Récit de la course : 10 km de Sées 2007, par Le Lutin d'Ecouves

L'auteur : Le Lutin d'Ecouves

La course : 10 km de Sées

Date : 8/12/2007

Lieu : Sees (Orne)

Affichage : 1578 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

7 autres récits :

Les dindes volent bas !

Le Lutin dans la tourmente

 

Sale temps pour les dindes ! Depuis que je fais cette course, j’ai vu des météos diversement hivernales allant du franchement humide au carrément gelé mais là, c’est le bouquet !

En ce jour de la foire aux dindes, c’est la tempête, l’ouragan, le cyclone, le typhon !

Vous allez rire, le lot donné avec le dossard, c'est un parapluie. Ça ne s'invente pas ! 

 

Quand j’arrive au gymnase avec mon ami Mario, les dindes volent bas et les cocus ne sortent déjà plus. Il souffle, il vente, il tempête. Il pleut des cordes, il tombe des câbles ; même les poissons cherchent à se mettre au sec.

La première épreuve est de sortir du gymnase sans se faire emmener par une bourrasque. Elégamment vêtu de mon sac plastique, je me dirige vers la place de la cathédrale où est installé le podium d’animation.

Arrivé en retard, je n’ai pas assisté à la victoire en benjamins du petit Kikoureur Bin’ suivi d’Aymerik, deux membres prometteurs de mon club.

Allez les benjamins ! (photo Wilhelm Roussin) 

 

Sur la zone de départ se trouvent déjà de nombreux concurrents tous aussi transis les uns que les autres.

Personne ne s’échauffe vraiment car pour s’échauffer, il faut sortir de la zone relativement protégée du départ. Les muscles se vengeront demain !

Mes respects monsieur le Maire, ça va Jp ? 

J’aperçois Jean-Pierre, le maire de Sées que je salue chaleureusement malgré la météo. Il est accompagné d’une grosse dame sympathique que les copains semblent connaître. Mario me dit qu’il s’agit de la chanteuse canadienne Fabienne Thibault.

«-Et elle chante quoi ? Demandé-je, quasi ignorant de ce qui se passe dans la chanson francophone depuis des lustres.

-         Heu, elle chante … enfin, je l’ai vue à la télé…

-         Oh, tu sais Mario depuis Gilles Vignette et Félix-Edouard Leclerc, ils doivent toujours chanter les mêmes trucs, les Québécois, dans le genre : J’ai un gros manche en bois, digue digue digue digue digue digue don, j’ai un gros manche en bois digue digue da,  et ça t’laisse point de bois…

-         Bof, c’est ça en gros … »

 

Mustang est là bien sûr, mais il ne court pas car c’est sa semaine de repos. Il est venu en tant que reporter-rédacteur de Dépêch’A3 la gazette de notre club FFA.. C’est lui qui fera les photos de la course dont une partie auront un drôle d’aspect, rapport à l’humidité. Une caméra de plongée eût été plus adaptée !

Mustang prend un cliché des trois Kikoureurs engagés dans l’épreuve : La Mouette, Jo le Parigo et Le Lutin d’Ecouves qui en profite pour faire le zouave comme à l’accoutumée.

 Là, vous ne voyez pas bien, je montre mon boxer en micro-fibre.

 

 
Le Bin', ça le fait marrer ! 

 
Il est temps de se mettre dans la foule, histoire d’avoir plus chaud. Le départ est bientôt donné et nous démarrons peu de temps après. Les muscles crient aussitôt. Pas d’échauffement, ça va se payer !

JMF, mon attaché de presse, le père de Bin’ démarre devant moi ; il me sert de cible pour le premier tour.

Alors le JMF, on pioche ?  (photo Wilhelm Roussin)

 

Premier kilo en 4’06’’, by Jove ! Je sais déjà que mon objectif de 40 minutes est dans les choux. Bon, j’essaie de replâtrer en visant le JMF. Il a beau faire le GRR en 38 heures, il est à ma portée sur courte distance.
Effectivement, je le passe dans la première descente (ma spécialité). Premier tour bouclé en moins de 14’. Je vais essayer de limiter les dégâts.

Toi, mon gars en débardeur, je vais  te gratter nom de d'là !

 

Deuxième tour, je me mets dans un groupe pour m’abriter des rafales de vent. Le rythme des coureurs me convient mais je suis obligé de les quitter quand je constate qu’ils faiblissent dans le faux-plat. Je suis suivi par un gars encore moins haut que moi qui me colle à l’anus histoire de se protéger de la tourmente.
J’ai l’air malin ! Moi qui ai l’habitude, en cas de mauvais temps de m’abriter derrière les grands dadais en riant sous cape, me voilà affublé d’une bernicle qui me suce les New Balance ! Je passe devant la cathédrale en 27’30’’, si je me grouille un peu, je peux finir en 41 minutes.

 

Dernier tour, j’ai beau débouler dans les descentes, je n’arrive pas à gratter suffisamment de secondes pour m’assurer un chrono satisfaisant. Il faut dire que les premières féminines se sont mises en groupe loin devant moi ce qui a eu pour conséquence de me priver de ce petit plus motivant qu’est l’agréable mouvement d’un joli postérieur féminin en plein effort. Pas de chance !
La seule consolation pour moi, c’est que je ne suis pas le seul à souffrir ; derrière moi, JMF, La Mouette et Jo le Parigo en bavent des ronds de chapeau comme tout le monde.

Wouah... le T-shirt à La Mouette, la classe !  (photo Wilhelm Roussin)

Alors le Parisien, on apprécie le crachin Normand ?  (photo Wilhelm Roussin)

 

C’est l’arrivée, ma bernicle (patella vulgata) m’annonce qu’il ne va pas me doubler en remerciement de l’aide que je lui ai apportée. Dans les barrières, le nain me serre même la main. Finalement, c’est un bon bougre ce gars…
42’08 ‘ cette fois-ci je comprends que je suis devenu trop vieux pour retourner sous les 40 minutes. Le Lutin n’a pas l’âge des petits Baobab ou Bigout, il va falloir se faire une raison.

 

Mustang, hilare et humide me hèle et me photographie. Il ne semble pas fâché de s’être abstenu de courir ! Pour me faire plaisir, il va chercher Valérie le jolie infirmière pour faire un cliché avec Le Lutin. Il sait que je me sens toujours bien en présence de la gent féminine. Valérie n’a pas ce jour sa jolie brassière mais le maillot du club ; vu la météo c’est compréhensible, dommage…

La récompense.

 

Je me dirige vite vers ma voiture où Mario me rejoint quelque temps plus tard. Il est un peu déçu de son temps : plus de 48 minutes. Je ne le daube point, on ne se moque pas d’un gars qui a aligné le Marathon des sables, le Grand Raid de la Réunion, le Ventoux (109km cette année) et deux 100km de Millau. Et puis Mario il est attentionné et sympathique, en plus il a la gentillesse de mesurer un mètre soixante, ce qui me donne l’impression d’être presque grand. Merci Mario !

Ce soir, réunion des trailers d’Ecouves chez JMF : au revoir les dindes, bonjour les dingues !
Ah, la vie de sportif !

 

17 commentaires

Commentaire de JLW posté le 10-12-2007 à 22:40:00

Toujours aussi plaisant tes histoires le Lutin. Quelque soit la course on se marre bien. Trop vieux pour les 40 mn ? Ne dis pas ca, t'oublie qu'il y avait de la pluie, du vent, les filles étaient trop devant ... en + le Mustang il était pas là non plus ...

Commentaire de Mustang posté le 10-12-2007 à 22:54:00

toujours aussi sympa!!!
PS: y aussi des photos du Seigneur d'Ecouves!!!

Commentaire de agnès78 posté le 10-12-2007 à 23:08:00

Magnifique! Merci pour ce petit moment de joie et de bonne humeur!
Au plaisir de lire un nouveau récit!
bises
agnès

Commentaire de fabzh posté le 10-12-2007 à 23:14:00

Salut

La classe : afficher fabienne thibault sur la dinde....

La motivation: courir sous ce temps!

Effet inverse: Rassure toi,si tu n'as pas profité de "l’agréable mouvement d’un joli postérieur féminin en plein effort", ton bernique a peut-être profité du tien..

merci: pour ce récit qui m'a fait bien rire

fabzh

Commentaire de gdraid posté le 10-12-2007 à 23:18:00

Mort de rire du début à la fin du CR, Le Lutin d'Ecouves !

ça fait mal au ventre, mais ça fait du bien à la tête...

Bravo pour ta course en pleine tourmente.
En si peu de temps, (42'), tu n'as pu que mouiller ton beau maillot jaune, par dehors et par dedans.

Qui a gagné le parapluie ?

De toutes façons, mouillé comme tu le fus, tu n'en avais aucun besoin.

Peut-être as-tu gagné une dinde en consolation...
JC

Commentaire de Françoise 84 posté le 11-12-2007 à 11:54:00

Merci pour ce récit rafraîchissant! On a tous eu du mérite de quitter nos couettes ce WE... Bravo à toi d'avoir surmonté les rigueurs climatiques sans protection rapprochée ! Gros bisous.

Commentaire de la panthère posté le 11-12-2007 à 12:38:00

jolie cuisse de dind....
en tous cas tu n'as pas échappé à la pluie... merci pour ton beau récit vivant , super les photos!

Commentaire de Jo le Parigot posté le 11-12-2007 à 20:25:00

Y'en a pour tout le monde !!! Merci, tes histoires me font bien rire.

Commentaire de frankek posté le 11-12-2007 à 20:46:00

c'est vraiment sympa de lire tes réçits! vraiment tu me fais beaucoup rire!!

Commentaire de taz28 posté le 11-12-2007 à 20:52:00

Que deviendrait-on sans notre fabuleux Lutin ????

Merci pour ce récit où transpire ta bonne humeur sous la tempête !!
Profite bien de ton parapluie :-))

Taz

Commentaire de Baobab posté le 11-12-2007 à 22:48:00

Trop vieux le Lutin ???? Meunonnnnnnnn !!! Par contre il faut absolument qu'il envoie sa photo d'exhibition de cuisse au supplément "charme" de Notre Temps...il va toucher un gros chèque !

nan, désolé, faut bien rigoler entre jeunes (djeun's). Tu es d'une jeunesse éternelle el Lutin, le problème c'est pas les jambes, c'est le temps qui passe plus vite !

Commentaire de KIKIVAL posté le 12-12-2007 à 08:40:00

merci Lutin de nous faire vivre des moments comme celui la, des recits qu'on a toujours hate de lire, bravo bravo bravo.... quelle bonne humeur, ça fait du bien
au plaisir
kiki

Commentaire de seapen posté le 12-12-2007 à 12:01:00

Beaucoup de joie, de gaieté, de convivialité, d'humour dans ton récit. Et tu sais y insuffler la force de la contagion, de fait j'en suis tout imprégné. salutations sportives.

Commentaire de bigout66 posté le 12-12-2007 à 13:13:00

Encore une fois tu nous offres un cr digne de ce nom avec plein d'humour et la jolie fille qui va bien.
Pour les moins de 40' je pense que tu les as dans les pattes parce qu'avec le vent qu'il y avait, il était impossible de réaliser une perf, moi je crois en toi.
Le lutin comme le phoenix renaîtra de ces cendres encore plus majestueux et les dindes des pelotons n'auront qu'à bien se tenir lol.
En 2008 la casse au popotin est ouverte !!!

@+ ;-)

Commentaire de Tranquillecool posté le 12-12-2007 à 17:16:00

BRavo le Lutin!! Quel récit!! Mais l'histoire ne dit pas en combien a fini Fabienne Thibault...;-)

Commentaire de maï74 posté le 13-12-2007 à 21:08:00

Rien que la banderole de la course, c'est un régal ! Quant au quadriceps du Lutin... wahou !!!
Bravo et merci !...

Commentaire de bin' posté le 31-12-2007 à 16:49:00

p'tit bin' p'tit bin'...
a+
Albin

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.14 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !