Récit de la course : Les Collines du Berger 2008, par bornes07

L'auteur : bornes07

La course : Les Collines du Berger

Date : 9/3/2008

Lieu : Coudoux (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 675 vues

Distance : 12.4km

Matos : Mizuno Rider

Objectif : Se défoncer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Le récit

L'idée est vénue en octobre 2007 avec une équipe de copains d'aller à Coudoux sur les terres de  l'ami Séb... et de réussir un coup.

4 hommes, 1 femme... rendez-vous sur Aix en Provence le samedi. C'est l'occasion de découvrir une région magnifique.

L'accueil de Sébastien est hors norme : merci encore!

La préparation de la course commence dès la veille : nous faisons une reconnaissance nocturne de la principale difficulté du parcours : la côte des 4 Termes : il faudra être prudent les 300 premiers mètres sont à plus de 13 ou 14%, une moyenne de 10% sur plus de 2 km.

Dans la pénombre les paysages semblent sympatiques ... Vivement demain.

Avant ça, petite soirée, ça fait quelques semaines qu'on ne s'est pas vu, c'est le moment de papoter un peu ... de se raconter les dernières courses, de refaire le monde, de parler des prochaines bourres , et surtout d'avoir un avant goût de la joie de vivre locale.

Le départ est pour 9h, rendez-vous est donné pour le petit déj à 6H00.

La tension commence à monter, il va falloir assurer...

Arrivée sur site vers 7h40 : la pub est faite : "oh les gars, venez voir les ch'tis"... et oui vue depuis Coudoux, Montélimar c'est le début de la banquise, alors nous, encore plus vers la haut... on a beau s'expliquer, qu'on est pas vraiement du Nord Nord... ça ne sert à rien. On blague, on récupère les dossards, l'organisation est impeccable et les bénévoles sont très accueillants.

Début de l'échauffement... Ben est en forme... David a mal au mollet, Marie a du mal à trouver le rythme, Patrick est à fond comme d'hab... et moi, je suis heureux, je sens qu'on va bien rigoler aujourd'hui.

 Placement sur la ligne, on arrive les derniers, on pousse tout le monde devant, ça rale sec...

Le succès de la course est énorme : environ 460 partants cette année, le départ est décalé... nous on est peut-être des ch'tis (sans l'être vraiment, j'insiste!), mais alors eux, y sont vraiment poètes : ça bougonne, ça chambre... c'est excellent, l'ambiance est bon enfant.

Cette fois c'est la bonne : Patrick part comme un malade sur des bases proche des 3'20. David gueule un bon coup pour calmer le fauve... "ils sont barjos les ch'tis".

Première petite côte avant le 1er kilo, la sélection est immédiate, le peloton s'étire, les groupes se forment.

Le parcours quitte la route et serpente au milieu de la garrigue, ça sent bon, c'est génial, mais c'est dur, rien n'est plat.

Entrée dans Coudoux, quelques spectateurs sont présents et encouragent gaiement. C'est le début de la côte des 4 termes.

Ben vient d'accélérer, le trou est fait, personne ne suit..., il va falloir gérer et ne pas se mettre dans le rouge. Le paysage est absolument splendide, la route est entièrement consacrée à la course, la température idéale... le rêve.

6e kilo, c'est la fin de la côte... bientôt le plateau... 1 bon kilo permet d'ouvrir les gaz, il faut relancer. On quitte de nouveau la route après le 7e pour un long faux plat de près de 3 kilomètre... Je suis dans un groupe qui monte bien, on se rapproche doucement d'un groupe de 4, 5 coureurs...

En sortant du faux plat, j'accélère, personne ne me suit, c'est pas grave, on va descendre (...j'étais loin de m'imaginer...)

On passe le 10 et là superbe vue panoramique... on n'a pas le temps de l'admirer car la descente est abrupte : les cailloux roulent sous les pieds, je fais une croix sur le groupe de devant, derrière ça revient, mais je ne suis pas du tout à l'aise, je me fais littéralement poser...

C'est déjà le 12e, on retrouve la route... nouvelle accél... trop tard c'est l'arrivée!

Bilan : Ben: 1er au scratch avec un nouveau record de l'épreuve; David : 4e et 1er V1, malgré son mollet; Patrick : 9e et 1er V2; Marie 6e V2 en revenant de blessure...j'en oubli ma modeste 44e place en 49'50.

Un énorme buffet avec des tonnes de charcuterie et de gateaux attend les coureurs: c'est incroyable, on n'a jamais vu ça, même Patrick avec ses 30 ans de course à pied.

Les copains sont unanimes, la course est géniale : paysage, diversité, gentillesse  des organisateurs, bonne humeur générale... bref rendez-vous à l'année prochaine.

1 commentaire

Commentaire de DJ Gombert posté le 12-03-2008 à 21:37:00

Sympa le récit !
Tu as de la chance qu'ils vous ai pris pour des ch'tis car vu les perfs, ils auraient du vous qualifier d'extra-terrestres.

Au fait la charcuterie c'était ... du baton ... de berger ;-) ?

Au plaisir de te revoir dans la région.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.7 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !