Récit de la course : Cross du Pain - 10 km 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Cross du Pain - 10 km

Date : 1/7/2012

Lieu : Brie Et Angonnes (Isère)

Affichage : 897 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

C'est quand on est défoncé qu'on court le mieux





Une semaine après le Grand Duc…
Un manque de sommeil chronique pour ne pas dire atroce…
L’Alpe d’Huez en vélo la veille sous le cagnard et à un rythme de papy…
Des averses de pluie en pagaille en me rendant sur Gre…
...FONT que je décide vite de me désinscrire du parcours 15 kms de ce Cross du Pain de Brié-et-Angonnes pour m’aligner plutôt sur le parcours plus accessible du 10 kilomètres.

Ca suffira bien, n'est-ce pas, et au moins je m’alignerai sur le même parcours que Cédric notre local de l’étape qui joue à domicile, et qu’Alexandre, qui s’aligne avec un T-Shirt coton outrageux et provocant envers la spère Trail « Amazing Spiderman » !!! Mention spéciale Alex' !!!

Malgré le mauvais temps je suis assez surpris du nombre élevé de concurrents !! Sur le 10 kilomètres nous ne sommes pas moins de 222 coureurs dont bien entendu beaucoup de têtes connues du Bouk… ROSS, Stéphane G., Renaud du CMI, Johnson…

Le départ se profile, malin, je me place juste sous l’arche histoire de ne pas me faire avoir comme un bleu au portail du bout de la ligne droite ! [Et d'être en photo sur la une du Dauphiné demain...!!!]

9h00
PAN c’est parti mon kiki38… Bien entendu ça sprinte devant et je me retrouve vite à un rythme bien trop fort pour un départ. Le portail finalement ça passe tout seul et au bout de 2 minutes je trouve mon rythme. Bonnes sensations, les jambes ne sont pas trop lourdes, Julien J. aurait-il raison lorsqu'il dit que le vélo n'épuise pas les jambes… De bonne augure en tout cas en ce début de course !!

J’ai la première nana en ligne de mire ainsi que la seconde, et la troisième qui est juste devant. Comme à l’accoutumée ça s’équilibre vite entre ceux partis trop fort (dont un cadet...) et ceux piégés par le départ et qui sont en mode avion-de-chasse Dassault… On peut voir les premiers au loin derrière la Renault Twizzy ouvreuse, un rapide calcul m’établit autour de la 30-35ème place. Ca, ce sera pour l’analyse après-course !

Déjà un kilomètre et demi de course, que sur du plat, et en plus sur bitume !! Je regrette déjà mes baskets trail qui me ruinent les genoux et les cuisses. Et voici la pluie qui s’invite et commence à pointer le bout de son nez ! Bon…

Et finalement très vite on attaque un single qui nous mène vers la crête du « Bois de Malbouchet ». L’ascension se fait sans difficulté et nous voici à longer rapidement cette crête, quel beau panorama !!

La troisième nana est passée deuxième, j’ai la nouvelle troisième en ligne de mire avec un acolyte en jaune, mais ne parviens pas à revenir sur elle… Tandis que je sens comme une meute derrière moi, et oui ils sont une bonne dizaine de concurrents !! Ceci dit ils ne passent pas devant, bon...?!

Un petit coup d’œil me permet de reconnaître Stéphane, aïe je suis généralement derrière lui, serai-je parti trop fort ? Suspense ! En tout cas j’ai oublié mes compressport, et ma montre GPS a buggé, heureusement que chaque kilomètre est indiqué.

Les écarts entre tout ce monde varient en fonction des nombreuses bosses que l’on rencontre ! Là c’est vraiment du Cross !!! Ca monte je suis en difficulté, le plat je me défosse comme je peux et les descentes c’est GROSSES FOULEES A DONF’. Un gars en blanc me double puis un gars en rouge qui, pourtant, semble bien souffler fort (prénommé Philippe, j’en reparlerai…) !!

Je saute le ravito (qui a dit "comme d'hab' "?), les kilomètres défilent, derrière ça a un peu explosé je sens moins de monde, excepté le coureur en jaune dont je ne sais pas s’il veut passer ou pas ! Bref je fais ma trace, et finalement je relance pour aller doubler cette féminine rose…

Très vite je me demande si c'était pas une erreur monumentale car le parcours se met à grimper un peu plus fort !! Le blanc est puissant, il est déjà au loin. Un Champagnier orange aussi est parti, tandis qu un coureur en noir a l’air de défaillir… Je m’accroche pour finalement remonter au niveau de Philippe, passer ce coureur en noir et c’est parti pour le jeu du chat et de la souris avec Phil', on se passe et repasse avant d’enfin en terminer ! Des vrais relais de cyclistes !!

On bascule enfin, on court toujours ensemble, il relance plus fort et je perds un peu de champs, pour même me faire passer par un coureur en bleu et jaune sorti de je-ne-sais-où, un coureur insolent donc qui me passe tranquillement, (encore un pistard me dis-je !!), tandis qu’un jeune cadet est sur mes trousses, étonnant car je l’avais repris au premier kilomètre, pensant avoir à faire avec un jeune-parti-trop-vite !!

Petit peloton de 4 coureurs donc, et ça se jouera entre nous 4 !

Coup de bol on entame à ce moment la descente plus technique, marches, racines, pierres, tout ce que j’aime !!! HOP je mets en route mes baskets trails yellows-ultra-grip-top-plus-plus et j’envoie, reprends le pistard puis Philippe qui s’accroche quand même (vous verrez pourquoi).

J’ai conscience d’être bien dans le rouge, mais la stratégie à ce moment-là est ni plus ni moins que de prendre du large sur la féminine et Stéphane, pour terminer en classement (au mieux) juste derrière ces 3 comparses !!!

Kilomètre 7, on rejoint la fin du parcours du 15 kms, deux mecs sont devant, rythme identique au notre même si on ne les remontera jamais…

Enfin quand même, c’est qu’il me convient ce rythme « soutenu », je continue de mener notre peloton de 4, et ça repart sur du plat... Et re-descente, à l’issue de laquelle Philippe vient me tapoter l’épaule « merci pour la descente », « arrête, c’est moi qui te remercie de me pousser et de m’emmener de la sorte !! », « non mais surtout c’est que je n’ai pas mes lunettes, je ne vois rien, je suis collé à tes baskets pour poser mon pied dans ta foulée en descente » !! Lol et Mdr !

Et sur le plat et ces re-coups-de-cul c’est à lui que je m’accroche… On repasse devant le ravito que je saute allègrement, dernière grosse montée ça s’excite car voilà qu’on a des cadors du 15 kms qui nous déposent, puis hélas le cadet, snif, normal il est plus maigre que le gros bouk !! Puis Philippe me passe également et me distance cette fois, aïe… La partie serait-elle jouée ? Pfffffioooouuuuu

Descente… Et nous voici de retour dans le 1er kilomètre qui devient le dernier kilomètre. Ouf je parviens à remonter Philippe au train et suis étonné que mon bleu-et-jaune ne m’ait pas repris. Allez je pars au gros bluff car vous savez bien, ami lecteur, que je déteste les arrivées au sprint, à lutter jusqu’au bout du bout…

DONC on allonge la foulée, on se met dans le rouge pour creuser tout de go… La cadet est irrattrapable, mais à part ça ça PASSE, dernier faux-plat devant l’école, Philippe est à 15m derrière, j’en termine donc 2ème de notre peloton de seconde partie de course en 47’50 à une honorable 27ème place sur 222 !! Un classement qui fait plaisir, même s’il est à relativiser car pas mal de cadors se sont certainement alignés sur le (grand) parcours.

N’empêche que je suis devant pas mal de coureurs « repères » croisés notamment en mars dernier à Varces à savoir Claude, Stéphane, Une coureuse de Champagnier…

A peine la ligne d’arrivée franchie on passe aux congratulations avec Philippe mon astygmate avec qui j’aurai donc couru 6 ou 7 kilomètres sur les 10. Sans lui je n’aurai pas eu le mental pour continuer à ce rythme et aurai certainement fait une course mode « gros-bouk-qui-ne-se-fait-plus-mal-en-course ». En tout cas il a de la mémoire le Philou puisqu’il se souvient d’une épopée ensemble au Trail de Corps en 2010, et après vérification c’est exact !!

Surprise à l’arrivée, aurai-je des visions, Cédric est là !! Son genou a craqué dans les premières descentes il a misé sur la prudence à l’approche des vacances, on ne saurait lui en vouloir… Ravito en vitesse avant d’aller vite encourager les finishers suivants dont Alexandre qui hallucinera comme moi en voyant Cédric !!

Et pour l’ambiance d’après-course c’est typique des courses à saucissons chères au Kéké, on refait la course, on se salue, on se sourit, j’aime !


 

6 commentaires

Commentaire de richard192 posté le 01-07-2012 à 21:39:43

Vraiment tout ce qu'on aime : bonne humeur et saucissons!
Bravo Julien

Commentaire de nadegelec posté le 02-07-2012 à 09:22:04

Hé hé...la nana en rose, c'est moi!!
En effet, sympathique course...avec le temps parfait, les amis et pour moi, ce sera plutot chocolat à l'arrivée!!

Commentaire de l ignoble posté le 02-07-2012 à 10:18:02

beaucoup de monde sur ce cross,bravo pour ta course, pour ma part j'ai couru bléssé à mon rythme en queue de peloton.....je serais surement a marcieu le 15 juillet,on lache rien!!!

Commentaire de kiki38 posté le 02-07-2012 à 10:25:26

Infatigable ce Julien ! et avec un récit détaillé et comme d'hab plein d'humour tu nous fais vraiment vivre ta course. Je constate que les filles te motivent toujours autant...Bravo pour ta perf car il y avait tout de mème quelques pointures.
J'avais programmé ce cross car je l'aime bien, malheureusement une rando en Vanoise s'est brusquement terminée mardi dernier, un genou détruit, ce qui m'a valu un hélitreuillage en hélico et beaucoup de patience à avoir car il va me falloir pas mal de temps avant de recourir.
Christian

Commentaire de the dude posté le 02-07-2012 à 14:33:44

Comme quoi le Bouk quand il a la motive pour s'arracher, il va chatouiller les bons classements!!!
Merci pour ce chouette récit animé et coloré (je m'y suis un perdu avec tous ces coureurs de toutes les couleurs :-) )
PS: moi aussi je hais les cadets, à chaque fois tu les doubles à mi-course, ils semblent à moitié morts, ils marchent sur le plat, et 10 minutes plus tard ils te repassent à 15 km/h.

Commentaire de snailman posté le 02-07-2012 à 20:44:31

La déco de spiderman sur ma coquille t'as tapé dans l'oeil ! En tout cas, sympa cette petite balade.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.37 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !