Récit de la course : Semi-Marathon de Bourg les Valence 2011, par Pat'jambes

L'auteur : Pat'jambes

La course : Semi-Marathon de Bourg les Valence

Date : 27/3/2011

Lieu : Bourg Les Valence (Drôme)

Affichage : 775 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 autres récits :

Semi-Marathon des Bourg-Lès-Valence

Le "pourquoi"

 

En ce moment, je fais des croix sur les distances routes... "X"... 

Entendez, faire mes modestes performances, celles qui font qu'au crépuscule de ma vie de coureur je n'aurai pas de regret du genre "A mes petits enfants, si papi c'était bougé le c.., pour sûr qu'il aurait fait mieux...

 

Marathon et 10K, c'est chose faite: "X" (respectivement à Annecy et Romans en 2010 en 2h59 et 36'31)... 

Franchement j'irai pas plus vite... 

 

Il me manquait donc le semi-marathon. C'est chose faite aujourd'hui: "X" en 1h21'42" 

 

Le "où": Bourg-Lès-Valence.

 

3 boucles de 7km, dont environs 2,5 le long du Rhône sur une piste cyclable.

Retour sur des petites routes. 2 petites montées (pour sortir de la voie sur berge et après être passé sous une voie rapide.

Pas trop de monde (environs 320 participants), pas de cohue au départ. Tous les kilomètres marqués au sol. 

Organisation efficace (retrait des dossards, parking, ravitaillement en course et à l'arrivée). Rien à redire.

 

 

<insérer parcours>

 

Roulant ou pas roulant? Les avis divergent parmi mes compagnons du jour. 50-50.

- Alexandre et moi l'avons trouvé roulant et avons apprécié les trois boucles. Après 7km, on sait exactement ce qu'il reste à faire. Bon pour le moral

- Jean-Christophe a ressenti des faux plats... mais bon... en 1h18' les jeunes de nos jours deviennent exigeants 

- Isabelle n'a pas trouvé le parcours rapide, mais visiblement plus gênée que nous par le vent...

 

Et puis, j'ai vu bien plus moche comme parcours. Un semi que je conseille.

Il y a le paramètre vent à prendre en compte... la vallée du Rhône... il y a toujours un risque... 

 

Le "comment"

 

Plan d'entraînement de 7 semaines classique: endurance ou footing, VMA, sortie à l'allure et sortie longue.

Initialement, je visais moins de 1h24 et si possible entre 1h22 et 1h23, mais pedro38 m'a sommé de viser 1h21 

Et joignant les moyens aux objectifs m'invitait à rajouter une 2ème séance de VMA par semaine... 

 

Me voilà donc avec VMA courte le lundi, sortie à l'allure le mardi, footing le jeudi, VMA longue le vendredi et sortie longue le dimanche... Chargé... trop d'après dieu le père (Vivalp!)... 

 

Résultat, effectivement on progresse... mais gare aux blessures... Arrêt la 4ème semaine pour calmer des tendons de cheville trop rapidement sollicités...  

Au final cette semaine m'a permis de récupérer un peu de la fatigue accumulée sur les séances des trois premières semaines...

 

Le "jour J"

 

Tout les jours, de la semaine, une petite visite sur le site de météo france... pluie ou pas pluie ? Vent ou pas vent ?

Après un insoutenable suspens, la prévision atterrit sur couvert sans vent le matin, pluie avec vent (20km/h) l'après midi.

 

Arrivée largement en avance sur place (8h pour un départ à 9h30) pour prendre le temps de récupérer les dossards, de faire ce que fait tout coureur consciencieux avant une course et que seul lui peut faire, de se changer, de s'échauffer, de repérer le premier kilomètre, de papotter, de... de... de constater que le départ prend 15' de retard !

Sans conséquence et le speaker, très embêté pour les "athlètes qui s'entraînent pour une heure précise" a bien informé tout le monde et tout est rentré dans l'ordre. 

 

Un vent du sud léger mais présent c'est levé.

On l'aura dans le dos sur la grande ligne droite, mais de face sur le retour.

 

Une ligne de départ assez inhabituelle, coupée en deux par une rangée d'arbres perpendiculaire à la ligne, de part et d'autre de laquelle les coureurs s'élancent avant de se rejoindre (en évitant les troncs) 100m plus loin, sur la berge...

 Mais, bon, de fait, ça n'a pas posé de problème.

 

Décidé à appliquer la même méthode qu'au marathon (pointer l'allure à chaque kilomètre -être entre 3'50" et 3'55"- et vérifier les temps de passage tous les 5K), j'ai noté les chronos des 5, 10, 15 et 20K menant à 1h20'53" sur la main droite, ceux menant à 1h22'38" sur la main gauche... 

La consigne... en quelque sorte... c'est de courir entre mes deux mains 

 

Le départ se passe bien (Jean-Pierre Papin nous honore de sa présence, au côté du maire, qui "bangue!" le départ), pas de cohue, je profite de l'aspiration pour me placer.

 

Assez logiquement le premier kilomètre est un peu rapide... je cours à droite de ma main droite (3'45") 

Je reviens donc dans le droit chemin en me rappelant des sensations acquises lors des séances à l'allure.

Deuxième et troisième kilomètres en 3'49" et 3'53".

 

Puis je stabilise 3'49", 3'52" et 19'11" au 5ème kilomètre, pile sur ma main droite 

Mais en même temps... je me dis que... bon... on est qu'au 5ème... Mon coeur penche à gauche (le vent aidant): 3'53", 3'53"

 

 

C'est là que ma planche de salut me double... 

 Voum! Voum! Voum! Trois gars qui mènent un train un peu plus rapide que le mien...

Ca me rappelle le marathon d'Annecy et le meneur d'allure... 

Hop! hop! je fais fi de mains droite et gauche et je me colle dans la roue de ces messieurs.

 

Cataclop! cataclop! les kilomètres 7 et 8 s'enchaînent en 3'47" chacun... neurone débranché (j'en ai qu'un )...

On a attaqué la deuxième boucle. Moralement, c'est bon. On sait ce qu'il nous reste à faire.

 

Le rythme baisse un peu (3'52", 3'51"), ça devient plus dur... on est pas encore à la moitié... 

Je me retourne pour découvrir un énorme vide derrière moi... oula! Pas question de tomber dans le trou noir 

Je m'accroche   et prends quelques relais. 3'48", 3'50"... A ce vent au retour (3'51, 3'51")...

 

Au 10ème et 15ème je reste du bon côté de la fourchette: 38'26" (pour 38'20"-39'10") et 57'39 (57'30"-58'45").

 

Entre le 15ème et le 18ème... dur, dur, dur... le doute s'installe 3'53", 4'00  

 

Tenir, tenir, ne pas avoir à revenir sur semi, je VEUX cocher cette foutue case nom de nom !

Les jambes sont lourdes, le vent plus présent (pas en vrai... dans ma tête...): 3'55", 3'58...

 

Le groupe s'est éclaté, 2 sont partis devant, je m'accroche visuellement à eux pour me tracter, garder au mieux l'allure.

L'autre décroche progressivement derrière.

 

3'59" entre le 19 et le 20ème. 1h17'26" (fourchette: 1h16'40-1h18'20").

Je passe sur une respiration plus proche du 10K (respiration sur une foulée, expiration sur une foulée)... 

Allllllez ! Ca hume bon l'écurie ! ! 

Je passe en respiration mode phoque 

 

Dernière montée, dernière ligne droite... un coup d'oeil à la montre, 1h20'40" environs, je donne tout pour passer en 1h21 quelque chose....

 

et.......... X (case cochée, done...  yépeupaséaotchoz)

 

Grand merci à pedro38 et Vivalp! pour leurs (précieux) conseils  

4 commentaires

Commentaire de undertacleur posté le 27-03-2011 à 22:45:00

Un CR toujours aussi palpitant on s'y croirait ...
Un grand bravo mais cela dit :
Les records sont faits pour être battus ;-)
Sur que tu pourras encore aller chercher plus bas!

Commentaire de Vivalp ! posté le 28-03-2011 à 11:39:00

Merci de nous faire courir par procuration à tes côtés. Contrat rempli. Vivement la montagne

Commentaire de OBELIX38 posté le 28-03-2011 à 16:11:00

felicitations !!! tu vas etre imbattable en montagne !!!

Commentaire de CROCS-MAN posté le 03-04-2011 à 10:17:00

Oui tu peux être fier de tes chrono Pat, BRAVO

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !