Récit de la course : IronMan France 2008, par La Brique

L'auteur : La Brique

La course : IronMan France

Date : 22/6/2008

Lieu : Nice (Alpes-Maritimes)

Affichage : 1726 vues

Distance : 225.99km

Matos : FC 700
ZOOT ULTRA
Combinaison ORCA

Objectif : Battre un record

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

16 autres récits :

Ironman Nice 2008

Voilà 1 mois que l'Ironman est fini est c'est maintenant que je prend la temps de faire un petit récit.

Alarme vers 3h pour partir aux alentours des 4 h vers le départ.

Après plus d'1h de marche pour rejoindre le départ (nous sommes logés à proximité de l'aéroport de Nice et je n'ai pas de voiture) me voici arrivé dans le parc à vélo.

Préparation vélo oblige (gonflage des pneu, vérification des serrages, remplissage des bidons, ect...). Je me dirige ensuite vers la sortie pour prendre ma puce. Après plus d'1h de préparation me voici sur la plage afin de nager un peu pour chauffer la bête. Grosse impression du monde, des moyens mis en oeuvre pour l'Ironman ainsi que la sono qui fait battre votre coeur à 5000 pulsations. Le speaker indique plus que 5 minutes avant le départ. Et là, voici une tuile. En voulant mettre mes lunettes de natation en place, je casse l'élastique (petite panique vite maitriser grâce à un bon petit noeud) OUF. La musique réveille NICE et les alentours, les triathlète applaudissent. QUE DU BONHEUR.

Natation:

Le départ est donné. Je prend un départ prudent mais malgré cela, mes lunettes volent par 2 fois. Ma natation ce pase bien jusqu'a la sortie à l'australienne (je suis même en avance sur mon temps). Ensuite, soleil en pleine face donc impossible de voir les bouées, je n'arrête pas de mettre et d'enlever mes lunettes pour voir les bouées. Je fini la natation en 1h22 en 1869 ème position alors que les 1h19 était dans mes cordes.

Vélo:

Après 10 min de transition, je retrouve mon fidèle vélo (le même qu'à LANZAROTE). Début du vélo calme en essayant de trouvé son rythme. Après quelques kilomètres, voici la première difficulté la Côte de la comdamine de 10%. Je l'a passe sans trop de pbs en doublant au moins plus de 50 personnes. Puis je commence ma folle remonté (toute proportion gardée). Mes jambes sont bien et aucun pbs en vu. Je me ravitaille bien avec une gorgée de boisson énergétique toutes les 15-20 min. Par contre impossible d'avaler les gels. Puis voici les 21 km qui même à au Col de l'Ecre  passage sans trop de pbs en continuant de bien mouliner et des rattraper quelques triathlètes (Pour moi, ce moment est le meilleur du vélo. Paysage magnifique). Ensuite, je retrouve mon sac de nourriture avec des petits pains aux jambons. Ainsi qu'un petite préparation à base de soupe (Rien de tel pour couper le sucré). Je file ensuite vers les 120 premiers kilomètres pour ensuite finir par les 60 derniers kilomètres de descente vers NICE. Super passage car on pédale moins et on récupère un peu (vraiment un peu !!!!!). On profite pour bien boire et faire attention aux chutes. Après un super parcours vélo me voici de retour sur la promenade des Anglais. Je fini le vélo en 6h40 en 1525 ème position (Et oui j'ai doublé plus de 340 personnes)

CAP:

Et encore 10 min de transition (pour bien boire et bien mangé), me voilà parti pour 42 km. Dès mon départ, j'essaye de retrouver la petite famille mais rien à l'horizon pour l'instant. Départ sans pbs (mais un peu vite pour greg qui consulte mes temps sur internet) je passe les 5.25 premiers kilo en 25min50, j'ai les jambes lourdes mais je continue sur le même rythme. je parcours ensuite les 5.25 kilo suivant en 32min44 (un peu moins vite mais toujours sans marcher). Mais voilà qu'après le premier ravitaillement du 2ème tour, je n'arrive plus à redémarrer (les jambes sont vraiment lourdes). Après quelques minutes, je recommence à recourir en passant en 35min03 les 5.25 premiers kilo du 2ème tour. Ensuite mon parcours ne sera fait que d'alternance entre la marche et la course à pied. Les 5.25 kilo se situe ensuite vers les 37min21, 33min06 et 35min14. Pendant ce temps là, je retrouve la petite famille qui est installée près de l'arrivée (Je vous promet que cela fait chaud au coeur de les retrouver) . J'enlève mes chaussettes qui sont trempés t fini à pieds nus dans les chaussures. (Aucun pbs sur ce point là0. Merci aux chaussures Zoot). Sur les 5.25 derniers kilo, je me dis que je ne dois pas marcher, je prend une foulée moyenne mais sans interruption. Je passe les ravitos sans marcher. A 200 m de la ligne, je prend mon fils pour finir mon Ironman. Je savoure sur les 50 derniers mètres avec ces applaudissements, cette musique et mon fils. Je passe la ligne en 12h45min04s. Mon fils porte la médaille des finishers avec joie. je fini le marathon en 4h22 en 1074 ème position (Et là encore, je double plus de 450 personnes).

Conclusion:

Heureux de mon temps 12h45 pour 13h12 l'année dernière à Lanzarote. J'avais un objectif à 12h30 mais content (j'espère descendre en dessous des 12 h). Je n'ai qu'à nager en 1h20, pédaler en 6h30 et courir en moins de 4 heures le marathon ( Il faut bien que je me motive un peu !!!!!!!!!!!). Le truc sympa dans l'histoire c'est que quand on nage moyennement, cela nous donne l'occasion de voir doubler beaucoup de monde pendant le vélo et le marathon.

Pour finir merci à ma famille et aux potes qui m'ont soutenus et bien sur à tous les bénévoles présent pendant l'Ironman de Nice.

La Brique

6 commentaires

Commentaire de shunga posté le 19-07-2008 à 16:18:00

Bravo.
Doit être une belle émotion de passer la ligne avec son fils.

Commentaire de frankek posté le 19-07-2008 à 20:28:00

bravo pour ton exploit ! finisher d'un ironman pour moi c'est un super exploit ! j'espère un jour tenter et reussir la mème chose que toi.

Commentaire de quickquick posté le 20-07-2008 à 10:02:00

félicitation !!! et quelque soit le chrono à l'arrivée... finir une épreuve de ce style, oblige à recevoir que du respect des autres !!!

Commentaire de Jerome_I posté le 20-07-2008 à 13:26:00

bravo pour ta course et surtout merci pour ton récit qui nous donne pleins d'infos sur cette épreuve de folie. J'aimerai aussi un jour faire un Ironman...

Jérome

Commentaire de kikidrome posté le 20-07-2008 à 17:07:00

Respect et admiration. une épreuve inaccessible pour mon petit niveau ... comme je pratique un peu le tri depuis cette année, je mesure la dimension de l'exploit d'être finisher sur un iron !
encore bravo

Commentaire de lulu posté le 22-07-2008 à 22:41:00

Un grand bravo....et surtout RESPECT !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !