Récit de la course : La Transju'classic 50 2010, par maï74

L'auteur : maï74

La course : La Transju'classic 50

Date : 13/2/2010

Lieu : Lamoura (Jura)

Affichage : 1231 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un we au royaume du ski de fond...

Samedi 13 février, 9h : je retrouve aux Rousses mes copines fondeuses du Vercors qui m'ont embarquée dans l'aventure transju 1 mois et demi plus tôt...

Il faut dire que je suis pas trop difficile à convaincre quand il s'agit de faire une course ! Pourtant celle-ci, 50 km en classic (alternatif), je n'aurais jamais imaginé la faire un jour !... Et surtout je n'aurais jamais imaginé prendre autant de plaisir à la faire...

Je me suis entrainée sur ma paire d'Equipe 9 grip (écailles) à défaut de trouver une paire de ski à farter dans les magasins alentours. Je finis par les commander à un magasin des Rousses à J-10, je les reçois la veille de la course... j'aurai 50 bornes pour les tester !!!

Retour aux Rousses : après avoir testé mon fartage qui me semble plutôt bon (base de vert à chaud + poussettes bleues -5/-10° et -3/-8°), je rentre dans le parc de départ en 2e ligne avec Stéph, Valérie est devant en 1ère ligne.

Il fait un temps magnifique, la température est polaire (-12) renforcée par une bise sensible. Qu'importe, je suis bien équipée et surtout toute heureuse d'être là et de participer à cette course mythique.

Le coup de feu retentit, le slalom commence pour quelques km : éviter les skieurs qui ont chuté, arriver à doubler et se recaler dans la trace, ne pas trop skier sur les talons de ceux de devant... pas si simple !

 

Je reste vigilente et ne cherche pas à doubler à tout prix car sortir de la trace et accélérer s'avère très couteux et je n'ai pas envie de le payer après.

De temps en temps, au profit d'un plat montant et d'une éclaircie dans le peloton, je déboîte et double avant de me remettre dans la trace pour récupérer.

On pousse déjà fort sur les bâtons sur cette longue portion plate qui nous conduit à Bois d'Amont, 1er ravito. Je bois rapidement un verre de thé et repars pour m'attaquer à la fameuse montée du Risoux. J'en ai tellement entendu parler ! Je m'attends à un mur !

Il y a bien 2 bons "coups de cul" qui se succèdent mais ensuite la pente se calme et devient régulière. Pas besoin de la monter en canard, je me cale dans la trace et cherche à skier technique, à glisser un maximum en gardant une bonne fréquence. Le peloton s'est étalé et il n'y a plus besoin de s'épuiser à sortir de la trace pour doubler.

Je suis super bien, le cardio est bon, les jambes nickel et les bras répondent bien, je me régale. Les sorties faites régulièrement depuis Noël paient. Je profite d'un plat descendant pour enlever mes dragonnes et prendre un gel sans perdre trop de temps.

Ca remonte jusqu'au chalet des ministres où je prends à nouveau un thé et une pâte de fruit vite fait. Encore quelques centaines de mètres de montée et nous basculons dans la descente de 4 km. Je reste un maximum dans les traces, c'est bien plus rapide et reposant que d'être à côté. Lors de quelques pas tournants hors trace, mes skis me rappellent que je ne les connais pas encore bien, c'est pas aujourd'hui que je vais améliorer ma technique de descente !

Arrivée à Bellefontaine, Nico est sur le bord de la piste et m'encourage, je me sens pousser des ailes, on est à mi-course et j'ai de supers sensations. Un petit thé et ça repart, je double une fille et arrive au niveau de Corinne Favre. Je l'encourage, nous échangeons quelques mots qui vont rapidement se transformer en longue conversation ! Les filles, on se refait pas !!!

Des spectateurs nous disent en souriant que c'est pas possible de tchatcher autant et qu'il faudrait penser à pousser sur les bâtons ! Mais on sait faire les 2 mon ptit monsieur !!!

 

Bon c'est vrai, cette photo ne l'illustre pas vraiment, on me croirait à l'arrêt !...

Chapelle des Bois, Pré Poncet, on passe les ravitos ensemble mais dans la descente suivante Corinne me dit de partir car j'ai une meilleure glisse. N'oublions pas qu'elle court le 76 km demain, alors que moi je peux me permettre de me cramer pour l'arrivée !

La descente sur Chaux Neuve est plus technique que celle du Risoux, et je maitrise toujours pas mieux mes skis, je suis bien contente que Nico ne prenne pas de photos à cet endroit !!!

Passage au pied du tremplin de Chaux Neuve, j'ai l'estomac qui se creuse, j'attrape une demi barre de céréales, j'aurais mieux fait de prendre une pâte de fruit, j'ai du mal à mâcher et à déglutir cette foutue barre !

Plus que 7 km, je commence à sentir les bras et une baisse de régime, mais la tête est toujours là et je ne m'écoute pas trop, tentant de maintenir le cap. Les traces ont été complètement soufflées par le vent et le léger dévers rend le maintien de l'allure difficile. Vers le panneau 3 km, je comprends que je suis en train de m'épuiser sous le coup d'une hypoglycémie, mais au lieu de m'arrêter et prendre un gel (que j'ai dans ma poche !), je me dis que je vais tenir le coup sur 3 bornes...

Mais la barre de céréales n'aura pas libéré de sucres assez rapidement et je me retrouve complètement à la rue en quelques centaines de mètres... je n'arrive plus à skier, j'ai un voile devant les yeux et l'impression que je vais tomber par terre. Panneau 1 km : je vais bien y arriver, merde ! Des wagons de skieurs me doublent, mais je les vois à peine, je lutte pour ne pas tomber, je pousse je ne sais comment sur mes bâtons.

Panneau 200m ! Je passe le virage au ralenti, je ne glisse même plus, je marche ! Un ultime effort en retrouvant la trace pour les derniers mètres et je franchis l'arrivée en 3h38 (19e F)...

Corinne arrive sur mes talons, je ne l'ai même pas vue revenir dans mon brouillard ! Après les félicitations mutuelles, nous allons au ravito d'arrivée et je me rue sur le buffet, il faut que je mange vite vite vite, sinon je tombe.... Je mettrai plus d'1h à retrouver une vision nette !

Malgré cette grosse défaillance je suis super contente de ma course, j'ai eu des sensations géniales sur 45 bornes et hormis cette erreur d'alimentation, je n'ai pas ressenti de coup de barre. Cette hypo m'a rappelé mes débuts en trail ! Il est difficile de s'alimenter en ski de fond, entre les bâtons, les gants, c'est beaucoup moins facile qu'en trail mais j'aurais dû savoir m'arrêter 1' pour ne pas être à la rue complet sur le final.

Merci à mes cops vertaco pour m'avoir embarquée dans le Jura, et à Nico pour le suivi, les encouragements et les photos !

A retenir pour la prochaine course.... la traversée du Vercors avec ma copine Béné le 7 mars....

Message perso pour les PPs : préparez-vous à ne voir que nos queues de cheval et pas nos spatules ;-)) !!!

 

 

 

 

 

14 commentaires

Commentaire de yves_cool_runner posté le 15-02-2010 à 15:23:00

Bravo, super résultat. Un exemple pour tous les kikous fondeurs : les PPs, ne prenez pas le départ de la Traversée du Vercors, vous allez vous faire enfumer !!! Bon, on n'a pas eu le même ciel bleu hier, mais c'était grand aussi ! Et puis pour le coup de la-barre-de-gel-qui-est-dans-la-poche-mais-que-l'on-n'attrape-pas-parce-ça ira-bien-jusqu'au-bout, je pratique aussi ! Félicitations encore une fois et bonne glisse.

Commentaire de taz28 posté le 15-02-2010 à 16:29:00

Je suis une fan de première heure de tes récits Maï !!
Eté comme hiver, je me régale à suivre tes courses, certainement parce que je suis incapable d'en faire autant !! :-))

Bravo à toi pour cette nouvelle performance, surtout en finissant en hypo ....

Gros bisous

Taz

Commentaire de laurent05 posté le 15-02-2010 à 17:58:00

un grand merci de nous faire partager
cette superbe balade et ta belle course
ça donne vraiment envie de faire un saut dans le jura.
bonne récup
bises
laurent

Commentaire de Jerome_I posté le 15-02-2010 à 21:08:00

bravo pour ta course et merci pour ce récit qui nous fait découvrir le ski de fond... Jérome

Commentaire de langevine posté le 16-02-2010 à 10:51:00

Waouh, trop la classe, cette combi de la mort_qui_ tue!!
Alors maintenant que tu l'as et que tu as testé tes skis neufs, que tu sais qu'il fait te ravitailler un peu mieux et que tu sais qu'on sera là pour t'encourager pour la prochaine course, tu n'as plus d'excuse pour faire exploser le chrono! ;-)

Bravo ma cop's, c'est toujours aussi génial de voir le plaisir que tu prends! :-)
Vivement qu'on remette ça... enfin tout doux, hein ;-)
Bisous!

Commentaire de Schtroumpfette74 posté le 16-02-2010 à 11:16:00

Félicitations pour ta belle course ! Dommage pour l'hypo de la fin... mais il est vrai que ce n'est pas facile de s'alimenter en ski de fond !
Perso, je ne saurai encore m'aligner sur une telle distance en classique...

Commentaire de le_kéké posté le 16-02-2010 à 18:17:00

ouahhhhhhhhhh, je suis impressionné, encore trop forte. Ca y est je ne dors plus je rêve de fille en queue de cheval, que je double à 3 km de l'arrivée. En tout cas félicitation car 50 kilos en classique c'est vraiment pas à la portée du premier bourrin venu (mon beau père m'assure que le classique c'est le vrai ski mais je suis quand même dubitatif). J'espère que tu as aimé cette transju qui pour moi est la plus belle. Sinon pour la traversée du Vercors j'ai comme l'impression que les PPs ne sont pas en tête des pronos (peut être vous devriez essayé les nems la veille de la course comme PP1, ça évite les fringales)

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 17-02-2010 à 08:50:00

Je veux la même combi en rose !
Voilà un CR qui change des trails classiques... ça doit pas être facile de courir avec des planches aux pieds. Cela explique l'hypo !

Quand tu parles de la traversée du Vercors, ça me rappelle des bons souvenirs estivaux...

Commentaire de thunder posté le 17-02-2010 à 11:39:00

et en plus elles se mettent à taquiner les PP, tss leur machisme menacé même en ski de fond :D

Commentaire de frankek posté le 17-02-2010 à 17:46:00

belle perf et sympathique réçit !! ça donne envie de tenter l'aventure.

Commentaire de Davidou le minou posté le 18-02-2010 à 14:28:00

C'est donc ça cette fameuse nouvelle combi rouge et noire de la mort qui tue ?? :-D

Même pas une petite photo avec la combi aux couleurs fluos et tranchantes de tes années junior ?

En tout cas ça plaisante pas, skating ou classique, tu es impressionnante. Bravo pour ta perf !

Pour la traversée du Vercors, pas de problèmes, vuos pouvez faire tous les buffets à volontés asiatiques que vous voulez, et avaler autant de Nems que vous les souhaitez : Les PPs seront loin derrière !!!! :-D

Commentaire de béné38 posté le 19-02-2010 à 09:05:00

Bravo Maï, j'avais eu de tes nouvelles par le mari de Steph, vous êtes trop fortes les filles !!
Finalement classique ou skating, tout te convient.
A très bientôt par chez nous !
Bises

Commentaire de Ben64 posté le 21-02-2010 à 15:18:00

Encore une superbe performance! T'as pas fini de nous épater ? ;-) En tout cas, ça reste quand même un très bon entrainement pour les échéances trail qui arrivent.

Quand est-ce qu'on te revoit au Pays basque?

Adio
Ben

Commentaire de blob posté le 27-02-2010 à 07:32:00

Miiiiiiiinnnnnce, j'avais pas vu le récit, du coup, tout le monde m'a piqué ma super vanne sur la combi !!!
Je propose que tu la portes aux Cabornis, avec la même tenue (la cagoule, le bonnet, les lunettes AU DESSUS du bonnet, et tout et tout), comme ça on va bien rigoler

En tout cas, une bien belle course une fois de plus.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !