Récit de la course : Trail du bout du monde - 36 km 2009, par loup.arverne

L'auteur : loup.arverne

La course : Trail du bout du monde - 36 km

Date : 12/7/2009

Lieu : Plouzane (Finistère)

Affichage : 1967 vues

Distance : 36km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

13 autres récits :

Trail 36,5 km (dénivelé +957m) du Bout du Monde édition 2009

12/07/09 : Trail du Bout du Monde (29), 36,5 km pour un dénivelé positif de 957m ; 20° au scratch et 14° senior en 3h12.

Dimanche 12 juillet 2009, il est 9h46 du matin et le signal de départ vient de retentir sur le vélodrome de Plouzané. Quelques 480 coureurs s'élancent pour faire un tour extérieur du site du vélodrome, avant de rejoindre une petite forêt qui nous sépare encore de l'Océan. D'emblée, 3 coureurs se détachent. Il s'agit de Pascal REDOU, de Gaël TALOUR et d'un autre coureur qui abandonnera entre le 10° et le 15° kilomètre, à cause d'une entorse à la cheville. Un petit peloton de poursuivants s'est rapidement formé évoluant seulement à quelques secondes du trio de tête. On retrouve dans ce groupe : Thierry GALOU, Denis CAILLIBOT, Rodolphe HAROUTEL, Eric GUILLOUX, Stéphane GOURMELON, moi-même et d'autres coureurs que j'oublie certainement. Au bout de quelques kilomètres dans le sous-bois, je me laisse volontairement décrocher doucement, afin de ne pas exploser. Je me retrouve donc avec un coureur que je ne connais pas et qui fera une bonne moitié du parcours avec moi, tantôt devant tantôt derrière moi, en fonction de nos instants de forme. Nous courons seuls ensemble jusqu'à la sortie du petit bois, puis quelques coureurs nous rejoignent après le long escalier en béton . Nous resterons ensemble jusqu'au phare du Minou, puis certains coureurs plus frais nous dépasseront. Certains définitivement et d'autres que je rejoindrai quelques kilomètres plus loin à Plougonvelin. Sur la plage de Plougonvelin, j'assistais d'ailleurs à ce que j'appellerai un ravitaillement sauvage organisé, qui permettra à un coureur de se faire ravitailler en eau (par son épouse je pense), en dehors des ravitaillements règlementaires. A partir de cet instant de la course (entre le 25° et le 30° km), la forme est allé decrescendo, permettant à plusieurs coureurs de revenir progressivement sur moi, même si je rejoignais 2 coureurs au bout du rouleau. Sur les derniers kilomètres, je parcourais quelques kilomètres avec un coureur très sympathique qui était visiblement dans le même état de fatigue que moi. Cependant, plus expérimenté, il finira bien mieux, préservant une place d'honneur : 16° ou 18° je pense. Il faut m'excuser si je ne cite pas tous le noms car je ne connais pas tout le monde sur les courses. Pour ma part, je finirai au Bout du Monde presque au bout du rouleau. Pas de crampes, mais une tendinite à la hanche qui repointait le bout de son nez après cette succession d'escaliers montants et descendants et une contracture au mollet droit dans les derniers kilomètres. Environ 2 km avant la ligne d'arrivée, j'ai vu passer un groupe de 3 coureurs qui m'ont dépassé "au moral", dont Elie PINSON faisait partie. Après plusieurs mois passés sans pouvoir faire de compétitions, voilà qu'il vient signer une très belle place au Bout du Monde.

Une fois la ligne d'arrivée franchie en 20° position, j'échange quelques mots avec Denis CAILLIBOT (4° de la course) et Eric GUILLOUX (6° de la course), puis vais me faire masser afin d'effacer les courbatures les plus sévères. A l'issue, un bon repas nous attendait en plein air, sous un soleil radieux, au beau milieu du site de l'abbaye de Saint-Mathieu. Ce trail bénéficie de multiples atouts à mon avis : un site idyllique pour tout coureur qui aime la nature, multipliant les panoramas sur l'Océan, une équipe d'organisateurs qui connaît son travail sur le bout du doigt et pour finir, une population des plus sympathiques, encourageant les coureurs devant leur pas de porte ou au bord du sentier des Douaniers.

J'ai longtemps hésité à participer à ce trail en raison de mes blessures de ce premier semestre, mais je ne pouvais décemment pas passer à côté d'un tel rendez-vous pour les trailers bretons et je ne le regrette absolument pas, car parfois la beauté d'une course est bien supérieure au résultat que l'on peut y réaliser.

Après quelques minutes passées à vérifier que ma compagne Nathalie HUET a bien été classée 5° féminine au scratch sur le 14 km, nous repartons finalement pour 3h de route vers Rennes.

 

loup.arverne

http://www.course-nature.com

 

2 commentaires

Commentaire de domdom g posté le 14-07-2009 à 22:46:00

bravo a toi pour ta course,c'est vrais que c'etait un beau trail.

Commentaire de Mustang posté le 15-07-2009 à 09:48:00

comme toi, je pense qu'il s'agit d'un des plus beaux trails bretons!
Bravo pour ta perf!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !