Récit de la course : La Ronde des Vignes 2009, par Bruno CATANIA

L'auteur : Bruno CATANIA

La course : La Ronde des Vignes

Date : 1/11/2009

Lieu : Roquefort La Bedoule (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 918 vues

Distance : 14km

Objectif : Se défoncer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Roquefort la Bedoule petite ville (ou gros village) de la Provence Littorale, nichée au creux des collines à quelques encablures de Cassis et d'Aubagne.

Voila le théatre d'une course renommée dans la région et pas seulement pour son parcours ou ses difficultés (quoique !!). En effet elle offre la particularité de pouvoir offrir en plus des ravitaillements classiques,  à l'instar de quelques marathons célébres, quelques bons crus locaux accompagnés de fromages non moins régionaux.

Sa proximité avec Marseille Cassis (le week end suivant) a fait que je n'avais jamais pu y participer. Cette année donc la chose sera réparée. Le soleil avait à peine à déchirer les brumes matimales, lorsque je suis arrivé à Roquefort accompagné de mon épouse (qui malheureusment ne cours pas ). Déja beaucoup, beaucoup de monde. En effet, cette année deux épreuves conjointes sont organisées, Le RoqueforTrail (28km) et la classique Ronde de Vignes (14km), il est annoncé plus de 1800 participants. C'est dire que l'on se bouscule au portillon. Mais avec une organisation sans faille le retrait des dossards se fait sans délai particuliers Il faut dire que les bénévoles sont trés nombreux et toujours aussi zélés.

Enfin muni du précieux sésame, je gagne rapidement la ligne de départ en achevant mon échauffement. C'est en finissant de revêtir l'habit de lumière du coureur que je croise (enfin en l'occurrence c'est plutôt eux qui me croisent) Epilobe et Keke13. Le temps d'échanger sur nos bobos et nos projets de courses personnels, ils me glissent quelques précieux conseils sur le parcours. Moi qui aborde toujours les parcours avec beaucoup d'humilité, je suis un peu plus fixé.

Sur la ligne de départ, je rencontre Karaté Kid13, qui le monde est petit, est un ancien collègue de travail de ma femme. Comme quoi kikourou mène à tout ...

9h30: Un gros coup de canon nous délivre enfin, mais comme dans toute épreuve "de masse" il y a toujours un temps entre le départ officiel et le franchissement de la ligne, surtout que je n'ai pas vraiment cherché à me placer sur la ligne de départ.

Km 1 à 3 :Départ hyper prudent voire "diesélissime" les deux premiers kilos en 10'35. Mais bon j'ai appris à me méfier de mon naturel de compétiteur donc

cool. Le parcours commence à peu à monter mais rien de méchant d'abord un long faux plat puis une montée plus franche.

Km 4--: le bitume fait place au sentier. Enfin sentier, chemin. Moi j'appelle ça comme vous voulez mais c'est tout sauf un chemin. C'est cailloux, racine et encore cailloux. Moi le "bouffeur" de bitume, élevé au macadam et au goudron qui avait des vélléités de trail je vais être servi. Enfin les premiers rampes passés, le chemin se stabilse puis redescend rapidement.

Allons bon voila autre chose. Déja sur le bitume j'ai du mal avec les descentes alors en plus au milieu des cailloux.

Km 5; J'ai perdu la notion de ma vitesse et ma FC, pas le temps de regarder ma montre, trop concentré à mettre mes pieds sur autre chose que des caillous. Je me suis déja tordu les chevilles trois fois. J'y tiens moi à mes chevilles

km 6,7,8 : Super montée à flanc de colline. Tant que ça monte je suis (relativement) à l'aise. Mais le manque d'appuis commence vraiment à me peser, impossible d'envoyer comme je vous le voudrais.Et puis impossible de profiter du paysage. Quand même aux environs du Km7, au détour du chemin, une superbe vue plongeante sur un vallon en contrebas, avec en toile de fonds, le Garlaban et un de ces lumières (la prochaine fois, je prends mon APN  n'est ce pas Jean Louis )

Km 8,9: Il fallait s'en douter avec la super montée, une super descente. Moi qui déteste ça, je suis servi. Du coup obligé de ralentir, je suis sur d'être plus lent en descente qu'en montée (c'est un comble !!!). Tout le monde me double, des petits des grands, des maigres des gros. Et pan, un petit coup de vexation derrière la tête.

Km 10; Ca y est le parcours s'aplatit et le revêtement devient vraiment celui d'un sentier. Mes jambes ne demandait que ça, je commence à enrouler sérieusement, si je veux respecter mon temps annoncé 1h05. Il n'est plus temps de lambiner.

Km 11,12 : Le parcours remonte mais c'est du bitume,je tourne en environ 4:15 minutes au kilo. Je suis toujours autant vexé de mes piètres performances de descendeur. J'ai l'impression d'avaler la dernière difficulté Cote (tiens c'était une côte) dite de la Coopérative (dixit Roger-Epilobe ). Il reste deux kilo et je suis à 58 minutes et des poussières. La pour tenir les 1h05, on ne regarde ni le chrono, ni le cardio faut envoyer, envoyer...

Km 13: Envoyer, envoyer...

Km 14: Envoyer, Envoyer....

Un dernier sprint le portique d'arrivée est la : 01h05:45 (pour 1h06:41 officiel ?) 

ouf on va oublier les secondes les 1h05 sont là. Bizarre quand même les presque une minute de décalage entre mon chrono et l'officiel.

Bref, une bonne dose de frustration par rapport au parcours et mes sensations du départ. Je crois que je me remettrais mes envies de découverte de trail à une autre vie, A moins d'en trouver un sur des sentiers bien stabilisés, je continuerais à bouff.. du bitume.

Et puis finalement, je n'ai vu que trois kikoureurs, la faute peut être à mon arrivée un poil tardive et sans doute au nombre de participants.

Mais quand même, une bien belle course en nature au milieu des collines, une bonne ambiance, des bénévoles dévoués et prévenants beaucoup d'encouragements. Je profites de mon retour au calme pour assister aux arrivées du trail.Dont le premier est quasiment arrivé en même temps que moi, bien que parti une heure avant et ayant fait le double de distance. Un seul mot me viens à l'esprit respect...

A vous recroiser et bonne course pour ceux qui font Nice Cannes....







6 commentaires

Commentaire de CROCS-MAN posté le 01-11-2009 à 23:13:00

Et oui c'est une Super course et il y a de plus en plus de monde.Les kikous du 13 étaient bien présents. Merci pour ton récit et à bientôt.

Commentaire de RogerRunner13 posté le 02-11-2009 à 14:56:00

Super cool ton récit et beaucoup d'humour, c'est sympa.

Commentaire de marcoZ posté le 03-11-2009 à 18:01:00

bon récit et belle course à toi au plaisir d'une rencontre

Commentaire de NICO73 posté le 03-11-2009 à 20:43:00

Belle course pour un bouffeur de bitûme. pparement on se verra à Imousha !

Commentaire de didstzach83 posté le 04-11-2009 à 13:03:00

belle perf
je te rassure des kikoureurs j'en ai vus même sur le trail, on ne peut pas les louper
@ plous

Commentaire de joy posté le 04-11-2009 à 13:43:00

Oh la vache même temps ke moi, c cool...
Merci pour ce cr et a bientôt sur le Ste victoire...
Encore BRAVO!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.25 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !