Récit de la course : La Course aux Etoiles en pays Viganais - 69 km 2010, par caroux

L'auteur : caroux

La course : La Course aux Etoiles en pays Viganais - 69 km

Date : 6/3/2010

Lieu : Le Vigan (Gard)

Affichage : 1326 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Des étoiles "à gogo"...

 Et M....., à 4 jours de la course me voilà avec une bronchite !!! Je passe donc les derniers jours à bosser, dormir, manger, dormir .... (comme me le dira Eric Kikour Roux "ça t'évitera l'entrainement de trop !!!" C'est pas faux !!!).

 Samedi 22h30, nous arrivons au Vigan, la salle est clairsemée. Nous passons voir Antoine et Anne qui tiennent un stand "6666". Une bonne soupe de légumes en guise de pôt d'accueil et nous rejoignons les nombreux kikous présents (Tom, Benoit, Tounik, Fredo, JPV, Domi, et j'en oublie...pardon).

 L'ambiance, ici, est toujours aussi chaleureuse, par contre dehors ..... nous sommes prévenu ; il fait déjà 0°, il faut nous attendre à du -5 voir moins... Je ne sais pas comment m'habiller, j'hésite .... finalement j'opte pour un tee-shirt chaud, manches longues + une veste en "soft-shell" et je garde dans mon sac un gilet coupe-vent, j'ai peur d'avoir froid, déjà qu'avec la fièvre ...

0h00 : Le départ est donné, mon planning est simple : NE PAS PRENDRE LES TOURS, NE PAS PARTIR TROP VITE (comme à Gruissan par exemple). Dès la 1ère pente, je marche. J'ai les jambes qui réagissent assez bien (bien mieux qu'hier lorsque j'ai fait mon seul footing de la semaine : du coton). J'ai les bronches encore très encombrées et "j'évacue" tant bien que mal...

Le Programme :

 

 Le profil de ce 1er tronçon est idéal pour s'échauffer ; 3 "petites bosses" entrecoupées de partie roulantes. Je rejoins Tounik et faisons le chemin ensemble jusqu'au 1er ravito.

 

Avec Tounik

Les chemins et sentiers empruntés sont superbes, le balisage impeccable et les bénévoles sont transits mais motivés ! Anne Guillon est là et me donne des nouvelles d'Antoine  qui est déjà devant, Michel Verhague à ses trousses !!!

 Je repars vers la 1ère difficulté de la course, la montée, en 3 marches , au col des Mourèzes puis la descente vers Aulas. J'effectue cette partie de la course quasiment en solitaire, c'est génial. Autant j'aime papoter quand c'est possible, autant parcourir ces sentiers avec comme seule compagnie cette nature qui nous entoure, me régale...

2ème ravito (km28) : Lorsque j'arrive, Benoit s'apprête à partir, il souffre qlq peu de sa cheville mais ça va ! Je déguste tranquilement une soupe, prends des nouvelles d'Antoine et des autres. Je jette un coup d'oeil à ma montre, 3h08,  j'ai 1/4H d'avance sur mes estimations (faites avant la bronchite) !!! Que demande le peuple ??? On m'annonce 26ème...

 La 3ème partie est annoncée plus exigeante. Elle commence par une petite montée (col de Carmieu), puis après de jolis monotraces le passage dans les hameaux de  Serre puis Mars. A la sortie de ce dernier, au passage d'un gué je me retrouve dans un cul de sac bientôt rejoins par 4 puis 5 ou 6 autres coureurs. Une rubalise, sans doute déplacée, nous a fait perdre quelques petites minutes.Nous repartons à l'attaque de la montée vers la Fageole (point le + haut de la course). C'est un long et superbe monotrace (à refaire en plein jour car le paysage doit être à la hauteur). Nous arrivons au col marqué par un splendide menhir puis c'est un très beau chemin en crête avant la longue (et souvent technique) plongée vers Arre et le 3ème ravito. 5h16 (toujours ce 1/4H d'avance, cool).

 Antoine à maintenant plus de 10' d'avance, je ne suis pas inquiet pour lui, c'est gagné pourtant Michel Verhague est aussi un sacré client !!!

 De mon côté je repars en compagnie d'Hélian Soulier avec qui j'avais fait qlq Km lors de l'EUT . Il est en tête de notre petit groupe et attaque la montée à un rythme d'enfer. Derrière moi, 2 "jeunes" séniors dont un tri-athlète de La Grande-Motte qui galère à cause d'une frontale en rade....

 Les chemins sont toujours aussi beaux, nous arrivons sur le Causse par une sorte de "voie romaine", la relance est difficile mais ça viens. Suivent une 10aine de Km où alternent faux-plats montants ou descendants qui font mal aux jambes mais qu'il faut courir si l'on ne veut pas perdre de longues minutes. Le sol est complètement gelé et crisse sous nos pas, les fines goutelettes de rosée gelées sont autant d'étoiles, c'est magique !  

 

Les 3 "rescapés", nous venons de "perdre" Hélian
  Peu avant d'entamer la descente, le jour commence à poindre et nous découvrons le Mont Aigoual enneigé ... 

 Notre groupetto a éclaté et je me retrouve de nouveau seul dans cette descente technique et caillouteuse à souhait. Je ne suis pas mécontant de pouvoir éteindre ma frontale....ça sent la fin ....

 J'arrive dans ce que je crois être Le Vigan mais rapidement je comprends que c'est Avèze il dois me rester encore 5km... ils vont être long, très long ...

 Je passe la ligne rincé mais heureux d'être (déjà) là, cette course vaut VRAIMENT le coup, certe elle n'est pas facile mais très belle, parfois ludique, jamais fastidieuse. L'organisation et les bénévolles méritent largement nos remerciement et nos félicitations. Il faut leurs faire de la pub, ça aussi ils le méritent.

Le podium :

De G à D : Antoine, M. Verhaegue,  R. Chautard, G. Breton et E. Fournier

 En conclusion :

- Etre malade m'aura obligé à bien mieux gérer la course, et le résultat est là !!!

- J'ai fait l'erreur d'utiliser  un "assemblage" de vêtement jamais testé sur du long => je l'ai payé par des brûlures à de multiples endroits (dos, aisselles, hanches...)  "Bien Fait"  Encore une bonne leçon (à force je vais y arriver) ? ! ?

 

 

 

8 commentaires

Commentaire de Eric Kikour Roux posté le 08-03-2010 à 20:08:00

C'est notre Antoine national qui aurait eu du souci à se faire si tu n'avais pas été malade! Félicitations pour ce podium V1 bien mérité.

Eric

(Bien dormi devant les gazelles et le lion?)

Commentaire de Yvan11 posté le 08-03-2010 à 20:15:00

Bravo à toi.

Pour les erreurs à ne pas refaire "toujours tout essayer à l'entrainement" rejoint "ne pas oublier de mettre le réveil" dans la liste !! ;-)

Bonne récup !

Commentaire de peky posté le 08-03-2010 à 20:47:00

Pour une course de "souffreteux" elle s'est plutôt trés bien passée finalement.

Une course que je me dois de faire.

A+

Commentaire de domi81 posté le 08-03-2010 à 20:51:00

c'est cool de revivre la course dans son canapé !

c'est vraiment une belle épreuve et de jour, ça doit être top !

félicitations pour ta perf et ton podium !

ps : ils sont bon les oignons ? :-)

Commentaire de Cyrille posté le 09-03-2010 à 09:50:00

Bien joué ! Ta performance est de bonne augure pour la 6666.
Je garde un bon souvenir de cette course faite en relais en 2006. J'avais juste regretté qu'elle n'est pas lieue avec les arbres habillés de leurs feuilles. Ça doit être magnifique au printemps.

Commentaire de McFly posté le 09-03-2010 à 21:24:00

Un grand bravo Bernard, ta perf est énorme! Quand je vois le petit bout de chemin que j'ai fait sur le court, et les gars rincés sur le long qui essayaient juste d'en finir, je me dis que tu es un peu extra-terrestre...Je ne sais pas s'il me sera donné à moi aussi la chance de juste la finir. Bonne récup.

Commentaire de tounik posté le 11-03-2010 à 15:12:00

C'était vraiment un plaisir de faire ce bout de chemin avec toi, mais impossible de te suivre quand tu as accéléré.

Une course effectivement superbe qui mérite de passer la nuit dehors.

Commentaire de Arno_SMAG posté le 11-03-2010 à 20:07:00

Quelle est belle cette course ! on y retourne quand ? -;D
A très bientôt pour l'occitane !!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !