Récit de la course : 10 km Forestier 2021, par DavidSMFC

L'auteur : DavidSMFC

La course : 10 km Forestier

Date : 12/9/2021

Lieu : Roissy En Brie (Seine-et-Marne)

Affichage : 94 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

5 autres récits :

Nouveau RP à Roissy et super matinée !

Récit illustré disponible sur mon blog : Mes expériences sportives - 10km forestier


C'est la troisième fois consécutive que je participe à cette épreuve que j'ai mis tant de temps à découvrir alors qu'elle se déroulait à 2 pas de chez moi : le 10km forestier de Roissy-en-Brie ! En effet, après 2018 et 2019 (il n'y a pas eu d'édition en 2020), je reviens sur cette course de début de saison, idéale pour jauger son état de forme. En général, j'y arrive en bonne condition après des vacances à la montagne mais cette année, c'est un peu différent. La forme est bonne mais j'ai mis l'accent sur le Badminton en ce début de saison avec 4 bonnes séances par semaine. Forcément, la course à pied passe donc au second plan.

Cependant, le 10km forestier reste une course très favorable pour y faire un bon temps avec un parcours idéal pour moi : tout plat et à plus de 80% sur chemins en forêt. En plus, les conditions météo sont également parfaites cette année puisqu'il fait très beau et pas trop chaud (quoique ça tape vite au soleil mais nous serons majoritairement à l'ombre des arbres). En plus, autant j'ai eu du mal à me motiver sur les séances d'athlé précédentes, autant ce jeudi, pour ma séance de la semaine, je me suis senti bien sur les 3 fois 1000m (séance allégée en prévision de la course).

J'aborde donc l'épreuve sans trop d'ambition mais avec l'espoir de continuer sur ma lancée de progressive amélioration des sensations en course après le difficile 5km de la Ronde Lissoise et le dur mais agréable 18km de Tourn'en Vert. J'ai été raisonnable la veille en ne faisant que du vélo (45 kilomètres mais fractionnés, pour le boulot) et quelques parties de Bowling bien sympas.

 

Dimanche 12 septembre 2021

C'est la deuxième fois que je me présente au 10km forestier en tant qu'athlète de l'USTA et cette année, nous y venons vraiment en nombre : 15 participants sur le 10km + quelques accompagnants / spectateurs ! Un super groupe et la promesse de belles performances vus les progrès de chacun à l'entraînement. Nous covoiturons depuis Torcy pour éviter de venir avec 15 voitures, ce qui est bien pour moi puisque je ne suis plus à deux pas de la course comme lorsque j'étais à Croissy-Beaubourg, habitant désormais à Lagny-sur-Marne.

On se retrouve donc d'abord à Torcy pour certains puis sur place pour d'autres avec Youssef, Yassia, Tamim, Myriam, Arnold ou encore Nassim pour nous encourager et une belle équipe de coureurs prêts à en découdre (JC, Madjid, Alex, Greg, Djamel, Nathan, Rachid, Saïd, Juan, Marie-Gaëlle, Pauline, Sophie A, Sophie S, Loick et moi). Allez l'USTA !

On récupère tranquillement nos dossards, le 18 pour moi aujourd'hui puis on se prépare tranquillement avant de déposer nos sacs à la consigne et d'aller nous échauffer sur le parcours. On croise pleins de têtes connues dont pas mal de coureurs des clubs environnants. Il y aura moins de participants qu'à l'accoutumée mais il y a tout de même du monde au rendez-vous pour le 10km ! Je croise en particulier Antonio et Jeff que je salue au passage.

Le 10km est vraiment l'épreuve phare de cette compétition. Une course de 4,7km s'est disputée plus tôt dans la matinée mais avec peu de participants, les courses enfants auront lieu après tandis qu'une marche nordique fait son apparition cette année, comme dans beaucoup d'autres évènements. 

Allez, après environ 3 kilomètres de footing et quelques gammes sur un terrain de foot stabilisé, il est temps d'aller se placer vers la ligne de départ ! On fait quelques photos de groupe pour immortaliser l'instant et ça y est, il est temps de partir. Après quelques échecs de coup de pistolet, c'est finalement au coup de sifflet que la course est lancée et que nous nous élançons pour 10 kilomètres !

Drôle de façon de courir le David... ah non, c'est juste qu'il range son masque ;-)

Drôle de façon de courir le David... ah non, c'est juste qu'il range son masque ;-)

 
La course

Dès le départ, je suis très prudent. Je laisse vite filer JC et Madjid qui ont des objectifs bien plus élevés que les miens et reste pour l'instant aux côtés de Greg et Alex qui sont plus susceptibles de faire un chrono dans les mêmes eaux que moi. Je suis très content de mon début de course car pour une fois, je ne me suis vraiment pas emballé et n'ai pas eu peur de partir sur un faux rythme, ce qui me pousse souvent à faire un premier kilomètre beaucoup trop rapide.

Progressivement, je passe devant Greg et Alex mais sans accélérer vraiment, en gestion. Au bout de la ligne droite bitumée que nous retrouverons ensuite en fin de course, on tourne à gauche pour entrer dans la forêt et je maintiens le rythme en m'assurant par un coup d'œil à la montre que je ne suis quand même pas trop lent mais c'est tout bon. 3'40 pour ce premier kilomètre.

Je ralentis évidemment très légèrement l'allure ensuite car malgré un départ prudent, on profite tout de même toujours de l'état de fraicheur dont on dispose en début de course mais je me cale bien sur une allure de 3'45/km environ sur les kilomètres suivants. Je reviens progressivement sur quelques concurrents partis trop vite, je vais en dépasser certains et j'en garde d'autres en ligne de mire mais ne cherche surtout pas à revenir trop vite au risque de le payer.

Mon objectif aujourd'hui, c'est de tenir au maximum, de ne pas craquer et d'éviter les à-coups. Je reviens très progressivement sur un coureur du Mée-sur-Seine que j'ai déjà croisé sur des 10kms précédents mais je ne le rattraperai jamais car nous allons faire une course très semblable. Une fois à ma place donc, je m'applique sur ma respiration et essaie de garder une foulée la plus régulière possible sans me crisper. Des choses toutes bêtes mais qui ont vite fait de nous pénaliser sur un 10 bornes.

J'entends ensuite un concurrent qui revient et je sens qu'il n'est pas tout seul d'ailleurs mais je ne me retourne pas et ne change pas de rythme. Ils se calent derrière moi, ce qui est bon pour mon moral même si, du coup, je ne peux pas profiter de leur éventuel relais. Je devine rapidement qui est celui qui me colle puisque je reconnais la respiration d'Alex, mon "meilleur ennemi" de l'USTA, celui avec qui je suis toujours en lutte dès que nous nous alignons sur une course ou même à l'entraînement car nos niveaux en course à pied sont très proches. Nous avions d'ailleurs quasiment terminé dans le même temps sur notre dernier 10km, à Presles-en-Brie sauf que notre adversité s'était faite à distance puisqu'il était parti en retard !

Un autre coureur finit par venir à ma hauteur et me demander mon objectif chronométrique. Je lui réponds que je ne sais pas et le laisse partir, il semble très à l'aise. J'imagine que si j'avais répondu un temps lui convenant, nous aurions pu nous entraider pour y parvenir mais je ne sais honnêtement pas du tout ce dont je suis capable en ce moment. Le coach a beau dire que je peux passer sous les 37 minutes voire titiller les 36, je suis parfaitement conscient que je ne m'économise pas suffisamment le reste de la semaine pour avoir le jus nécessaire pour faire ce type de chrono. Et une séance d'athlé par semaine ne suffit pas malgré ma bonne forme et ma progression.

Je continue donc sur le même rythme avec Alex calé derrière moi. Je profite du parcours qui est vraiment très sympa, des conditions absolument idéales avec ce beau soleil mais pas trop de chaleur grâce aux arbres. Les bénévoles présents sur le parcours sont très encourageants tout comme mes parents qui sont venus me voir courir et que je croise à deux reprises sur le parcours, ça fait plaisir. Mais je reste bien concentré sur ma course en me faisant la remarque que pour l'instant, je ne souffre pas trop puisque je ne grimace pas.

Au passage au cinquième kilomètre, je lâche un "je n'ai pas de jus", rageant un peu de ne pas faire un chrono tel que je pourrais l'espérer en pleine forme mais cela reste très correct pour l'instant puisque je passe à la mi-course en 18'44, un RP est toujours envisageable même si je sens bien que je ne suis pas en mesure d'accélérer. J'ai pour autant toujours de bonnes sensations alors que deux semaines auparavant, j'étais au bout de ma vie à l'arrivée d'un 5km dans les mêmes temps !

[12/09/2021] 10km forestier

Plus ou moins consciemment, je me relance légèrement après le passage du kilomètre 5 pour essayer de remettre un peu de rythme dans l'espoir d'une fin de course en moins de 38 minutes qui serait un bel accomplissement. Alex tient bon mais je sens à sa respiration qu'il est à la limite et qu'il s'accroche au mental. Je ne sais pas si Greg est dans sa foulée et c'est finalement un coureur d'Aulnay qui va nous passer à un moment où je commence à avoir du mal à maintenir l'allure, à moins de 4 kilomètres de l'arrivée.

Je décide d'essayer de le suivre pour voir si j'y parviens et c'est là qu'Alex craque et lâche quelques mètres. Il restera longtemps tout proche de nous sans parvenir à recoller pour autant. Et je me rends assez vite compte que ce coureur d'Aulnay n'est finalement pas très régulier donc je ne me focalise pas sur son allure, je garde la mienne. Je reviens un moment à sa hauteur avant qu'il n'en remette un peu et que je me repositionne juste derrière lui.

Le septième et le huitième kilomètre sont mes deux plus lents sur cette course, j'y lâche de précieuses secondes mais j'ai du mal à tenir. Je serre les dents, je grimace de plus en plus mais ça devient vraiment dur, la fin de course s'annonce complexe. Je suis dans un faux rythme avec deux bornes à 3'52 et 3'54. Je m'en rends compte lorsque je regarde ma montre au passage au kilomètre 8, je commence à être très juste pour finir sous les 38 minutes, il va falloir que je revienne à une allure de 3'45/km maximum. Il est donc temps de jeter les dernières forces dans la bataille !

Pour autant, deux kilomètres, c'est encore très long et une accélération maintenant peut coûter très cher dans les dernières centaines de mètres ! Heureusement, je vais puiser dans des ressources que je ne soupçonnais pas puisque je me sentais vraiment dans le dur. Grâce à de la motivation et les encouragements des spectateurs, je fais un neuvième kilomètre plus rapide que le premier en 3'39 !

Et surtout, j'en remets une bonne couche dans le dernier kilomètre, malgré la souffrance ! Je tiens bon, je ne lâche rien, au mental ! Je sais que le plus dur est fait, il ne reste pas grand chose pour aller chercher un bon résultat et une course référence pour moi ! Allez, dernier virage, les encouragements du clan USTA puis la dernière ligne droite. A 200 mètres de la ligne d'arrivée, JC me crie "allez, t'es un coureur de 800, c'est rien ces 500 mètres là" (bon, on ne reprochera pas à JC cette estimation très haute de la distance restante vue sa performance : 4ème au scratch et 1er M1 en 33'30 !!). J'accélère encore, enfin, en tout cas, c'est l'impression que j'ai, pour franchir l'arche avec un maximum de vitesse, au bout de l'effort et sous les acclamations chaleureuses des spectateurs.

J'arrête la montre quelques mètres après avoir franchi la ligne d'arrivée et j'avance tant bien que mal avant d'aller m'asseoir par terre après cet effort violent. Que c'est dur un 10km ! Je regarde ma montre, 37'50, nouveau RP ! J'avais jeté un coup d'œil au chrono au moment de franchir l'arrivée et avais ainsi déjà l'info mais ça se confirme et ça fait plaisir. Je n'ai pas beaucoup de marge par rapport à mon temps d'il y a 2 ans mais les conditions sont différentes donc je m'en satisfais pleinement.

 

L'après-course

C'est ensuite le défilé d'arrivées des autres coureurs et en particulier des athlètes de l'USTA avec une bien belle performance collective ! JC explose son RP et réalise un chrono et un classement géniaux, Madjid confirme son potentiel en finissant en 36 minutes, je suis le troisième de l'USTA mais Alex et Greg ne terminent pas très loin, dans les 38 minutes et Nathan fait un super chrono également en réalisant la course parfaite pour son premier 10km, en compagnie du meneur d'allure 40 minutes... il termine en 39'50 ! Nous sommes donc 6 sous les 40'.

Suivent Djamel, Rachid, Loick, Juan et Saïd, tous en moins de 42'30 puis les quatre filles, Pauline, Sophie A, Sophie S et Marie-Gaëlle, toutes en moins de 50 minutes. Une pluie de RP pour les athlètes du club, pleins de belles performances prometteuses pour la suite de la saison et une chouette ambiance avec le plaisir de se retrouver là, dans des conditions idéales.

Cette superbe matinée de sport se conclue par les podiums, après la belle quatrième place sur le 2000m du fils de Saïd. JC réalisant un top 5, il monte une première fois sur le podium avant de récidiver en tant que 1er M1. Seuls les premiers par catégorie sont récompensés donc les autres athlètes ne montent pas sur la boîte malgré quelques podiums virtuels tout de même, du coup.

Et pour finir, nous terminons troisièmes du classement par clubs chez les hommes grâce aux classements de nos cinq meilleurs athlètes du jour (JC, Madjid, moi-même, Alex et Greg), derrière Val d'Europe et Marne-et-Gondoire Athlétisme. Une belle médaille de bronze qui vient récompenser les efforts faits par tous à l'entraînement et qui permet de bien montrer les couleurs de l'USTA, ce club très convivial mais aussi performant.

2 commentaires

Commentaire de augustin posté le 15-09-2021 à 15:24:55

super récit David! faut quand même que j'arrive à faire ce 10k un jour....je n'en entends que du bien! A bientot, au plus tard sur l'oxytrail!

Commentaire de DavidSMFC posté le 15-09-2021 à 16:59:42

Merci Augustin ! Yes, j'ai mis du temps avant d'y aller alors que j'habitais juste à côté et maintenant, c'est un incontournable, surtout avec l'USTA ! Une course vraiment très sympa, en plus et ça court vite devant ;-)

A très bientôt !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.16 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !