Récit de la course : La Montée pédestre des Trois Communes 2010, par coureur38

L'auteur : coureur38

La course : La Montée pédestre des Trois Communes

Date : 25/4/2010

Lieu : La Tronche (Isère)

Affichage : 558 vues

Distance : 10.5km

Objectif : Terminer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ma première compet !

Pour ma première compet, j'avais choisi cette course: pas loin de chez moi, et en montée, j'aime la montée, j'ai l'impression d'être moins mauvais que sur le plat ! Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre. J'ai commencé le cardio l'été dernier (2009), à 45 ans (comme quoi il est jamais trop tard), mais j'ai toujours fais mes entraînements en salle, sur tapis, avec de la pente, et quasiment jamais "en vrai". Je me doutais bien que ça serait différent. Effectivement !

Après un bon échauffement de 20 minutes, j'assiste au départ des cyclistes, à 8h55. Nous nous regroupons alors sur la ligne, les quelques 240 courageux, et moi... Très vite c'est le coup de pistolet du départ, dommage pour les riverains qui tentaient la grasse matinée ! On m'avait prévenu que le piège, lors d'un départ en groupe, c'est de partir trop vite. Je me suis fais avoir, bien sûr, mais c'est humain: je ne voulais pas me retrouver dernier ! N'ayant aucune référence, mon but était de terminer, si possible en moins de 1h40 (temps des derniers les années précédentes), sans trop savoir quel rythme je devais adopter. En quelques hectomètre, le cardio m'annonce 160, il n'est jamais monté aussi vite, et ça m'angoisse un peu. Je n'ai jamais essayé de tenir 1h30 au-dessus de 160 (90% de FCM), mais bon, les autres sont derrière, ils me dépassent, et si ça continue comme ça je vais être bon dernier ! Je pousse un peu, et me retrouve à 165, alors qu'arrive la fameuse petite côte dont on m'a parlé, pente entre 20% et 30% ! Impossible de continuer à courir, je marche, mais je ne suis pas le seul à faire de même, ça me console un peu ! Un autre coureur à un iPhone au poignet, c'est bien (le mien, en enregistrement GPS, est au fond de ma poche), mais avec le baladeur à fond, c'est plus original ! Ça met de l'ambiance, il semble à fond lui aussi. J'alterne marche et course, jusqu'à déboucher sur la nationale, où la pente se calme un peu (8%). J'arrive à mieux gérer la course en maintenant le cardio à 160, et j'arrive même à admirer le paysage (quelques secondes...). Puis commence la longue portion de route qui monte au col, alors que je me retrouve dans un petit groupe d'une dizaine. Nous avons, je crois, tous du mal à gérer le rythme, et nous alternons marche et course, ce qui nous permet de nous doubler à tour de rôle, c'est nouveau pour moi, et bien sympa !


Arrive enfin le col à 55 minutes, et le 2eme ravito. Ma poche dans le sac a dos est finalement trop sucrée, et je bois un grand verre d'eau pure qui me fait du bien. Le cardio en profite pour redescendre à 145, c'est bien agréable également ! Mais il faut repartir sur cette portion plus plate, ce qui n'est pas forcément moins fatiguant pour moi... Je fais en sorte de ne pas me faire rejoindre par l'iPhone que j'entends débouler dernière ! Les écriteaux défilent, plus que 2 km, j'essaye d'accélérer en puisant mes dernières forces, mais c'est difficile, surtout que tout le monde fait de même ! À plus de 1000m d'altitude, il fait plus frais, et les passages à l'ombre ne sont pas très agréables. L'arrivée n'est pas encore là, et je sais qu'il y a une dernière côte pour y arriver ! En arrivant au Sappey, il y a pas mal de spectateurs sur la route, et les encouragements sont les bienvenus ! Enfin, la banderole "Arrivée" se profile au loin. Je réalise que je vais terminer la course, ce qui n'était pas gagné jusque-là, et je me permet même d'accélérer sur la fin, et de doubler un concurrent juste avant la ligne !

On me tends un T-Shirt, récompense aux arrivants, et je savoure le fait d'y être arrivé. Au départ, je donnais mes chance à 50-50, c'est donc un grand moment ! Il fait bon, chaud, et le ravitaillement d'arrivée est bien fourni et est le bienvenu. Un petit SMS à la famille, quelques étirements, je récupère mes affaires pour me changer, et discute un peu avec d'autres coureurs. Le car nous attends pour nous redescendre vers la vallée, beaucoup plus vite qu'à la montée...


L'organisation est au top, bravo aux bénévoles !!

Le chrono indique 1:26:19 (205/238, 42/47 V1M, 178/198 H). Au moins, ça me laisse une bonne marge de progression pour l'année prochaine !

5 commentaires

Commentaire de l ignoble posté le 26-04-2010 à 13:47:00

bravo pour votre course et sympa le recit,au plaisir

Commentaire de the dude posté le 26-04-2010 à 13:55:00

Bravo!!!

Moi aussi j'ai porté mon premier dossard sur cette belle course, fais gaffe on y prend vite gout.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-04-2010 à 14:33:00

Un grand bravo Marc.

Pour une première course tu choisis la mythique M3C c'est courageux !

Au plaisir de te croiser sur une course,

Julien

Commentaire de Pat'jambes posté le 27-04-2010 à 00:22:00

Pour une première, commencé par la montée des 3 communes, c'est pas banal! Bravo et merci pour le CR.

Commentaire de fk_isere posté le 27-04-2010 à 12:39:00

Mes plus sincères félicitations d'avoir commencé par cette âpre course. Ca promet pour les prochaines ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.21 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !