Récit de la course : Cross d'Entrainement des Sapeurs Pompiers de Pont de Veyle 2009, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Cross d'Entrainement des Sapeurs Pompiers de Pont de Veyle

Date : 24/1/2009

Lieu : Pont De Veyle (Ain)

Affichage : 2523 vues

Distance : 8km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pas d'autre récit pour cette course.

Allo Pin Pon, c'est l'hiver meurtrier

 

Allo Pin Pon, c'est l'hiver meurtrier

 

 

C’est la première fois que je cours un cross pompiers. C’est sans doute le dernier car les pimpons ne veulent plus de non pompiers dans leurs courses l’année prochaine.

C’est à Pont de Veyle que cette compétition a lieu. C’est à quelques kilomètres de Macon mais encore dans l’Ain.

 

En arrivant avec Bernard on a tout de suite trouvé le parc du château.

 

 

Il pleut depuis ce matin et les conditions vont être coton.

 

Xavier est déjà là. Il a l’habitude car il est pompier lui même.

 

L’inscription est gratuite, sympa. Nous repérons le circuit affiché. Nous allons courir 9,7 kms en 3 boucles.

 

Nous allons nous préparer à l’abri de la pluie sous un porche.

 

La grande boucle bleue fera l’affaire pour l’échauffement.

 

Nous rencontrons Patrick, ex de l’EAB, excellent coureur.

 

Nous mettons les pointes, enfilons le short, ouh la la qu’est ce que ça caille.

Je garde mon coupe vent jusqu’au dernier moment.

Avec Bernard nous enlevons tout ça et donnons nos vestes à Annabella, la femme de Patrick.

 

Nous nous mettons sur la ligne de départ. Nous sommes pas beaucoup.

Le peloton est formé des juniors aux vétérans 2 hommes.

Les juniors et les v2 font une petite boucle jaune puis 2 grandes bleues.

Les seniors font une moyenne boucle rouge puis 3 bleues.

 

Le départ est imminent. Je cherche Bernard du regard mais le trouve pas.

Ca y est nous sommes partis. Je cherche toujours Bernard que j’aperçois bien devant parti vite de même que Patrick.

 

Beaucoup de juniors ont mis le turbo d’entrée. Ils tournent tous à droite suivant la flèche jaune.

 

Nous arrivons vers le fameux pont à trois branches.

 

 

Xavier trace à gauche sur le parcours rouge.

 

Nous, les v1, grimpons ce pont bizarre.

 

Je suis 4°, derrière Patrick, Bernard et un autre.

 

Nous tournons sèchement sur la gauche après le pont puis suivons la Veyle, cours d’eau du coin. Demi tour à droite, ça dérape.

 

Plus loin nous retournons de l’autre côté par une passerelle. Virage à droite, glissade.

 

Deux fois à gauche me font comprendre que mon prédécesseur perd pied dans la merdasse sans pointe, l’erreur.

 

Ca suffit j’accélère un grand coup et double le coureur équipé en slick puis dans la foulée je passe Bernard en l’encourageant.

 

Je me retrouve 2°. Patrick a mis les bouts.

 

Un nouveau demi tour sur la droite. Faut presque s’accrocher aux branches.

 

Sur la gauche il y a un terrain de foot. On entend le défoulement des râleurs du dimanche.

 

Encore à droite au taquet puis une nouvelle fois au frein à main. Les pointes sont impuissantes.

 

Un petit zigzag puis nous tombons dans un fossé où il y a une palette en bois dans la boue.

 

Nous sortons du trou pour franchir un passage en béton sur la gauche qui nous fait rentrer dans un grand pré.

 

Nous taillons sur la droite.

 

Le bout du champ, c’est de la science fiction : de la boue, de l’eau. Les cuisses morflent et il faut lever les genoux hauts.

Nous n’avançons plus dans ce bourbier.

 

Au bout nous faisons demi tour pour reprendre le pré par le milieu : terrible.

On dirait que ça monte.

 

La troisième traversée par la gauche est meilleure mais on ne fait pas trois pas sans s’enfoncer dans la boue qui nous casse le rythme. Nous sommes le long d’une haie d’arbres.

 

Nous remontons sur la route pour traverser un pont en bois. Juste après c’est une partie en macadam. Pas cool pour les pointes.

Nous repartons sur l’herbe moins boueuse vers l’arrivée.

 

Annabella nous encourage.

 

Je me retourne pour m’apercevoir que derrière ça suit pas trop loin.

 

Le deuxième tour est entamé.

 

Le passage près de la roue à aube. Nous montons à raz des arbres puis redescendons de suite sur le chemin. Deux fois à droite pour arriver au pont à trois pattes.

 

Le tapis qui le revête amorti nos pointes.

Nous rasons la Veyle. Pas de faux pas sinon nous tombons à la baille.

Le demi tour, la passerelle, les virages.

 

 

J’ai un coup de moins bien. Bernard me dépasse. Allez Gilbert me dit il. Virages à gauche.

J’en profite pour voir que le 4° est loin derrière, il a dû déraper dans les virages.

 

J’accroche du regard Bernard et sers les crocs.

 

Le 2° passage dans le pré va être encore plus terrible, mais les places vont rester les mêmes.

 

La pluie est toujours présente et je commence à mes les geler grave. J’ai les avants bras tétanisés.

 

La troisième boucle bleue est commencée et je vais mettre un coup dans la partie tortueuse pour semer pour de bon le 4° larron.

 

Je trace à fond dans les virages et relance en tirant sur les bras. Les ponts sont avalés à grandes enjambées.

 

Le pré, toujours gorgé de flotte au bout, va révélé que les seniors ne nous rattraperons pas. Je ne rattraperai pas non plus ni Patrick, ni Bernard.

 

Nous rentrons dans le finish : la boucle sur la gauche qui nous amène à l’entrée du parc.

Nous terminons par la ligne droite face au château.

 

 

Je termine en 43’17 pour 9,7 kms : dingue.

Je suis complètement cuit.

J’ai jamais couru un cross aussi dur.

 

Nous faisons une récup vite fait car j’ai les jambes en coton.

 

Sous la douche Bernard me dit que j’ai des jambes de kényans vu la boue collée dessus.

 

Les résultats dans le local des pompiers tarde à venir et nous en profitons pour discuter autour d’un vin chaud.

 

Voilà j’ai couru mon 1° cross pompiers et le + dur que j’ai fait depuis longtemps, depuis celui boueux  de la RATP à Fontenay les Briis en 2000 peut-être.

 

Bien crevé le bonhomme et les jambes pleines de lactite, je laisse ce magnifique parc bien croteux derrière moi.

 

Ce parcours, je vais le refaire plus d’une fois en rêve, survolant les passerelles, surfant dans le pré, rasant les marres de boue.

 

Je suis un pompier coureur, je suis un crossman heureux.

 

8 commentaires

Commentaire de fanfan59 posté le 06-02-2009 à 13:25:00

Très joli cr avec de bien belles photos également. Tu t'es drôlement bien débrouillé pour ce premier cross avec les pompiers ! Repose-toi bien Gilbert.
Bises du Nord

Commentaire de Eric Kb posté le 06-02-2009 à 14:05:00

Bravo pour ta course et ton CR, les autres cross d'entrainement des pompiers étaient plus roulants, tu n'aurais pas fait un peu exprès de choisir celui-ci !!!!
Dommage que les pompiers ne veuillent plus des coureurs lambdas....
A plus
Eric

Commentaire de lulu posté le 06-02-2009 à 14:06:00

V'là ti pas que tu t'incrustes avec les pompiers, maintenant !!
Bravo pour ta course car ce n'est pas un parcours très interessant alors avec le mauvais temps...!!??
A +

Commentaire de Belet posté le 06-02-2009 à 16:44:00

D'la bouillasse, un fossé, des épingles à relance, de la pluie glaciale. Sympa le parcours.

T'es sûr que c'était pas un bizutage pour jeunes V1 dans la force de l'age, ils cherchent à recruter les pompiers??

Bravo pour la 3ème place.

Arnaud.

Commentaire de lulu posté le 06-02-2009 à 20:29:00

Ne vous inquiétez pas, à Hauteville et Oyonnax, en tout cas, on prendras toujours les coureurs lambda..

On aime se mélanger, nous !!!!!!!!!

Commentaire de franciss posté le 07-02-2009 à 11:27:00

Heureux de te retrouver pour ce CR...enlevé !
T'as toujours la caisse et la hargne, ça fait plaisir :-)

Commentaire de CROCS-MAN posté le 08-02-2009 à 22:43:00

Superbes photos et quelle course!!!!
Bravo Gilbert, ça fait plaisir.
A bientôt.

Commentaire de La cigogne posté le 08-02-2009 à 22:58:00

Eh oui, pas forcément facile un truc de pompiers. Et je sais de quoi je parle.

Cool les photos des Templiers ! Merci.

A bientôt.

Olivier

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.15 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !