Récit de la course : Les Courses de Waldo - 15 km 2007, par astra wally

L'auteur : astra wally

La course : Les Courses de Waldo - 15 km

Date : 13/7/2007

Lieu : Waldolwisheim (Bas-Rhin)

Affichage : 1487 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

3 autres récits :

Waldo : 15 km en vallonée un vendredi soir

"petit" CR sur la course de Waldo. Il s'agit de ma 1ère participation à cette course que je ne devais même pas courir pour plusieurs raisons :

- j'ai jamais couru plus de 10 bornes

- je n'ai pas couru depuis la course de la Robertsauvienne du 08/07/07

En fait je me suis décidé jeudi soir sur un coup de tête. En rentrant du boulot je longe mon canal favori en vélo. Le beau temps est enfin arrivé en Alsace et une multitude de coureurs en profite pour fouler le bitume. Je n'arrête pas d'en croiser et l'envie de courir me démange fortement. J'avais prévu de courir en forêt le lendemain et je me fait violence pour ne pas chausser mes pompes. Je passe un coup de fil à mon père et comme à notre habitude nous discutons courses à pieds. Il me parle de 15 km de Waldo prévu le lendemain à 20h30. L'ayant déja faite il me parle avec plaisir du parcours, difficile puisque valloné, et de l'ambiance qui y règne. Après avoir raccroché je me dit "tiens plutôt que de m'entrainer seul demain je vais faire cette course". Par contre je n'ai jamais couru une distance pareille. Bah ! voulant faire du semi à la rentrée ça ne peut m'être que bénéfique. Allez zou , inscrivons-nous ! Je me souviens qu'un kikoureur, Vincent alias Sam67 doit y participer. Je l'appelle pour lui demander le site de préinscription et lui donner rdv sur place. En plus on ne s'est jamais vu physiquement, ce sera l'occasion. J'aime pas trop être sur des courses où je ne connais personne. La préinscription faite, je fait un bon dodo et suis impatient d'être à demain.

Le lendemain après mon boulot, je rentre chez moi. Prends un gros gouter, la course étant programmée pour 20h30 je fait le plein en sucre. P'tite sieste d'1 h. et à 19h je part de chez moi, direction le Kochersberg (prononcez "koreussbairgue"). P'tite parenthèse, le Kochersberg est une vallée située en dehors de Strasbourg. De vastes plaines vallonées (ca monte et ça descend tout le temps) très fertile offre par beau temps un magnifique paysage. Ce qui était le cas vendredi. J'ai roulé 1/2 h sur la D41, longeant les champs de maïs, de blés, de houblons. Par ce temps les paysans étaient de sortie avec leurs énormes moissonneuse-batteuse. Assez impressionnant quand vous voyez des vingtaines de machines dans les champs. Et puis avec ce soleil et la vue sur la plaine d'Alsace j'en ai pris plein les yeux. Et c'est de fort bonne humeur que j'arive vers 19h30 en vue de Waldolwisheim.

Il y déja du monde et je peine un peu à me garer. En fait de 19h30 jusqu'à 20h des courses pour enfants sont organisés. Un 7.130 km se déroule à 20h20 et le 15 km 10 min. après. En tout cas il y une bonne affluence. Des stands pour la restauration et un bar servant de la Méteor (dernière grande brasserie familiale indépendante en Alsace installé à Hochfelden) sont déja installés. Je vais chercher mon dossard et j'appelle l'ami Vincent pour qu'on se rencarde. Il est déja 20h et il vient d'arriver dans le village. 10 min. après nous nous voyons enfin. Nous déposons nos sacs et nous partons nous échauffer (et papoter aussi). Pour Vincent cette course est préparatoire pour le marathon de Karlsruhe (Allemagne) prévu au mois de Septembre. Pour moi elle me donne le moyen de connaitre mes limites passé 10 km. Je me suis pas entrainé de la semaine par rapport à lui et je ne sais pas trop comment aborder cette course. Dois-je courir moins vite ou courir à mon rythme habituel et souffrir sur les 5 derniers km ?

Plein de doutes je me place sur la ligne de départ. Vincent et moi discutons encore quand brusquement le départ est donné. Merde ! pas eu le temps d'enclencher mon chrono ! je panique et perd 10 bonnes secondes à le mettre en route. Bon ben c'est parti pour 15 long kilomètre. Condition météo excellente et à 20h30 il fait encore chaud.

Le 1er km se passe dans le village. Nous effectuons en fait une boucle qui nous ramène sur la ligne de départ. Assez sympa parce qu'il y a foule et qu'on nous applaudi chaleureusement à notre passage. Bon pour le moral en tout cas. Depuis le départ Vincent est parti très vite. Mince! il est balèze !  J'ai décidé de faire ma course comme un 10 (mais sans accélerer au 7e km comme d'hab). Nous quittons le village de Waldolwisheim par la départementale. Ca monte doucement. On aura ça sur tout le parcours. Des grosses montées (mais à moyen dénivelés) suivi de plats et puis des descentes. A partir du 3e km je rattrape Vincent à la sortie du village de Furchhausen et nous discutons un bref moment. C'est bien la 1ère fois que je parle en courant mais je me sens super bien. Je dépasse Vincent en continuant sur mon rythme habituel. Pas la peine de s'attendre. Chacun cours à son rythme. Nous traversons le village voisin, Altenheim. Quelques personnes sont là. Pas beaucoup mais ils nous encouragent et nous applaudissent chaleureusement. Le coureur devant moi les remercie et j'en fait de même. Un 1er ravitaillement nous attend. J'en profite pour m'asperger sans boire. Pour l'instant je n'en ai pas besoin. Je sais qu'après le 7e et 11e km 2 autres ravitos m'attendent. Je rattrape le coureur et j'engage la discussion avec lui (décidement quelle pipelette je fait !). Une montée nous attend à la sortie du village. Une fois sur le plat je décide de continuer seul mon chemin. Il est un peu à la peine et diminue son rythme pour récupérer. Nous nous saluons et je continue. Nous en sommes au 6e km. J'arrive à rejoindre 2 autres coureurs. Je reconnais celui avec qui je faisais le "yo-yo" à la robertsau. Sur 3 bornes on arrêtait pas de se passer et de se repasser. Pareil je rediscute de nouveau. Son pote ne parle pas car il est en difficulté sur ce parcours valloné mais il reste à notre hauteur. A ce moment on a le même rythme de course. En fait je ferais 4 km de course avec eux avant de me détacher au 10e km. Il m'aprend que c'est sa 3ème participation à cette course et me donne les indications pour les difficultés à venir. Visiblement à partir du 13e km on commence à être en difficultés. Pas très rassurant. Nous traversons 2 villages (dont je ne me souviens plus les noms à cet instant de la course) tous les 3. Un ravitaillement nous attends dans le 1er. Là je bois un verre quand même. Dans le dernier je profite de ma bonne forme pour accélerer dans une descente et à la sortie du village nous abordons dans une montée le 10e km.

Ca y est j'y suis ! Maintenant je cours dans l'inconnu. Je me connais absolument pas au-delà. Mais j'ai une de ces patates pour l'instant. Je n'ai pas connu de défaillances, pas de point de cotés ni trop de douleurs. Je distance mes 2 compagnons de courses et continue seul. Le parcours est toujours le même et ne change pas : traversée de villages, montées, plat et descentes. Par contre je peux vous assurer que le parcours n'est pas du tout ennuyeux. Au contraire. Avec le soleil couchant le paysage est magnifique et les villages que nous traversons sont très pittoresques et.... odorants (mmmh le bon fumier !). Je passe les 11e, 12e sans difficultés. Un ravitaillement nous attend au 11e km (3 ravitos pour un 15 km c'est pas mal). Seul bémol sur les ravitos : la non-présence de fruits secs ou de quartiers d'oranges. Que de l'eau. Je rattrape quelques coureurs à partir du 13e sur un faux plats montant et j'aborde une grosse descente en forêt assez raide qui là, par contre, m'a fait assez mal aux mollets. 

Suis content d'aborder le 14e et dernier km à l'entrée de Waldo. J'accélère et je donne tout ce qu'il me reste dans ce dernier parcours. Sur les 100 derniers mètres je sprinte et je passe la ligne d'arrivée sans m'arrêter ! Je l'ai pas vu. Des types ont crié pour que je stoppe. Suis épuisé mais heureux. J'ai fait 15 bornes en étant bien physiquement. Je regarde mon temps : 01h 03 min. 46 sec. Ben suis très satisfait de ce chrono ! Je me place près de l'arrivée pour voir arriver Vincent les bras levés avec un grand sourire satisfait par sa course également. Je le félicite lui et les 2 gars avec qui j'avais conversé au cours de ces 15km. Ils sont tous inscrits sur la Nocturne du Hans le 21 Juillet donc on se reverra là-bas. Un t-shit nous est remis et je vais sur le ravitos pour boire et ...m'alimenter ? ben y a rien à part du sucre en morceaux. Franchement pas cool mais je me suis dit qu'avec l'heure tardive les participants n'avaient peut-être pas envie de manger du chocolat après 21h30. Pas si grave, le parcours m'a beaucoup plu et c'est l'essentiel. A 22h Vincent et moi on file sous la douche.  Propre comme des sous neufs nous sommes restauré diététiquement (pain, saucisse blanche, ketchup et bière) dans une ambiance chaleureuse et joyeusement bruyante .

Par contre je suis resté, à l'instar de Vincent (qui a bien fait de s'en aller) pour la remise des récompenses qui s'est déroulé à minuit. Réservé aux coureurs noctambules quoi !

Comme d'hab j'ai encore tartiné mon CR. En espérant ne pas avoir trop saoulé par mon incorrigible bavardage ! En tout cas c'est une très belle course avec un parcours difficile par ses montées mais pour les coureurs contemplatifs comme moi, vous serez enchanté par le paysage. De plus la traversée de plusieurs villages rend la course encore plus chaleureuse.

 

2 commentaires

Commentaire de Sam67 posté le 15-07-2007 à 12:48:00

Beau CR Laurent, comme d'habitude
Le mien tarde un peu mais il va arriver ... tu es arrivé devant moi à cette course, je me devais donc d'écrire mon CR après le tien ;-)
A bientôt à la Nocturne !
Vincent

Commentaire de gdraid posté le 17-07-2007 à 10:05:00

Tu es bavard dis-tu astra wally, mais intéressant.
J'ai lu ton CR avec plaisir et d'une seule traite.
Bravo pour ta perf. à plus de 14km/h sur ce parcours bosselé de 15km.
JC

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !