Récit de la course : Trail de la Pointe de Caux 2011, par Woualy

L'auteur : Woualy

La course : Trail de la Pointe de Caux

Date : 18/9/2011

Lieu : Gonfreville L'Orcher (Seine-Maritime)

Affichage : 412 vues

Distance : 48km

Matos : Sac à dos Raidlight
Asics Trail Attack

Objectif : Se défoncer

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 autres récits :

Singing In The Rain !

Début du CR par la nuit du Samedi au Dimanche.

3H15 : Réveillé par la pluie sur la véranda, et les orages…
4H30 : Réveillé par la pluie sur la véranda, et les orages…

Je me dit que la journée va être longue, très longues et je me demande même si au niveau sécurité, la course va se dérouler normalement compte tenue de l'arrivée sur les falaises…

6H30 : Debout, p'tit déj, et 8H00 direction le départ, boujoux tout le monde, et hop à 9H00 nous voila prêt à partir avec une météo pour le moment clémente, mais avec des nuages du genre "menaçant" au loin….

1ere tour habituel dans le village de Gournay avant d'attaquer le 1er pétard après seulement 1km de course, pas assez pour s'échauffer, pas assez non plus pour étirer les 297 inscrits sur cette course, donc on se retrouve bloqué pendant environ 5mn au pied de cet entonnoir, ensuite on attaque le goulet avec juste assez de place pour une personne. Puis on traverse un haras, et enfin on attaque ce qui sera notre terrain de jeux pour le reste de la journée : La Boue, un chemin en bordure de champs, défoncé par les tracteurs, avec environ 10cm de boue collante, lourde, et avec des appuis plus qu'hasardeux.

On retrouve un petit bout de route pour nous soulager, une bonne descente vers Montivilliers puis un p'tit coup de cul pour rejoindre de nouveau un champ, encore mieux que le 1er : Un champ de mais, coupé sur environ 2m tout autour du champ, un régal de boue, de mauvais appuis sur des tiges de maïs coupées, tombées au sol, une merveille…Nous nous dirigeons ensuite vers Rolleville, point de relais et de ravitaillement, mais avant le ravito, la traditionnelle traversée de rivière, et autant dire qu'avec la pluie tombée ces dernières heures , le niveau est plutôt haut, de l'eau jusqu'au genoux….

Je retrouve David au ravito, dans le rôle de photogaphe/supporter, le temps de faire un boujoux, de poser pour la photo souvenir, 2/3 abricots, un verre de coca. Je regarde le chrono, +15mn par rapport à 2010, je voulais partir plus tranquillement, voila une chose faite.

Nous repartons sur une nouveauté 2011, un bout de parcours dans un espèce de parc marécageux, avec au bas mot, 10 cm d'un mélange d'eau et d'herbe, et à la sortie de cette thalasso express, un pétard bien glissant évidemment (600m avec 50m de D+).

Nous attaquons ensuite la partie la moins intéressante du parcours, beaucoup de chemin de plaines, une longue montée pas très pentue, mais transformée en rivière, puis nous arrivons en vue du 2eme ravito. Chrono +10mn par rapport à 2010, j'ai rattrapé 5mn entre les 2 ravitos, bon signe. Je prends mon temps au ravito, ils ont sortit le sifflard, les chips et les TUCS, manquent plus que le Whisky et là c'est le top !!! Je sais que les 6 prochains km sont en descente, et comme je vais plutôt bien, je vais pouvoir me "refaire" un peu dans la descente.

Pour le moment la météo à été sympa avec nous, mais à peine partit du ravito, la pluie arrive, elle ne nous quittera plus sur les 18 derniers kilomètres…j'enfile ma veste de pluie, capuche sur la casquette et roule ma poule, j'attaque la descente de ce chemin que je connais bien pour avoir fait un entrainement sur cette partie, il y a 1 mois ½ .

Et soudain c'est le drame, à la sortie d'un virage, je vois un type en travers du chemin, allongé par terre, il ne bouge pas du tout : GLOUPS !! J'arrive sur lui, le type à glissé, et il est bourré de crampes, impossible de se relever, je suis avec un copain depuis 2/3 km , nous l'aidons comme nous pouvons, nous lui tirons ses crames dans les mollets, nous l'aidons à se relever, il nous remercie grandement, et nous dis que nous pouvons repartir, ce que nous faisons…environ 5mn de perdue dans l'affaire, mais sur le coup on s'en tape un peu.

Nous arrivons enfin à la traversée de la route du Tilleul au kilomètre 38, signe des 10 derniers kilomètres et début de la partie des Falaises, la météo est de pire en pire nous avons le vent de ¾ face, il tombe des trombes d'eau. Nous traversons une plaine, aucune protection nous prenons le vent dans la tronche avec la flotte, tout va bien. Je suis toujours avec mon pôte Benoit, et bizarrement malgré le temps et la fatigue, le moral est au beau fixe, nous plaisantons en chemin, les cuisses tirent et les ischios sont en bois…Petite nouveauté de parcours dans la valleuse du tilleul, une nouvelle montée : 200m avec 50m de D+ dans les fougères, un chemin à la limite du praticable, qui nous remet sur la route en direction du phare d'Antifer, là ou commence les Falaises…

1ere descente, tout va bien je me lâche dans la descente, les jambes sont là, je remonte 4 coureurs, mon pote Benoit et toujours avec moi. 1ere grosse montée de la Falaise, nous marchons, le vent de coté nous cingle le visage, il tombe des cordes, ça glisse, etc..Arrivée sur le haut de la falaise c'est encore pire, encore plus de vent et de flotte, je ne savais pas que c'était possible, de nouveau une descente qui casse les pattes, je passe une collègue de club qui assure un peu dans la descente, moi c'est le contraire, un moment d'inconscience ou de délire du à la fatigue je ne sais pas, mais je lâche tout dans chaque descente, les jambes répondent, c'est le top ! De nouveau une montée, la dernière avant d'arrivée le long du golf pour descendre enfin à l'arrivée sur la plage. Mon pote Benoit m'a un petit peu distancé, je croise un bénévole qui me dit "Arrivée dans 600m", allez j'en descend une et je met le pied dedans,j'envoie ce qui reste, je remonte, 2 coureurs, puis de nouveaux un groupe de 4, et encore 2 coureurs, qui assure dans le dernières descente, enfin les escaliers certains coureurs descende marches par marches, je me les envoies par 2 ou 3, Benoit et à 20m de moi, j'accélère je lui tape au cul en passant, il me lance "Espèce de salaud, je peux plus avancer !!!".

Je passe la ligne en 5H37'36", 14mn de plus qu'en 2010, avec 2 km de plus cette année, les conditions météo je suis super content de ma course, en discutant avec des connaissances à l'arrivée, ils mettent tous environ, 30 à 45mn de plus que l'an passé. Ma moyenne le prouve, j'ai bien tourné 8.5 km/h de moyenne en 2010, pour 8.6km/h  en 2011. 165ème sur les 249 arrivants ( 283 au départ ), en regardant le classement nous sommes 17 de 5h37' à 5h41', tous ceux que j'ai passé dans les 2 derniers kilomètres.

Ce matin, je suis cassé, mal quasiment partout, les épaules, à force de chercher l'équilibre avec les bras en permanence, le releveur de la cheville gauche me fait aussi bien mal, le dos douloureux ou écorché par le sac à dos, enfin bref des bonnes douleurs d'après course.

Cette édition restera pour tous dans les anales pour bien des raisons !!!

La petite video pour se rendre compte :

5 commentaires

Commentaire de xaxa posté le 19-09-2011 à 15:24:24

Merci woualy pour le CR et je confirme c'était une journée très difficile!
La prochaine fois je ferais la course en tête le terrain sera moins ravagé par les coureurs :) :)

Commentaire de dave76 posté le 19-09-2011 à 18:26:27

Bravo Yann superbe cr tu peut etres fiers de toi .
bonne récup

Commentaire de vinch64 posté le 19-09-2011 à 21:56:28

Bravo Woualy! Je dois être masochiste car ton CR m'a donné envie de faire ce trail l'année prochaine. Ca sera l'occasion pour moi de dépasser la distance marathon!

Commentaire de Woualy posté le 20-09-2011 à 09:47:39

Merci pour les commentaires, comme vous avez été gentil, j'ai ajouté la vidéo...

;o)

Commentaire de Mustang posté le 20-09-2011 à 18:00:28

Journée difficile, j'étais sous la flotte pour NCAP au trail d'Ecouché! jolie perf malgré les conditions, c'est cool de se sentir bien lors d'une course!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !