Récit de la course : La Transmartinique 2013, par Françoise 84

L'auteur : Françoise 84

La course : La Transmartinique

Date : 7/12/2013

Lieu : Grand Rivière (Martinique)

Affichage : 834 vues

Distance : 133km

Objectif : Pas d'objectif

23 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 autres récits :

TransMartinique 2013

TRANSMARTINIQUE  2013


Après la Réunion 2012, le groupe Virbac nous a emmenés sur la TransMartinique en ce début décembre. Nous nous retrouvons 6 de notre club de Bollène, incorporés à la cinquantaine de participants Virbac.
Hélène vient pour accompagner (pas trop d'entraînements ces derniers temps), Ludo sort d'une fracture récente ("gagnée" sur le Championnat de France de marathon à Toulouse), Nicolas, Xavier et Anne-Catherine ont chacun des tendinites ou autres belles inflammations plus ou moins en "activité"... Il n'y a que moi qui pars en bon état!

Nous commençons notre périple le mercredi matin très tôt par le TGV à Avignon, où nous retrouvons Els, Philippe et bébé Leo (3 mois et déjà grand voyageur!!). Débarqués du TGV, nous enchaînons avec taxis communs pour rallier Orly où arrivent progressivement les autres du groupe.

 

 

 

 

 



Après un peu plus de 8h de vol, nous arrivons à Fort de France à ... 17h! Il fait déjà presque nuit là-bas mais encore bien chaud! Nous serons hébergés au village Pierre et Vacances de Sainte Luce, en 1/2 pension, nickel !






 

 

 

 

 

 

 


La journée du jeudi est tranquille: 1ers contacts avec l'île et les langoustes grillées, découverte de la bière locale (la Lorraine) et du rhum, la belle vie!!

 


En fin d'après midi, nous partons tous chercher nos dossards et assister au briefing d'avant-course, au Lamentin (banlieue de Fort de France).
Là, prise dans l'euphorie (!!) de groupe, Hélène prend un dossard de dernière minute et pas sur un des "petits" formats, non, direct sur le 133!!! Du coup, ça va être "la course au trésor" pour dénicher tout le matos manquant (des chaussures de rechange au gilet sécurité fluo, la frontale et les piles, la bouffe, le tee-shirt, le sac à dos etc...)!! 

 



Le vendredi est réservé aux préparatifs et au repos. Le midi, on mange dans un petit restau, à l'abri, quand tombe une 1ère vraie averse, énorme... Heureusement qu'on y assiste, en live, car du coup, on refait le sac en ajoutant les capes de pluie et autres KWay, plus un peu de vêtements chauds et rechanges pour les sacs de base-vie...
On peut dormir un peu avant le départ en bus à minuit pour Grand Rivière. Le voyage dure bien 2h et on arrive, sous une petite pluie fine, avec juste le temps nécessaire pour déposer les sacs d'assistance, faire contrôler le matériel obligatoire etc...

 

 

 

 

 




Le départ se fait à 3h, toujours sous la pluie. Celle-ci va s'intensifier rapidement pour se transformer en averse, avec, en plus, de l'orage.

 

 

 

 

 



La 1ère partie, jusqu'à la base de vie de Saint Joseph (km 48), concentre la plus grosse part de dénivelée avec la Montagne Pelée (15km) d'abord, puis la forêt tropicale ensuite. 
Nous évoluons dans l'eau et la boue et ça va durer sur ce mode là une bonne centaine de km... Nous traversons des rivières transformées en torrents (sécurisées par des cordes) et d'autres torrents, de boue, dans lesquels nous nous enfonçons, glissons, dérapons, tombons...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


J'étais partie très prudemment (à postériori, je pense avoir bien fait) mais, du coup, je n'avais pas anticipé une aussi faible vitesse de progression sur ce terrain boueux. A Saint Joseph, la 1ère vraie barrière horaire était de 17h pour le départ du ravito et moi, j'y arrive à... 17h. Je suis vite rassurée par Pascal (orga), le départ est repoussé d'une 1/2h mais je serai la dernière autorisée à repartir. Ouf!!
Là, je suis prise en charge par Diana, super efficace pour me diriger d'abord vers le contrôle médical (obligatoire ici pour tension, glycémie et température; check-up ok pour moi) puis vers les vestiaires (changement complet pour être un peu au sec; malheureusement, ça ne durera pas!) puis vers le ravito (où je me fais un peu "bousculer" par les bénévoles pour ne pas traîner, ils ont raison, mais ça stresse un peu!).

Je repars de Saint Joseph à 17h20 (10mn grapillées sur la barrière, je n'ai jamais vu les serre-files!). A partir de ce moment, je sais que ce sera plus large, je n'ai plus aucun stress et je vais remonter sans cesse jusqu'à l'arrivée, en doublant tranquillou!

 

 



On entame la partie presque plate, dans les bananeraies. D'abord de la route, le passage au Lamentin (banlieue, zone commerciale en début de soirée) puis la 1ère bosse de cette portion avec la montée à Roches Carrées (70km). C'est grandiose au niveau terrain: que de la boue, aucun appui possible pour les pieds et des passages quasi verticaux que l'on monte agrippé à des cordes, à la seule force des bras, vu que les jambes ne servent à rien sur cette patinoire de boue... C'est affreux et ça nous coûte énormément d'énergie. Quand on arrive enfin en haut, crevé, c'est pour se faire la descente, identique et encore plus casse-gueule...

 

 

 

 

 

 


A l'arrivée au ravito du François, nous ne sommes plus que des blocs de boue. Un brin de nettoyage (j'ai toujours espoir de rester un peu propre..) et c'est reparti pour la dernière bosse, le Vauclin. La 1ère partie se monte par la route (déjà mieux pour les appuis), mais c'est drôlement pentu. Ça se fait malgré tout, tranquillement. La 2nde partie, c'est le chemin de croix et il porte bien son nom... On retrouve notre copine la boue, les montées et les cordes: une horreur!! On nous avait prévenus, il n'y a "que" 8 stations mais... pour la seule montée, car, après, on a la même chose version descente! Je double un duo de filles qui font comme moi, alternant les chûtes (on se relève et on retombe aussitôt, super!), les glissades version skate, ski ou même toboggan (mon corsaire y a laissé la vie et j'y ai gagné des bleus intéressants!). Toutes les trois, on en a lâché des jurons, comme jamais sans doute...

 



Quand j'arrive au ravito du Vauclin (km 93), j'en ai vraiment marre de cette boue (j'ai même réussi, alors que j'avançais à quatre pattes, à m'en coller une giclée dans l'oeil et c'est resté accroché à la lentille pendant un moment, génial!).
Du coup, n'ayant plus de vêtements de rechange, je passe toute habillée sous la douche d'où je sors mouillée mais presque propre!

A partir de là, nous attaquons la partie "plage", un marathon de bord de mer. C'est joli (avec les caps, les falaises...), pas très facile pour avancer entre le sable et les racines (un peu douloureux avec des ampoules), c'est le dimanche midi, il y a du monde, c'est assez sympa.

 

 

 


C'est à ce moment que je vais rattraper le petit groupe dans lequel se trouvent Anne-Catherine, Ludo, Nicolas, Didier, Brigitte. Les 3 hommes sont boiteux, douloureux... Je les laisse avec un peu mauvaise conscience, mais ma présence ne leur apporterait rien de plus. A Cap Chevalier, je retrouve Hélène (qui avait, très raisonnablement arrêté à Saint Joseph) et Vincent qui vont attendre les éclopés pour faire avec eux les derniers 20km (Hélène, kiné,  sauvera la mise à Didier en le "redressant", lui permettant de terminer).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Je continue donc mon chemin, en décomptant les panneaux "115km", "120km", "125km"... Le 130 me paraît bien éloigné, sans doute ai-je dû ralentir un peu trop?




Mais on arrive à Sainte Anne déjà. On retrouve la route, on fait un petit tour sur les hauteurs puis en bord de plage et c'est bientôt l'arrivée. Je me remets à courir (quand même!!) et passe juste sous les 37h (36h59!!!). Il est 16h, YES, c'est fait (et avant la nuit)!!!
La médaille autour du cou, le TS "Finisher" dans les mains, super!! Xavier m'attend, il est arrivé ce matin. 

 

 

 

 

 

 

 



Après une petite douche pour enlever le plus gros (froide et en plein air!), un peu à manger et boire et je vais attendre les arrivées des suivants.

 

 

 



Au total, on était 345 au départ, 205 à l'arrivée. Je suis 140ème, 16ème féminine (sur 30 arrivées) et 4ème V2. Je termine sans grosse blessure ni douleur, rien à redire pour ma part.

Les jours suivants, ce sera grasse mat' chaque matin, un peu de tourisme façon 4ème âge, plages (elles sont belles là-bas), accras et jus de fruits (ou rhum, suivant les goûts...) à gogo: trop bien!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Et le retour en métropole le jeudi où l'on retrouve le froid, le gris et la grève SNCF!!!

C'était une belle course, franchement dépaysante, bien organisée, bien balisée, avec des bénévoles hyper gentils, bref, à conseiller (mais juste choisir l'année sans boue, sans pluie...!!).

Merci à tous ceux qui nous ont soutenus par leurs messages, aux photographes à qui je pique les photos pour ce récit, au groupe Virbac (surtout Vincent, notre GO) et aux organisateurs et bénévoles.

 

 


Nous avons tous aussi une grande pensée pour le coureur disparu (et, je crois, toujours pas retrouvé) ainsi qu'à sa famille...

23 commentaires

Commentaire de Xavhië posté le 16-12-2013 à 01:09:04

C'est passé juste à Saint Joseph, mais quelle belle remontée ensuite! Il devait y avoir du Tipunch au ravito... Très fier de toi!!!

Commentaire de domi81 posté le 16-12-2013 à 09:15:51

admiratif....t'as vraiment un moral d'enfer, tu m'épates encore et toujours....félicitations ! ;)

Commentaire de chorizo13 posté le 16-12-2013 à 09:22:18

Ben voilà , me voilà encore admiratif devant ma copine Françoise
fiers de te connaitre
amitié
Yves

Commentaire de Rudyan posté le 16-12-2013 à 11:05:34

Pas grand chose à rajouter si ce n'est un nouveau "bravo". Les conditions météo rendent cet exploit encore plus beau.
Félicitations!

Commentaire de Françoise 84 posté le 16-12-2013 à 16:51:56

Merci à vous pour ces commentaires!!! Le retour à l'hiver est difficile...!!

Commentaire de martinev posté le 16-12-2013 à 17:27:03

Tu m'épateras toujours. Cela devait être beau mais sans boue comme tu le dis.
En tous les cas, courir dans ces conditions, il fallait un sacré mental et c'est ce qui fait ta forçe.
Bravo à Xavier également, toujours à l'arrivée. Je suis admirative de toutes ces courses que vous enchaînez.

Commentaire de laurent05 posté le 16-12-2013 à 17:34:24

trop forte françoise comme d'hab doucement au début et on accélère pour
finir en trombe... merci pour ton récit et ces superbes photos
bisous

Commentaire de Tonton Traileur posté le 16-12-2013 à 17:40:56

BRAVO !!! ... le ti-punch, ça se mérite
et pour une thalasso / bains de boue, on saura où il faut aller ;-)

Commentaire de millénium posté le 16-12-2013 à 17:41:41

quel beau récit ! Bien illustré en plus. Le tout pour une perf....habituelle , je suis même pas surpris ! Tous les "a côtés" font envie , bon la boue et la pluie a ce point...moins ! BRAVO a vous 2 ! Bisous

Commentaire de Françoise 84 posté le 16-12-2013 à 18:45:21

Merci!!! On était transformé en sanglier sur la fin...!!

Commentaire de Bacchus posté le 16-12-2013 à 21:13:21

Toujours aussi bien tes récits !!
Bravo pour ta course, belle gestion, et bravo d'avoir terminé avec toute cette boue

Commentaire de paspeur posté le 17-12-2013 à 15:47:33

Superbe récit, nos échanges ont été court, la prochaine fois ont prendra le temps. Bravo à toi et Xavier.

Commentaire de Françoise 84 posté le 17-12-2013 à 16:32:44

Merci à vous deux aussi!
@Denis: ça s'est bien fini pour toi?

Commentaire de paspeur posté le 17-12-2013 à 21:40:24

pani probleme
mon recit est ici:http://www.kikourou.net/recits/recit-15477-la_transmartinique-2013-par-paspeur.html

Commentaire de marKeau posté le 17-12-2013 à 21:22:11

Merci pour le voyage, ça donne envie, enfin ... un peu trop boueux peut-être !! Et bravo !!

Commentaire de KrysDaix posté le 18-12-2013 à 07:18:44

Et bein voila J'ai eu le plaisir de faire ta connaissance dans la vrai vie sur la ligne de depart. On t'a suivie de loin avec Paspeur, un peu de crainte pour la barriere de Saint Joseph et Bravo pour la remontée. J'ai eu le plaisir de te voir passée la ligne d’arrivée allonge sur la table du podo. Et ensuite et ben pris par la vis des gens normaux pas pu te dire au revoir. Mais je crois bien que l'on se reverra sur le Challenge Charles et Alice... Alors bonne fêtes a toi et Xavhië Et encore Bravo!!

Commentaire de ptijean posté le 18-12-2013 à 13:31:16

Bravo aux infatigables coureurs que vous êtes toi et Xavier. En éspérant vous voir prochainement.
Bises a vous deux.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 18-12-2013 à 16:29:58

Bon, ben il ne te reste plus qu'à bronzer car les bains de boue n'ont pas fait d'effet à ce qu'on voit. D'ailleurs, tu ne prends que tes bains debout de peur de te noyer, n'est-ce pas !

Bravo pour l'exploit (avec toi, on commence à avoir l'habitude ...) et merci pour le voyage.
Bises

Commentaire de Françoise 84 posté le 18-12-2013 à 17:05:49

Et merci à vous tous!
@ Thierry: pour la bronzette, c'est fichu maintenant... à moins que je ne profite de la séance de rattrapage au marathon de Marrakech!!!
@Krys et Ptitjean: RV à Crest sans doute!

Commentaire de Jean-Phi posté le 23-12-2013 à 15:20:16

Quel talent !! Je suis sincèrement toujours autant bluffé par ton courage et ta capacité à avoir toujours le sourire dans toute circonstance. Chapeau ! Et quel parcours du combattant !!!

Commentaire de Françoise 84 posté le 23-12-2013 à 15:27:09

Merci à toi!!! La récup est faite... prête à repartir dans la boue: ce sera au Raid 28!!

Commentaire de Nini posté le 28-12-2013 à 19:14:05

Bravo à toi ! Tu n'es pas passée loin du podium !!!

Commentaire de Françoise 84 posté le 28-12-2013 à 21:45:24

Merci, Nini!! Le podium aurait été la cerise sur le gâteau, mais là, c'est déjà super bien pour moi...!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !