Récit de la course : Aubrac Ultra Trail Adventure 2009, par jbaptistebeyrand34

L'auteur : jbaptistebeyrand34

La course : Aubrac Ultra Trail Adventure

Date : 21/6/2009

Lieu : Nasbinals (Lozère)

Affichage : 1269 vues

Distance : 85km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

aubrac trail aventure 2009

Samedi après midi, rendez vous avec quelques potes au camping de Nasbinals (le top), et retrait des dossards au village de la course. L'ambiance est conviviale, et l'organisation irréprochable.

Dimanche 21 juin, levé vers 3h00-3h15, et derniers préparatifs. Je m'envoie une bonne part de gateausport, le seul dessert que j'arrive à cuisiner :-), et nous partons avec quelques amis en direction du centre du village où doit avoir lieu le départ de la course.

Beaucoup de monde se retrouve dans une salle ou déjà des bénévoles servent du café. L'ambiance est pèpère, tout le monde dort encore un peu. 10' avant le départ nous rejoignons l'arche sans nous présser. C'est l'été, mais il doit faire 7°C. 

4h00 pétante, la musique d'Era réveille tout le village, les fumigènes sont allumés, et nous partons vers l'inconnu. Après un bref passage sur route, nous rejoignons une piste large nous conduisant à travers les paturages. Le rythme est tranquille, j'ai encore l'impression de dormir.

A l'aube, nous nous approchons de bonnefons par un sentier un peu plus technique, sans difficulté. L'aube nous dévoile un paysage de superbes contreforts dominant l'aveyron. 23km et le premier ravito à bonnefons. Pour l'instant, c'est plutôt cool. Je boie un coup, et je repart. Les premières difficultés arrivent: passages de ruisseaux, chemins parfois très boueux, quelques bosses. Tout ceci à un bon petit rythme. Et puis les choses sérieuses arrivent. La grande forêt de Brameloup, dans laquelle nous devons grimper une piste de ski bien raide. Au sommet, nous attend le suc de born, avec une succession de montées et de descentes. Le paysage est sublime, mais le dénivelé est quand même un peu rude (DUR DUR comme y disent là bas), dans un contexte très aquatique.

44km, et c'est le ravito de Born. Je prend mon temps pour m'empifrer de gels, de banane, de raisins secs, de coca.. Bref tout ce qui me passe sous la main. Je suis quand même un peu touché. Je décide de me faire une petite pause dans un champ, non loin du ravito (30 minutes allongé dans l'herbe). Je crois que je vais le prendre cool. 

Je repars quand même, et me joins à un gars du sud (je l'entend) qui a déjà pratiqué le parcours l'année suivante. Les km  jusqu'au ravito  suivant sont paisibles, malgré un peu de fatigue. Et nous voici à Lunet, 55km. Le ravito est toujours aussi sympa, y'a même de la bière sans alcool.

Après ça les difficultés reprennent: une courte descente dans les bois (toujours aussi beau) et une remontée bien gaillarde vers le plateau et ses alpages (12 km de grimpette). C'est beau, mais c'est dur. La fatigue me prend encore une nouvelle fois, et là j'ai un sérieux coup de barre. Mais je continu sur un rythme régulier, qui me conduit progréssivement au sommet d'une superbe combe. Au fond coule une rivière, nous la traversons pour rejoindre l'autre versant. 

Nous sortons des bois, pour naviguer à travers champ. C'est roulant, et j'essaye d'adopter un rythme efficace jusqu'à la croix de.. le dernier ravito avant l'arrivée. L'ambiance est toujours très chaleureuse, et la discussion va bon train avec les bénévoles. Je reprend mon chemin toujours sur de la piste. Le relief est paisible, et je me sent bien. Je reprend un rythme sympa, dépasse quelques courreurs et chemine vers l'arrivée à environ 15 km. Au 10km, un panneau nous indique la distance, re à 3.8km. Une grosse bosse à passer, et puis c'est les derniers efforts avant l'arrivée.  Les potes m'attendent.. des spectateurs m'encouragent une dernière fois... que du bonheur.. Je me dis que j'ai de la chance. Et en plus j'ai droit à une superbe chemise "finisher", après 12h31 de course.

Les plus: les paysages, la gentillesse des bénévoles, l'organisation, le tracés de la course, l'esprit..

 

 

1 commentaire

Commentaire de laulau posté le 26-06-2009 à 23:50:00

J'ai bien aimé ton récit, j'y ai retrouvé les mêmes sensations que les miennes jusqu'à Born.(abandon au ravito à cause d'un genou qui grinçait de plus en plus !)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !