Récit de la course : Saintélyon 2016, par Timthacel

L'auteur : Timthacel

La course : Saintélyon

Date : 3/12/2016

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 560 vues

Distance : 72km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

500 autres récits :

la relativité du temps...

Et voilà... Je savais que je la ferai un jour, c'est fait: ma 1ère saintélyon...

Courir dans le froid en plein hiver avec trop de monde sur le parcours une course "trop" commerciale : j'ai longtemps hésité..

Mais je suis à domicile.. Stéphanois travaillant à Lyon et connaissant tous les villages traversés j'étais obligé de faire cette course...

Après une année 2015 galère (blessure peu couru), j'ai doublé mes km en 2016, travaillé la vitesse pour le running lyon (mon point faible), et surtout un collègue de boulot de niveau équivalent à moi s'est inscrit : bref c'est l'année où jamais...

Même si on ne sait jamais, je ne me vois pas ne pas terminé cette course, j'ai réussis  à terminer l'OCC (en 11h) sans aucun entrainement, alors là avec un bon gros entrainement je dois aller au bout !!!

Mon côté scientifique me fait faire des savants calculs qui m'indiquent que les 10h sont atteignables si tout ce passe bien... 10h30 parait plus raisonnalbe...

Sainté-St Christo 1h47

On part donc à 3 : mon pote du boulot et un de ses copains ayant terminé dans les 200 1er en 2015 mais souhaitant rester avec nous (pas d'entrainement cette année).

On part dans la 3ème vague (a priori notre objectif) : parfait. On court à notre rythme autour de 9/10 km/h...  Sans forcer mais relativement soutenu.. Je crains énormément le rétrécissement à Sorbiers (peur d'éventuels bouchons), et non ça passe super bien.. On discute on profite du parcours que je connais très bien, ça fait bizarre de traverser des villages  que j'ai si bien connu plus jeune...

Je me retourne et prends en photo ce qui rends la sainté si belle  : les serpents lumineux de lumière : c'est vraiment magnifique !!

Arrivée à St christo (pil poil dans mon estimation la plus optimiste).. J'aurai aimé ne pas m'arrêter , mais courir à plusieurs implique quelques sacrifices... On s'arrête 5 mn.. j'ai tout le temps entendu que le ravito de st christo était impassable... et là non... j'ai même pu discuter avec une copine qui s'occupait du ravito...

 

St Christo - St Catherine 3h27

Ah partie vraiment intéressante : du vrai trail...  La aussi on papotte un peu on profite du parcours. On a le même niveau c'est idéal: on se motive mutuellement...

Le 3ème laron nous rappelle souvent à l'ordre nous disant que nous allons trop vite (on a tendance à se faire emporter par les relais qui sont frais eux contrairement à nous)..

Je repère même un cousin éloigné sur le bord de la route qui encourage les coureurs... Il est surpris de se faire interpeler par un coureur (je dois l'éblouir), on continue la route... Tiens j'avais repéré le parcours mais ça m'avait paru plus long...

Arrivée à St catherine, tout va bien...  On va plus vite que si j'avais été tout seul mais on ne force pas... et le temps passe vite... Tiens les tentes sont ouvertes à Ste Catherine : mais comment ont fait ceux de la saintexpress ? ils ont du se geler...

On s'arrête un peu plus longtemps (8mn), je change mes piles prends une soupe chaude, et c'est repartis...

Ste Catherine - St genou 5h14

On est encore dans la partie que je préfère et que je connais bien...Mon collègue parait en forme il accelère un peu plus... a moins que ce soit moi qui commence à avoir un coup de pompe ? Je ne tiendrai pas jusqu'au bout comme ça... mais bon on ne va pas se laisser distancer...

On lui dit qu'il faudrait légèrement diminuer et on  retourne à un ryhtme plus raisonnable.

descente du bois d'Arfeuille que je ne trouve pas si terrible que ça (lorsque les conditions sont bonnes).on arrive en bas et là le seul bouchon du parcours.. la raison une grosse flaque (qui est présente même l'été). On perds 5mn mais le bouchon à l'air de s'aggrandir derrière nous...

Ensuite la grosse montée des rampeaux : je l'ai fait 2 fois et elle est terrible... On arrête de discuter et on gravit cette difficulté à notre rythme..

Ensuite On traverse St André la côte... je fais le guide touristique je connait par coeur la aussi... La prochaine difficulté s'approche j'annonce que la descente du bois des marches sera boueuse.. et elle l'est...

On arrive à St genoux, et mon collègue nous annonce qu'il commence à sentir son genoux... Non pas ça !! c'est ce qu'il craignait... il a des soucis aux genoux,,, dès qu'il dépasse 30km... et il commence à le sentir...

St genou - Soucieu 6h58

On continue... Arrive une grosse descente au dessus de chaussan, je vais à mon rythme.. arrivé en bas j'appelle mes collègues... pas de réponse... Je continue à mon ryhtme et les appelent régulièrement... ils reviendront...

Effectivement ils reviennent mais mon collègue me dit qu'il sent trop son genoux de pas hésiter à continuer... Je lui réponds que ok je vais à mon rythme (en descente) et qu'ils me rattraperont en monté...

Descente du bois des dames , puis remontée... je ne les reverraient plus...Je me sens tjs aussi bien aucune fatigue ni mal aux jambes... et je sais qu'on arrive dans la partie plus roulante (qui me plait moins) mais ou les différences peuvent se faire..

Je reçois un sms de mes parents qui me disent aller vers soucieu pour venir m'encourager... Comme prévu à 7h... et je suis pil poil dans les temps, mais ils ne seront jamais là à temps...

Effectivement arrivé à soucieu personne... Je suis pil poil dans les temps que j'avais prévu ...Maintenant que je suis seul j'écourte au maximum le temps de ravito (j'ai du mal à rester aux ravitos, tjs l'impression que chaque minute en moins est une minute en moins pour le chrono final... Bref 4 mn d'arrêt... Le temps de boire et manger salé..; tiens je ne suis pas sucré du tout... mais d'habitude je mange 1 barre de céréale par heure... et là j'ai vraiment pas envie... je ne veux que du salé... Il faut pourtant se forcer à manger pour éviter tout coup de barre...

C'est la 1ere fois que ca me fait ça. .. je ne pourrai plus rien avaler de sucre de la journee...

Soucieu - Chaponost 8h05

Grande descente goudronnée : je n'aime pas ça... même si ca permet d'aller assez vite... Tiens lors du repérage j'avais tourné à droite ?! Bon on continue ... J'avance vite mais les jambes commencent a devenir plus lourdes... Que j'aime pas ce goudron...

Je reçoit un sms de mon pote... Ils abandonnent tous les 2 ... NON !!! ça me file un coup au moral... C'était tellement bien de courir à plusieurs, je n'ai pas vu le temps passer...

Mais je continue... Mes parents seront à Chaponost... ça commence à devenir plus dur pour les jambes... J'arrive à Chaponost... à 8h05.. mais je suis en avance ?!!!!! en dessous de 10h ? Je verrai plus tard que j'ai couru aussi vite sur cette section que sur la 1ère (c'est confirmé je suis endurant), et visiblement le parcours a été légèrement raccourcit (ça aide)

Chaponost - Lyon 9h29:56

Je discute un peu avec mes parents mais fidèle  à moi même je repars sans trop m'attarder (4mn de pause).

La ça devient franchement dur au niveau des cuisses... Ma vitesse au plat commence à baisser. En descente même si ca fait mal aux cuisses avant, pas de soucis aux genous, je fonce et double pleins de coureurs en difficultés .... Je profite de ces 10 derniers kilometres pour échanger des sms avec ceux qui me suivent et halucinnent que je sois dans ce tempo... ils ma annoncent que mon heure d arrivee est estimée a 9h30 ? Chrono en dessous de ma prevision la plus optimiste.... ca serait génial   mais ça devient plus dur pour les cuisses...

J'arrive sur Lyon les 9h30 sont jouables j'accélère et franchit la ligne en 9h29:56... mon collègue est resté pour m'acceuillir :merci !!! ça me fait plaisir...

Le temps est passé si vite !!!! comme un petit footing... pourtant c'était 9h30...

L'organisation si souvent critiquee  était parfaite.. du monde mais ça allait.. ravitos accessibles de quoi manger..

Bref pas l'image que j'en avais..... Et je suis finisher... Comme prévu mais en explosant le chrono (pour moi).

Définitivement plus c'est long plus ça me va......

Et je ne sais pas si c'est courir de nuit ou a plusieurs... mais je n'ai pas vu le temps passé...  !

 

Et voilà je suis finisher de la saintélyon... C'est presque passé comme une lettre à la poste... J'ai pris du plaisir, le frois n'était pas un problème, l'organisation au top...

Vraiment un course à faire une fois dans sa vie de traileur !

 

 

3 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 07-12-2016 à 22:31:44

bravo, vraiment un super temps ! dommage pour tes amis....

Commentaire de Timthacel posté le 07-12-2016 à 22:45:50

Oui c'était la 1ère fois que je courais avec qq de mon niveau sur une course aussi longue... et vraiment c'est génial. . Ça change tout...
un peu comme manger seul au resto ou à plusieurs...
j aurai vraiment aimé qu'on termine ensemble. ..
en tout cas organisation et conditions météo au top cette année !

Commentaire de Khioube posté le 07-12-2016 à 23:24:24

Félicitations ! C'est marrant, je constate en lisant ton récit qu'on a un peu vécu la course de la même manière !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.37 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !