Récit de la course : Les Collines du Berger 2015, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : Les Collines du Berger

Date : 8/2/2015

Lieu : Coudoux (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 360 vues

Distance : 12.9km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

11 autres récits :

Le récit

Données course
Distance mesurée: 12,9 KM.
Température au départ: -1°C.
Temps: Beau, vent léger.

Données perso
Poids: 89,6 Kg.
Objectif: 1h20'.

http://www.visugpx.com/?i=lXDoxjwx3p
Ouvrez le lien dans une nouvelle fenêtre pour voir le parcours en détail.


Le temps passe vite, dites donc. Problèmes de santé, puis problèmes de famille, puis voiture en panne, et ça fait déjà 3 courses de ratées en 2015.
Heureusement que je ne cherche pas à en faire 52 cette année, sinon je serais gravement dans la mouise. Langue tirée
Pour la reprise j'ai choisi les Collines du Berger, à Coudoux. 12,9 KM, 60% chemin 40% route, une bonne petite côte entre 2,5 et 4,5 KM, un peu de monotrace vers le KM 7, le tout dans le froid avec toujours un peu de vent sur le plateau.
Objectif fixé à 1h20', soit 13 minutes de plus qu'en 2014. Ca devrait le faire, pour une première remise en jambes.

Garé au même endroit que l'an dernier à 1 heure du départ, je constate qu'il fait un froid de canard. Heureusement que j'ai mis les gants.
Mes copains de Courir à Marseille sont là. Cyril, Benoît, Bruno, Gabrielle. + Christian Arnaudo, Stéphanie Pulcet, mes lièvres Hoffmann et Chevalard, puis Marielle13 et sa bande d'Aix.
Je discute un peu avec monsieur Montevideo devant l'Hôtel de Ville avant le départ, et salue quelques Kikoux qui m'ont reconnu.

A 9h30 on nous annonce que le départ est retardé de 6 minutes. Puis 10 secondes plus tard on nous dit que ça part dans 2. Faut savoir...
A 9h31, le compte à rebours est lancé et la saison 2015 peut commencer. *5-4-3-2-1... Partez!*

 


KM 1: Départ tranquille, pas de bousculade. Mais dès le début j'ai l'impression de courir dans le vide. Pas de douleur, juste... aucune sensation de vitesse. Ca doit être le froid.
Benoît me dépasse, puis Cyril. 5'14" au premier panneau, tout va bien.

KM 2: Retour vers le village. Cette année on retrouve le parcours de 2013 (en 2014 les intempéries avaient forcé les organisateurs à modifier la première boucle).
Je m'installe en milieu de peloton et essaie de trouver mon rythme.

KM 3: Amorce de la grande côte. Marielle13 me rejoint et me double, alors que je n'ai déjà plus de souffle.
Pas de miracle. un mois sans courir, ça se paye cash. Déçu

KM 4: Belle vue sur Coudoux en contrebas alors que la pente commence à s'adoucir. Gabrielle me rejoint à son tour, suivie de près par Christian Arnaudo.
Coup d'oeil sur le chrono: 30 secondes de retard sur l'objectif, et déjà plus aucune énergie.

KM 5-6-7: On quitte la route, on passe le premier ravito et on s'engage sur les chemins.
Je ne cours pas assez vite pour me réchauffer et le froid me coupe les jambes, ce qui m'empêche d'accélérer. Ca doit être ça qu'on appelle un "cercle vicieux".
Petite pause et petit sourire pour l'appareil photo de Christian. Après tout, la chasse au chrono est finie depuis longtemps.

KM 8: Argh! Je l'avais oubliée, cette section. 500 mètres de monotrace. Court, mais étroit et pentu. Le second ravito nous attend 300 mètres plus loin.
Bientôt la descente, bientôt... et heureusement, parce que j'ai maintenant 3 minutes de retard sur l'objectif.

KM 9-10: Malgré un second souffle qui arrive juste à temps, le chemin commence à se corser avec une espèce de boue à moitié gelée qui colle aux chaussures et qui vous plombe les mollets.
Bon, elle arrive cette descente? Criant

KM 11: Après un court passage en sous-bois, on amorce enfin la vraie descente. Entre le vent de face et le mal aux jambes, j'en fais la moitié en marchant.

KM 12: Retour sur le chemin du départ. Ca sent l'écurie. Allez, on peut peut-être accélérer un peu, non? L'année dernière j'avais déjà passé la ligne d'arrivée depuis 10 minutes quand même!
Mais non, rien à faire. Un début de crampe me force à laisser filer Christian, et l'objectif est maintenant de ne pas finir bon dernier.

KM 12,9: Arrivée dans le village en roues libres. A 200 mètres de l'arrivée, j'entends "Allez The Machine! On te connaît pas mais on te lit!".
Bon, faisons semblant de courir un peu pour faire bonne impression.

Passage sur la ligne en rampant: 1h25'57", soit 18 minutes de plus qu'en 2014. Pfiou, c'était laborieux. Embarrassé


Après un petit pit stop au ravito, je trouve Marielle et la félicite avant de rejoindre ma voiture en boitant comme un vieux rat.
Ca ira mieux dès que je me serai un peu entraîné à nouveau. Il fallait bien recommencer quelque part.
Bravo aux organisateurs, en tout cas. Pour à peine 3 euros le dossard, on a droit à 2 bons ravitos (3 en comptant l'arrivée), un très beau parcours et on est mieux traités que sur certains marathons à 50 euros.

Résultat:
472ème sur 514 (92%).
185% par rapport au vainqueur en 46'31".
106ème meilleure course sur 108. Enfin... 3ème pire course, on peut dire.

Allez, je vous donne rendez-vous dans une semaine pour le 10 KM de Vitrolles. Ca ne pourra pas se passer plus mal qu'aujourd'hui.
@+ Les Kikoux.

4 commentaires

Commentaire de Marielle13 posté le 15-02-2015 à 08:00:03

Bonne course aujourd hui après s être gelés la semaine dernière la il faut la bouée ;-) le climat doux du sud ... ;-)
Je suis sûre que ça va revenir avec la santé :-)

Commentaire de TomTheMachine posté le 16-02-2015 à 22:32:22

Merci. A peine une semaine d’entrainement et la forme revient déjà.

Commentaire de montevideo posté le 15-02-2015 à 18:30:38

Un CR nickel comme d'hab, la forme va revenir ... à très bientôt

Commentaire de Gibus posté le 19-02-2015 à 22:11:34

Allez ho hisse. Ça va revenir

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !