Récit de la course : 6 heures de La Gorgue 2005, par mmi

L'auteur : mmi

La course : 6 heures de La Gorgue

Date : 13/3/2005

Lieu : La Gorgue (Nord)

Affichage : 1459 vues

Distance : 62km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

21 autres récits :

6 heures de la Gorgue... on réamorce la pompe :-)

Ca y est, la saison a repris, il faut réamorcer la pompe de l’ultra.
Ce sera donc les 6 heures de la Gorgue avec lesquelles je démarerai. Initialement je pensais faire St-Nazaire mais des impondérables professionniels et familiaux ne m’ont pas permis de me préparer version 100 bornes et d’avoir les congès suffisants pour préparer le voyage.
Bref, c’est avec beaucoup de nostalgie que j’aurais Michel Queste (organisateur) qui me donnera des nouvelles de la course et en particulier des UFOS.

18h00 : arrivée à l’hotel, on décharge avec madame puis coup de fil de Xav et RDV est pris dans un troquet de Béthune où nous allons savourer une bonne bière, s’ensuivra un restaurant italien à vocation de charge glucidique. Quel plaisir de retrouver ces sensation d’avant-course, notamment ces rencontres qui auront égayé mon année 2004, 3 mois d’arret et j’avais déjà oublié ces sensations. Nous quitterons donc la bande de joyeux lurons accompagnant Xav en nous donnant de nouveau RDV pour le matin afin de nous rendre sur le circuit.

8h15 : le temps est beau, le petit déjeuner fini, l’hotelier étant en retard pour déposer le petit déjeuner, un gars m’interpelle et me demande si je participe aux 6 heures de la Gorgue, je lui réponds que oui et là il me dit non sans espoir qu’il a oublié son short et que donc pour lui c’est rapé, je lui en trouve un et ça fera un heureux, je me dis intérieurement ce bonheur c’est déjà ça de pris J

10h00 : après les traditionnelles prises de dossard, serrage de paluches diverses et variées, les rencontres avec les ufos présents sur le circuit, Papy, Jacques Gaymay (UltramarathonFrance), Olivier, etc…(désolé si j’oublie) le coup d feu est donné.
Je ne vous cache pas que j’ai l’appréhension, c’est comme si j’avais oublié ce type d’effort, effectivement ma plus longue sortie des 3 derniers mois n’aura pas excédé 1h15 avec Phil sur le circuit des 24 heures de Gravigny.
Même si je n’ai aujourd’hui aucune envie de performances car ce 6 heures rentre dans la préparation des 24 heures annoncés ci-dessus, donc théoriquement pas de pression, j’ai une certaine angoisse des réactions de mon organisme, c’est dingue j’ai OUBLIE, oublier la douleur, la longueur, les sensations, tout du moins c’est ce que je crois…
Je me suis fixé avec Djohra 60km, avec une première partie un peu plus rapide et naturellement une descente lente de la moyenne pour les 3 dernières heures.
Je pars doucement, mais malheureusement les bonnes intentions vont durer un demi-tour, ça me démange et puis je vois au loin le Papy, le Jacques qui tourne autour de 12/13, alors au diable l’avarice, je vais les garder 2H30 en point de mire n’ayant l’impression de ne pas produire de gros effort.
C’est sans compter sur le temps qui se rafraichit, et je commence à avoir les mains glacées et des douleurs aux jambes inhabituelles enfin que je n’avais plus depuis longtemps, eh oui ça aussi je l’avais oublié.
A ce moment je comprends que la partie ne va pas être de tout plaisir et je me prépare à déguster entre la 3ème heure et la 4ème qui est quelqu’ultra que je fasse la période où je déguste mentalement le plus. Je n’y coupe pas, mais je suis venu pour çà, me rappeler ces moments difficiles car je ne m’imagine pas débarquer àà Gravigny avec des doutes même s’il y en a toujours.
Donc vaille que vaille, mon GPS m’annonce le marathon en 3h34, mais je verrais ensuite sur le tableau que le passage a du se faire plutot aux alentours des 3h40 et des brouettes.
Je ne suis malgré tout pas mécontent même si les douleurs de type contractures commencent à se déchainer et m’obligent à des périodes de marche au ravitaillement.
Finalement je vais m’accrocher, prendre du sporténine et du sel et ça va se tasser, comme d’habitude quoi !
La dernière partie de course s’effectuera tranquillement, je n’ai aucun doute sur les 60km, je ne suis pas venu pour battre des records et c’est avec un plaisir intense que je franchirais la ligne, crédité de 62 et des brouettes.

Voilà le contrat est rempli, je voulais faire subir un choc à l’organisme 3 semaines avant le 24 heures, c’est chose faite J), mon entrainement à base de petites sorties régulières de 5 km m’aura permise de garder le geste, mais le corps oublie vite et les filières énergétiques sans sortie longue se sont rappelées à mon bon souvenir.

En conclusion, sur la base de l’an dernier, je vois que je suis passé sans trop de difficultés avec une pause ultra et grosse distance à l’entrainement de 3 mois plus 3 kilos, mais force est de constater en ce qui me concerne les limites de ce mode de travail pour viser quoi que ce soit dès les premières compets, je le savais ça me le confirme, exactement comme les débuts de saison en cyclisme, il faut se donner le temps de revenir, maintenant mon constat sur la forme globalement est lui très positif, cela se passe exactement comme prévu, ce qui me fait dire que l’expérience et la digestion de l’année 2004 devraient m’aider à mieux cerner mes objectifs.

Pour finir, ce sera devrant une friterie avec une bonne bière au troquet que nous nous quitterons avec Xav et ses compères, avec en point de mire Gravigny pour eux aussi.

En vous écrivant ces lignes ce matin, je compare aussi les réactions de mon organisme au lendemain de l’épreuve, rien à voir au 1er six heures de Gravigny en 2003, où j’étais détruit , quasi aucune douleur et je vais aller au boulot en sortant du train en trottinant, finalement l’organisme a vraiment une mémoire !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !