Glioblastome...

Discussions sur des sujets "sérieux" en rapport avec la course à pied.
Entrainement, physiologie, nutrition, blessures, gestion de course, ...

Modérateur: Modos

Glioblastome...

Messagepar meocli » 04 Nov 2019, 12:17

Bonjour Ă  tous,

Je me lance dans ce sujet (très) glamour, même si je ne suis pas fan du déballage du privé et encore moins de me faire plaindre (j'ai bien conscience que c'est inévitable).
Ma femme me dit que, peut-être, je trouverai un interlocuteur qui a subi la même chose que moi et que, s'en étant sorti, je pourrais avoir un retour d'expérience qui me remonterait le moral.

J'avais déjà publié à ce propos dans le fil sur l'UTMB d'août dernier:
viewtopic.php?f=19&t=42130&start=2680
J'ai reçu de nombreux messages d'encouragement et vous souhaitiez avoir des nouvelles.
Argument supplémentaire pour ouvrir ce fil.

J'aurais pu mettre ça dans les récits, mais pour les réponses, ce n'est pas hyper pratique...

Résumé rapide pour commencer:
Juillet dernier: Ronda dels cims.
Pendant la course l'an dernier, je m'étais dit qu'il fallait que je finisse pour ne plus jamais revenir vue la difficulté du parcours.
Malheureusement nous avions été interrompus (aux 2/3 pour moi) par un méga orage de grêle.
Obligé de récidiver donc. Il faut dire que c'est dur, certes (mais en même temps, j'adore le technique et je n'aime pas du tout le roulant). Surtout, c'est le genre d'organisation de course que j'apprécie le plus: peu de coureurs, pas d'excès dans le business plan. Je reviens donc avec plaisir et une grosse envie d'en découdre avec ce parcours.
Comme l'année précédente, la première journée est particulièrement éprouvante avec une migraine qui s'invite et qui ne veut rien savoir. Comme ça me fait ça à chaque course, je ne m'inquiète pas trop, prenant mon mal en patience; la nuit améliore toujours la chose, mais je constate malgré tout que je suis à la ramasse par rapport à 2018. Chaque ravito arrive de plus en plus tard par rapport à l'année précédente.
Je suis toutefois (un peu) en avance sur les barrières horaires. Je serre les dents et continue jusqu'à arriver enfin au Comapedrosa: cette année, j'ai déjà sorti la frontale et j'ai (enfin) le droit à mon petit air de cornemuse (ce qui n'était pas le cas l'an passé).
Je suis à ramasser à la petite cuillère, mais le mental est là. Je ne lâche rien et finalement, ça ne fera que s'améliorer jusqu'à la fin. Même la maxi descente sur la première base de vie passe nickel... La remontée derrière un peu moins, mais je commence à retrouver des compagnons d'infortune de 2018 qui eux aussi veulent reléguer l'orage de l'an passé au stade d'anecdote!!

Dimanche, milieu d'aprèm, ça y est, c'est bouclé!
Des paysages plein les yeux, une pierre dans le sac pour offrir Ă  l'organisation et un sentiment proche de celui que j'avais ressenti sur mon premier Tor (4K): IN-DES-TRUC-TI-BLE.
C'est dit, l'an prochain, il me faut un binĂ´me pour faire Euforia!

Place à la récup(?!); je suis jardinier et, en moyenne, je marche une vingtaine de km par jour...
+ grosse fiesta avec une cinquantaine de personnes à la maison pendant une semaine pour mes quarante ans. Amis, famille, vieux (89 ans pour ma grand-mère) et jeunes (6 mois pour le fils d'un copain): pari risqué, mais réussi. Tout le monde est ravi et nous remercie chaudement. Cool.

15 jours avant, arrêt total de l'alcool et reprise d'un décrassage (très) léger car le GRP 220 arrive dans une dizaine de jours.
Je ne me sens pas du tout prêt, mais super confiant. Je suis en terrain connu. En plus, j'ai la TDS moins de trois jours plus tard. Le mot d'ordre est à la tranquillité: plaisir, pépère et tant mieux si je vais au bout.
Je sais que les BH sont relous jusqu'à la première BV, je passe pourtant une bonne partie de cette première section dernier au classement. Aucune envie de forcer (je crois, que de toute façon, je n'aurais pas pu).
La dernière montée avant Cauterets est éprouvante. Je discute pas mal et pourtant je m'endors quand même en marchant. Je fais la descente au frein à main (putain d'Olympus qui me flinguent les orteils).
Et à Cauterets, je répète à qui veut l'entendre qu'à partir de maintenant les BH sont beaucoup plus larges.
Je prends donc (grave) mon temps pour manger, me changer. Refaire le sac bien comme il faut (même si j'oublie de recharger en flotte) et nous repartons en petit groupe de quatre (dont je suis bien dégoûté d'avoir oublié les prénoms) en compagnie des serres-files. Avec nous, un coureur asiatique galère terriblement ce qui fait que même en mode randonneurs du dimanche nous prenons rapidement de l'avance sur eux; ça papote, ça plaisante: un vrai bon moment, oubliant totalement qu'il s'agit bel et bien d'une compétition.
Arrivé au pont d'Espagne, je me dis que quand même, il va faloir se ressaisir si je ne veux pas me faire éjecter, je pars donc devant avec un autre coureur qui a l'air bien décidé à ne plus jardiner.
Malheureusement, il s'avèrera être une véritable pipelette racontant à chacun des touristes rencontrés notre énorme talent de parcourir ces 220km en trois jours sans dormir.
Comme souvent ça me saoule vite, mais je n'ose pas lui fausser compagnie.
Plusieurs fois, je lui rappelle poliment qu'il reste un bon bout de chemin à parcourir et que je trouve qu'il a déjà survendue la peau de l'ours des Pyrénées avant même de l'avoir aperçu.
Sur le replat après le lac (de Gaube?), je commence à me rendre à l'évidence, jamais je n'arriverai au prochain ravito (et BH au pied du Vignemale) à temps. Je pars donc en trottinant (ce que je ne fais jamais sur une course) pour finir en véritable sprint (à 6km/h) pour négocier un retard de 5mn.
Les bénévoles semblent s'en moquer totalement. Les (nouveaux) serres-files veulent bien que je reparte avec eux. Seul un autre coureur me demande de l'attendre le temps qu'il passe aux toilettes. Je n'aime pas ça, mais je ronge mon frein en me disant qu'à deux on avancera mieux.
Malheureusement, je tombe encore sur un gars qui lambine (plus lent que moi, faut en vouloir!) je me cale donc avec les serres-files laissant le bonhomme à son rythme tout pourri devisant sur la différence entre isard et chamois. On arrive sur le cirque Gavarnie; vous devinez aisément la réponse: ben l'isard, c'est quand même vachement plus beau!!
Je donne tout ce que je peux dans la descente; me vautrant même dans un pierrier (me valant un: qu'est-ce qu'il fout ce con? de la part des guides qui me suivent de près).
C'est interminable et il y a du plat: là, même en mode JALBHAQ, je refuse de courir et l'inéluctable se rapproche, j'arrive au ravito de Gavarnie 30mn après la limite.
Les bénévoles me proposent de repartir tout de suite si je le souhaite. Mais les serres-files sont déjà devant moi et il n'y a plus de balise: j'en suis à plus de 140km et autour de 7500 D+. Je me dis que c'est pas mal pour une prépa à la TDS, je m'arrête donc là sans le moindre regret.
Deuxième “abandon” de ma courte carrière de trailer (la précédente étant également sur le GRP en 2013 pour ma première tentative sur un 100 miles).

Je suis également content d'avoir une journée de récupération en plus avant de faire la route pour les Alpes. Il fait un temps magnifique: une cool journée en famille s'annonce!

Retour Ă  la maison: aucune envie de refaire les valises, le sac. Mais il faut bien.
Je m'étais dit qu'abandonner la TDS après avoir fait le GRP ne serait pas un bien gros échec. Mais je n'avais pas envisagé la situation sous cet angle nouveau.
Physiquement tout va bien à part, peut-être un peu de fatigue (compréhensible). Avec le recul, je vois bien que côté motivation, il y avait quelque chose d'inhabituel.

Le trajet (de 10h quand même) vers Chamonix se déroule bien.
Première fois que je prends un Kikou en covoiturage. Mais plus on approche des Alpes (et du départ) et plus je me demande ce que je viens foutre sur cette course qui ne m'attire absolument pas:trop de monde, trop de pognon, et une évidence qui se fait finalement de plus en plus présente: si je ne cours pas sur la TDS, jamais je ne pourrai aller au bout.
Ma seule satisfaction aura été de partager la soirée avec Ewi, Truklimb et Ilgigrad.
Pour mettre un minimum de chance de mon côté, je décide de ne pas prendre les habituels 2,4kg de flotte (après tout, j'ai bien tenu en Andorre avec 1,2l alors que c'était la canicule): le départ est tôt, beaucoup trop tôt. La file indienne lente, peu agréable: ça râle, ça s'engueule. Je me mets en mode CR7 sur un coup franc. Je ne suis pas là pour les bobos qui m'entourent, mais pour la montagne. Pas évident toutefois de se couper totalement de l'environnement de trailers suréquipés.
Première BH 10mn de marge. Ouh yeah, ça commence bien: je recharge en eau et je trace.
Il fait frais, c'est beau (plus que ce dont je me souvenais de ce côté du MB); j'arrive de trois jours à 2000m d'altitude donc normalement la migraine devrait m'épargner: que nenni.
Du coup, aucune envie de risquer la glissade dans les lacets en doublant l'interminable file indienne. Je me cale donc dans le troupeau et je suis mollement. En me disant qu'ils ne pourront pas dégager tant de monde si tôt dans la course.
Habituellement, avec les km, je grapille de la marge sur les barrières. Là, c'est l'inverse et la marge est particulièrement réduite. Au poins que je dois trottiner en arrivant à Bourg Saint-Maurice où je décide de repartir le plus promptement possible pour gratter quelques minutes.
Raté!! Contrôle du matériel obligatoire en sortie de ravito.
Évidemment: la bénévole veut voir ma seconde couche qui se trouve tout au fond du sac.
Je le retourne et vide littéralement tout le contenu sur la table en lui disant qu'elle en fasse ce qu'elle veut.
Pendant ce temps, je vais remplir les poches de mon short de tout ce que je trouve Ă  manger.
Quelques mètres plus tard, dans la rue piétonne, je m'arrête sur un banc (que c'est bon de s'assoir ne serait-ce que quelques minutes) pour changer de chausssettes + Nok.
Je sais bien que niveau timing, c'est rik-rak, mais là, pas le choix, sinon ça sent l'ampoule!!
Premier lacet à peine terminé que j'ai le droit à:“ Monsieur, nous sommes les serres-files. Si vous voulez repartir, c'est maintenant.”
Je négocie mon deuxième lacet et je trace. Contrairement à la majorité, lia montée se déroule plutôt bien. Mais il me faut une fois encore tenter le sprint de l'extrême pour arriver 5mn en retard sur la prochaine BH.
Je me dit que c'est plié, mais, même sur l'UTMB, les bénévoles sont sympas. Je peux continuer.
Montée au Passeur plutôt agréable même si je commence à cogiter. J'évite absolument tout contact avec les rares concurrents que je double. Je n'en ai pas le courage et sent bien qu'il faut rejeter toute forme de signal négatif. Arrivé en vue du col, un bénévole m'indique que je vais être arrêté au prochain ravitaillement (je m'en doutais), mais je suis vert car ce début de descente dans les cailloux commence à me plaire (même si je manque de m'éclater franchement) à deux reprises.
Je ne me souviens plus du nom du ravitaillement; j'y arrive toutefois avec 15mn de retarde et là, pas de négociation possible. Je retrouve Ilgigrad et, comme une grosse averse s'abat sur la tente, on se dit qu'on est aussi bien ici qu'à se cailler dans la montée qui aurait dû suivre.
Je n'ai plus le profil en tĂŞte, mais j'ai dĂ» faire Ă  peine 60 bornes pour moins de 5000 D+: la loose.

Ce deuxième abandon m'affecte bien plus que celui des Pyrénées: impression d'échec, de gâchis, de temps que j'aurais pu passer avec les enfants avant la rentrée, d'argent...
Bref le moral est affecté pour de bon.
Une grosse interrogation: comment faire pour ne plus ĂŞtre si lent?
Et une certitude: maintenant, je choisis mes courses (exit l'UTMB?!)
Heureusement, quelques jours plus tard mon pote Bruno, me rappelle qu'il est toujours partant pour la PTL 2020 (je ne sais pas me servir d'une boussole, je n'ai pas de GPS et je n'ai aucune idée de ce qu'est une via ferratta; mais il est rassurant: si on est sélectionné, ça devrait être jouable).
J'aurais préféré Euforia, mais juillet pour lui, c'est rédhibitoire.

Pourtant, le moral peine Ă  remonter. Je suis Ă  plat. J'ai mal Ă  la tĂŞte (ce qui n'est pas habituel).
Je ne m'inquiète pas outre mesure mettant cela sur le compte du contre-coup.
Ma femme en revanche, commence à en avoir ras-le-bol: j'oublie tout (jusqu'à mon fils à son entraînement de hand); elle arrive et la maison n'est pas fermée à clé...
RDV chez l'ostéo qui habituellement fait des miracles. Elle me trouve tellement HS qu'elle m'impose un séance d'acupuncture ce que je n'avais fait et que je n'aime pas du tout: elle me promet une bonne sieste (effectivement) et un regain d'énergie dès le lendemain: (bof, bof).
Le vendredi 27 septembre, je me réveille avec une migraine insupportable; je prends donc RDV chez notre médecin... Premier créneau une semaine plus tard. Là je commence à me dire que ça va être tendu la semaine de tondeuse dans ces conditions. Et je commence à avoir la nausée. Comme nous ne bossons ni l'un ni l'autre ce matin. Nous comptons profiter de ce créneau sans enfant: resto, repos, etc.
Au resto, je sens que ça va moyennement le faire, mais je serre les dents. À peine le plat servi que je vomis copieusement. Là, ma femme m'indique sans concession la direction des urgences.
Elle bosse l'après-midi; je pars donc en voiture pour 25km d'anthologie: j'ai cru m'endormir une dizaine de fois: fenêtre ouvertes, musique à fond: rien n'y fait.
J'arrive malgré tout à bon port sans n'avoir blessé personne.
Grand classique aux urgences: six heures d'attente (je finis par m'endormir sur un banc): prise de sang: RAS, scanner pour vérifier même s'ils ne sont pas convaincus. Ils trouvent une masse à l'avant du crâne. IRM pour vérifier: direction le CHU de Bordeaux en pompier.
Je suis opéré la semaine suivante pour retirer la plus grosse de trois tumeurs.
L'opération s'est déroulée comme le chirurgien le souhaitait. Attente des résultats de la biopsie (réalisée à Lyon) pendant deux semaines: la sentence tombe: glioblastome, c'est malin.
Radiothérapie + chimio pendant six semaines (je commence aujourd'hui).
+ six mois de chimio (une semaine par mois Ă  la maison).

Rien ne m'est contre-indiqué sauf la conduite (ils craignent des malaises et / ou crise d'épilepsie) donc pas de boulot.
J'ai envie d'aller courir, mais ne trouve pas la motivation (en plus: quelle météo de merde).

Bref, une bien belle saloperie. Et le moral fluctue. Globalement ça va, mais il y a aussi du très bas et les séances de psy n'aident pas beaucoup pour le moment.

Bon la PTL, pour 2020, c'est mort; je ne vois pas comment je pourrais avoir un certificat médical d'ici les inscriptions en janvier.
Vivement 2021.
Dernière édition par meocli le 05 Nov 2019, 16:16, édité 2 fois au total.
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar JulioK1 » 04 Nov 2019, 13:00

Eh ben mon gars, je sais pas bien quoi te répondre à part que c'est bien triste et que j'espère que tu vas t'en sortir et reprendre tous ces projets là où ils en sont restés...
:|

Garde espoir, c'est tout.
Avatar de l’utilisateur
JulioK1
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 136
Inscrit le: 28 Juin 2018, 09:07
Localisation: 17-Charente Maritime

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 04 Nov 2019, 13:11

Merci.
Côté espoir, ou plutôt ne rien lâcher, l'ultra est une bonne école.

Ma femme déteste courir, mais le seul truc qu'elle m'a dit en sortant de l'hôpital, c'est:
Hors de question de se laisser abattre.

Je sais Ă  quoi m'en tenir.
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar Renard Luxo » 04 Nov 2019, 13:27

Vu l'impressionnante dose de lucidité et de résilience qui se dégage de ton post, on ne peut qu'être optimiste pour la suite. En plus tu sembles bien entouré, ce qui est capital.
Malgré la fatigue inhérente au post-op et aux traitements, retrouver les chemins te remettra bien vite les endorphines à niveau.
On croise vraiment les doigts pour toi Meocli, aussi malin qu'il soit ce n'est pas un gliomachinchose qui viendra Ă  bout d'un ultra-traileur de ta trempe ! :x
Amitiés,
Thierry
Rusco fána (c) Bubulle 2017
Avatar de l’utilisateur
Renard Luxo
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1739
Inscrit le: 20 Mai 2013, 18:19
Localisation: Marche-en-Famenne

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 04 Nov 2019, 13:31

Cool message!

Et, au risque de me répéter: merci!
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar chococaro » 04 Nov 2019, 13:46

Hello,

Je t'ai répondu par MP.
Avatar de l’utilisateur
chococaro
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 152
Inscrit le: 20 Mars 2014, 21:03

Re: Glioblastome...

Messagepar philibert69 » 04 Nov 2019, 14:23

J'avais bien aimé ton récit de ton ultra vallée du lot et dordogne . Je suis sûr de pouvoir compter sur un prochain récit vainqueur de ta part.
Courage.
philibert69
Kikoureur ki kour
 
Messages: 714
Inscrit le: 24 Nov 2017, 19:35

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 04 Nov 2019, 14:33

Ouais, ben je te cache pas qu'il me tarde...
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar florès » 04 Nov 2019, 14:58

Bonjour,
On ne se connaît pas. Mais, je te souhaite tout le courage pour cette épreuve.
De tout cœur avec toi et tes proches.
florès
Kikoureur débutant
 
Messages: 58
Inscrit le: 06 Jan 2013, 15:09

Re: Glioblastome...

Messagepar Arclusaz » 04 Nov 2019, 15:09

Tu es sur ta chaise à l'arrivée du Tor.

A l'arrĂŞt quelques instants/jours/semaines/mois.
mais tu repartiras....

si écrire ici te fais du bien, n'hésite surtout pas. Et nous sommes nombreux à avoir envie d'avoir de tes nouvelles régulièrement.
Donnez un peu de votre temps, donnez votre sang
compteur du kikoudon de sang
Avatar de l’utilisateur
Arclusaz
Très Grand Maître
 
Messages: 14496
Inscrit le: 26 Mai 2010, 17:22

Re: Glioblastome...

Messagepar jb_la_jole » 04 Nov 2019, 15:57

Coucou,

Plein de pensées positives pour toi !!!
jb_la_jole
Kikoureur timide
 
Messages: 4
Inscrit le: 04 Sep 2019, 15:04

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 04 Nov 2019, 16:58

Bon, je vais pas réussir à suivre pour les remerciements.

Donc d'avance, merci à tous et surtout, ne le prenez pas mal si je ne réponds pas au taquet.

Je suis de retour de mes rayons.
Rien d’exceptionnel.
C’est surtout une heure de voiture pour à peine dix minutes de traitement.
Comme pour un scanner, tu es allongé (avec une sorte de masque en grillage plastique qui te bloque complètement la tête) et tu attends que ça passe. On ne voit rien, on ne sent rien (à part l’envie de pisser!!)

Je suis tombé sur une conductrice de VSL très (très, très) bavarde, mais ça ne devrait pas être elle chaque jour.
J’ai demandé pour optimiser le déplacement avec un ciné, mais ça lui paraît très compliqué.
Comme d’habitude, il y a eu des abus, donc maintenant ils ont la géolocalisation dans la voiture et la sécu contrôle leurs kilométrage, temps de pause, etc.

Même cumuler les rayons avec la séance de psy, ça lui a pris 5mn au téléphone avec sa chef.
Monde de fous.
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar fred_1_1 » 04 Nov 2019, 17:01

J'espère que le moral et l'envie de bouger vont vite revenir !

C'est toi le spécialiste de la BH : profite un max et ne laisse pas les serres-files te pourrir la vie :)
Avatar de l’utilisateur
fred_1_1
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1693
Inscrit le: 28 Mai 2012, 07:11

Re: Glioblastome...

Messagepar banditblue29 » 04 Nov 2019, 20:26

Je t'envoie un brin de soleil entre deux averses, pour te mener vers les chemins herbeux :wink: !
Accroche-toi.
Avatar de l’utilisateur
banditblue29
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1019
Inscrit le: 24 Mars 2014, 21:20

Re: Glioblastome...

Messagepar TomTrailRunner » 04 Nov 2019, 21:31

pfffiou....

que te dire que c'est le moment de tester ta résilience, de chercher d'autres moyens d'exprimer ta soif de liberté, de peaufiner ta connaissance des montagnes par la lecture et les récits, de profiter un temps autrement des formidables ressources que tu as en toi, de vivre en t'adaptant le temps qu'il faut.

#CharteUFO_Article8
Le trail, c'est toi & la terre entière comme terrain de jeu
Avatar de l’utilisateur
TomTrailRunner
Grand Maître
 
Messages: 9155
Inscrit le: 12 Jan 2009, 21:13
Localisation: Montluel

Re: Glioblastome...

Messagepar Colargol73 » 06 Nov 2019, 10:36

Pas eu le courage de lire ce pavé.
Colargol73
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 184
Inscrit le: 14 Jan 2019, 11:36

Re: Glioblastome...

Messagepar philibert69 » 06 Nov 2019, 10:42

Colargol73 a écrit:Pas eu le courage de lire ce pavé.


...c'est quoi l'idée...si tu lis pas ,réponds pas :roll:
philibert69
Kikoureur ki kour
 
Messages: 714
Inscrit le: 24 Nov 2017, 19:35

Re: Glioblastome...

Messagepar Bikoon » 06 Nov 2019, 11:39

De tout cœur avec toi Meocli !
Bats-toi et think positive :D
Avatar de l’utilisateur
Bikoon
Maître kikoureur
 
Messages: 3557
Inscrit le: 09 Mai 2006, 13:36

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 06 Nov 2019, 11:43

Colargol73 a écrit:Pas eu le courage de lire ce pavé.


Effectivement, j'ai dĂ» mal Ă  saisir.

Autant je peux comprendre que cela ne t'intéresse pas.
Mais du coup, répondre pour répondre... Quel intérêt?!

Sauf erreur de ma part, les récits de course sont appréciés sur ce site.
Il est vrai que là, il y a beaucoup de perso. Mais je ne parle pas non plus de ma dernière épilation des mollets.
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 06 Nov 2019, 11:53

Allez, première sortie depuis la TDS et l'opération.

Pas franchement de mauvaises sensations, mais aucune Ă©nergie.

Parcours habituel que je fais en 1h30; lĂ , plus de 2h.
Bon, l'idée c'était de retrouver l'envie de le faire, pas de battre un record.

Voilà ce que ça a donné aujourd'hui:
1.gif


Et l'an dernier suite à un mois d'arrêt après la Diagonale:
2.gif
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar Free Wheelin' Nat » 06 Nov 2019, 11:55

Sacré ultra que tu as attaqué là...
Profite un max de tout le soutien que tu pourras trouver!
Et tu t'en fous des records, c'est le plaisir d'ĂŞtre dehors et en mouvement qui compte ! :D
Nat (ex On-Off)

Rien n'est plus semblable Ă  l'identique que ce qui est pareil Ă  la mĂŞme chose (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Free Wheelin' Nat
Maître kikoureur
 
Messages: 2872
Inscrit le: 27 Juin 2009, 15:35

Re: Glioblastome...

Messagepar petit franck » 06 Nov 2019, 13:46

Colargol73 a écrit:Pas eu le courage de lire ce pavé.


+1

Plusieurs personnes dans mon entourage ont ete confrontes au cancer

Bon courage dans tous les cas et merci de faire partager ron experience meme si j ai du mal a lire en entier ton message tellement c est triste bravo pour ton courage et ta détermination

Bonne journee

Franck derrien
Avatar de l’utilisateur
petit franck
Grand Maître
 
Messages: 6208
Inscrit le: 17 Mai 2010, 10:17

Re: Glioblastome...

Messagepar Zucchini_41 » 06 Nov 2019, 14:15

Courage l'ami.
J'avais discuté avec un gars sur les templiers de l'an dernier, il faisait parti des 3 à avoir fait toutes les éditions (24). Il a fini plusieurs fois dans le top 5, plus jeune. Et il trustait tjrs les podiums de sa catégorie d'âge. Et donc, l'an dernier, il était dans le peloton ... Because cancer lui aussi, il était en fin de traitement, n'avait pas pu s'entrainer normalement. Mais il ne voulait rien lâcher, et il voulait continuer son record... Il est aller au bout, (au passage il me met 20minutes :)) et le gars, il ne se laissait pas abattre, même s'il était bien conscient qu'il n"était pas dans son état de forme normal...
Donc tient le choc, et ne regardes pas trop tes perfs actuelles post opération et pendant le traitement, normal que mettes bcp plus de temps. Mais songe un peu au bonheur que tu vas avoir, lorsque tu vas baisser ton chrono sur ce parcours. 5 minutes, puis 10, puis 20, jusqu'à battre ton temps moyen, sans doute ! Ca viendra, soit patient et fort! courage, encore une fois
ex dfaisy
Avatar de l’utilisateur
Zucchini_41
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 443
Inscrit le: 27 DĂ©c 2015, 06:17

Re: Glioblastome...

Messagepar patate » 07 Nov 2019, 07:51

Bonjour
Je suis de tout cœur avec toi ayant subi il y a quelques mois (le 30 avril exactement) une prostatectomie totale suite à un cancer de la prostate, cette dernière étant vraiment "pourrie"
J'avoue que j'ai bien pris la chose et le fait de pouvoir recourir un mois après m'a bien servi et m'a regonflé le moral (que je n'avais pas vraiment perdu)
Je n'ai pas de conseils Ă  te donner, si ce n'est de garder le moral, continue Ă  courir et surtout le temps et tes chronos oublies les.
Nous ne sommes pas identiques, chacun réagit différemment devant une telle épreuve donc mes conseils, tu en fais bien ce que tu veux
Si tu veux discuter en mp pas de soucis par contre

Noel
patate
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 312
Inscrit le: 19 Jan 2005, 00:00

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 07 Nov 2019, 08:48

Encore une fois, merci Ă  tous!

J'ai fais suivre le lien du sujet à mon entourage et ils sont également impressionnés par les nombreux soutien.

Ce matin, courbatures impressionnantes; j'ai l'impression d'avoir fait 50 bornes hier!
Comme on dit de l'autre côté des Alpes, il va falloir y aller piano, piano...
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar scalp90 » 07 Nov 2019, 09:03

Je te souhaite plein de courage (de la part d 'un ancien cancéreux en rémission ) Si tu as la chance de pouvoir courir (moi je ne pouvais pas les poumons me cramaient trop ) fais le . Tu auras des hauts et des bas et c 'est tt à fait normal . Tu es bien entouré ça va le faire , j 'ai confiance en toi pour combattre cette salo***** et pour revenir plus fort . Bonne journée et encore bon courage l ' ami .
scalp90
Kikoureur débutant
 
Messages: 32
Inscrit le: 10 DĂ©c 2018, 13:23

Re: Glioblastome...

Messagepar patate » 07 Nov 2019, 09:34

Bonjour
C'est bien aussi de t'exprimer comme tu l'as fait, peut être un exutoire en fait. J'ai eu besoin de le faire et ça fait du bien aussi
On va pouvoir créer un post sur les anciens cancéreux voir un club :D :D :mrgreen:

Noel
patate
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 312
Inscrit le: 19 Jan 2005, 00:00

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 07 Nov 2019, 09:47

Quand j'étais gamin, j'avais fait une grosse crise d'asthme qui m'a valu de me retrouver à l'hôpital sous oxygène.
Le médecin m'avait alors demandé si je faisais parti d'un club d'asthmatiques; ce que j'avais trouvé complètement fou?!

Et là, on vient de me faire connaître un groupe FB: le glio et moi (ça ne s'invente pas).
Malgré tout, ce n'est pas ça qui me fera ouvrir un compte!

Ă€ l'Ă©poque, j'avais qu'une envie, ne plus passer pour la plus grosse des quiches en sport.
En plus, au rugby, j'avais trop peur qu'on me fasse mal et ça dans le sud-ouest, c'est pas franchement un signe de virilité...
Mais dans quelques mois, j'espère bien pouvoir leur remettre 200 bornes dans la vue :twisted:
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar KhanardĂ´ » 07 Nov 2019, 10:45

Salut Ă  toi.
Juste un petit mot pour te dire que ton récit me touche beaucoup, et que je veux te souhaiter le meilleur pour la suite.
J'ai (re)commencé à courir en 1987 grâce à un collègue de bureau qui était devenu un bon copain. Il valait 2h45 sur marathon.
En 1989 il a fait une crise d'Ă©pilepsie.
On lui a diagnostiqué la même chose que toi.
Opération, radio, chimio.
Il n'a jamais cessé de courir, alors même qu'il était sous Gardénal à vie pour se prémunir des crises d'épilepsie, dans le pâté toute la matinée, en arrêt de travail définitif.
Il est passé de 2h45 à 3h45 au marathon, et lorsqu'il est décédé 22 ans plus tard (à 75 ans) c'est pas cette maladie qui l'a tué.
Juste une expérience comme un message d'espoir pour toi.
Tiens nous au courant.
Avatar de l’utilisateur
KhanardĂ´
Maître kikoureur
 
Messages: 2088
Inscrit le: 02 DĂ©c 2004, 00:00

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 07 Nov 2019, 10:47

75 ans, je prends.

Par contre vu que je suis déjà à 3h43 sur un marathon, c'est pas comme ça que je vais finir la TDS?!
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar Steph63 » 07 Nov 2019, 13:13

Hello

- 31 dec 2005 : "une bonne resolution ? et si je faisais un trail de plus de 42km cette année ?"
- Jan 2006, cancer du testicule : operation & chimio => 4 mois sans courir car après une ablation du testicule, la reprise de la course est un peu compliquée... chimio = 2 x 1 semaine d'hopital à 2 injections /j + des séances en hôpital de jour pour finir le protocole : bon ben la tu sers les dents (sauf quand je vomis... :P), tu te projettes sur plus loin mais je peux à nouveau trottiner.
- Mai 2006 : tu vas voir les copains à l'arrivée d'une course, tu ressors tes baskets et tu les emmènes de nouveau sur les chemins, c'est dur mais pffui ça fait du bien..
- Juin 2007 : Trail marathon de l'Aubrac dans la poche (ça pique les yeux à l'arrivée)

depuis MMB90 en 2015, CCC2017, TSD2018, Eiger2019... bref j'ai eu un cancer ;-)

Bon courage à toi, mais vu ton état d'esprit, les gens qui t'entourent je ne doute pas qu'un jour tes yeux piqueront à l'arrivée... ;-)
Le col des BĂ©raudes, pff c'est tout plat... le col d'Aussois aussi !!!
Steph63
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 369
Inscrit le: 14 Juin 2007, 12:31

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 07 Nov 2019, 15:17

Bon côté testicule, normalement je devrais être épargné.
Apparemment, ça ne se développe pas en dehors du cerveau où, par contre, ils m'on quasiment promis des récidives...

Mais, et ne sautez pas tous sur l'occasion (si je puis m'exprimer ainsi), c'est bien beau d'avoir deux couilles, mais si on n'a pas de cerveau, elles ne me serviront plus Ă  grand-chose :roll:
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Re: Glioblastome...

Messagepar Benman » 07 Nov 2019, 15:51

meocli a écrit:Bon côté testicule, normalement je devrais être épargné.
Apparemment, ça ne se développe pas en dehors du cerveau où, par contre, ils m'on quasiment promis des récidives...

Mais, et ne sautez pas tous sur l'occasion (si je puis m'exprimer ainsi), c'est bien beau d'avoir deux couilles, mais si on n'a pas de cerveau, elles ne me serviront plus Ă  grand-chose :roll:

C'est couillu comme réflexion. :oops:
De tout coeur avec toi. Savoure les petits bonheurs du quotidien...
Avatar de l’utilisateur
Benman
Maître kikoureur
 
Messages: 3972
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: Glioblastome...

Messagepar Mazouth » 07 Nov 2019, 15:57

J'espère que la couille que tu as dans le cerveau va bien guérir :wink:
Courage, force et honneur !
Tiens, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin
http://sylrunandbike.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
Mazouth
Grand Maître
 
Messages: 5185
Inscrit le: 05 Sep 2014, 00:42

Re: Glioblastome...

Messagepar meocli » 07 Nov 2019, 16:41

Honte sur moi.
Je n'avais pas pensé (mais pas une seconde ) que Mazouth serait à l'affût sur ce cou(ille) là!
meocli
Kikoureur ki kour
 
Messages: 712
Inscrit le: 27 FĂ©v 2017, 21:50

Retour vers [CĂ P] Course Ă  pied, trail, marathon, route

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : 22vlalesflics, CommonCrawl [Bot], Sylvain IT, teguinou et 1 invité

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.03 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !