un gatosport qu'on se partage. Retour à la chambre, chagement de tenue, et pour 9h nous voilà à la réception. Il fait très froid en sortant mais le bus est juste en face de l'hôtel. Ca bouchonne bien mais nous partons à l'opposé vers le le centre ville dans le bus des élites, en compagnie de Johann Diniz.
Il est 9h15 quand nous sommes garés à 100m de la cathédrale dans une petite rue. Visite de la cathédrale, échauffement, ... retour au bus, c'est bien de pouvoir être au chaud jusqu'au dernier moment!
10h25, nous partons rejoindre les sas de départ. Tous les coureurs sont déjà installés. Photos de groupe et puis je vais rejoindre mon sas où je suis chaleureusement accueillie par les coureurs. J'ai ma flamme bleue dans le dos et un gros ballon bleu à la main. C'est le départ. 21 sec après je franchis la ligne de départ.
Pas du tout de gêne pour courir, nous sommes très vite dans le rythme prévu. Nous ne sommes pas très nombreux (le froid a fait de victimes avant le départ?) et les gens assez disciplinés! Du monde sur les premiers km pour nous applaudir, d'autant plus que nous sommes sur le parcours commun avec le semi! Je place le rythme juste au dessus des 12km/h. Ca discute de partout et pas de doute, personne ne force vraiment. Dans la première montée pour passer l'autoroute, j'explique pourquoi je ralentis en réduisant la foulée! Nous ne sommes pas sur un 10km et il faut économiser son énergie et qu'on va reprendre les sec perdues sans forcer dans la descente qui suit! Les km défilent bien, je conseille de boire à tous les ravitaillements, ce que je fais aussi d'ailleurs. Nous voilà en 49min 17sec au 10km, avec une légère avance en vue du long faux-plat attendu entre le 16ème et le 18ème km. Ca discute toujours. Passage sympa sur les bords du canal où nous croisons les coureurs du semi. On m'encourage par mon prénom mais je n'arrive pas à savoir qui c'est. Nous sommes dépassés par la Police puis nous voyons les pompiers en pleine réanimation d'un coureur du semi qui je l'apprendrai plus tard sera décédé pendant la course. Nous continuons en ville avec plein de monde mais les spectateurs se raréfient au fur et à mesure que nous traversons des quartiers plus éloignés. Vers le 20ème km, une moto course vient me faire parler dans le micro et nous continuons. Nous croisons la tête de course (une quinzaine de coureurs) qui passe telle une fusée. Leurs foulées sont impressionnantes. Un rythme que je ne pourrai tenir que sur 400m...

Nous voilà au semi en 1h44min46sec. Je préviens mon groupe que la course commence maintenant et que je vais reconstituer un peu de marge en temps. J'accélère un peu sur 2km tant que les coureurs le peuvent. Puis je reviens à mon rythme précédent et on commence à gérer la course vers le 25ème km. Passage intéressant sur les quais où on croise les groupes de mes camarades meneuses et Papy me salue au passage! Changement de rive puis retour sur le même côté du canal. Le 30ème km arrive. 2h28min25. Je pense avoir l'avance suffisante pour gérer les montées qui restent à passer, celles jusqu'au 35ème et celle du dernier km. Cela fait longtemps que le groupe est calme, ca ne discute plus comme au début. On commence à "ramasser" des coureurs qui tentent de s'accrocher à nous, mais inexorablement je poursuis au même tempo. Je tente de les encourager. je prodigue des conseils, j'annonce les bouches d'égoût, les barrières, les obstacles mineurs que le manque de lucidité rend dangereux. Après le 35ème je sais que ce sera bon pour mon groupe. Le parcours est en faux plat descendant et nous rejoignons le bord du canal. En un peu moins de 3h21 nous sommes au 40ème km. J'encourage le groupe pour finir en invitant ceux qui se sentent bien à quitter le groupe pour grapiller quelques secondes. Le dernier km est un de mes préférés. Le parcours est sonorisé, avec des barrières des 2 côtés de la route. La montée est réelle! J'entends Chauchau qui parle de nous au micro. Je lui réponds de la main par caméras interposées !!! Je fais accélérer ceux qui le peuvent pour rentrer dans les 3h30. Ca y est, il reste 200m, j'accélère de façon à symboliquement passer juste sous les 3h30: 3h29min56sec au chrono officiel et donc 3h29min35sec de course. Accolades, bises, photos, remerciements. Les coureurs qui m'entourent sont heureux! Puis arrivent ceux qui n'ont pas pu suivre et qui me remercient eux aussi. Annette et son groupe arrive. Annette a fait un arrêt pour soutenir une fille qui finit en pleurant de joie.

Il est temps d'aller se changer et de se restaurer. Le hall est chaud. Je récupère ma bouteille de champagne comme tout le monde! Et puis Papy me trouve. On discute quelques minutes mais il a des obligations. Il nous est difficile de partir Annette et moi. On me demande si je suis Brigitte Bec, je réponds que je ne suis que sa remplaçante! Photos, questions, remarques amusantes d'un jeune couple: "vous avez des jambes superbes, j'espère que vous portez des mini-jupes!!!" On finit par arriver à quitter le Parc des Expositions et nous rentrons en courant à l'hôtel. Douche, et c'est l'heure de repartir. Une voiture de l'organisation me ramène à la gare prendre un TGV vers Gare de l'Est, TGV dans lequel je rencontrerai un coureur avec qui nous discuterons jusqu'à denfert Rochereau. 19h15: arrivée à la maison où je raconte ma course à mon fils! Fin du rêve.

Au final énormément de sensations dans cette course et le plaisir d'avoir fait plaisir à des tas de gens. Des émotions difficilement transcriptibles dans un récit. Une première, mais très certainement pas une dernière, je referai ce genre de sortie si j'en ai l'occasion. Je n'ai pas fait la course pour moi, mais pour les autres, et cela m'a beaucoup plu. De surcroît, j'ai complètement réussi ce que j'avais entrepris!

Une photo trouvée sur le net et prise par Michel "Footing Sympa" (un groupe de coureurs de Laon qui font des courses un peu partout et qui s'entraînent le dimanche matin) et qui résume l'émotion et la joie des coureurs.

15 commentaires

Commentaire de TomTrailRunner posté le 23-10-2010 à 08:36:00

Super caro : une belle expérience a vivre entre ministar d'un jour et don de soi :-)
Je témoigne : c'est vrai que tu portes des jupes

Commentaire de bubulle posté le 23-10-2010 à 08:46:00

Quelle réussite! Je suis impressionné par cette capacité à maintenir une telle belle régularité. Bon, je suis perso un peu juste pour 3h30, encore mais si jamais tu recommences à jouer les meneuses sur 3h30, j'achète!

Je sais pas, moi, p.ex. au marathon de Paris? :-)
(oui, bon, y'a l'Ecotrail juste avant...)

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-10-2010 à 10:08:00

Bravo à toi pour avoir su emmener ce groupe dans les temps impartis. Difficile même de faire mieux ! Pas de doute, tu as vraiment bien assuré ! Félicitations et merci pour ton CR.
jeanphi

Commentaire de bubulle posté le 23-10-2010 à 10:42:00

Au fait, c'était le jour des filles à Reims: je viens de voir que Christelle Daunay a battu le record de France du semi, dimanche dernier (1h08'34", wow)

Commentaire de pat19 posté le 23-10-2010 à 13:49:00

c'est super caro, félicitations pour avoir amené des coureurs à réaliser un objectif important pour un marathonien.
Pat

Commentaire de Pat'jambes posté le 23-10-2010 à 17:33:00

Très intéressant CR. Pas banal d'avoir la vue d'une meneuse d'allure. Sacré gestion de course. Bravo.

Le moment où tu commence à rattraper ("ramasser") les coureurs m'a amusé (je me suis fait ramasser et doubler par une meneuse d'allure l'année dernière sur ce même marathon) :o)

Commentaire de djikai posté le 23-10-2010 à 18:41:00

Barvo. Expérience intéressante.
Marrant : 3h29min35 pour moi aussi le 17/10 aussi sur le marathon... de Vannes... (un peu moins facilement cependant)

Commentaire de caro.s91 posté le 23-10-2010 à 20:16:00

@ Tom: oui, ca fait drôle d'être traitée comme une VIP !!! Pas l'habitude !!! ;-)
Pour les jupes, c'est toute l'année jupe ou robe !!!
@ Bubulle: Le marathon de Paris doit aussi être couru question "meneurs d'allure" !!! Pas facile pour une traileuse comme moi d'y aller !!! Enfin je n'y avais même pas pensé !!! Oui Christelle a assuré comme une bête. En apparence elle était très zen avant la course.
@ JeanPhi: Au risque de paraître prétentieuse, j'étais sûre de réussir (sauf blessure en course), sinon je n'aurais pas accepté la mission!
@ Pat77: les heures rondes et les demi-heures sont particulièrement reherchés comme objectifs. J'avais un gros groupe avec moi! Comme je leur disais en course, "si je vous amène en 3h31, je me fais lyncher à l'arrivée !!!" ;-)
@ Pat'jambes: Oui, je trouvais le terme "ramasser" approprié !!! ;-) Désolée pour toi que tu te sois fait rattrapper ainsi. C'était tout de même Laurence Klein qui menait le 3h en 2009. Je sais que ce n'est jamais facile de s'accrocher derrière dans ces cas. (3h, je ne sais pas faire!)
@ djikai: Même chrono! Donc nous avons la même valeur, c'est super !!! :-)

Commentaire de chris78 posté le 23-10-2010 à 20:26:00

Superbe récit !! Bravo Caro
Bises

Commentaire de Astro(phytum) posté le 23-10-2010 à 22:49:00

Merci Caro de nous faire partager cette expérience .
Tu es une vraie métronome ;-))

Commentaire de francois 91410 posté le 24-10-2010 à 14:21:00

Merci Caro pour ce témoignage bien intéressant ; ça doit être sympa d'être accueilli en VIP !

Commentaire de JLW posté le 24-10-2010 à 22:08:00

Bravo Caro, impressionnant cette belle gestion de meneuse d'allure. Le tout en 3h30, chapeau.

Commentaire de caro.s91 posté le 26-10-2010 à 08:27:00

@ Chris: as tu bien récupéré de la course de dimanche?
@ Astro: métronome c'était bien ce qui était recherché!
@ François: effectivement l'accueil en VIP est sympa. A mes yeux, cela ne donne pas le droit de décevoir!
@ JLW: Je savais que je pouvais le faire !!! ;-)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 26-10-2010 à 09:04:00

Je suis allé une fois à Reims et j'ai trouvé le marathon très filant. Cela n'enlève rien à ton mérite, ton temps, ça fait un moment que je cours après sans le rattraper...
Mais moi, j'suis pas une championne comme toi, même si je cours avec des chaussettes roses...

Commentaire de yves_cool_runner posté le 28-10-2010 à 17:28:00

Un récit qui me rappelle de bons souvenirs : ceux du marathon de Reims 2009. Une course superbement organisée, un parcours roulant, du public... Et un bon résultat (ça a été beaucoup plus dur cette année à Toulouse : le récit arrive).
C'est super d'avoir été meneuse d'allure, une belle façon de rendre aux organisateurs un peu de tout le plaisir qu'ils nous donnent. Caro ne fait pas que gagner, elle est aussi là pour les autres. Respect... et encore une fois BRAVO.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !