L'adaptation du corps au froid

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Modérateur: Modos

L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 15 Oct 2019, 08:10

Hello Ă  tous,

Je suis à la recherche de source d'information et de retour d'expérience sur l'adaptation au froid pour les sports d'endurance. Je pratique le swimrun, le trail, et l'expérience du froid fait partie du sport. J'ai pas mal abaissé ma tolérance au froid depuis mes débuts en swimrun avec la pratique. Mais c'est un peu de l'empirique, actuellement je teste la douche froide depuis cet été (pour l'instant ça tient encore).
Il y a t-il des kikous qui ont testé d'autres choses ?

J'ai lu un peu Wim Hof (et les bénéfices sur la santé en général) etc...mais s'il y a d'autres exemples en relation avec nos sports, je suis curieux d'en apprendre plus.
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation au froid

Messagepar petit franck » 15 Oct 2019, 08:45

Bien se couvrir les extremites ( tete mains et pieds )

Bonne journee

Franck derrien
Avatar de l’utilisateur
petit franck
Grand Maître
 
Messages: 6208
Inscrit le: 17 Mai 2010, 10:17

Re: L'adaptation au froid

Messagepar L'Dingo » 15 Oct 2019, 09:02

akunamatata a Ă©crit:Hello Ă  tous,

Je suis à la recherche de source d'information et de retour d'expérience sur l'adaptation au froid pour les sports d'endurance. Je pratique le swimrun, le trail, et l'expérience du froid fait partie du sport. J'ai pas mal abaissé ma tolérance au froid depuis mes débuts en swimrun avec la pratique. Mais c'est un peu de l'empirique, actuellement je teste la douche froide depuis cet été (pour l'instant ça tient encore).
Il y a t-il des kikous qui ont testé d'autres choses ?

J'ai lu un peu Wim Hof (et les bénéfices sur la santé en général) etc...mais s'il y a d'autres exemples en relation avec nos sports, je suis curieux d'en apprendre plus.


pour info, un peu littérature de vulgarisation de base pour approcher le sujet:
http://eps.tice.ac-orleans-tours.fr/php ... _chaud.htm

il y a quelques mois sur MBlive ( ou Arte ?) il y avait eu un doc sur l'expérimentation de résistance aux grands froids à haute altitude. Peut etre y a t il la video sur youtube à défaut de replay.




(@akuna: ton cas est quasi désespéré car il faudrait que tu deviennes très gras et poilu, ce qui n'est pas joué :mrgreen: )
L'Dingo ^[°o°]^
Avatar de l’utilisateur
L'Dingo
Maître kikoureur
 
Messages: 2745
Inscrit le: 12 Oct 2004, 23:00

Re: L'adaptation au froid

Messagepar campdedrĂ´les » 15 Oct 2019, 09:15

Vivre sans chauffage chez moi fait partie d'une de mes règles (de santé et de bien-être), et grâce en partie à ça je suis plus tolérant au froid qu'il y a trente ans.
C'est tout simple à mettre en oeuvre, pour un célibataire du moins.
Y faut qu'on va y tâcher moyen
campdedrĂ´les
Kikoureur ki kour
 
Messages: 639
Inscrit le: 18 Août 2013, 19:47
Localisation: BELLEDONNE

Re: L'adaptation au froid

Messagepar akunamatata » 15 Oct 2019, 10:02

campdedrôles a écrit:Vivre sans chauffage chez moi fait partie d'une de mes règles (de santé et de bien-être), et grâce en partie à ça je suis plus tolérant au froid qu'il y a trente ans.
C'est tout simple à mettre en oeuvre, pour un célibataire du moins.


et du coup à combien la température descend chez toi (sans avoir à mettre une doudoune) ?

"L'adaptation au froid", je vais changer le titre et mettre l'adaptation du corps au froid, car mettre une polaire ou une doudoune certes ça marche mais c'est pas le but recherché 8)
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar huralp » 15 Oct 2019, 10:50

Après tout dépend de ce que tu entends par froid, car froid chez toi sur la côte du Sud de la France, n'est pas forcément la même notion que chez moi dans le massif central en plein hiver.
Après il est vrai qu'en novembre à la No Finish Line de Monaco, il m'est arrivé d'avoir plus froid par 12°c du fait de l'humidité de la mer que par des températures négatives chez moi.
Même constat quand je remonte dans ma région d'origine en Bretagne en Novembre et décembre ou fin mars, il me faut parfois 10 jours pour m'acclimater du fait de l'humidité.
" L'important est de faire ce premier pas. Surmonter bravement une petite peur, te donnera le courage d'affronter la suivante "
Daisku Ikeda

Notre RĂ©sidence : http://www.castel-medicis.com
Avatar de l’utilisateur
huralp
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1711
Inscrit le: 08 Sep 2008, 16:06
Localisation: Le Mont Dore

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 15 Oct 2019, 14:00

Dans mon cas, j'essaye de déclencher une adaptation physiologique au froid, et peu importe la région (en natation, de l'eau à 14°C, c'est pareil partout), je dirais. Après chacun a des seuils de déclenchement au froid propres, ce qui m'intéresse c'est la variation, l'abaissement du seuil de tolérance au froid. (par l'entrainement, par la science, par...? )
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Mazouth » 15 Oct 2019, 14:37

akunamatata a écrit:Dans mon cas, j'essaye de déclencher une adaptation physiologique au froid, et peu importe la région (en natation, de l'eau à 14°C, c'est pareil partout), je dirais. Après chacun a des seuils de déclenchement au froid propres, ce qui m'intéresse c'est la variation, l'abaissement du seuil de tolérance au froid. (par l'entrainement, par la science, par...? )

Par le rhum ? :mrgreen:
Tiens, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin
http://sylrunandbike.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
Mazouth
Grand Maître
 
Messages: 5188
Inscrit le: 05 Sep 2014, 00:42

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar huralp » 15 Oct 2019, 15:17

En hiver continues-tu de pratiquer tes entrainements de Swimrun ou tu fais une coupure hivernale ?
La température de l'eau sur la côte Méditerranéenne descend à combien l'hiver ?
" L'important est de faire ce premier pas. Surmonter bravement une petite peur, te donnera le courage d'affronter la suivante "
Daisku Ikeda

Notre RĂ©sidence : http://www.castel-medicis.com
Avatar de l’utilisateur
huralp
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1711
Inscrit le: 08 Sep 2008, 16:06
Localisation: Le Mont Dore

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar chantrail » 15 Oct 2019, 15:25

+1 pour la douche froide (avec l'enchaînement "sport-douche froide-sieste", on frôle l'orgasme !!)

sinon j'avais lu quelque part (impossible de retrouver la source) que l'entraînement sous la chaleur contribuait également à endurer le froid, (m'enfin ceci ne vaut rien à l'état d'étude, il faudrait plutôt expérimenter sur le long terme)
chantrail
Kikoureur ki kour
 
Messages: 549
Inscrit le: 20 Oct 2014, 15:59

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 15 Oct 2019, 15:53

huralp a Ă©crit:En hiver continues-tu de pratiquer tes entrainements de Swimrun ou tu fais une coupure hivernale ?
La température de l'eau sur la côte Méditerranéenne descend à combien l'hiver ?


l'eau peut descendre à 12-13°C dans les calanques, c'est possible de faire du swimrun toute l'année effectivement (c'est mon cas)
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Vik » 15 Oct 2019, 21:55

akunamatata a écrit:Mais c'est un peu de l'empirique, actuellement je teste la douche froide depuis cet été (pour l'instant ça tient encore).
Il y a t-il des kikous qui ont testé d'autres choses ?


contrairement à un commentaire plus haut, je penche plutôt sur l'idée qu'on peut travailler et le chaud et le froid mais qu'on est vraiment bien adapté qu'à l'un ou l'autre (j'ai pas de ref scientifiques et là je vais me coucher).

comme beaucoup de choses on a part d'un état de base qui nous est propre (génétique, conditions environnementales pendant l'enfance, etc) puis le reste c'est du "travail".

en ce qui me concerne je n'ai pas travaillé de manière volontaire mais le fait d'aimer être à oualpé (être léger, ne rien porter, surtout pas un truc qui m'encombre...) depuis "toujours" a dû pas mal aider à forger ce côté peu frileux voir carrément frileux à l'effort - (je m'interroge toujours tout de même sur la surchauffe à température "normale", m'enfin...)

j'estime qu'il y a une grosse composante de ressenti. j'avais horreur des manteaux quand j'étais gosse, je préférais avoir froid 10mn en hoodie sur mon vélo que d'avoir à porter un truc lourd et rigide toute la journée. du coup ça fait le travail d'être confronté au froid = des adaptations "physio" (frissons, etc) mais aussi en terme de ressenti. aujourd'hui je commence à me dire que j'ai froid quand mon voisin aurait déjà enfilé 3 paires de moufles. pas parce que je n'ai pas froid dans l'absolu, mais parce que le froid ne m'est pas étranger, ni dangereux ou source d'inquiétude. Je connais mes limites au froid, je l'ai apprivoisé.

bref, comme pour tout dans la vie, faut y passer du temps, de l'entrainement... A commencer par le plus simple: moins de chauffage, moins de couches de vĂŞtements, moins de flemme quand il fait froid ou moche, etc. Et pas se couvrir tout de suite quand on commence Ă  ressentir le frais.

La douche froide c'est AMHA à réserver à la détente et/ou repos sportif, trop en abuser c'est contreproductif sur l'aspect récup + du gâchi. Et surtout ça dure pas assez longtemps. Avoir froid 3mn c'est pas efficace, il vaut mieux être à deux doigts du frisson pendant 5h.
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3966
Inscrit le: 01 Juil 2014, 13:16

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar polosh » 16 Oct 2019, 06:48

Vik a Ă©crit:
comme beaucoup de choses on a part d'un état de base qui nous est propre (génétique, conditions environnementales pendant l'enfance, etc) puis le reste c'est du "travail".


On sait aussi maintenant que l'épigénétique influe énormément sur la "façon" dont l'expression de nos gènes est régulée.
Autrement dit, l'influence de l'environnement sur la manière dont notre génome peut-être amené à fonctionner différemment, tout en conservant une séquence nucléotidique identique.

Quelques sources:
Epigenetic switch from repressive to permissive chromatin in response to cold stress.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29784800

https://newatlas.com/cold-weather-father-inherit-brown-fat/55377/

Vik a écrit:du coup ça fait le travail d'être confronté au froid = des adaptations "physio" (frissons, etc) mais aussi en terme de ressenti. aujourd'hui je commence à me dire que j'ai froid quand mon voisin aurait déjà enfilé 3 paires de moufles. pas parce que je n'ai pas froid dans l'absolu, mais parce que le froid ne m'est pas étranger, ni dangereux ou source d'inquiétude. Je connais mes limites au froid, je l'ai apprivoisé.

En somme ce que tu dis ici a tout son sens !!
“Pour savoir où l'on va, il faut savoir où l'on est."
Avatar de l’utilisateur
polosh
Kikoureur ki kour
 
Messages: 730
Inscrit le: 04 Avr 2013, 15:31

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 16 Oct 2019, 08:13

Vik a écrit:pas parce que je n'ai pas froid dans l'absolu, mais parce que le froid ne m'est pas étranger, ni dangereux ou source d'inquiétude. Je connais mes limites au froid, je l'ai apprivoisé.


c'est similaire à ce que je me dis aussi quand je dois prendre ma douche froide le matin en sortant du lit : "c'est chez moi cette sensation de froid sur mon crane, cette accélération de la respiration puis le calme après qq respirations ventrales"

Vik a écrit:La douche froide c'est AMHA à réserver à la détente et/ou repos sportif, trop en abuser c'est contreproductif sur l'aspect récup + du gâchi. Et surtout ça dure pas assez longtemps. Avoir froid 3mn c'est pas efficace, il vaut mieux être à deux doigts du frisson pendant 5h.


oui et non, parce que ce n'est pas la même chose effectivement. Oui c'est super court 3 ou 5 min, mais c'est du qualitatif en terme de réponse physiologique (https://www.lebiohacking.com/2018/04/02 ... bienfaits/). Pour de la longue durée c'est vraiment de la résistance au froid qui nécessite une très bonne connaissance de soi. être à deux doigts du frisson, je ne pense pas être capable de trouver cette limite encore.
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar centori » 16 Oct 2019, 11:10

je pense que le corps s'adapte en étant confronté au froid
j'ai eu le bonheur de faire un trek d'1 mois au NĂ©pal dans le kumbu avec plusieurs cols Ă  5000m et un sommet Ă  plus de 6000m
tout ça pour dire qu'on a eu froid, voir même plutôt très froid, on a dormis sous la tente pendant 4 semaines, on avait de super duvet et on dormait en slip mais avec un bonnet sur la tête et régulièrement on avait du gel sur le bonnet en se levant le matin, c'est dire qu'il ne faisait par chaud quoi.
bref
en rentrant je me suis surpris à faire des jogging par tous les temps assez peu habillé, j'ai même fait un jogging à tignes à val claret il était affiché -17 degrés ! et j'étais juste en cuissard les mollets à l'air, mais couvert quand même sur le haut
donc j'étais bien acclimaté au froid
inutile de vous dire que je ne fais plus cela maintenant, l'hivers dernier je suis "descendu" jusqu'Ă  -10 quand mĂŞme lors d'un jogging toujours Ă  tignes

je pense donc qu'on peut s'adapter/acclimater au froid, mais il faut avoir certaines "prédispositions" pour cela.
centori
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 475
Inscrit le: 18 Mars 2016, 16:16

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Sylvain IT » 16 Oct 2019, 11:37

Est-ce que vous parlez de la mĂŞme chose?

Est-ce que eau froide et froid pour faire du sport c'est la mĂŞme chose? :roll:

Je ne suis pas particulièrement frileux (j'suis pas Vik, hein!), par contre sur une sortie de rafting, en tenue de plongée (je ne saurais pas dire combien de mm), quand le mec a dit "là ceux qui veulent peuvent plonger", j'ai très rapidement eu du mal à nager par rapport au froid.

Il n'y a qu'à voir tout ce que vous dites par rapport à l'humidité de l'air pour bien voir que nager et courir c'est pas bien pareil, non? :roll:
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 836
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 16 Oct 2019, 13:18

Sylvain IT a Ă©crit:Est-ce que vous parlez de la mĂŞme chose?

Est-ce que eau froide et froid pour faire du sport c'est la mĂŞme chose? :roll:


c'est la même chose d'après moi, évidemment tu refroidis bien plus vite dans l'eau (il doit y avoir des abaques de résistance qui existent), quoique si tu sors de l'eau mouillé et qu'il y a du vent (froid :mrgreen: ) il vaut mieux parfois rester dans l'eau !
Mais la réponse du corps est la même (choc thermique malaise vagale mis à part si tu y vas à la sauvage dans l'eau)
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar chantrail » 16 Oct 2019, 16:16

pour courir dehors, l'ambiance humide joue beaucoup sur la frilosité (en tout cas pour moi) : aucun problème pour courir par -15° (juste la part mentale en cas de sortie longue peut générer de l'inquiétude, fondée ou non) mais pour sortir par 1 ou 2° avec une atmosphère humide, il me faut un bon coup de pied au cul !!

sinon, pour la douche froide, je vois plutôt ça comme un shoot d'adrénaline en vue de renforcer le système endocrinien (ce qui contribue du coup à la thermogénèse..)
chantrail
Kikoureur ki kour
 
Messages: 549
Inscrit le: 20 Oct 2014, 15:59

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Sylvain IT » 16 Oct 2019, 18:14

akunamatata a Ă©crit:
Sylvain IT a Ă©crit:Est-ce que vous parlez de la mĂŞme chose?

Est-ce que eau froide et froid pour faire du sport c'est la mĂŞme chose? :roll:


c'est la même chose d'après moi


Ok, alors la réponse est simple, des gants en laine d'alpaga et le tour est joué :wink:

Perso tant que je marche/cours je n'ai (presque) froid qu'aux doigts :mrgreen: j'ai rarement froid à la tête, même avec des glaçons dans les cheveux, par contre les doigts. :cry:

---

NB bien évidemment je persiste à penser que quand on rentre dans l'élément liquide, tout ait tendance à changer... du coup mon truc à moi serait d'éviter le swinrun en hiver :idea: choisir ou l'un ou l'autre, les mauvais jours, pour pouvoir t'équiper de façon spécifique pour l'activité en question!

Genre tu nages, tu sors, tu te changes illico... et après éventuellement tu vas courir. Mais le côté courir mouillé s'il fait relativement froid et pire qu'il y a du vent :| :| :| je doute que ce soit recommandé :wink:
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 836
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar CAPCAP » 16 Oct 2019, 18:30

chantrail a écrit:... j'avais lu quelque part (impossible de retrouver la source) que l'entraînement sous la chaleur contribuait également à endurer le froid...

Cela expliquerait peut-être que j'étais bien moins frileux en rentrant de mon service militaire en Polynésie... :roll:

Je serais curieux de connaitre votre IMC au regard de votre acclimatation au froid...
Moi c'est 17-18 (68g pour 1,88m)
"Un jour je courirai moins, jusqu'au jour oĂą je ne courirai plus" Bashung
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Maître kikoureur
 
Messages: 2301
Inscrit le: 19 Mars 2006, 16:33

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Vik » 16 Oct 2019, 18:31

CAPCAP a Ă©crit:
chantrail a écrit:... j'avais lu quelque part (impossible de retrouver la source) que l'entraînement sous la chaleur contribuait également à endurer le froid...

Cela expliquerait peut-être que j'étais bien moins frileux en rentrant de mon service militaire en Polynésie... :roll:

Je serais curieux de connaitre votre IMC au regard de votre acclimatation au froid...
Moi c'est 17-18 (68g pour 1,88m)

67kg pour 1m70. T'as quoi contre les gros ?
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3966
Inscrit le: 01 Juil 2014, 13:16

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar TomTrailRunner » 16 Oct 2019, 20:24

Topic intéressant.

question adaptation, je peux vous faire un retour sur mon propre cas puisque je suis passé de la grande ville à la campagne il y à 7 ans.

Avant : Paris/ climat tempéré - Vie citadine, chauffage central
Après : 25km est de Lyon/climat d'avantage continental - vie rurale (en dehors boulot), chauffage que dans certaines pièces de la maison

Je n'étais pas spécialement frileux avant (jamais de short tant qu'il ne fait pas -5 pour courir) sauf au niveau des doigts car je souffre du syndrôme de Raynaud, je suis plus tolérant maintenant et pour peu que j'ai une paire de gants et un bonnet je suis de plus en plus léger (pas autant que Vik) d'un point de vue vestimentaire. C'est évident qu'avec beaucoup d'activité dehors, une eau chaude qui arrive à la douche au bout de 30s (pas la peine de mettre sur chaud pour la douche après sport du matin car le temps que le chaud arrive, j'ai déjà éteint)
. Et l'habitude venant avec la pratique, je dirais que le "verrou" mental se débloque petit à petit : c'est le cerveau qui commande en partie là aussi et la perception est importante (sans se mettre dans des zones de danger non plus).
:arrow: partir léger, avoir de quoi rajouter des épaisseurs et se connaître sont donc pour moi de bonnes clés pour avancer dans cette "direction"

Tom
Le trail, c'est toi & la terre entière comme terrain de jeu
Avatar de l’utilisateur
TomTrailRunner
Grand Maître
 
Messages: 9155
Inscrit le: 12 Jan 2009, 21:13
Localisation: Montluel

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar jano » 16 Oct 2019, 20:47

horizon pas net, reste Ă  la buvette
http://objectiftrail.wordpress.com - Mon Tor
Avatar de l’utilisateur
jano
Grand Maître
 
Messages: 5503
Inscrit le: 09 Oct 2009, 13:20

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar fanfan1978 » 17 Oct 2019, 07:17

hello,
alors deux trois petites choses qui pour moi sont importantes:
le froid (du moins le ressenti) est controlé par l'hypotalamus (arrière basse du crane).
La tĂŞte est la zone qui perd le plus de chaleur proportionnelement.

Donc en cas de température "fraiche" se couvrir la tête en premier retardera les sensations de froid, si l'arrière du crane est au chaud le reste a chaud ou presque :).

Ensuite quand le froid s'installe en nous , la vasoconstriction périphérique s'active, s'engage alors deux processus a la con:
1: le sang ne parvient plus aux extrémités pour se recentrer vers les organes nobles (coeur, poumons) (résultat on a froid au doigts :) donc mettre des gants avant se phénomène est important, car une fois engagé ben .....too late)
2: pour contrer l'augmentation sanguine au niveau du coeur, le corps réagit de la façon suivante et malheureusement non bénéfique pour nous: le volume sangin augmentant, le coeur produit plus d'effort pour pomper donc augmentation de pression cardiaque, accélération du rythme aussi. Pour contrer ces effets, le corps doit diminuer si on puis dire cet afflux sanguin, pour cela il stop la production d'hormones antidiurétique afin de prélevé dans notre sang (plasma) l'eau nécessaire à la diminution du volume sanguin (j'espère que vous suivez toujours) donc augmentation de l'envie de faire pipi, et hélàs surtout sang qui s'épaissi.
cela entraine quoi (avec d'autre phénomène hein) une déshydratation accrue.
Donc boire est important si possible de l'eau tiède enfin pas froide quoi, et évitons le café et le thé (source diurétique allant a l'encontre de l'effet rechercher).

Donc mes conseils ou du moins ma stratégie contre le froid ou son ressenti: bonnet et gants en priorité, puis chaud au niveau du tronc qui en courant ne se réchauffe pas tant que ca, en bas perso je m'en fou n'ayant que rarement froid aux jambes, puis hydratation comme si c'était une sortie tempérée et alimentation plus plus pour augmenter les reserves de calories dispo.

Après un mien ami ma conseiller en hiver de me tremper les mains dans l'eau froide tout les jours, cela augmenterait notre capacité de resistance au froid et c'est ce qui serait utilisé chez les plongeurs démineurs au debut pour éduquer le corps au froid (PS oui ca va à l'encontre de ce que je dis plus haut :) ) et je n'ai pas encore tester :)

enfin je crois que la vérité d'un jour n'est plus vrai le lendemain (je m'explique)
Saintélyon 2017, neige froid ++, jamais eu froid voir eu trop chaud
Ecotrail 2018, neige, boue, pluie froid+ j'ai eu froid qu'en descendant de la tour eiffeil :)
SAintélyon 2018, pluie et chaud (10°C de mémoire) , ben jamais eu aussi froid de ma vie......

comme quoi :)
fanfan1978
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 196
Inscrit le: 07 Avr 2016, 08:40

Re: L'adaptation au froid

Messagepar campdedrĂ´les » 17 Oct 2019, 07:47

akunamatata a Ă©crit:
campdedrôles a écrit:Vivre sans chauffage chez moi fait partie d'une de mes règles (de santé et de bien-être), et grâce en partie à ça je suis plus tolérant au froid qu'il y a trente ans.
C'est tout simple à mettre en oeuvre, pour un célibataire du moins.


et du coup à combien la température descend chez toi (sans avoir à mettre une doudoune) ?


Sur l'hiver une moyenne de 12 degrès.
Le plus bas que j'au vu c'Ă©tait 9.
Donc pas si froid compte tenu de l'altitude à laquelle j'habite (1400 mètres)

Et je suis souvent en doudoune ou petite laine + bonnet lorsque je reste immobile.
Y faut qu'on va y tâcher moyen
campdedrĂ´les
Kikoureur ki kour
 
Messages: 639
Inscrit le: 18 Août 2013, 19:47
Localisation: BELLEDONNE

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Vik » 17 Oct 2019, 08:58

fanfan1978 a Ă©crit:alors deux trois petites choses qui pour moi sont importantes:
le froid (du moins le ressenti) est controlé par l'hypotalamus (arrière basse du crane).
La tĂŞte est la zone qui perd le plus de chaleur proportionnelement.

Donc en cas de température "fraiche" se couvrir la tête en premier retardera les sensations de froid, si l'arrière du crane est au chaud le reste a chaud ou presque :).


D'où l'intérêt d'entretenir sa crinière :p
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3966
Inscrit le: 01 Juil 2014, 13:16

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar fanfan1978 » 17 Oct 2019, 09:06

Vik a Ă©crit:
fanfan1978 a Ă©crit:alors deux trois petites choses qui pour moi sont importantes:
le froid (du moins le ressenti) est controlé par l'hypotalamus (arrière basse du crane).
La tĂŞte est la zone qui perd le plus de chaleur proportionnelement.

Donc en cas de température "fraiche" se couvrir la tête en premier retardera les sensations de froid, si l'arrière du crane est au chaud le reste a chaud ou presque :).


D'où l'intérêt d'entretenir sa crinière :p

c'est clair moi qui tiens plus du bruce willis pour les cheveux (version l'arméé des 12 singes ) :) :)
fanfan1978
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 196
Inscrit le: 07 Avr 2016, 08:40

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 17 Oct 2019, 10:11

fanfan1978 a Ă©crit:
Ensuite quand le froid s'installe en nous , la vasoconstriction périphérique s'active, s'engage alors deux processus a la con:
1: le sang ne parvient plus aux extrémités pour se recentrer vers les organes nobles (coeur, poumons) (résultat on a froid au doigts :) donc mettre des gants avant se phénomène est important, car une fois engagé ben .....too late)
2: pour contrer l'augmentation sanguine au niveau du coeur, le corps réagit de la façon suivante et malheureusement non bénéfique pour nous: le volume sangin augmentant, le coeur produit plus d'effort pour pomper donc augmentation de pression cardiaque, accélération du rythme aussi. Pour contrer ces effets, le corps doit diminuer si on puis dire cet afflux sanguin, pour cela il stop la production d'hormones antidiurétique afin de prélevé dans notre sang (plasma) l'eau nécessaire à la diminution du volume sanguin (j'espère que vous suivez toujours) donc augmentation de l'envie de faire pipi, et hélàs surtout sang qui s'épaissi.
cela entraine quoi (avec d'autre phénomène hein) une déshydratation accrue.
Donc boire est important si possible de l'eau tiède enfin pas froide quoi, et évitons le café et le thé (source diurétique allant a l'encontre de l'effet rechercher).

Donc mes conseils ou du moins ma stratégie contre le froid ou son ressenti: bonnet et gants en priorité, puis chaud au niveau du tronc qui en courant ne se réchauffe pas tant que ca, en bas perso je m'en fou n'ayant que rarement froid aux jambes, puis hydratation comme si c'était une sortie tempérée et alimentation plus plus pour augmenter les reserves de calories dispo.

Après un mien ami ma conseiller en hiver de me tremper les mains dans l'eau froide tout les jours, cela augmenterait notre capacité de resistance au froid et c'est ce qui serait utilisé chez les plongeurs démineurs au debut pour éduquer le corps au froid (PS oui ca va à l'encontre de ce que je dis plus haut :) ) et je n'ai pas encore tester :)


Le but du jeu c'est de retarder au maximum, avec une adaptation du corps, la phase vasoconstriction périphérique active le ressenti du froid est ce qu'il est. Alors douche froide, exposition au froid..., ça semblerait une piste intéressante
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar L'Dingo » 17 Oct 2019, 11:09

Mazouth a Ă©crit:
akunamatata a écrit:Dans mon cas, j'essaye de déclencher une adaptation physiologique au froid, et peu importe la région (en natation, de l'eau à 14°C, c'est pareil partout), je dirais. Après chacun a des seuils de déclenchement au froid propres, ce qui m'intéresse c'est la variation, l'abaissement du seuil de tolérance au froid. (par l'entrainement, par la science, par...? )


Par le rhum ? :mrgreen:


Mazouth, qui en connait un rayon pour lutter contre le froid, a ouvert la voie:

par le swimrhum :mrgreen: :mrgreen:
L'Dingo ^[°o°]^
Avatar de l’utilisateur
L'Dingo
Maître kikoureur
 
Messages: 2745
Inscrit le: 12 Oct 2004, 23:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar fanfan1978 » 17 Oct 2019, 11:35

akunamatata a Ă©crit:
fanfan1978 a Ă©crit:



Le but du jeu c'est de retarder au maximum, avec une adaptation du corps, la phase vasoconstriction périphérique active le ressenti du froid est ce qu'il est. Alors douche froide, exposition au froid..., ça semblerait une piste intéressante


la vasoconstriction est une conséquence de la perte de chaleur centrale, le processus de lutte contre le froid est déjà engagé :(, mais effectivement c'est sur le ressenti qu'il faut axer je pense notre entrainement, en soit, notre corps se défend, mais comment nous vivons cette défense est la différence.
Après l'aspect psyco joue pas mal aussi, et limité les pertes calo reste une bonne solution pour ne pas aggraver le processus ;) et donc se sentir mieux, exemple, sur l'ecotrail je n'ai mit la veste que pour la nuit et j'ai mit les gants qu'ua bout de 3h (il neigeait dejà depuis une bonne heure), sur le pas du diable j'ai mit des gants de chirurgien au dessus de ma deuxième paire de gants sec, et bien l apluie ne passant plus j'ai eu comme une sorte de mieux :) .

A essayer donc quand il fera froid, mais extrémité couverte des le debut, et calorie plus plus en ravito et boisson idem temps clément .

ceci est mon avis pas la vérité ;)
fanfan1978
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 196
Inscrit le: 07 Avr 2016, 08:40

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Mazouth » 17 Oct 2019, 11:56

L'Dingo a Ă©crit:
Mazouth a Ă©crit:
akunamatata a écrit:Dans mon cas, j'essaye de déclencher une adaptation physiologique au froid, et peu importe la région (en natation, de l'eau à 14°C, c'est pareil partout), je dirais. Après chacun a des seuils de déclenchement au froid propres, ce qui m'intéresse c'est la variation, l'abaissement du seuil de tolérance au froid. (par l'entrainement, par la science, par...? )


Par le rhum ? :mrgreen:


Mazouth, qui en connait un rayon pour lutter contre le froid, a ouvert la voie:

par le swimrhum :mrgreen: :mrgreen:

Absolument. J'ai pratiqué le swimrhum l'an dernier à Cuba, et je n'ai pas eu froid... CQFD
Tiens, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin, voilĂ  du bouzin
http://sylrunandbike.blogspot.fr/
Avatar de l’utilisateur
Mazouth
Grand Maître
 
Messages: 5188
Inscrit le: 05 Sep 2014, 00:42

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Sylvain IT » 17 Oct 2019, 12:34

jano a Ă©crit:https://www.espaces.ca/articles/actualites/2037-activer-sa-graisse-brune-pour-maigrir-et-vaincre-le-froid


Sympa le coup de la graisse brune :lol: je viens de comprendre ma fille :idea:

Localisée dans le cou, au-dessus des clavicules et près de la colonne vertébrale et du cœur, cette graisse brune est invisible à l’œil nu et serait bien plus présente chez les jeunes femmes minces que chez les personnes obèses ou diabétiques, qui n’en possèdent pas ou très peu.


Ok j’arrête de lui casser les pieds quand elle part sans rien à l'école.

:arrow: Sinon j'imagine que la plupart des sportifs craint moins le froid que les autres, notre dernière ballade en famille, on a croisé des gens en anorak alors qu'avec ma fille on était en short et t-shirt :roll: mais par contre, on avait à porté de main un gilet coupe-vent et un buff chacun, qu'on a utilisé en crête, en descente quand on produisait moins de chaleur et au cours d'un moment de vent.

La tête (j'ai encore des cheveux), j'ai beaucoup de mal à la couvrir, au mieux je supporte un truc qui protège les oreilles, parfois avec le vent et le neige j'ai le visage en feu, mais si je couvre la tête, je meurs de chaud (moyenne montagne hein...).
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 836
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 18 Oct 2019, 07:01

Je pense que les sportifs sont avantagés pour cette adaptation du corps au froid, ils sont déjà dans une adaptation du corps à l'effort physique. Avoir froid pour avoir froid, c'est pas le but, mais déclencher des réponses physiologiques (positives) au froid, ça c'est super intéressant. (et optionnellement si ça pouvait me permettre d'aller plus loin en swimrun)
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar boulegan » 18 Oct 2019, 15:20

Des milliers de km en moto par tous les temps et toutes les températures, je crois qu'après ça, que je sois sur le vélo ou à pied, j'ai rarement froid.
Faire Paris-Nice en hiver à moto par l'A7, en traversant la Bourgogne, le Morvan, la Vallée du Rhône d'autres coins polaires à 150-160 km/h, sous la flotte, ça te blinde pour le reste de ta vie. :wink: :arrow:
boulegan
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1132
Inscrit le: 08 Juin 2012, 10:31

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar akunamatata » 18 Oct 2019, 16:20

boulegan a écrit:Des milliers de km en moto par tous les temps et toutes les températures, je crois qu'après ça, que je sois sur le vélo ou à pied, j'ai rarement froid.
Faire Paris-Nice en hiver à moto par l'A7, en traversant la Bourgogne, le Morvan, la Vallée du Rhône d'autres coins polaires à 150-160 km/h, sous la flotte, ça te blinde pour le reste de ta vie. :wink: :arrow:


tu penses avoir gagné combien de degrés ? (dans l'air ou dans l'eau), pour ma part en 4 ans de swimrun j'ai gagné 2 °C à la louche dans l'eau, dans l'air c'est le plus dur à évaluer, c'est pas le genre de données auxquelles tu fais attention..
J'ai pas mal de potes qui se lancent dans l'ice swimming (du coté de Nice :wink: ) et c'est un autre niveau là, mais c'est toujours très intéressant !
Avatar de l’utilisateur
akunamatata
Grand Maître
 
Messages: 5773
Inscrit le: 23 FĂ©v 2005, 00:00

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar boulegan » 18 Oct 2019, 16:53

akunamatata a écrit:tu penses avoir gagné combien de degrés ? (dans l'air ou dans l'eau), pour ma part en 4 ans de swimrun j'ai gagné 2 °C à la louche dans l'eau, dans l'air c'est le plus dur à évaluer, c'est pas le genre de données auxquelles tu fais attention..
J'ai pas mal de potes qui se lancent dans l'ice swimming (du coté de Nice :wink: ) et c'est un autre niveau là, mais c'est toujours très intéressant !


Je n'ai aucune idée du "gain", c'est du domaine du ressenti.
Je ne suis pas frileux de base, j'ai vécu presque deux décennies en région parisienne, ça caillait et on n'avait pas beaucoup de tunes pour chauffer la maison, alors le froid, c'est un peu une seconde nature.
Mais là où j'ai enduré des grands froids et où je me suis vraiment caillé (et sans doute travaillé mon endurance ou ma résistance au froid), c'est sur la moto.
Je bivouaque régulièrement en montagne l'hiver, j'ai jamais froid même par du -20/-25°c, bien équipé certes mais sans excès (ça pèse lourd les fringues dans le sac).
Avec la fatigue, c'est certain que la sensibilité au froid est plus exacerbée, c'est une donnée essentielle à prendre en compte.
Être bien reposé, avoir bien mangé (chaud ou froid du reste... vu que tout ou partie se transforme en calories), c'est la base pour lutter contre le froid.
Pour finir, l'eau froide, c'est pas vraiment mon truc, je laisse ça aux warriors :wink:
Comme quoi, le ressenti au froid, c'est très personnel :arrow:
boulegan
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1132
Inscrit le: 08 Juin 2012, 10:31

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar le-lent » 18 Oct 2019, 23:18

Je m'habitue: je connais et accepte la sensation de froid, je sais jusqu'oĂą je peux aller
Je m'acclimate: je passe du temps en situation de froid, mon corps y répond plus vite et mieux (p.ex. je fais du gras plus facilement :oops: )
Je m'adapte: je peux tolérer des températures et/ou des durées d'exposition que je n'aurais pas supportées auparavant.

Je suis aussi adepte des douches froides (après ça je me sens tonique, jeune, beau et fort donc il y a bien une réponse hormonale :mrgreen: ) mais la vérité c'est qu'elles ne sont pas froides (+-20° selon les régions et les saisons). A moins d'y passer une demi-heure c'est du placebo, au mieux de l'homéopathie :wink:
Courir ou pourrir
Avatar de l’utilisateur
le-lent
Kikoureur ki kour
 
Messages: 583
Inscrit le: 29 Nov 2005, 02:29

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar CAPCAP » 19 Oct 2019, 12:27

Vik a Ă©crit:67kg pour 1m70. T'as quoi contre les gros ?
Absolument rien! Surtout quand je vois les superbes courses que tu peux faire, ton corps doit être en pleine forme :wink: (alors que je me sens parfois un peu trop fragile) D'autant que tu nous ramènes de splendides photos :D
J'évoque l'IMC, car ça me semble pouvoir être une composante de l'adaptation au froid. Bien que je sois maigre et peu frileux, quand le froid me prend, c'est global et ça me paraît terrassant. :(

Manger, oui, mais je m'interroge sur la capacité du corps à fournir le glycogène. Sur l'UTPMA, départ à minuit la tête dans le c_l... je n'ai pas pu manger avant le Lioran, j'ai donc couru 6h30 à jeun. Le corps fournissait le carburant nécessaire à courir.
Mais quand le froid est installé, c'est comme si la libération de glycogène était plus difficile, non? :roll:

le-lent a écrit:... la vérité c'est qu'elles ne sont pas froides (+-20° selon les régions et les saisons). A moins d'y passer une demi-heure c'est du placebo, au mieux de l'homéopathie :wink:
Plutôt à 16 - 18°, non?
D'accord, on est très loin de la cryothérapie, mais ce n'est pas pour autant que c'est sans effet, et pourquoi pas sur l'adaptation au froid?

Sur France Culture, j'avais entendu que des plongeuses qui ramasse je ne sais plus quel coquillage, voient leur température corporelle s'abaisser durablement de 3°
"Un jour je courirai moins, jusqu'au jour oĂą je ne courirai plus" Bashung
Avatar de l’utilisateur
CAPCAP
Maître kikoureur
 
Messages: 2301
Inscrit le: 19 Mars 2006, 16:33

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar Vik » 19 Oct 2019, 12:39

CAPCAP a Ă©crit:
Manger, oui, mais je m'interroge sur la capacité du corps à fournir le glycogène. Sur l'UTPMA, départ à minuit la tête dans le c_l... je n'ai pas pu manger avant le Lioran, j'ai donc couru 6h30 à jeun. Le corps fournissait le carburant nécessaire à courir.
Mais quand le froid est installé, c'est comme si la libération de glycogène était plus difficile, non? :roll:


Après 6h30 je doute que tu aies encore du glycogène, quelque soit la température.

Lorsque le froid s'installe manger est primirdial mais ça met du temps à réchauffer. Sur mes connneries de trail ultra par -15, j'ai souvent souffert de pas avoir mangé correctement.
Avatar de l’utilisateur
Vik
Maître kikoureur
 
Messages: 3966
Inscrit le: 01 Juil 2014, 13:16

Re: L'adaptation du corps au froid

Messagepar le-lent » 19 Oct 2019, 12:53

CAPCAP a écrit:Sur France Culture, j'avais entendu que des plongeuses qui ramasse je ne sais plus quel coquillage, voient leur température corporelle s'abaisser durablement de 3°

Au début de l'été, l m'arrive de nager en lac une vingtaine de minutes dans de l'eau qui est encore à 18 ou 20°. Même s'il fait bien chaud dans l'air il faut au moins 45' pour que mon corps reprenne sa t° normale… Je suppose que je suis mal adapté en réalité.
Je me souviens avoir repris la route juste après une baignade, la voiture était restée au cagnard et ma tendre et douce a lancé la clim à fond. Ca m'a paru... terrassant, tu as trouvé le mot juste.
Courir ou pourrir
Avatar de l’utilisateur
le-lent
Kikoureur ki kour
 
Messages: 583
Inscrit le: 29 Nov 2005, 02:29

Suivant Retour vers [Bistro] Le bistro de KikouroĂą

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot], jb_la_jole, Snipy et 3 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.04 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !