Récit de la course : La Ronde des Grangeons 2017, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Ronde des Grangeons

Date : 3/9/2017

Lieu : Amberieu En Bugey (Ain)

Affichage : 362 vues

Distance : 16km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 autres récits :

Sans films et sans alcool.

 Sans films et sans alcool.

 

J’ai arrêté le club d’Ambérieu Marathon car le soir je finis plus tard qu’avant avec les lignes scolaires. Dommage car j’ai quitté des personnes que j’aimais bien.

 

Je suis de retour parmi eux pour disputer la ronde des grangeons, 19° du nom déjà. Leur cadeau c'est le dossard un.


Le club a bien changé. Pas mal de personnes sont partis, moi entre autres, mais surtout le président fondateur et créateur de la ronde des grangeons, Pierrot.

 

A la recherche d’un bulletin pour me réinscrire cette année, j’ai finalement rebroussé chemin et les poils car mon job me prend encore plus de temps que l’année passée.

 

Je suis donc sur les 16 km dont le parcours est différent des années précédentes. C’est encore plus dur avec plus de dénivellé qu’indique le bulletin d’engagement.

Il n’y a plus non plus la sympathique bouteille de vin local à l’effigie des grangeons.

Par contre le prix n’a pas baissé non plus.

En plus mon tee shirt est trop petit.

 

Sur la ligne de départ un claping timide a lieu et mérite d’être existant.

Je retrouve des connaissances dont Christophe C.

 

Nous partons vers le traditionnel tour du parcours de santé et son accro branche.

Je maintiens une bonne allure avec un peloton de filles.

Le retour sur le moto cross va me le confirmer car Serge, qui prend les photos, me dit que je suis bien entouré.


 

Nous rentrons dans le chemin et attaquons la descente vers le lac bleu.

Je laisse filer Sylvie en me préservant pour la longue montée qui suit cette dégringolade vers le bas.

 

Les orchestres se mettent en place, notamment Acouphènes.

 

Nos souffles ne sont plus les mêmes et je repasse certains qui m’avait avalé et dévalé trop vite.

Je garde une bonne allure et une bonne place dans cette montée.

 

Nous tournons à droite, fini la montée vers les ruines du château de St Germain.

Thierry m’encourage en me disant que je suis bien placé, dans les 40.

Sandrine me salue également dans le quartier de Vareilles.

 

Un ancien marin de la base d’Ambérieu me passe dans la montée suivante ainsi que Cédric, un ancien du club et un de ses collègues de Priay.

Je les garde de visu pour rester dans la danse.

 

Le petit chemin suivant est technique et beaucoup marchent.

J’en fait de même quelques instants puis repars en haut encore une fois sous les encouragement des spectateurs.

 

L’itinéraire est le même maintenant que les premières éditions.

Ca y est, nous croisons les marcheurs qui effectuent le circuit à l’envers.

Pour le moment ils ne gênent pas.

 

Nous descendons vers un des seuls grangeons résistants au parcours, il n’y en a plus beaucoup traversés, puis nous remontons pour nous diriger vers Douvres.

Flo m’a tiré le portrait. Je ne dois pas être beau à voir dans l’effort.

 

Dans les nombreux marcheurs du grangeons précédent, il y avait plein de gens que je connaissais, mais comme ils étaient 3012 je ne les ai pas vus et entendus.

 

Je laisse un peu du lest car la montée va être dure car elle est raide au début.

Un petit ravito nous est offert par les charmantes Sandrine et Audrey de retour de l’OCS.

Stéphane me dépasse en me demandant si ça va. Sympa.

 

Je fais gaffe à la borne de géomètre que j’ai prise il y a deux, trois ans avec une belle fracture de l’orteil puis essaye d’éviter les marcheurs qui ne se poussent pas à temps sur cette mono trace.

Alcool et bons réflexes ne sont pas compatibles.

 

Douvres et là et la montée de Taponard pas loin. Je la crains.

Renaud me double juste avant.

C’est là lui dis je.

On n’en a parlé hier au restau où nous nous étions retrouvés.

 

Je le laisse partir.

Tout le monde marche, même Stéphane que je vois là bas au loin.

Un marcheur me propose du blanc.

En haut, un bon ravito où je retrouve tous mes anciens potes d’entraînement dont certains reviennent de la CCC du Mont Blanc, chapeau.

 

Nous rentrons en sous bois avec ce nouveau parcours.

La côte est loin d’être finie.

Je résiste à l’envie de marcher en serrant les crocs et atteins le haut.

 

La descente est rapide puis nous revenons à l’approche du village des Allymes.

 

C’est là que Pierrot m’encourage à l’écart des autres.

 

Ceux du 27 km sont morts et j’en double quelques uns.

Il y en a même un qui me demande si c’est bientôt fini.

Je regarde mon gps et lui répond qu’il reste trois km environ.

 

Nous repartons dans le chemin. Cela grimpe avant la grande descente jusqu’au moto cross.

J’allume un max et rattrape des coureurs de mon épreuve.

Je suis à l’affût derrière un puis je l’allume dans la montée finale et c’est l’arrivée.

 

Manu et Fred sont au chrono. Cela ne se passe pas trop bien pour eux. Je les laisse tranquille.

Je fais un saut à l’ostéo pour mon torticolis,  une première pour moi.

On refait la course autour d’une bière avec des coureurs et des gars du club.

Il y a eu un débalisage avant la course et certains accusent Pierrot.

La rancœur est tenace.

 

C’est dommage qu’il n’y ait pas eu de photos car avec ces trois courses et tous ces marcheurs cela aurait une bonne pub et un bon souvenir pour tous.

 

Longue vie à ce nouveau tracé bien plus dur qu’avant donc et bienvenue à ce mini trail qu’est la ronde express.


 

4 commentaires

Commentaire de Eric Kb posté le 17-10-2017 à 20:11:16

Un bon souvenir que cette course/manifestation , merci pour ton récit ;-)

Commentaire de Gibus posté le 17-10-2017 à 20:27:47

Oui Eric c'est toujours nostalgique. L'année prochaine cette épreuve sera à sa 20° édition.

Commentaire de Mustang posté le 19-10-2017 à 09:31:04

Toujours la pêche !
Et de la nostalgie de ce qu'on a quitté !

Commentaire de Gibus posté le 19-10-2017 à 21:01:17

La pêche sur un terrain connu et la nostalgie des grands anciens.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !