Abandon programmé : déontologique ?

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateurs: akunamatata, philpask, Modos

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar petit franck » 28 Juil 2017, 21:57

Perso je me verrais pas prendre le départ d un trail en sachant que je vais abandonner c est justement pour ça que je n'ai pas pris le dossard propose récemment gratuitement sur l ultra train du Vercors alors que le départ est a 500 metres de chez moi et que le dossard était gratuit

De toute façon je crois que sur l ultra train du Vercors par exemple il est impossible de passer la premiee barrière horaire qui est beaucoup trop serree d ailleurs je trouve au passage . Meme si j aurais bien aime faire ce trail autant que le dossard aille a quelqun qui ait de vraies chances de terminer la course

Bonne journée

Franck derrien
Avatar de l’utilisateur
petit franck
Grand Maître
 
Messages: 5471
Inscrit le: 17 Mai 2010, 11:17

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Benman » 29 Juil 2017, 12:38

Marcher rapidement (c'est à dire vite et tôt), c'est simplement une technique de course sur du long.
Si tu veux un exemple de revival "dans la zone" , tu peux lire mon CR du 80MMB. J'ai vécu un truc de dingue.
Par contre, je n'ai jamais laissé mon cerveau penser que ce serait mieux d'abandonner, sinon j'aurais bâché.
Le revival, c'est 90% de mental positif et 10% de physique quand même ok.
http://www.kikourou.net/recits/recit-19515-80_km_du_mont-blanc-2017-par-benman.html
Avatar de l’utilisateur
Benman
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1664
Inscrit le: 24 Nov 2011, 11:32

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar ETIENNE29 » 02 Août 2017, 22:57

Recherche dossard pour le GRAND TRAIL DU SANCY 60 km 2017
Merci
Sportivement
Pascal
ETIENNE29
Kikoureur timide
 
Messages: 7
Inscrit le: 11 Août 2014, 14:01

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar ilgigrad » 03 Août 2017, 10:17

Pieromarseille a écrit:Bonjour,
Je ne sais pas s'il y a vraiment une déontologie à avoir en trail, mais voilà : inscrit sur l'UTCAM (le 68km) fin août, j'ai morflé comme un pendu ce dimanche sur la Sainte Victoire (sur un 35km, 2500D+, fini à l'épuisement) et ai fais le constat que mon entraînement n'était malheureusement pas à la hauteur de la distance (jamais faite jusque-là).

Comme je suis déjà inscrit, que la montagne est belle, et que la dernière partie (apres la Colmiane, restera 19 km) est réputée interminable, que par ailleurs je la connais, j'envisage de prendre le départ mais de programmer ma fin de course à La Colmiane (apres 49km, donc). Bref, une course en mode loisir, sans pression ni envie de trop souffrir.

Qu'en pensez-vous ? Que feriez-vous ?

L'abandon est consubstanciel de l'ultra. Prendre le départ d'une course de plus de cent kilomètres et l'UTCAM particulièrement, en ayant la certitude de terminer est bien naïf. Les statistiques en témoignent rares sont les courses de ce type qui dépassent les 60% de finishers. L'abandon est donc largement programmé pour pas mal de coureurs. Que tu y penses plus consciemment que d'autres, pourquoi pas, cela n'a rien d'immoral à cela (puisque tu parles de déontologie). De toute façon arriver à la Colmiane sur l'UTCAM est déjà monstrueux. Si tu y parviend, je ne doute pas que tu trouveras les ressources pour faire tranquillement les derniers kilomètres. Sur cette course, les abandons surviennent en général bien plus tôt...
Le risque, c'est qu'en formulant aussi clairement cette idée d'abandon, c'est que tu jettes l'eponge à la première difficulté. La plupart du temps on lutte contre cette idée et c'est quand tous les arguments qui la justifient sont plus ou moins formalisés qu'on bascule.
Bon courage et bonne course.
J'avais trouvé les paysages de cette course magnifiques, j'avais abandonné, je ne l'ai pas regretté. Le souvenir du Mercantour n'a pas cessé de me hanter et j'y reviens cette été pour une rando en famille.
Enjoy !
Avatar de l’utilisateur
ilgigrad
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1811
Inscrit le: 06 Juil 2011, 14:19
Localisation: Paris

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Vik » 03 Août 2017, 12:02

ilgigrad a écrit:L'abandon est consubstanciel de l'ultra. Prendre le départ d'une course de plus de cent kilomètres et l'UTCAM particulièrement, en ayant la certitude de terminer est bien naïf.


Un peu de naïveté fait pas de mal parfois. A trop répéter que l'abandon est normal, qu'il est justifié, qu'il est majoritaire, que le mec qui a abandonné est un warior qui a quand même fait 50% du parcours... ben le taux de finisher est pas près de remonter :roll:
Certes beaucoup de choses peuvent arriver sur ultra, m'enfin, tout de même, c'est mieux quand on choisi un objectif atteignable (même si très osé) et qu'on si tiens mentalement.

En l’occurrence Pierro est inscrit sur le 68km et remet en question son choix à l'avance, la démarche est donc bien différente de ce qui peut se passer dans la tête d'un participant à un ultra qui se pose la question d'abandonner une fois dans le mal.

C'est pas tellement un abandon au sens classique mais une remise en question de l'objectif, avec comme alternatives diminuer la distance (abandon programmé, ou changement de dossard si possible) ou continuer sans se faire mal (marche, ne pas courir en rythme compétition)
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3015
Inscrit le: 01 Juil 2014, 14:16

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar la murene » 03 Août 2017, 15:57

petit franck a écrit:De toute façon je crois que sur l ultra train du Vercors par exemple il est impossible de passer la premiee barrière horaire qui est beaucoup trop serree d ailleurs je trouve au passage . Meme si j aurais bien aime faire ce trail autant que le dossard aille a quelqun qui ait de vraies chances de terminer la course

Bonne journée

Franck derrien


Si le kéké a réussi à franchir la première barrière "trop serrée" de l'UTV ça doit être largement abordable !!!
T fou !!!

Bonne journée !!!
Avatar de l’utilisateur
la murene
Kikoureur timide
 
Messages: 17
Inscrit le: 07 Juil 2017, 09:56

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Galopaïre » 03 Août 2017, 20:38

Vik a écrit:ben le taux de finisher est pas près de remonter :roll:


C'est un objectif ?

Il y a autant de raisons de faire un ultra que de coureurs au départ. La notion de warrior comme tu dis je ne sais pas ce que c'est. Chacun fait ce qu'il veut avec les raisons qu'il veut.

J'avoue qu'à l'ouverture de ce fil je me suis interrogé sur le sens de la question. Pour moi, si tu ne veux pas aller au bout, beh t'y vas pas. C'est ton problème. Il n'y a aucune gloire à finir un ultra, on est des milliers à l'avoir déjà fait. En étant obligé de s'inscrire des mois en avance, on ne peut évidemment pas savoir si la prépa se passera bien, je pense que dans ce cas je trouverais plus intelligent pour la suite de l'année de raccourcir la balade et de rebondir derrière sur de nouveaux objectifs plutôt que de continuer sans plaisir pour finir à tout prix.
Ce n'est bien évidemment que ma perception des choses et je suis bien conscient d'être minoritaire quand j'affirme que rallier l'arriver n'est pas le plus important dans une course pour moi.
Ce qui compte c'est le voyage pas le, je ne sais quel, dépassement de soi, à mes yeux.
Avatar de l’utilisateur
Galopaïre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 695
Inscrit le: 16 Fév 2012, 15:10

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar dca » 03 Août 2017, 21:46

ilgigrad a écrit:L'abandon est consubstantiel de l'ultra. Prendre le départ d'une course de plus de cent kilomètres
...

Il est question du 68 km, non ?
David

Courir, j'y songe.
dca
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 448
Inscrit le: 28 Fév 2010, 18:37

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Pieromarseille » 03 Août 2017, 21:59

Galopaïre a écrit:
Vik a écrit:ben le taux de finisher est pas près de remonter :roll:


C'est un objectif ?

Il y a autant de raisons de faire un ultra que de coureurs au départ. La notion de warrior comme tu dis je ne sais pas ce que c'est. Chacun fait ce qu'il veut avec les raisons qu'il veut.

J'avoue qu'à l'ouverture de ce fil je me suis interrogé sur le sens de la question. Pour moi, si tu ne veux pas aller au bout, beh t'y vas pas. C'est ton problème. Il n'y a aucune gloire à finir un ultra, on est des milliers à l'avoir déjà fait. En étant obligé de s'inscrire des mois en avance, on ne peut évidemment pas savoir si la prépa se passera bien, je pense que dans ce cas je trouverais plus intelligent pour la suite de l'année de raccourcir la balade et de rebondir derrière sur de nouveaux objectifs plutôt que de continuer sans plaisir pour finir à tout prix.
Ce n'est bien évidemment que ma perception des choses et je suis bien conscient d'être minoritaire quand j'affirme que rallier l'arriver n'est pas le plus important dans une course pour moi.
Ce qui compte c'est le voyage pas le, je ne sais quel, dépassement de soi, à mes yeux.

Hé ben j'oscille entre les deux états d'esprits. Sans doute pour ça que je ne suis pas tres clair. Celui que tu décris Galopaire me va très bien. Partir en trail, ça a toujours été beaucoup de plaisir, sauf les rares fois où l'objectif choisi était vraiment trop long pour la forme du jour, et là ça devient une galère.
Après, s'inscrire sur une course avec dossard, c'est pour moi toujours un objectif de la terminer le plus vite possible. J'aime la balade, je suis aussi compétiteur.
Pour l'UTCAM cet été, je suis presque certain, étant en forme, de pouvoir le finir proprement (le 68 !).
Le truc c'est que je ne suis pas en forme du tout. En vacances depuis une semaine, je n'ai courru que deux fois, 1h30 en EF cool, sans envie d'en faire plus. J'ai surtout besoin de repos en ce moment, voir de penser à autre chose qu'à la CAP, et à dire vrai, ce gros objectif qui me surmotivait quand je me suis inscrit, je m'en sens maintenant un peu prisonnier. Le contraire du plaisir. J'ai envie d'aller courir dans la montagne, mais cool, sans avoir à me farcir une grosse prépa avant (plutôt envie de me mettre en mode repos), sans pression et sans me conditionner mentalement à 'finisher'. D'où La Colmiane.
Et entre le compétiteur qui ira au bout (s'il le peut) et le glandu qui fera passer ses vacances avant son 'objectif de l'année', aucune idée pour l'instant de savoir lequel va gagner.
Avatar de l’utilisateur
Pieromarseille
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1288
Inscrit le: 13 Mai 2013, 10:06

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Galopaïre » 03 Août 2017, 22:50

Je ne suis pas compétiteur donc je n'ai pas d'avis sur le risque de se sentir obligé de tout donné. En revanche, les quelques fois où, pour une raison ou pour une autre, j'en ai eu plein le dos de la CAP, bin j'ai fait un break.

Je suis dans la catégorie glandu en fait. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Galopaïre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 695
Inscrit le: 16 Fév 2012, 15:10

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Vik » 03 Août 2017, 23:01

Galopaïre a écrit:Je suis dans la catégorie glandu en fait. :lol:


un glandu qui fait de sacrés résultats ! :wink:
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3015
Inscrit le: 01 Juil 2014, 14:16

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Vik » 03 Août 2017, 23:05

Galopaïre a écrit:
Vik a écrit:ben le taux de finisher est pas près de remonter :roll:


C'est un objectif ?


vu la frustration que semble inspirer toute notion d'abandon, peut être ?
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3015
Inscrit le: 01 Juil 2014, 14:16

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar ilgigrad » 03 Août 2017, 23:44

dca a écrit:
ilgigrad a écrit:L'abandon est consubstantiel de l'ultra. Prendre le départ d'une course de plus de cent kilomètres
...

Il est question du 68 km, non ?

C'est pareil. Ça marche aussi pour toutes les courses de plus de 50km
Dernière édition par ilgigrad le 04 Août 2017, 03:35, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
ilgigrad
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1811
Inscrit le: 06 Juil 2011, 14:19
Localisation: Paris

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Japhy » 04 Août 2017, 03:08

Ha flûte moi aussi je croyais que c'était la totale!
Ca m'apprendra à lire sur mon téléphone minuscule.
Non mais dis donc piero, ca change tout ! Tu vas nous le finir ce 68 hein ! :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Japhy
Maître kikoureur
 
Messages: 4219
Inscrit le: 14 Avr 2009, 18:12

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Galaté57 » 04 Août 2017, 08:44

ilgigrad a écrit:
dca a écrit:
ilgigrad a écrit:L'abandon est consubstantiel de l'ultra. Prendre le départ d'une course de plus de cent kilomètres
...

Il est question du 68 km, non ?

C'est pareil. Ça marche aussi pour toutes les courses de plus de 50km


Inscrit sur le trail des Fantômes (100km D+ 3300)pour le 12 août, actuellement je passe par différentes phases..
Je connais 75% de ce tracé, depuis hier j'ai des douleurs d'estomac et mal de crane... l'idée d'abandon si nécessaire prédomine...Alors que la semaine dernière, je pétais le feu et cela ne m'effleurais même pas..
Bref, je serai sur la ligne de départ à 4H00 et CARPE DIEM.. :mrgreen:
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3562
Inscrit le: 08 Fév 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar dfaisy » 04 Août 2017, 13:30

Galaté, ça me le fait systématiquement quelques jours avant une course. Une semaine avant tout va bien. J'ai l'impression d'être dans la meilleure forme de ma vie, et que je vais tout pêter au niveau chrono. Et l'échéance se rapprochant, petit à petit, mal de crâne (je cogite de trop ???), fatigue, jambes lourdes, mauvaise humeur. Bref, la veille de la course, je suis convaincu qu'il est impossible que j'arrive au bout dans ces conditions. Je relativise en me disant que je ferai ce que je peux, que le plus dur là dedans ce n'est pas la course, mais bien la prépa, que j'ai mené à son terme donc tout n'est pas perdu...
Et puis à chaque fois, le miracle se produit, je me réveille le matin de la course avec l'envie d'en découdre, top de la forme, euphorie, bref, rien ne peux m'arriver. Et je prends un pied phénoménal à courir chaque fois. Effet dossard? Sans doute, ça joue beaucoup dans mon cas. Mais si un jour je ne flippe pas avant une course, c'est là que je m'inquièterai...
dfaisy
Kikoureur débutant
 
Messages: 83
Inscrit le: 27 Déc 2015, 07:17

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Vik » 04 Août 2017, 13:38

dfaisy a écrit:Mais si un jour je ne flippe pas avant une course, c'est là que je m'inquièterai...

:shock: ben faut croire que t'aime ça te faire peur :P
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3015
Inscrit le: 01 Juil 2014, 14:16

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Galaté57 » 04 Août 2017, 18:28

Vik a écrit:
dfaisy a écrit:Mais si un jour je ne flippe pas avant une course, c'est là que je m'inquièterai...

:shock: ben faut croire que t'aime ça te faire peur :P


N'est pas le cas de beaucoup d'entre nous ????? :mrgreen:
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3562
Inscrit le: 08 Fév 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar valdes » 04 Août 2017, 19:33

dfaisy a écrit:Mais si un jour je ne flippe pas avant une course, c'est là que je m'inquièterai...


Je flippe toujours à 200% avant une course. Les quelques heures avant la course. Après le top départ, ça va tout de suite mieux. C'est comme ça. C'est dans ma nature. J'y peux pas grand chose. Ca me faisait pareil avant les examens et dés que le sujet était posé, c'était ok. Raté ou succès, ça se décantait de soi-même.

@Pieromarseille, tu es trop "perfectionniste". Courir est ton loisir. Pas l'enjeu de ta vie. Cours et tu verras bien. Et puis, si tu t'arrêtes "en cours de course", quelle importance ? Est-ce que ça changera la trajectoire de la Terre ? Nan. Ben alors, hein ... Cours. That's all.
il n'y a pas qu'en natation que le mur est dangereux
Avatar de l’utilisateur
valdes
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1328
Inscrit le: 30 Déc 2010, 17:33

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Galaté57 » 04 Août 2017, 20:22

valdes a écrit:
@Pieromarseille, tu es trop "perfectionniste". Courir est ton loisir. Pas l'enjeu de ta vie. Cours et tu verras bien. Et puis, si tu t'arrêtes "en cours de course", quelle importance ? [b]Est-ce que ça changera la trajectoire de la Terre[/b] ? Nan. Ben alors, hein ... Cours. That's all.


C'est bien toute la perversion de notre société de communication, beaucoup cherche l'exploit pour l'afficher sur son post et non en premier lieu pour le plaisir.
Le regard des autres peut être des plus nocifs...
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Maître kikoureur
 
Messages: 3562
Inscrit le: 08 Fév 2008, 23:54
Localisation: Moselle

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar superbauju » 04 Août 2017, 21:00

Pierrot, cela peut paraitre un peu présomptueux de donner des conseils alors que je suis finalement peu expérimenté en CAP, mais je rejoint Valdès qui précise que tu est trop perfectionniste.

Quand je lit tes posts, tu envisage deux solutions :

1 : finir dans la première moitié du classement
2 : abandonner.

Or, en ce moment, pour des raisons personnelles, tu ne peux pas forcément te préparer dans des conditions optimales. Il faut donc peut être envisager une 3éme solution consistant à finir dans la 2éme moitié du classement.

Ce n'est pas honteux.

Et pour, être abonné à ce type de classement, c'est sans doute là que les relations entres coureurs sont les plus sympas (moins de pressions, plus de convivialité...).

Sur ce, je te souhaite une bonne course...
superbauju
Kikoureur timide
 
Messages: 12
Inscrit le: 09 Mai 2017, 20:21

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar dfaisy » 05 Août 2017, 07:22

Vik a écrit:
dfaisy a écrit:Mais si un jour je ne flippe pas avant une course, c'est là que je m'inquièterai...

:shock: ben faut croire que t'aime ça te faire peur :P

Possible :) J'aime bien ça en effet, tant que le denouement est positif... Le jour où je me vautrerai sur une course, ça changera peut être !
En tous les cas, pour en revenir au sujet du post, aborder une course en se disant, je fais au mieux, je vais le plus loin possible, mais si j'ai trop mal ou que c'est trop dur, j'abandonne, est une bonne stratégie, qui force l'économie de course. En l'abordant comme ça, on se décharge de la pression qu'on se mettrai en se disant, faut que je fasse telle place, tel chrono, etc
La boulot de la prépa est fait, on a mis toutes les chances de notre côté (normalement), alors sauf mauvais ciblage ou pépin physique, il n'y a pas de raison que ce soit la cata. Ca va le faire...
dfaisy
Kikoureur débutant
 
Messages: 83
Inscrit le: 27 Déc 2015, 07:17

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Spads » 05 Août 2017, 21:03

valdes a écrit:
Je flippe toujours à 200% avant une course. Les quelques heures avant la course. Après le top départ, ça va tout de suite mieux. C'est comme ça. C'est dans ma nature. J'y peux pas grand chose. Ca me faisait pareil avant les examens et dés que le sujet était posé, c'était ok. Raté ou succès, ça se décantait de soi-même.

À ce point là ? Je ne l'ai pas spécialement remarqué quand on était ensemble juste avant le départ du Grand Raid Morbihan.
Morbihanais campagnard qui n'aime pas le bitume.
Spads
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 150
Inscrit le: 07 Déc 2014, 23:26
Localisation: Morbihan

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Nine14 » 06 Août 2017, 11:51

Pieromarseille a écrit:.... j'envisage de prendre le départ mais de programmer ma fin de course à La Colmiane (apres 49km, donc). Bref, une course en mode loisir, sans pression ni envie de trop souffrir.

Qu'en pensez-vous ? Que feriez-vous ?


Non, je ne programmerais pas l'abandon.
En effet, pas déontologique pour ceux qui n'ont pas pu s'inscrire.
Tu pars cool, tu continues cool, et tu finis cool.

Je ne sais pas s'il y a des barrières.
Et s'il y en a, tu restes juste un tout petit peu devant.
Et si jamais, tu te fais éliminer, au moins t'auras fait de ton mieux.
Tu n'auras pas de regrets.

Et tu n'auras pas pris la place de qq'un d'autre (ne sais pas si le nombre d'inscrits est limité).

PS : n'ai pas lu les 2 pages de messages.
PPDS : Principe Plage De Spécificité
Groupe Facebook : Grp-Nine14-PPDS


Cordialement,
L'important n'est pas uniquement le but mais principalement le chemin qui y mène.
Nine14
Kikoureur ki kour
 
Messages: 713
Inscrit le: 12 Nov 2013, 19:53
Localisation: Livarot (14-Calvados)

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Pieromarseille » 06 Août 2017, 14:52

Plus ça va, moins ça va. Mon année de surmenage me rattrappe, je n'ai pas l'entraînement ni la forme pour finir cette année, et je n'ai même pas envie de tenir une quelconque discipline diététique ou sportive pendant les vacances pour tenter de me refaire une santé d'ici au 26. Donc en ce moment, ça se jouerait plutôt entre ne pas y aller du tout, ou envisager l'arrêt prématuré, lequel conserve quand même nettement ma préférence.
Mais c'est dans 3 semaines et essentiellement une question de mental, lequel peut toujours revenir...
Donc tout se jouera le jour J.
Avatar de l’utilisateur
Pieromarseille
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1288
Inscrit le: 13 Mai 2013, 10:06

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar akunamatata » 06 Août 2017, 16:07

La question finalement ne serait elle pas plutôt
" l'abandon programmé est il compatible avec le contrat moral que l'on s'est engagé à tenir "

Si pour toi le contrat c'est de : ne pas subir et ne pas devoir marcher alors tu as franchement raison d'envisager l'abandon. Je veux dire par là que chacun est tenu par un contrat que l'on s'est passé à soi même. Et ce contrat détermine grandement d'aller au bout ou non.

Comme écrit dans les pages précédentes, dans le long difficile d'être bien tout le temps, et avec un "contrat" tel que : "ne pas subir et ne pas devoir marcher" tu t'enfermes un peu dans une croyance limitante, et c'est dommage de ne pas connaitre les joies de finir ou de surmonter des épreuves dont tu ne te savais pas capable. Pour contrebalancer cela, on peut compléter le contrat "ne pas subir" avec "respecter, écouter son corps", et là c'est la sagesse d'un vieux briscard qui t'habitera :wink:
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5580
Inscrit le: 23 Fév 2005, 01:00

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Pieromarseille » 07 Août 2017, 09:39

Oui Akuna, je pense que tu reposes bien la question. Il y a effectivement une part de contrat avec soi-même (pourquoi je cours ?), et c'est vrai que je n'aime pas subir une course. Sur le fait de ne pas marcher, par contre, je n'en fait pas une religion : juste que sur les 'petites' courses que j'ai faites actuellement, et avec ma mentalité de coureur sur route, marcher est l'aboutissement d'une course mal gérée et trop subie, pas un calcul. Mais j'admet qu'il faut prendre la chose différemment sur le long.
Et pour revenir à une juste remarque de Valdes, effectivement je suis perfectionniste. Ce qui signifie aussi qu'une grosse course à objectif ne démarre pas le jour de la course, mais 3 mois avant, car elle integre toute la prépa. Donc je me considère comme devant déjà être en route sur ce trail, sauf que je n'ai pas démarré ma prépa (depuis 3 semaines, je cours plutôt moins que pendant l'année...).
Et aborder ce type de distance que je n'ai jamais fait, sans réelle prépa ni le mental nécessaire, m'inquiète effectivement au plus haut point sur le côté pas raisonnable de l'exercice. Pour qqun qui n'aime pas subir, ça risque d'être raté :lol: .
Sauf si je m'arrête avant :mrgreen: .
Mais trêve de blabla, ce matin, c'est sortie longue... :D
Avatar de l’utilisateur
Pieromarseille
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1288
Inscrit le: 13 Mai 2013, 10:06

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar dinococus » 07 Août 2017, 10:11

Dans toute course il y a à apprendre et l'occasion d'en apprendre sur soi même.
dinococus
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1610
Inscrit le: 26 Mars 2013, 17:04
Localisation: Sud Est entre Verdon et Sainte Baume

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Pieromarseille » 07 Août 2017, 13:13

30km en 2h26 à 140 bpm.
Aller, tout n'est pas perdu.
Avatar de l’utilisateur
Pieromarseille
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1288
Inscrit le: 13 Mai 2013, 10:06

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Alx » 07 Août 2017, 18:21

C'te prise de tête :lol: :lol:

A mon avis, tu as envie de le faire, fais-le, sauf si tu juges que ta prépa est vraiment foireuse...

De plus tu sembles avoir suffisamment d'expérience en CAP pour savoir qu'on peut se trouver en course des ressources insoupçonnées (en tout cas, insoupçonnables juste en cogitant)
Alx
Kikoureur débutant
 
Messages: 63
Inscrit le: 09 Nov 2016, 14:33

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Quentin71 » 08 Août 2017, 10:45

Pieromarseille a écrit:30km en 2h26 à 140 bpm.
Aller, tout n'est pas perdu.


Le tout avec 1000D+ ? :shock: :mrgreen:
Quentin71
Kikoureur débutant
 
Messages: 69
Inscrit le: 07 Avr 2017, 17:42

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Pieromarseille » 08 Août 2017, 13:05

Quentin71 a écrit:
Pieromarseille a écrit:30km en 2h26 à 140 bpm.
Aller, tout n'est pas perdu.


Le tout avec 1000D+ ? :shock: :mrgreen:

Un billard... plat de chez plat.
Avatar de l’utilisateur
Pieromarseille
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1288
Inscrit le: 13 Mai 2013, 10:06

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Quentin71 » 08 Août 2017, 13:07

Ha, tu me rassures un peu

Sur route ou chemin du coup ?
Dernière édition par Quentin71 le 08 Août 2017, 16:42, édité 1 fois au total.
Quentin71
Kikoureur débutant
 
Messages: 69
Inscrit le: 07 Avr 2017, 17:42

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Pieromarseille » 08 Août 2017, 14:22

Quentin71 a écrit:Ha, tu me rassures un peu :mdr:

Sur route ou chemin du coup ?


Chemin.
Avatar de l’utilisateur
Pieromarseille
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1288
Inscrit le: 13 Mai 2013, 10:06

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Mams » 08 Août 2017, 23:21

Alx a écrit:C'te prise de tête :lol: :lol:

A mon avis, tu as envie de le faire, fais-le, sauf si tu juges que ta prépa est vraiment foireuse...

De plus tu sembles avoir suffisamment d'expérience en CAP pour savoir qu'on peut se trouver en course des ressources insoupçonnées (en tout cas, insoupçonnables juste en cogitant)

+1

Je pars sur la TDS en sachant que ma prépa chaotique (pour raisons pros) sera un sérieux handicap, mais:
- l'ambiance est magique
- le parcours superbe (à part BSM, bien entendu!)
- le défi immense (et j'aime ça)
- j'irai aussi loin que possible, et tout est possible à celui qui croit!! :P (enfin, presque :mrgreen: )
- et puis, elle coûte cher c'te course, ne pas y aller et en profiter, ce serait jeter l'argent par la fenêtre! :shock:
- la magie de la course révèle effectivement parfois des ressources insoupçonnées!
Du coup j'y vais, et je vais me donner à fond (de train), jusqu'au bout du bout! :D
Avatar de l’utilisateur
Mams
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 408
Inscrit le: 12 Mai 2014, 09:01

Re: Abandon programmé : déontologique ?

Messagepar Pieromarseille » 19 Août 2017, 11:13

Tout bien réfléchi, je renonce. La forme et l'envie ne sont pas là. Le mental ne prendra pas le relais. C'est un truc à se dégoûter.
Partie remise, donc.
Merci d'avoir pris le temps de me répondre :D .
Avatar de l’utilisateur
Pieromarseille
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1288
Inscrit le: 13 Mai 2013, 10:06

Précédent Retour vers [CàP] Course à pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 7 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.08 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !