Dopage et ultra

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Modérateur: Modos

Re: Dopage et ultra

Messagepar Masquerade7 » 29 Jan 2021, 21:26

grostoto28 a Ă©crit:
Masquerade7 a Ă©crit:
grostoto28 a écrit:Si on est pas capable de faire un ultra sans prendre de médoc, alors il ne faut pas prendre le départ.


Mouais...
Sur les formats 24h, je prends un ptit doliprane toutes les 6 h et ça me fait plutôt du bien dans la gestion de la douleur, ce qui ne m'empêche pas de finir bien "défoncé" quand même :mrgreen:


attitude que je trouve (personnellement), irresponsable. :cry:
mais cela n'est que mon avis.
si je ne veux pas avoir mal, alors je ne fais pas de grand format.... :roll:


Si tu arrives Ă  faire des ultras sans te faire mal alors c'est que t'es vraiment ballez mec...on ne joue donc pas dans la mĂŞme cour... :mrgreen:
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 313
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: Dopage et ultra

Messagepar Masquerade7 » 29 Jan 2021, 21:28

Je voulais dire "baleze" et non "balaie"... :wink:
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 313
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: Dopage et ultra

Messagepar Free Wheelin' Nat » 29 Jan 2021, 21:55

banditblue29 a écrit:Je suis désolée mais ce message qui dit "écoute et comprend les signaux de ton corps" ne fait pas partie de notre culture ou du moins pas encore.


Il y a aussi la notion de confort qui intervient à mon avis... Pas évident pour tous de saisir que courir un ultra, c'est vivre l'inconfort (sommes nous tous prêts à le subir?), que ça peut faire mal, et que ça fait partie du jeu.
Nat (ex On-Off)

Rien n'est plus semblable Ă  l'identique que ce qui est pareil Ă  la mĂŞme chose (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Free Wheelin' Nat
Maître kikoureur
 
Messages: 3217
Inscrit le: 27 Juin 2009, 15:35

Re: Dopage et ultra

Messagepar peky » 29 Jan 2021, 22:04

Idem, l'ultra ne va pas de soit (un marathon non plus d'ailleurs).
Il faut gérer l'inconfort comme dit plus haut.
Pour la douleur, c'est relatif, on ne nous coupe pas un bras Ă  vif :mrgreen:

C'est dur mais il y a des bas et des hauts.
Si l'entrainement est bien fait, ça passe quand même pas trop mal.

D'ailleurs le plus douloureux est souvent après la course une fois "refroidi" voir le lendemain avec la démarche en canard, raide et saccadée. J'ai le souvenir de retour d’après course ou il était déjà problématique de sortir de la bagnole.
peky
Maître kikoureur
 
Messages: 3219
Inscrit le: 20 Mars 2006, 09:06

Re: Dopage et ultra

Messagepar NRT421 » 29 Jan 2021, 22:06

banditblue29 a Ă©crit:
NRT421 a écrit: hors de question d'utiliser la chimie pour aller au-delà de ce que ma tête et mon corps peuvent/veulent faire. Et encore moins pour une question de confort style pas sentir la douleur. Même au titre de l'effort consenti pour une prépa, si méforme au départ et ben tant pis quoi.

Ceci posé, je suis vraiment demandeur que les kikous qui ont semblé exprimer plus haut le fait que cela ne serait pas anormal détaillent leurs motivations car très sincèrement je ne vois pas bien l'intérêt et à ce stade ne vois que des points négatifs : risque sur la santé à très court ou long terme, mensonge à soi-même sur ce que l'on est capable d'accomplir, apprentissage faussé de l'effort, etc.

A vos plumes ? Allez, pour un bon débat baston ! :mrgreen: :wink:


Oui mais quand depuis dizaines d'années, on vous assène de publicités qui vous disent que les maux de tête ne sont pas une fatalité, que les maux de ventre se soignent à coup de ...., que les jambes lourdes y a un truc...
Je suis désolée mais ce message qui dit "écoute et comprend les signaux de ton corps" ne fait pas partie de notre culture ou du moins pas encore.
Si vous avez toujours été aussi éclairés par rapport aux risques et aux illusions générés par les laboratoires pharmaceutiques, tant mieux mais ce n'est pas mon cas....

Comme beaucoup, j'ai longtemps cru que la chimie c'était la panacée. J'en suis revenue mais il s'agit plus dans notre société d'évoluer vers une médecine préventive.... Au lieu de cette médecine curative où nous excellons.

Hello banditblue.
Ne jamais oublier : ""on" est un con" :D
MĂ©decine : seulement qd il y en a besoin.
Médecine préventive : quasi oxymore, si on fait dans le préventif, pas besoin de médecine (OK, je pousse un poil là 8) ).
La pub : un bon moment pour la pose Canadair.
A-t-on réellement d'un message d'autre truie pour faire des choses de bon sens ? Je ramasse les copies dans deux heures :arrow:
Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. - S. Tesson (Petit traité sur l'immensité du monde)
Avatar de l’utilisateur
NRT421
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1416
Inscrit le: 08 DĂ©c 2012, 19:03
Localisation: Sainte-Verge

Re: Dopage et ultra

Messagepar NRT421 » 29 Jan 2021, 22:09

Free Wheelin' Nat a Ă©crit:
banditblue29 a écrit:Je suis désolée mais ce message qui dit "écoute et comprend les signaux de ton corps" ne fait pas partie de notre culture ou du moins pas encore.


Il y a aussi la notion de confort qui intervient à mon avis... Pas évident pour tous de saisir que courir un ultra, c'est vivre l'inconfort (sommes nous tous prêts à le subir?), que ça peut faire mal, et que ça fait partie du jeu.

Flûte, je suis encore une fois une anomalie statistique. Je sais que ça va être comme ça ... et j'y vais pour ça (bon, ok, pas que pour ça).

C'est grave docteur fre(u)d_1_1 ?
Dernière édition par NRT421 le 29 Jan 2021, 22:28, édité 1 fois au total.
Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. - S. Tesson (Petit traité sur l'immensité du monde)
Avatar de l’utilisateur
NRT421
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1416
Inscrit le: 08 DĂ©c 2012, 19:03
Localisation: Sainte-Verge

Re: Dopage et ultra

Messagepar TomTrailRunner » 29 Jan 2021, 22:21

Colargol73 a écrit:Que celui qui n'a jamais pris un Ibuprofène ou un AINS, jette la première pierre.

Je jette...
#RoadToNYC

Le trail, c'est toi & la terre entière comme terrain de jeu
Avatar de l’utilisateur
TomTrailRunner
Très Grand Maître
 
Messages: 10137
Inscrit le: 12 Jan 2009, 21:13
Localisation: Montluel

Re: Dopage et ultra

Messagepar TomTrailRunner » 29 Jan 2021, 22:27

grostoto28 a écrit:Si on est pas capable de faire un ultra sans prendre de médoc, alors il ne faut pas prendre le départ.

-1

Jamais mis un médoc dans aucun sac : savoir renoncer, c'est le dopant de la sagesse
#RoadToNYC

Le trail, c'est toi & la terre entière comme terrain de jeu
Avatar de l’utilisateur
TomTrailRunner
Très Grand Maître
 
Messages: 10137
Inscrit le: 12 Jan 2009, 21:13
Localisation: Montluel

Re: Dopage et ultra

Messagepar NRT421 » 29 Jan 2021, 22:29

TomTrailRunner a Ă©crit:
Colargol73 a écrit:Que celui qui n'a jamais pris un Ibuprofène ou un AINS, jette la première pierre.

Je jette...

C'est lapidaire (merci, j'attendais impatiemment l'occasion de la faire celle-lĂ ).
Vivre, c'est faire de son rêve un souvenir. - S. Tesson (Petit traité sur l'immensité du monde)
Avatar de l’utilisateur
NRT421
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1416
Inscrit le: 08 DĂ©c 2012, 19:03
Localisation: Sainte-Verge

Re: Dopage et ultra

Messagepar banditblue29 » 29 Jan 2021, 22:53

NRT421 a Ă©crit:Hello banditblue.
Ne jamais oublier : ""on" est un con" :D
MĂ©decine : seulement qd il y en a besoin.
Médecine préventive : quasi oxymore, si on fait dans le préventif, pas besoin de médecine (OK, je pousse un poil là 8) ).
La pub : un bon moment pour la pose Canadair.
A-t-on réellement d'un message d'autre truie pour faire des choses de bon sens ? Je ramasse les copies dans deux heures :arrow:


Salut,

On, c'est la société de consommation et le rêve qui consistait à dire, la chimie nous permettra de vivre mieux et plus vieux.
Médecine préventive : Oxymore? Si les médecins n'ont pas ce discours préventif, si ce discours n'est pas répandu comment la société va changer?
A-ton réellement besoin d'un message d'autre truie : Pas nécessairement mais la prise de conscience individuelle passe par aussi par l'échange avec les autres :mrgreen: .
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1541
Inscrit le: 24 Mars 2014, 21:20

Re: Dopage et ultra

Messagepar Mathias » 29 Jan 2021, 23:43

coco38 a écrit:... Ibuprofène et AINS... je n'ai jamais utilisé mais ça ne me choque pas si on parle d'utilisation exceptionnelle.


Tu n'as pas dû regarder la vidéo que j'ai postée plus haut, ni lu ta réponse que te faisait Free Wheelin' Nat :

Free Wheelin' Nat a Ă©crit:
coco38 a écrit:Si tu prends un ibuprofène 3 fois par an en ultra pour diminuer les douleurs articulaires ou musculaires... est-ce du dopage ? est-ce dangereux ? :?

Du dopage, je ne me prononcerai pas là dessus(je l'ai fait, ignorant les effets secondaires, lors de ma première MH100) , mais un seul ultra peut suffire pour finir dialysé à vie, donc oui, c'est "un peu" dangereux (voir le bouquin de Millet sur l'ultra p137-138)...
Mathias (blog)
Adhésion 2021 à l'association
Avatar de l’utilisateur
Mathias
Très Grand Maître
 
Messages: 15259
Inscrit le: 08 Jan 2004, 00:00
Localisation: 234567890

Re: Dopage et ultra

Messagepar Benman » 30 Jan 2021, 00:39

TomTrailRunner a Ă©crit:
grostoto28 a écrit:Si on est pas capable de faire un ultra sans prendre de médoc, alors il ne faut pas prendre le départ.

-1

Jamais mis un médoc dans aucun sac : savoir renoncer, c'est le dopant de la sagesse

Tu as peur de te mettre dans le rouge avec le Medoc? C'est pas Graves pourtant. Chacun Blaye devant sa porte.
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5201
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: Dopage et ultra

Messagepar Masquerade7 » 30 Jan 2021, 08:08

Mathias a Ă©crit:
coco38 a écrit:... Ibuprofène et AINS... je n'ai jamais utilisé mais ça ne me choque pas si on parle d'utilisation exceptionnelle.


Tu n'as pas dû regarder la vidéo que j'ai postée plus haut, ni lu ta réponse que te faisait Free Wheelin' Nat :

Free Wheelin' Nat a Ă©crit:
coco38 a écrit:Si tu prends un ibuprofène 3 fois par an en ultra pour diminuer les douleurs articulaires ou musculaires... est-ce du dopage ? est-ce dangereux ? :?

Du dopage, je ne me prononcerai pas là dessus(je l'ai fait, ignorant les effets secondaires, lors de ma première MH100) , mais un seul ultra peut suffire pour finir dialysé à vie, donc oui, c'est "un peu" dangereux (voir le bouquin de Millet sur l'ultra p137-138)...


OUI, enfin, c'est pas parce que ça peut arriver une fois qu'il faut faire une généralité et suivre tout à la lettre; dans ce cas tu fais plu rien de ta vie.
Rouler en voiture plus vite que la vitesse autorisée peut te causer un accident très grave, dis moi que t'as toujours respecté toutes les vitesses ?... :mrgreen:
Je pense pas qu'un doliprane de temps en temps soit "irresponsable" (d'ailleurs je suis encore là pour en parler et je dois pas être le seul); pour l'ibuprofène je sais pas, j'en prend pas en course, j'en ai pris une fois pour un mal de dos suite recommandation du médecin.
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 313
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: Dopage et ultra

Messagepar fred_1_1 » 30 Jan 2021, 08:34

Je suis admiratif des puristes qui ne veulent aucune aide extérieure et qui refusent un doliprane, un strapping ou un pansement anti-ampoule parce que à ça masque la douleur.

Il est clair que pour finir un ultra il faut rester à l'écoute de son corps du début à la fin, mais je considère que certaines petites douleurs peuvent être évitées en bonne intelligence. Mon coté masochiste a ces limites :roll:
Avatar de l’utilisateur
fred_1_1
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1879
Inscrit le: 28 Mai 2012, 07:11

Re: Dopage et ultra

Messagepar TomTrailRunner » 30 Jan 2021, 08:55

fred_1_1 a écrit:Je suis admiratif des puristes qui ne veulent aucune aide extérieure et qui refusent un doliprane, un strapping ou un pansement anti-ampoule parce que à ça masque la douleur.

Il est clair que pour finir un ultra il faut rester à l'écoute de son corps du début à la fin, mais je considère que certaines petites douleurs peuvent être évitées en bonne intelligence. Mon coté masochiste a ces limites :roll:

J'avoue : un strapping en 15 ans d'ultra ...sur mon premier 100km à 20 bornes de l'arrivée et un gros pansement d'ampoules à la dernière BV d'un gros ultra :arrow: :?

:arrow: surement excès de prudence mais à part quelques 4/5 entorses/foulures de cheville et 2 tendinites, il ne m'est rien arrivé et mon corps me remercie de mon écoute même si ma quote itra ne me dit pas merci :mrgreen:
#RoadToNYC

Le trail, c'est toi & la terre entière comme terrain de jeu
Avatar de l’utilisateur
TomTrailRunner
Très Grand Maître
 
Messages: 10137
Inscrit le: 12 Jan 2009, 21:13
Localisation: Montluel

Re: Dopage et ultra

Messagepar gudari » 30 Jan 2021, 09:04

Moi, j'ai toujours du doliprane ou anti-inflammatoire dans le sac mais je n'en ai jamais pris. C'est juste au cas ou j'en aurais besoin: entorse, grosse gamelle qui te bloque le dos... J'en ai bien sûr parlé à mon médecin qui est plutôt ok avec ça.
J'ai fait il y a plusieurs années un peu d'alpi au Kirghizstan. Je me souviens que j'avais dans le sac une seringue avec des corticoïdes puissants en cas de pépin: pas de secours possibles, à plusieurs jours de marche de la première route. On avait aussi de l'aspirine pour les maux de tête liés à l'altitude (j'en ai pris une fois). J'ai aussi pris du stilnox pour mieux dormir car à 4500 on dort vraiment très mal. J'ai dormi, mais le lendemain, je titubais sur le glacier entre les crevasses :lol: Est-ce du dopage? peut-être...
Je ne sais pas si je prendrais des médocs sur un ultra (en même temps, je n'en ai jamais fait, le premier au Grp, j'espère), mais je sais que j'en aurais dans le sac au cas où... mais ce serait aussi peut-être signe d'abandon.
gudari
Kikoureur débutant
 
Messages: 23
Inscrit le: 23 Juin 2019, 08:26

Re: Dopage et ultra

Messagepar Masquerade7 » 30 Jan 2021, 09:09

fred_1_1 a écrit:Je suis admiratif des puristes qui ne veulent aucune aide extérieure et qui refusent un doliprane, un strapping ou un pansement anti-ampoule parce que à ça masque la douleur.

Il est clair que pour finir un ultra il faut rester à l'écoute de son corps du début à la fin, mais je considère que certaines petites douleurs peuvent être évitées en bonne intelligence. Mon coté masochiste a ces limites :roll:



+1
On n'est pas "normal" qu'est-ce que tu veux que je te dise de plus :wink:
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 313
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: Dopage et ultra

Messagepar Free Wheelin' Nat » 30 Jan 2021, 09:16

Masquerade7 a écrit:OUI, enfin, c'est pas parce que ça peut arriver une fois qu'il faut faire une généralité et suivre tout à la lettre; dans ce cas tu fais plu rien de ta vie.
Rouler en voiture plus vite que la vitesse autorisée peut te causer un accident très grave, dis moi que t'as toujours respecté toutes les vitesses ?... :mrgreen:
Je pense pas qu'un doliprane de temps en temps soit "irresponsable" (d'ailleurs je suis encore là pour en parler et je dois pas être le seul); pour l'ibuprofène je sais pas, j'en prend pas en course, j'en ai pris une fois pour un mal de dos suite recommandation du médecin.


Très masculino-française, ta réponse lol
Il ne faut pas confondre le hasard d'une rencontre en voiture ou une tache d'huile sur la route et la physio du sport (on fonctionne un peu tous pareil...) qui est un sujet d'études "un peu" fouillé ...
Une prise d'ibuprofène ou ce qu'on veut intervient déjà quand ça ne va pas, si ça se couple avec une déshydratation, des dégâts musculaires déjà conséquents, peut flinguer les reins . Ce n'est pas du hasard. Sans compter les mélanges :roll:
Oui, je suis d'accord avec le fait qu'un paracétamol pris à l'occasion peut filer un petit coup de pouce, mais emporter ou faire des prises de médicament une habitude, c'est ne pas accepter les règles. Et le sport se définit entre autre par ça. :D
Autant ne pas faire de sport d'ultra endurance si on a peur d'avoir mal ou qu'on n'est pas en capacité de courir certaines épreuves? Et muscler son ego avec des courses de bagnole ;-)
Nat (ex On-Off)

Rien n'est plus semblable Ă  l'identique que ce qui est pareil Ă  la mĂŞme chose (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Free Wheelin' Nat
Maître kikoureur
 
Messages: 3217
Inscrit le: 27 Juin 2009, 15:35

Re: Dopage et ultra

Messagepar Free Wheelin' Nat » 30 Jan 2021, 09:29

Masquerade7 a Ă©crit:
fred_1_1 a écrit:Je suis admiratif des puristes qui ne veulent aucune aide extérieure et qui refusent un doliprane, un strapping ou un pansement anti-ampoule parce que à ça masque la douleur.

Il est clair que pour finir un ultra il faut rester à l'écoute de son corps du début à la fin, mais je considère que certaines petites douleurs peuvent être évitées en bonne intelligence. Mon coté masochiste a ces limites :roll:



+1
On n'est pas "normal" qu'est-ce que tu veux que je te dise de plus :wink:


Certains supportent le douleur mieux que d'autres ,et ça, s'est comme un système digestif en béton, c'est propre à chacun .
Le tout est de ne pas la faire évoluer en souffrance, et ça se travaille à l'entrainement. Et l'expérience permet de distinguer une douleur qui annonce un pépin d'une une autre qui dit que le bonhomme n'est visiblement plus en train de repiquer des tulipes dans son jardin.
Pour reprendre la fameuse MH où j'avais un souci d'extenseur ,les médecins m'ont bien dit (j'avais posé la question) que fonctionnellement je ne risquais rien et que c'est la douleur qui me stopperait.
En connaissance de cause je suis repartie.
J'ai fini en couinant comme une souris à chaque caillou un peu tapé du pied , mais j'ai accepté le deal (même si Olivier a dû avoir de sacrés acouphènes pendant ce temps :lol: ) et ça a été une des plus belles courses que j'ai courues.
Nat (ex On-Off)

Rien n'est plus semblable Ă  l'identique que ce qui est pareil Ă  la mĂŞme chose (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Free Wheelin' Nat
Maître kikoureur
 
Messages: 3217
Inscrit le: 27 Juin 2009, 15:35

Re: Dopage et ultra

Messagepar Masquerade7 » 30 Jan 2021, 09:29

Free Wheelin' Nat a Ă©crit:
Masquerade7 a écrit:OUI, enfin, c'est pas parce que ça peut arriver une fois qu'il faut faire une généralité et suivre tout à la lettre; dans ce cas tu fais plu rien de ta vie.
Rouler en voiture plus vite que la vitesse autorisée peut te causer un accident très grave, dis moi que t'as toujours respecté toutes les vitesses ?... :mrgreen:
Je pense pas qu'un doliprane de temps en temps soit "irresponsable" (d'ailleurs je suis encore là pour en parler et je dois pas être le seul); pour l'ibuprofène je sais pas, j'en prend pas en course, j'en ai pris une fois pour un mal de dos suite recommandation du médecin.


Très masculino-française, ta réponse lol
Il ne faut pas confondre le hasard d'une rencontre en voiture ou une tache d'huile sur la route et la physio du sport (on fonctionne un peu tous pareil...) qui est un sujet d'études "un peu" fouillé ...
Une prise d'ibuprofène ou ce qu'on veut intervient déjà quand ça ne va pas, si ça se couple avec une déshydratation, des dégâts musculaires déjà conséquents, peut flinguer les reins . Ce n'est pas du hasard. Sans compter les mélanges :roll:
Oui, je suis d'accord avec le fait qu'un paracétamol pris à l'occasion peut filer un petit coup de pouce, mais emporter ou faire des prises de médicament une habitude, c'est ne pas accepter les règles. Et le sport se définit entre autre par ça. :D
Autant ne pas faire de sport d'ultra endurance si on a peur d'avoir mal ou qu'on n'est pas en capacité de courir certaines épreuves? Et muscler son ego avec des courses de bagnole ;-)


J'ai horreur des courses de bagnole :mrgreen:
J'ai jamais parlé d'être accro aux médocs en ultras, j'ai juste dit prendre un doliprane de temps en temps (et notamment sur les formats 24h soit 1 par an à la louche) :winch: et à priori cela à choqué certains au point de dire que c'était irresponsable !! :shock:
Bravo à vous d'être aussi "puriste", "réglo", "droit dans ses bottes", appelez ça comme vous voulez, et de ne tourner qu'à l'eau plate et aux biscottes lors des ultras :wink:
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 313
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: Dopage et ultra

Messagepar bascoy » 30 Jan 2021, 09:46

Pas vraiment étonné de voir des gens prendre des médicaments pour aller plus vite/plus loin.
Il y a 2 semaines je regardais les temps de passage de certains concurrents sur le grand trail du saint jacques pour me faire une idée de ce que je devais viser.
Sur 10 coureurs que j'ai regardé, il y en avait un qui a fait un bon en avant de 2h30 tout en sautant un ravito... Puis a reperdu plus d'une heure sur la section suivante.
A moins de faire du factionné sur un 100km, je vois la une petite entourloupe.
Donc le respect des règles et pouvoir se regarder dans une glace, ça ne concerne pas vraiment tout le monde malheureusement.
Si ces personnes préfèrent se mettre en danger ou tricher pour doper leur ego, on ne peut pas faire grand chose, à part essayer d'éduquer les jeunes au mieux à ces questions.
bascoy
Kikoureur timide
 
Messages: 7
Inscrit le: 27 Août 2013, 12:20

Re: Dopage et ultra

Messagepar Free Wheelin' Nat » 30 Jan 2021, 09:52

Masquerade, naaan, faut pas dire ça , chacun fait ce qu'il veut en son âme et conscience, perso, si je pense que c'est con de se mettre en danger, voilà, tout ça tient du point de vue, et rien n'est figé dans le marbre quoi qu'il arrive :wink:
Et bon, quand j'ai mal aux cuisses je me passe du baume maison donc on peut dire que je triche si on est si puriste que ça.
D'ailleurs c'est de la balle ce baume, je donne le lien de la recette Ă  qui veut! :lol:
Nat (ex On-Off)

Rien n'est plus semblable Ă  l'identique que ce qui est pareil Ă  la mĂŞme chose (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Free Wheelin' Nat
Maître kikoureur
 
Messages: 3217
Inscrit le: 27 Juin 2009, 15:35

Re: Dopage et ultra

Messagepar GalatĂ©57 » 30 Jan 2021, 10:12

TomTrailRunner a Ă©crit:
fred_1_1 a écrit:Je suis admiratif des puristes qui ne veulent aucune aide extérieure et qui refusent un doliprane, un strapping ou un pansement anti-ampoule parce que à ça masque la douleur.

Il est clair que pour finir un ultra il faut rester à l'écoute de son corps du début à la fin, mais je considère que certaines petites douleurs peuvent être évitées en bonne intelligence. Mon coté masochiste a ces limites :roll:

J'avoue : un strapping en 15 ans d'ultra ...sur mon premier 100km à 20 bornes de l'arrivée et un gros pansement d'ampoules à la dernière BV d'un gros ultra :arrow: :?

:arrow: surement excès de prudence mais à part quelques 4/5 entorses/foulures de cheville et 2 tendinites, il ne m'est rien arrivé et mon corps me remercie de mon écoute même si ma quote itra ne me dit pas merci :mrgreen:


Idem
Bientôt quarante années de sport et 2 entorses, 1 doigt cassé, une pubalgie et une arthrose des hanche gérée depuis 15 ans..
Et cela pour continuer sur une moyenne de 2000km/an de CAP et autant de vélo route, bientôt une dizaine de marathon, le plaisir de passer le portique de nombre de trails entre 40 et 50 km... même si c'est dans le dernier tiers du peloton.
Aucune honte Ă  rendre mon dossard quand mon corps dit STOP au lieu de forcer Ă  coup de cachet ou autre artifice.
Maintenant, c'est mon point de vue, chacun a ses motivations ou envie.
Mais, il faut aussi aussi avoir le courage de l'admettre, se doper c'est un choix Ă  assumer.
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5308
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Dopage et ultra

Messagepar bascoy » 30 Jan 2021, 10:14

D'ailleurs il me semble que d'écouter de la musique en compétition n'est pas autorisé non plus!
Donc au sens de la FFA, je me suis peut être dopé... Et même souvent a l'entraînement!
Après, suivant ce qu'on écoute on peut mettre sa santé mentale en danger, le règlement FFA se tient en fait.
bascoy
Kikoureur timide
 
Messages: 7
Inscrit le: 27 Août 2013, 12:20

Re: Dopage et ultra

Messagepar Mathias » 30 Jan 2021, 12:50

Masquerade7 a Ă©crit:J'ai horreur des courses de bagnole :mrgreen:
J'ai jamais parlé d'être accro aux médocs en ultras, j'ai juste dit prendre un doliprane de temps en temps (et notamment sur les formats 24h soit 1 par an à la louche) :winch: et à priori cela à choqué certains au point de dire que c'était irresponsable !! :shock:
Bravo à vous d'être aussi "puriste", "réglo", "droit dans ses bottes", appelez ça comme vous voulez, et de ne tourner qu'à l'eau plate et aux biscottes lors des ultras :wink:


ça c'est juste de la mauvaise foi (ou alors tu n'as pas lu les messages).
Les réactions un peu appuyées c'était à propos des anti inflammatoires.
Perso, je ne voulais pas entrer dans le débat récurrent "où commence le dopage, est-ce que je me dope si je prends un paracétamol pour terminer un ultra", "dopage, conduite dopante, optimisation des paramètres...". Je considère que ce n'est pas une bonne idée de prendre un anti-douleur pour masquer une réaction de mon corps, je peux comprendre qu'on le fasse dans certaines situations, ça m'est arrivé en montagne, c'est une évaluation de bénéfice / risque qui est propre à chacun.

Concernant les anti inflammatoires c'est différent : certaines interventions ci-dessus mettent bien en évidence ce qu'expliquent aussi Guillaume Millet et son collègue dans la vidéo que j'ai postée, à savoir que :
1) le risque qu'on prend avec ce type de médocs sur un ultra est important : flinguer un rein ! eh oui même sur un seul ultra ! on est loin du risque de masquer une tendinite ou même de péter un tendon d'achille.
2) ce risque est bien souvent ignoré par les coureurs, qui ne font pas forcément la différence entre un efferalgan et un AINS.
Mathias (blog)
Adhésion 2021 à l'association
Avatar de l’utilisateur
Mathias
Très Grand Maître
 
Messages: 15259
Inscrit le: 08 Jan 2004, 00:00
Localisation: 234567890

Re: Dopage et ultra

Messagepar philtraverses » 30 Jan 2021, 13:02

Personnellement, je frémis rétrospectivement . Lors du grand raid de la réunion, j'avais pris le départ avec une tendinite localisée à la jonction avec le mollet pouvant être douloureuse ( insertion avec le mollet) qui parfois se rappelle encore à moi.
Craignant une douleur, j'avais pris du diclofenac et pas qu'un peu avant et pendant la course, d'où d'ailleurs le fait que je dormais debout après mafate :oops:
J'ignorais alors les risques. Par contre je n'ignorais pas que bien que le diclofenac n'Ă©tait pas inscrit sur la liste des substances dopantes, ma conduite Ă©tait une conduite dopante.
Par chance, je n'ai eu aucune lésion aux reins. ouf :?

Connaissant les risques pour les reins des AINS depuis quelques temps, 2015 environ, je ne prends plus ce risque, mĂŞme pas un doliprane. :|
la bonne nouvelle, c'est qu'il ne se passe rien, la mauvaise c'est qu'il ne se passe rien.
Avatar de l’utilisateur
philtraverses
Maître kikoureur
 
Messages: 2152
Inscrit le: 17 Avr 2005, 23:00

Re: Dopage et ultra

Messagepar Masquerade7 » 30 Jan 2021, 13:35

Mathias a Ă©crit:
Masquerade7 a Ă©crit:J'ai horreur des courses de bagnole :mrgreen:
J'ai jamais parlé d'être accro aux médocs en ultras, j'ai juste dit prendre un doliprane de temps en temps (et notamment sur les formats 24h soit 1 par an à la louche) :winch: et à priori cela à choqué certains au point de dire que c'était irresponsable !! :shock:
Bravo à vous d'être aussi "puriste", "réglo", "droit dans ses bottes", appelez ça comme vous voulez, et de ne tourner qu'à l'eau plate et aux biscottes lors des ultras :wink:


ça c'est juste de la mauvaise foi (ou alors tu n'as pas lu les messages).
Les réactions un peu appuyées c'était à propos des anti inflammatoires.
Perso, je ne voulais pas entrer dans le débat récurrent "où commence le dopage, est-ce que je me dope si je prends un paracétamol pour terminer un ultra", "dopage, conduite dopante, optimisation des paramètres...". Je considère que ce n'est pas une bonne idée de prendre un anti-douleur pour masquer une réaction de mon corps, je peux comprendre qu'on le fasse dans certaines situations, ça m'est arrivé en montagne, c'est une évaluation de bénéfice / risque qui est propre à chacun.

Concernant les anti inflammatoires c'est différent : certaines interventions ci-dessus mettent bien en évidence ce qu'expliquent aussi Guillaume Millet et son collègue dans la vidéo que j'ai postée, à savoir que :
1) le risque qu'on prend avec ce type de médocs sur un ultra est important : flinguer un rein ! eh oui même sur un seul ultra ! on est loin du risque de masquer une tendinite ou même de péter un tendon d'achille.
2) ce risque est bien souvent ignoré par les coureurs, qui ne font pas forcément la différence entre un efferalgan et un AINS.


Je partage ton avis s'agissant des anti inflammatoires mais pas sur la prise d'un doliprane avec parcimonie (que je ne trouve ni dopant ni irresponsable).
Maintenant c'est normal que l'on ne soit pas d'accord sur tout, y a qu'à voir la palanquée d'experts bardée de diplômes qui ne sont pas d'accord sur le COVID et la situation sanitaire actuelle, alors à notre niveau de simples coureurs sur un sujet de médocs... :winch:
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 313
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: Dopage et ultra

Messagepar coco38 » 30 Jan 2021, 16:22

Bon et bien c'est un bon sujet... :wink:
Me voilà mieux informé sur la dangerosité des anti-inflammatoire. Je sous estimais nettement les risques même avec une utilisation limitée.
Je vais en rester au Doliprane :lol: de façon parcimonieuse de toute façon... et avec bonne conscience :wink:
Passion Montagne Sport Nature !
Avatar de l’utilisateur
coco38
Maître kikoureur
 
Messages: 3367
Inscrit le: 02 Sep 2008, 20:15

Re: Dopage et ultra

Messagepar GalatĂ©57 » 30 Jan 2021, 19:28

coco38 a Ă©crit:Bon et bien c'est un bon sujet... :wink:
Me voilà mieux informé sur la dangerosité des anti-inflammatoire. Je sous estimais nettement les risques même avec une utilisation limitée.
Je vais en rester au Doliprane :lol: de façon parcimonieuse de toute façon... et avec bonne conscience :wink:


Il soulève aussi une autre question :
L'addiction Ă  notre sport ne nous pousse t'elle pas Ă  franchir cette ligne du "dopage" ???
Combien ICI , pour terminer, n'ont-ils fait appel Ă  une "aide" ???
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5308
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Dopage et ultra

Messagepar Sylvain IT » 30 Jan 2021, 19:30

coco38 a Ă©crit:Bon et bien c'est un bon sujet... :wink:


C'est mon opinion aussi, plus que le fond (sur lequel la vidéo avec Millet a tout dit...), je vois la forme, c'est-à-dire la possibilité de parler, discuter, voir qu'il y a des opinions différentes, et éventuellement en profiter pour faire évoluer la sienne... vers Millet of course :wink:

Sinon, c'était pas de l'ultra, mais des vacances en montagne, je passe en pharmacie prendre une crème que ma mère possédait, je dis le nom... "nah, il faut une ordonnance..." euh... qu'à cela ne tienne, il y avait un toubib à côté, je fonce, j'avais super mal au tendon, j'avais juste besoin d'un petit coup de crème pour continuer les vacances... consultation : repos d'1 semaine... euh vous déconnez? j'ai pas 1 mois de vacances moi, je suis venu exprès pour marcher... et patin coufin tout un truc sur la rupture du tendon d'Achille... j'étais sidéré comme il prenait mon bobo au sérieux, enfin bon il m'avait convaincu de faire une journée sans forcer et en sandales, on avait repris après. Voilà c'était l'avis professionnel d'un toubib sur une crème très banale.
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1379
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: Dopage et ultra

Messagepar charles79 » 30 Jan 2021, 20:21

salut a tous
vaste question le dopage!!!
je me permet de donner mon avis étant coureur , bien entendu, et exercant une "profession médicale"
Oui les ains sont considérés comme dopants et oui oui et reoui vous risquez de faire une insuffisance rénale aigue lors de la prise de ceux ci en courant, et meme sans courir d'ailleurs!!
Le paracétamol est certes moins toxique pour les reins, mais carrément plus pour le foie!!! Je rappelle juste que le foie c'est un peu le réacteur nucléaire de notre corps de sportif, amateur ou pro !!!
Alors non non et non on ne prends rien en course pour masquer les douleurs svp, apres chacun fait ce qu'il veut avec son corps!
Le seul truc qui est à mon avis tolérable, et que je fais apres la course, mais qui est faisable pendant amha : 3 granules d'arnica 9CH, éventuellement toutes les heures mais il faudrait demander l'avis un homeopathe
a bon entendeur
charles79
Kikoureur timide
 
Messages: 2
Inscrit le: 28 Avr 2020, 16:56

Re: Dopage et ultra

Messagepar BouBou27 » 30 Jan 2021, 21:17

charles79 a écrit:Le seul truc qui est à mon avis tolérable, et que je fais apres la course, mais qui est faisable pendant amha : 3 granules d'arnica 9CH, éventuellement toutes les heures mais il faudrait demander l'avis un homeopathe
a bon entendeur

C'est sur que du sucre, cela ne peut pas faire de mal :roll:
jacques@prarion:~ $ whois Boubou27
Boubou27 is the Master of the Bouzin de 10h
Avatar de l’utilisateur
BouBou27
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1379
Inscrit le: 08 Sep 2015, 06:44

Re: Dopage et ultra

Messagepar Spir » 30 Jan 2021, 21:51

BouBou27 a Ă©crit:
charles79 a écrit:Le seul truc qui est à mon avis tolérable, et que je fais apres la course, mais qui est faisable pendant amha : 3 granules d'arnica 9CH, éventuellement toutes les heures mais il faudrait demander l'avis un homeopathe
a bon entendeur

C'est sur que du sucre, cela ne peut pas faire de mal :roll:


Pas tout à fait quand même, tu as théoriquement 5.10-13 mg d'arnica par granule.... Attention au surdosage :mrgreen:
L'Echappée Belle, ou le souvenir d'un monde révolu...
Avatar de l’utilisateur
Spir
Grand Maître
 
Messages: 5126
Inscrit le: 10 Oct 2013, 22:35
Localisation: Riom

Re: Dopage et ultra

Messagepar Benman » 31 Jan 2021, 00:59

Je n'ai pas le souvenir d'avoir déjà pris un médoc en course.
Mais je n'ai pas non plus le souvenir d'avoir été confronté à une situation au point de me dire: tiens, là il faudrait que je prenne quelque chose parce que ça ne va pas.
Et - chance ultime - je n'ai jamais abandonné une course parce que mon corps disait stop.

Pourtant je ne suis plus tout à fait le débutant que j'étais encore il y a quelques années, (même si mon expérience est bien modeste), donc la chance du débutant, je n'y crois plus.

Mes suppositions à cet état de fait sont que j'ai de la chance (c'est certain et j'espère que l'avenir ne me fera pas regretter amèrement cette belle assurance, qui n'est évidemment que de façade), mais aussi que j'ai réussi à serrer les dents quand j'avais mal (parceque comme tout le monde, j'ai eu des courses où j'ai eu mal un peu partout)
Quelque chose qu'on appelle parfois la résilience ou le mental, si important sur ultra ont peut-être joué un rôle.

Apres je fais partie des chanceux en ce qui concerne l'estomac. A lire et voir certains, je pense que c'est un énorme avantage, et que ça on n'y peut pas grand-chose.

Par contre j'ai très clairement expérimenté à plusieurs reprises en course des moments où j'ai concentré toute mon énergie à dicter à ma tête un mantra : t'as pas mal, t'es bien, alors que objectivement j'avais mal,... et quelques minutes après, je supportais finalement très bien la douleur.
Sur deux ultra, j'ai aussi expérimenté avec succès le taping qui m'apparaît comme un leurre pour le cerveau.

Il y a une hormone émise par notre cerveau qui s'appelle la dopamine me semble-t-il. Je refuse de croire que ce nom est arrivé par hasard.

Enfin, dernier point, j'essaie d'arriver préparė sur une course, que ce soit à court (volume) ou long terme ( progressivité), et j'essaie de ne pas abuser en terme de charge d'entrainement et surtout de charge de compétition.
Mais chacun a ses propres limites et la pratique de l'ultra m'a permis de mieux me connaître.

Je pense commencer Ă  savoir ce que je peux faire et ce que je ne peux/dois pas faire, car dans ce cas lĂ , la question de prendre un petit cachet pour aider, pourrait se poser.

Mais nous sommes tous différents, et ce qui a marché pour moi peut ne pas marcher pour d'autres.
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5201
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: Dopage et ultra

Messagepar BouBou27 » 31 Jan 2021, 11:24

Cela fait 3 fois que je commence a répondre mon expérience personnelle, et mon avis, mais j'ai trop l'impression de donner une leçon.
(mais je me retrouve à 1000% dans le message de Benman, sauf que je suis un peu plus débutant que lui, et que je n'ai pas expérimenté le taping)

Ma contribution:
DĂ©finition du dopage:
Wikipédia a écrit:Dans le sport, le dopage est la pratique consistant à absorber des substances chimiques ou à utiliser des actes médicaux définis par des organismes ad hoc afin d'augmenter les performances physiques et mentales d'un sportif.

Larousse a écrit:Fait d'administrer, d'inciter à l'usage, de faciliter l'utilisation, en vue d'une compétition sportive, de substances ou de procédés de nature à accroître artificiellement les capacités physiques d'une personne ou d'un animal ou à masquer leur emploi en vue d'un contrôle.
jacques@prarion:~ $ whois Boubou27
Boubou27 is the Master of the Bouzin de 10h
Avatar de l’utilisateur
BouBou27
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1379
Inscrit le: 08 Sep 2015, 06:44

Re: Dopage et ultra

Messagepar GalatĂ©57 » 31 Jan 2021, 15:35

Perso, ce n'est pas la définition du dopage qui m'intéresse, il est toujours possible de faire de la sémantique pendant 150 pages pour se justifier.
Mais, ce qui me semble important c'est pourquoi en arriver au dopage ???
Je veux bien comprendre (cela ne veut pas dire admettre) qu'une nation ou une entreprise, pour des raisons de pouvoir ou financières mette en place une mécanique de dopage comme cela ce voit (je ne suis pas candide, le dopage est toujours d'actualité) et impose à ses athlètes cette démarche, qu'ils soient conscients ou non.
De même un athlète professionnel, le dopage peut devenir une nécessité pour continuer sa carrière.

Mais quelle motivation pour un sportif amateur de terminer 36ème au lieu de 114ème ?
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5308
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: Dopage et ultra

Messagepar JeromeCl » 31 Jan 2021, 17:19

Se doper c'est prendre un des médicaments listés par les organismes officiel ; c'est aussi maintenant écouter de la musique, considérée comme dopant. Peut-être que demain les encouragements seront eux aussi interdits...L'un des premiers dopant du Tour consistait à s'envoyer un peu de pif, du rouge, de la vinasse ; ça c'était le coté rustique, image de bons vivants ; sans doute qu'en coulisse il y avait autre chose que du vin. Le dopant d'hier n'est pas forcément celui d'aujourd'hui surtout quand le dopage creuse les inégalités : il y a le dopage du riche et celui du moins riche et celui du pauvre.
Mais courir avec les dernières salomon quand on le peut financièrement aide-t-il plus que de courir avec des gaudasses qui ont 3000 km...autrement dit en tongs….Dans la vie de tous les jours pour beaucoup de gens se prendre un petit remontant est devenu anodin : un petit aspirine pour repartir, un coup de vitamineC et autre spiruline...Mais est-ce du dopage ? peut-être que pour qu'il y ait dopage, il faut qu'il y ait compétition, donc notion de performance, de comparaison...Est-ce que je me dope si je prends des médocs avant un examen important durant mes études ? si je ne suis pas en compétion avec les autres, je le suis avec moi-même, non ? se doper porte aussi la notion, comme déjà dit, de danger...Danger pour sa santé au sens large, même mentale.
Comme il se disait à une époque : dieu a créé les hommes, Samuel colt les a rendu égaux. Pensée simpliste au plus haut point...Nous serons toujours inégaux, contrairement à tout ce que l'on peut lire sur nos Mairies. L'égalité un utopisme, encore un ?
Alors le dopage, peut-il rendre les hommes égaux….Si certains se dopent c'est justement pour ne pas être légal de l'autre mais le dominer…..C'est cela qui est insupportable. L'homme voudra toujours dominer un autre homme, mais qu'il le fasse à la loyale...de manière naturelle. Il n'est pas question de niveau ici : un cadet, un minime, un fond de classement, ambitionneront souvent de faire mieux. Le niveau d'expectation compte pour beaucoup : l'espoir est-il alors l'élément déterminant?
Le dopage est tentant et le coté obscur est bien plus fort souvent...Alors pour le commun des gens qui ne toucheront pas à un produit listé dans les interdits...ils achèteront le nouveau sac Hoka one one qui leur feront croire à leur supériorité illusoire le temps d'une course, d'une saison...A chacun son dopant. Le plus important est sans doute le chemin à réaliser plutôt que l'arrivée, encore que, on a tous envie de gratter des places...y'a maman qui regarde avec le petit dernier alors...
JeromeCl
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 128
Inscrit le: 05 Sep 2018, 13:06

Re: Dopage et ultra

Messagepar Trixou » 31 Jan 2021, 18:30

Juste une petite remarque pour faire mon pénible : légalité inscrite sur les mairies fait référence à légalité en droits, pas à légalité "biologique" :wink:
Trixou
Maître kikoureur
 
Messages: 2792
Inscrit le: 16 Mai 2013, 21:18

Re: Dopage et ultra

Messagepar JeromeCl » 31 Jan 2021, 19:00

Trixou a écrit:Juste une petite remarque pour faire mon pénible : légalité inscrite sur les mairies fait référence à légalité en droits, pas à légalité "biologique" :wink:


Oui, c'est ça en effet...liberté, égalité, fraternité...le célèbre "les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits". On parle ici de l'égalité en droits (pas de la légalité c'est à dire du caractère de ce qui est légal), mais cela est souvent confondu ou extrapolé avec l'égalité des chances...enfin j'extrapole dessus... :roll: :oops:
JeromeCl
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 128
Inscrit le: 05 Sep 2018, 13:06

Re: Dopage et ultra

Messagepar Trixou » 01 FĂ©v 2021, 11:54

Oui "égalité" bien sûr, un coup du "correcteur" de mon téléphone :oops:
Trixou
Maître kikoureur
 
Messages: 2792
Inscrit le: 16 Mai 2013, 21:18

PrécédentSuivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : campdedrôles, CommonCrawl [Bot] et 3 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.02 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !