Récit de la course : Les Foulées Tassilunoises - 10 km 2009, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Les Foulées Tassilunoises - 10 km

Date : 1/3/2009

Lieu : Tassin La Demi Lune (Rhône)

Affichage : 1791 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Tassin au clair de demi lune

Tassin au clair de demi lune

 

Comment ça, ça serpente ?

Ba oui ya pleins de relances, des zigzags

Ah bon je m'en souviens plus trop alors !

La course de Tassin, je l'ai faite en 2007 et j'en garde un bon souvenir, c'est pour cela que j'y reviens en espérant secrètement faire un temps.

 

Sylvain me raconte l'édition 2008. Le parcours a changé depuis la 1° édition à laquelle j'avais pris part. Et en effet ça serpente.

 

Il y a 2 ans, je préparais le Ventoux et j'avais couru avec la 2° féminine, histoire de faire une bonne séance.

Cette fois si, c'est pour moi. Après tous ces cross cet hiver je vais avoir la patate sur un 10 officiel et en plus championnat du Rhône.

 

En arrivant à Tassin la Demi Lune, je rencontre les gars de l'EAB de Bourg : Arnaud, Hervé, Florian, Bernard, Lionel. Aux dossards j'aperçois Manu Le Chamois. Il est parti encore pour un super chrono, il est en forme. On nous remet le dossard et plus loin un tee shirt en coton. Dommage.

Ceux qui se sont inscrits sur place, 15 euros, ne sont pas trop contents.

Dans les vestiaires je rencontre Habib de Bourg aussi. Nous discutons du site de l'Ain.

 

Je reviens à la voiture et part m'échauffer. Il tombe quelques gouttes.

Le parcours tournicote en effet et le départ n'est plus au même endroit. Je discute un moment avec le fils de Serge Rapy qui est bénévole pas loin du départ. On était ensemble au VNSEE, club de Viry Chatillon, il y a quelques années déjà.

Je croise les gars de l'EAB qui vont déjà au départ. Je me dépêche car l'heure tourne.

Je rejoins vite fait la ligne de départ en passant par derrière et en finissant mon échauffement.

Je me glisse près des gars que je connais. Il reste 5 minutes avant le coup de feu.

 

Ca y est, c'est parti.

 

 

Arnaud par vite. Sylvain se glisse sur le côté gauche et enquille la 2°. Je lui emboîte les runnings. Ca part en descente. Le rythme est violent. Je double Sylvain puis rattrape Arnaud. Nous tournons à droite et passons devant le stade. J'accélère encore, fidèle à mon plan.

 

Depuis cette semaine je me suis résumé mes 10 bornes et à chaque fois que j'ai fait un temps, j'ai fait une course de merde comme je le disais à mes potes au club. Donc je vais partir à fond pendant 2, 3 bornes et après on verra. Bon, dans un coin de ma tête, je pense aux moins de 37'.

 

Arnaud me rejoint de nouveau et nous franchissons ensemble le 1° kilo en 3'35. Bon c'est vite mais pas tant que ça. Il me semblait que j'allais plus vite encore.

Ca remonte en faux plat et mes pensées tout un coup vont ailleurs et je pioche ma foulée.

Nous repassons la ligne de départ pour repartir sur la gauche. Je suis avec Florian et Sylvain qui m'a rattrapé à son tour. Un gars devant nous coupe la route en se rabattant trop vite et manque de faire tomber Florian. Nous passons le dos d'âne puis à droite cela descend.

Je sers les crocs pour tenir avec mes 2 potes mais c'est dur.

Nous arrivons sur les 3 rues parallèles à enchaîner par des gauche droite mortels.

C'est là que je cède du terrain, puis lâche pour de bon toute la course. Nous faisons le tour d'un parking, croisant ceux de devant. Avant on allait tout droit, traversant la grande rue.

 

 

Lionel

Le Chamois

 

Bernard

Arnaud et Nicolas

Florian et Sylvain

Hervé

Sandrine

 

 

 

Nous entamons le 5° kilo et je suis vraiment dans le coton. Je suis mort. C'est à cause de toutes ces compét à répétitions je pense. Jeudi à l'entraînement, j'étais déjà HS. Bernard, qui a fait les mêmes courses que moi s'est blessé, il y a 15 jours à St Priest alors que je courrais moi même à Montrevel en surentraînement déjà.

 

Nous arrivons devant le stade finissant la première boucle. L'envie d'abandonner m'effleure.

Les premières féminines sont annoncées pas loin derrière moi. La première me dépasse. Je me relance et essaye de tenir sa foulée pour voir.

J'ai l'impression de peser une tonne et d'avoir les chaussures en plomb.

Nous tournons à droite puis le faux plat montant. Je suis toujours avec elle. Pour ne pas la gêner, je cours sur la partie gauche du parcours, rasant les barrières de sécurité.

Je me rends compte qu'elle m'a remis dans la course mais je ne vends pas la peau de l'ours quand même. On rattrape un gars que j'ai pris pour une fille tout à l'heure avec ses cheveux longs et sa queue de cheval. Nous repassons devant Etienne, je lui fais un salut de la main. Je laisse la corde à chaque virage à ma relanceuse de course à pied. Elle regarde souvent son chrono. Moi j'ai laissé tomber depuis longtemps, bipant les kilos par réflexe.

C'est dur quand même de tenir le rythme et je pense à Philippe Raymond qui dit : je tiens jusqu'au kilomètre suivant et ainsi de suite.

Nous arrivons au kms 8. Ma réconciliante en matière de running se fait du souci pour sa première place. Je me retourne quelques fois pour lui rassurer de son avance.

Nous quittons la route principale par la droite.

Elle est loin ?

Ouai la fille avec son maillot Spode est seulement sur la route.

Non celle en vert me répond-elle.

Je pense qu'elle me parle du gars avec sa grande tignasse.

Mais non c'est un mec avec des cheveux longs.

Elle ne me répond pas.

Nous arrivons sur le parking et au kms 9, nous croisons les autres de derrière.

En effet il y a un fille en vert intercalée entre elle et celle de Spode.

Nous reprenons la route qui nous mène au stade.

T'as de l'avance, lui dis-je

Elle n'a pas l'air très rassurée.

Virage à gauche puis nous rentrons dans le complexe final.

Allez, moins de 40', lui dit un gars.

Cela descend secos vers le stade.

Allez Gibus me lance Lionel qui a fini (3° v1)

Nous rentrons sur la piste.

Je reste sur le 2° couloir.

Un gars nous rejoint à travers la pelouse encourageant à tue tête la fille.

Elle se retourne.

Je lui dis qu'elle a course gagnée et qu'elle n'a plus qu'à se soucier de son chrono.

Mais il est nul mon chrono.

J'ai envie de lui répondre et le mien alors, mais je me tais.

Je la laisse franchir avant les tapis qui nous bipent. 40'20. 93 et 94° sur 361.

 

 

Je la laisse avec les officiels après une tape amicale.

Elle me lance un merci.

On m'enlève ma puce.

Les gars de l'EAB font un peu la tronche.

Tous les chronos sont en dessous des espérances.

 

 

Habib à l'arrivée 

 

Ca tourne de trop ce circuit disent-ils tous.

Même Bernard Baume n'a pas réussi les minima pour aller aux France à Andrézieu fin juin.

Bon, je ne traîne pas. Un coucou au Chamois qui a battu son record sur un parcours comme ça, vachement en forme le mec.

Je retourne avec Sylvain aux voitures. On a du mal de marcher.

Je me force à trottiner quand même car j'ai froid.

Je quitte Tassin où je ne montrerai pas ma demi lune comme je l'avais dit cette semaine.

Vraiment déçu, je rentre chez moi.

En passant sur l'autoroute je vois sur la gauche quelques coureurs dans le verte qui courent le trail du Val Cottey à Dagneux.

J'aurai mieux fait d'aller là bas.

 

9 commentaires

Commentaire de hérisson posté le 05-03-2009 à 19:36:00

Coucou Gibus ! Bah, pas de déception à avoir : on ne peut pas performer sur toutes les courses ; au-delà d'un chrono somme toute très honorable tu as permis à la première féminine de résister au retour de sa poursuivante. Ce n'était sans doute pas ton objectif de départ mais tu te souviendras sans doute plus de celà que si tu avais réalisé un chrono d'une ou deux minutes en dessous...
Au plaisir de te croiser bientôt !

Commentaire de lulu posté le 05-03-2009 à 20:03:00

Eh oui, c'est la période des grandes fatigues ....
L'hiver a été long !!!
Coupe un pti coup (je sais, c'est facile à dire) et tu reviendras en pleine forme.
A +

Commentaire de Eric Kb posté le 05-03-2009 à 20:09:00

Allez Gilbert, on sent jusqu'au style de ton récit les séquelles de tes cross relevés, un peu de régé et un peu de spécifique et tu vas te remettre dans le tempo !!!
J'espère que tu n'as pas perdu de temps à chercher ma belle-mère pour lui passer mon bonjour, elle mangeait chez moi !!!Oupsss
@ ze prochaine
Eric

Commentaire de Mamanpat posté le 05-03-2009 à 20:55:00

On attend ta lune aux Cabornis alors !
Fini les chronos,, place au ludique !!!

Quelle santé quand même !

A très vite

Pat

Commentaire de CROCS-MAN posté le 05-03-2009 à 21:51:00

Allez gilbert, plus que mal placé pour te dire d'être raisonnable, je dirai seulement qu'il faut écouter les signaux. Tu n'es pas blessé, les cross s'est très dur, surtout quand on les court comme toi
,je reconnais ce que j'ai vécu fin novembre., alors .........Bravo et merci.

Commentaire de Belet posté le 05-03-2009 à 23:07:00

Ya des jours avec, des jours sans. Ce p'tit truc en toi qui t'as permis de ne pas abandonner te resservira sans doute ailleurs.

Et ne me prends pas pour la première féminine lors de notre prochaine rencontre !

Arnaud.

Commentaire de zakkarri posté le 06-03-2009 à 19:29:00

Ca tourne trop ? on peut le croire quand on vous voit sur les photos ... bravo quand mème !

@+

Commentaire de lechamois posté le 07-03-2009 à 10:00:00

Salut Gibus,

Beau CR bien illustré comme d'hab.

Le parcours est certainement difficile au regard des chronos de la majorité des coureurs un peu décus. En ce qui me concerne j'aime ce type de tracé un peu nerveux qui écite de s'endormir grace aux nombreuses relances.

Je pense que tu vas vite nous refaire un 10 bornes et faire ces minima pour venir avec nous à Andrézieu.

A+

Le_chamois

Commentaire de franciss posté le 08-03-2009 à 13:46:00

Ben moi j'le veux bien ton chrono !!!

Allez ! Fais pô l'difficile...à part Manu (!?!mais comment ki fait ?), beaucoup ont visiblement marqué le pas sur cette épreuve... un bon p'tit 10 kil sur nos terres de l'Ain et tout reviendra dans l'ordre ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.2 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !