Récit de la course : Trail des Maquisards - 42 km 2009, par BOB MORANE

L'auteur : BOB MORANE

La course : Trail des Maquisards - 42 km

Date : 3/5/2009

Lieu : Mimet (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 1580 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

14 autres récits :

EGARE DANS LA VALLEE INFERNALE

      

  Je renais enfin de mes cendres après avoir vécu ce en ce premier dimanche de mai à MIMET au cours du trail des Maquisards un véritable chemin de croix. Il va bien falloir que je me résigne au fait que je ne sois pas fait pour des trails plutôt longs (enfin pour moi) ...2 x Mimet + 2 x Ste-Victoire + les Templiers et toujours dans les derniers à la limite des barrières horaires (bon je ferai tout de même la Merrel et surement encore une fois les Templiers et peut-être même l’UT2M enfin jusqu'à ce que je m’écroule)Mais cette fois ci je n'aurais jamais du terminer sans plusieurs concours de circonstances favorables

 

                

                

Dés la veille je la sentais déjà mal cette journée: retrait du dossard 78 !!(mauvais souvenir 7 et 8 associés qui plus est sur le dossard) Ajouter a une situation prémonitoire le matin sur le parking ou après m’être garé je croise Cyril en tenue de secoureur et lui dit « si tu es secoureur aujourd'hui alors tu m'aideras peut-être a finir.. »

 

Confirmation de l'état de forme olympique après un départ prudent volontairement, mais exceptionnellement ! aussi me direz vous, voire même lent.

Puis au bout d'1 heure de course toujours le même rythme proche de celui de l’escargot avec impossibilité d'accélérer ! a croire que mes nouvelles Quechua diosaz raid 700 sont dotées d’un limitateur de vitesse incorporé …  Julia me doublait et me redoublait tout en s'arrêtant assez fréquemment pour prendre des photos, puis PFX me largue dans une descente

  

J'ai couru un bon moment après PFX que je savais juste devant moi a tenter de le rattraper mais sans succés ni même l'apercevoir jusqu'à ce que JM Devey m’annonce au ravito 2 que ce dernier avait basculé sur le court ! à peine croyable PFX sur le court !!! (Bon c'est vrai qu'il avait fait le trail des Lucioles la nuit précédente...) Misère de misère me voici désormais tout seul, abandonné par les miens, perdu dans le maquis de la chaîne de l’étoile et à la merci de l’ombre jaune …

A la ramasse a partir du 28 km j'avais décidé d'abandonner vers le 30 km, seul en dernière position mais accompagné  a ce moment là par Daniel Luxembourg (secoureur) du CLES Gardanne et papa de Nicolux (organisateur et Kikoureur) qui jouait le rôle de serre-file et a qui j'ai confié mon intention d'arrêter au ravito 3 (km35) puis une fois arrivé bien péniblement au ravito 3 je me suis retrouvé avec Cyril, Daniel et Stephane (secoureurs) et les frangins Kikoureurs boby13 et fascia lata rencontrés quelques heures plus tôt a l'aire de moure juste avant le ravito 1 au km13 s'ils étaient là au même moment que moi c'est tout simplement parce que la providence les avait mis là...ils avaient perdu du temps du fait que fascia lata se soit égaré dans la vallée infernale (elle était trop facile…) en faisant 2km en plus et que son frère ai fait demi tour pour aller a sa recherche, sinon je me serai retrouvé tout seul « cloué » sur le banc du ravito avec les secoureurs et je ne serai certainement  jamais reparti parce que de toute façon j'avais décidé d'abandonner depuis 1 bon moment

 

Et dire qu'au ravito 2 au col St-Anne a la séparation des 2 parcours  je n'ai même pas songé a finir sur le court alors qu'autour de moi la majorité des concurrents avaient pris cette décision, un peu plus loin certains même rebroussaient chemin pour en faire autant.

 

 

 

 

   

 

 Puis il faut malheureusement se rendre a l'évidence : je n'avançais plus ; et puis comme par magie la neurone de la folie pure qui dormait profondément dans mon cerveau se réveille en sursaut après que Jean-Marc (fascia lata) me lance un convaincant «JM tu repars tu vas pas rester là  aller on fini ensemble » et son frère Laurent (boby13) qui enchaîne « je te prête mes batons » et alors je suis reparti sans force au bout du rouleau pour encore 7 longs km et 2 bonnes heures de souffrance, mais avec des batons, mais surtout avec des compagnons Kikoureurs qui m'ont soutenu moralement et quasiment porté jusqu'à l'arrivée, Cyril et Daniel étaient là aussi, Cyril avait même pris des bananes et du coca au ravito au cas ou. A un moment donné j'ai même du enclencher le mode AOC (avance ou crève) et puis j'ai enfin franchis l'arche d'arrivée, complètement en vrac en 9 heures 54 mn 45 s, a 5 mn seulement de la barrière horaire...

 

 

 

Sur le parking bien vide ou il ne restait plus que 3 voitures (celle de Cyril, celle des frangins qui mangeaient la paella, et la mienne) Cyril me lance juste avant de partir : « tu es aller chercher loin » ces paroles ont suffi pour me conforter dans l'idée que j'avais réussi un truc et que finalement j’en étais assez fier, malgré cette dernière place partagée avec mes compères du jour,  mais il est bien évident que je n'aurais jamais pu le faire tout seul, alors la question demeure: ou se situe réellement ma limite mentale ? A suivre lors de la prochaine aventure... non là je déconne car je n'ai vraiment plus envie de revivre un tel calvaire.  

 

 

UN GRAND MERCI : 

A mes 2 anges gardiens Kikoureurs Boby13 et Fascia Lata sans lesquels l’ombre jaune aurait eu ma peau 

A Cyril avec lequel j'ai bien parcouru 13 a 14 km en 2 fois et qui m a permis dans un premier temps de revenir sur les frangins au début de l'ascension du pilon du Roy puis dans un 2° temps de rallier l'arrivée

A Daniel qui m'a accompagné durant les 12 derniers km et changé les idées en faisant la conversation

A Stéphane qui au ravito 3 a eu aussi quelques mots qui ont compté dans la balance 

Humilité Disponibilité Compassion: de bien belles qualités humaines dont on fait preuve ces authentiques traileurs, des qualités qui reflètent l’un des aspects de notre sport, un sport a dimension humaine sans « gnagna » ni ambiguité : le trail un sport vrai, le trail peut-être une leçon de vie... 

Merci aussi aux organisateurs de nous avoir concocté ce parcours au combien exigeant et hyper technique mais vraiment magnifique

Merci aux bénévoles pour leur gentillesse, ainsi qu'a Josette, Boby 13, Cyril et Akuna pour les photos.  

 

  

A bientôt pour de nouvelles aventures... 

 

BOB MORANE

    

7 commentaires

Commentaire de akunamatata posté le 10-05-2009 à 06:44:00

bel exemple de combat plus mental que physique, mais il faut sérieusement revoir ton alimentation ou autre sur le long JM. Il y a un truc qui cloche.

Commentaire de NICO73 posté le 10-05-2009 à 07:41:00

Très belle leçon de mental. C'est la preuve que l'on peux repousser les limites du physique. Bravo, c'est ça l'esprit trail.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 10-05-2009 à 08:38:00

BRAVO pour ton courage BOB, et merci pour ton super récit

Commentaire de riri51 posté le 10-05-2009 à 09:14:00

"Que du bonheur de te lire!" félicitations pour avoir trouvé les ressources mentales pour finir ce trail très très très difficile! maximum respect et bonne récup!

Commentaire de RogerRunner13 posté le 10-05-2009 à 16:29:00

Il fallait en avoir du mental pour terminer une course dans ces conditions de fatigue et tu as eu les resources nécessaires pour terminer, bravo!...

Commentaire de nicolux posté le 10-05-2009 à 20:23:00

respect pour ton courage !

Commentaire de DJ Gombert posté le 12-05-2009 à 12:47:00

AMHA ! Saches simple mortel que c'est la Force du Massif de l'Etoile qui dans son immense bienveillance t'a donner le courage de finir, car sur mes terres tu étais, et sur celle-ci tu t'es transcendé, avec comme objectif la Merell Sky Race (où je me réserve le droit de finir dernier ;-)).

Remets toi bien car Samedi, grosse grosse douche en perspective.

Christophe.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !