Récit de la course : Cross du Pain - 15 km 2015, par Albacor38

L'auteur : Albacor38

La course : Cross du Pain - 15 km

Date : 28/6/2015

Lieu : Brie Et Angonnes (Isère)

Affichage : 711 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Bon comme le (cross du) Pain

 


Mois de Juin bien compliqué pour l'Albacor des grands fonds. La faute à la pression qui coule à flot. Oh pas celle qui rafraichit le gosier, hélas, mais celle, professionnelle, qui vous crâme aussi surement qu'une dorade à la plancha. Multiples déplacements sur Paname (récit d'ailleurs pondu dans un TGV à 6h du Mat' vous voyez le topo). Entrainements en berne, forcément, et, pour ne rien arranger, une bronchite kingsize que je me traine depuis 15 jours et qui m’a transformé en tuberculeux en phase terminale d'insuffisance respiratoire.

 

Malgré tout grosse envie de répondre à l'invitation de l'ami Pierre, alias notre bon Tamanoir, en ce dimanche 28 juin pour découvrir enfin ce Cross du Pain dont il est l'organisateur et que toute la communauté de la CAP de Grenoble me vante régulièrement. Temps sublime. Y'a moyen de se faire plaisir…

 

Pas d'hésitation sur le format : Ce sera le 15. 15km,  500D+, typé trail  avec un beau raidillon annoncé c'est a priori le format qui me convient le mieux. D'autant moins d'hésitation que mon collègue et néanmoins camarade Eric, alias la trique, alias le drosophyle, redoutable chasseur de chronos et éreinteur de Bitovent, s'aligne aussi sur ce format.




La team pro se complète encore avec Le Bouliste, qui nous rejoint pour une triplette de compet' sur le 15, ainsi que Calamity qui s’aligne sur le 9KM marche.

 

Du très haut niveau à l'affiche du Cross du Pain 2015


Sur place quelques piliers des ravitos : L'ignoble, Cocogirl, Girk, l'Albatros. Mais beaucoup d'illustres absents également car la concurrence est rude avec le Grand Duc de Chartreuse organisé le même jour. Mais au final, pour être honnête, c'est plutôt un soulagement de ne pas avoir à me tirer la bourre avec le Bouk aujourd'hui. Vu ma forme déplorable pas sûr du tout que j'aurais pu lui en mettre une 5eme. Et même carrément convaincu du contraire.

 

Malgré la concurrence de la Chouette du massif d’en face l'affluence est là. Tout formats confondus (7km, 10km, 15km et marche) c'est près de 750 personnes qui récupèrent un dossard : sacré succès.


 


Le 15km s'élance le premier.

 

A 9h pétante après l'office de Saint Pierre, PAN les fauves sont lachés.


Tamanoir entâme une chanson hommage au Bouk : "Et j'ai Brié, Briiiééééé-é ... ma ligne pour qu'elle revienne"



Et ça part très vite. bitume et descente : La recette d'un départ canon.


Sublime non ?


Pas la grosse patate de mon côté sur ces premiers hectomètres. Très vite Eric me rejoint et me propose de prendre sa foulée : Y'a juste pas moyen. Je lui indique que je vais me préserver et le laisse se détacher mètres après mètres.

 

Quelques centaines de mètres encore puis c'est au tour du Bouliste de me rejoindre. Je l'invite à "aller chercher Eric, aller chercher bonheur". Sacré challenge vu le niveau devant...

 

On quitte enfin le bitume pour rejoindre de larges sentiers. La pente s'accentue. Un gars m'interpelle "Mais c'est Albacor !". Et oui garçon c'est bien moi : Cette lourde foulée, cette expiration de tuberculeux asthmatique : une  signature qu'on repère de loin. Je fais ainsi connaissance avec Physikos qui m'a l'air facile. J'annonce mon triste état, une tape sur l'épaule et une invitation à se retrouver à l'arrivée.

 

La horde sauvage... Un albatros se cache dans cette image


On rejoint alors les crêtes. Ambiance Champêtre. Odeur de résineux. Vue superbe sur Vaulnavey en contrebas,  Le tout sur un chemin très roulant que l'on a vraiment plaisir à fouler : Le genre d'instants où l'on échangerait notre place pour rien au monde.

 

KM4 c'est le premier ravito. Ne connaissant pas le parcours je m'attendais à ce que la première difficulté arrive très vite après. En fait il n'en est rien. Le chemin roulant se poursuit, toujours aussi beau, sur des kilomètres avec un profil légèrement descendant. Dans le peloton ça évoque beaucoup la difficulté à venir "Ceux qui ont trop donné vont exploser", "De toute façon se sera du portage : impossible de courir"... Manifestement c'est un beau petit mur qui nous attend. Hâte de voir ça…

 

KM7 arrivée à Villeuve d'Uriage. La chaleur est maintenant bien installée et certains se précipitent sur le bassin du hameau pour se rafraichir. Le second ravito est pourtant juste là quelques dizaines de mètres après le bassin et cette fois ci il annonce vraiment les choses sérieuses.

 

L'heure du bassin pour les vétérans

 

Un coude à gauche et tout de suite on rejoint un chemin. D'abord à peu près roulant la pente se fait de plus en plus sévère je m'accroche pour continuer à courir mais finalement lâche l'affaire et rejoint la procession des marcheurs. Bonnes sensations cependant. J'arrive à doubler pas mal. A relancer à deux reprises. Le gros KM de difficulté passe finalement très bien. Ponctué de sourires à la lecture des pancartes qui jalonnent la montée.

 

Une fois en haut, et comme à peu près sur chaque course, je vois tout le bénéfice des places rudement grattées dans la pente s'effacer dans la descente. Seul un coureur en bleu  (Que je  soupçonne d'être Horse-With-No-Name sans certitude) semble avoir plus de difficultés que moi. Je le rattrape dès que la pente se fait plus raide ou le chemin plus technique. Il me repasse systématiquement lorsqu'on rejoint des portions de plat.

 

Les kilomètres défilent vite sur ces chemins roulants mais qui exigent tout de même pas mal de vigilance, la lauze, les racines nombreuses, la caillasse ne demandent qu'à piéger le coureur fatigué.

 

Vers le KM12 alors que je joue encore  au chat et à la souris avec le mec en bleu j'entends un signaleur me lancer un "Allez Christian !!! Tu vas te bouger oui ?" c'est l'ami Icecool qui pointant encore pour un temps sur la liste des blessés est venu donner un coup de main à l'organisation.




Cross du pain 2015 15km - Parcours par lenclume38 



KM13 ultime ravito où je manque de m'affaler devant la fée clochette et c'est le dernier coup de collier avant de rejoindre l'arrivée.

 

Le final n'est pas si facile : Sur le bitume, au soleil et en légère montée il faut encore faire l'effort. Beaucoup de spectateur sur les derniers hectomètres qui nous donnent à tous un coup de boost. Ultime virage à droite et on attaque la dernière longue ligne droite vers la salle des fêtes.


(Sublime non ?  ... bis) 


Au final j'en termine en 1:30:36 (43%) chrono dont je me satisfais pleinement compte tenu de mon état du moment. L'essentiel est de toute façon ailleurs : Du côté du plaisir à fouler ces superbes chemins, de voir la banane sur tout les visages à l'arrivée, de partager un ravito d'arrivée hyper généreux auquel il ne manque plus désormais qu'un bon pour une bière gratuite pour atteindre le saint grââl de la course à saucisson.

 

 

Bilan du jour :

 

Eric reste intouchable (sauf par les belles blondes/brunes/rouquines… avis aux amatrices) en 1:16:02

 

L'Ignoble, toujours aussi costaud, lui "suce la roue" comme d'hab à une poignée de secondes

 

Le Bouliste malgré un roulé-boulé très aérien signe un très beau 1:22:32

 

Cocogirl au courage, et avec un beau sourire malgré tout, passe la ligne en 1:54


La course est remportée en 1:01:26 (!!!) par Ludo-Le-Vertaco-Rapido (PELLÉ Ludovic)


Calamity et Christian dans la dernière ligne droite du 9KM marche

6 commentaires

Commentaire de richard192 posté le 04-07-2015 à 16:12:21

750 dossards! ouah je suis impressionné. Peu d'organisations peuvent se prévaloir d'atteindre ce chiffre.
EN tout cas, belle ambiance.

Commentaire de le_kéké posté le 04-07-2015 à 22:32:02

Bravo, un peu de repos et la forme va revenir.
La fatigue et la chaleur c'est pas facile, vivement cet hivers :-)

Commentaire de Phénix posté le 05-07-2015 à 16:24:05

Merci pour ton récit albacor ! J'aime beaucoup aussi ta vidéo ! J'ai été très content de croiser ton chemin et de taper un peu la causette avec toi ! A très bientôt certainement et en attendant repose toi bien !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-07-2015 à 18:22:36

Richard a raison, et comme on a rien sans rien, c'est clairement le fruit du travail sur plusieurs années de l'organisation !
Donc merci à eux, et doublement merci puisque ça nous donne un récit de plus d'Albacor !! Qui en plus nous sort un bluff "oh je suis crevé je n'avance plus"... A d'autres !!

Commentaire de bitovent posté le 06-07-2015 à 10:11:26

si ça c'est pas un bon commentaire de connard..........

Commentaire de Arclusaz posté le 06-07-2015 à 13:58:06

je vais donc enchainer sur un autre commentaire du même niveau : simplement pour dire "c'est bien".
service minimum pour moi par ces fortes chaleurs.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !