impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Discussions sur des sujets moins sérieux en rapport avec les sports d'endurance.
Le hors-sujet y est toléré, mais dans une certaine limite : le sujet doit commencer par [HS], le HS doit rester minoritaire, et les sujets polémiques, agressifs ou contenant des attaques nominatives, ne sont pas tolérés (et seront supprimés par les modérateurs).

Modérateur: Modos

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Grom » 11 Nov 2020, 21:58

Au moins, on sera d'accord que l'éducation nationale est une grosse machine peu efficace (le fameux mammouth...). Par contre, sans vouloir décharger la faute, les profs sont autant (voire plus) victimes que fautifs. Dans mon établissement, on a eu quelques réunions depuis la rentrée pour essayer d'être prêt techniquement et pédagogiquement, mais pas assez. Car, je le répète, on est à bloc avec les nouveaux programmes et le nouveau bac. Nouveau bac qui d'ailleurs a très vite sauté (au moins pour les épreuves communes) comme quoi, il y a peut-être un problème.
Et les outils qui ne suivent pas (je me répète).
Et les consignes qui arrivent trop tard. D'ailleurs dans mon établissement (normand), notre adjointe appelle ses anciens collègues alsaciens qui ont les infos 2 jours avant nous...
Avatar de l’utilisateur
Grom
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 430
Inscrit le: 30 Avr 2008, 14:58

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Ewi » 11 Nov 2020, 23:22

TomTrailRunner a Ă©crit:
Mais pour que cet ensemble fonctionne correctement comme tout système collectif (entreprise, fourmilière, associations, kolkhoze, phalanstère, administrations, etc..), cela nécessite à la fois des individus, une organisation, un ensemble de règles de fonctionnement plus ou moins dirigistes, un corpus de procédure/processus +/- outillés/décrits et un système de management.



Si tu veux comparer avec une fourmilière, très bien. Tu as déjà vu une fourmilière avec qu’un seul type de fourmis (dans mon département, il y a que des profs, pas de technicien, pas de service info, pas de secrétariat, etc)?
Un entreprise de la taille de l’EN qu’avec un organigramme plat et sans hiérarchie ?

Il faudrait tout remettre à plat, embaucher des gens compétents la ou y à besoin, avoir des services support digne de ce nom, et garder les prof pour enseigner. Bref ça coûterait un pognon de dingue.

Je t’invite à venir voir comment ça marche de l’intérieur ( CA / CS / CEVU/ etc. Y a plein d’instance ou les extérieurs sont les bienvenus).

Pour en revenir au covid, je peux te faire un mail avec les procédures, tu vas bien rire. Quand c’est pas du charabia qui ne veut rien dire, du jargon juridique (qu’on est pas en capacité de comprendre vu qu’on a pas de juriste), c’est inapplicable sans doubler la superficie des locaux et le nombre de prof.

Un exemple tout con, en septembre et octobre, on avait interdiction de fermer l’université et obligation de garder 4m2 autour de chaque étudiant (impossible dans nos locaux). On fait comment ? Tirage au sort (interdit)? Qui reste en cours est renvoyé chez lui et sur quel motif ? Je veux bien anticiper. Il était prévu de faire des demi groupes et d’alterner une semaine sur deux : interdit la veille de la rentrée.

Je veux bien ton avis sur « adaptez vous, vous aviez 6mois »

Personnellement, j’ai très mal vécu cette schizophrénie entre ce qu’on devait faire, ce qu’on devrait faire et ce qu’on pouvait faire. Je suis venue à aller bosser avec la boule au ventre car les étudiants sont près a filmer n’importe quelle entorse aux procédures pour se faire mousser sur les réseaux sociaux, faire annuler un module, etc. Et ça ne m’étais jamais arrivé en 10 ans et trois établissements.
Dernière édition par Ewi le 11 Nov 2020, 23:50, édité 4 fois au total.
Ewi
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1684
Inscrit le: 08 DĂ©c 2017, 16:18

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Arclusaz » 11 Nov 2020, 23:29

Ewi, je crois que Tom dit la même chose que toi. Ce n'est pas le terrain qui a pêché, c'est l'organisation générale qui mériterait d'être revue. Elle doit se rapprocher du terrain et se structurer avec des gens compétents dans différents métiers.

Je travaille dans le public, j'ai un profond respect pour les fonctionnaires (je n'en suis pas un) et je vois bien que souvent, ils font avec des bouts de ficelle et beaucoup de bonne volonté. jusqu'au jour où ils en ont marre....

Quand au mammouth, je compatis, ici on a un Mazouth et déjà c'est pas simple.....
Donnez un peu de votre temps, donnez votre sang
compteur du kikoudon de sang
Avatar de l’utilisateur
Arclusaz
Très Grand Maître
 
Messages: 17102
Inscrit le: 26 Mai 2010, 17:22

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Mathias » 12 Nov 2020, 01:32

Ewi a écrit:Et non, j’insiste il y a pas eu 6 mois pour s’adapter parce que justement y a pas de place pour les initiatives locales où la décision locale. Pendant 5mois et 29 jours c’est « on vous envoie les consignes demain » et c’est tout. Tu peux pas anticiper quand tu n’as aucune consigne... c’est pas que les consignes changent vites, c’est juste qu’il n’y en a pas jusqu’au dernier jour. Et surtout si tu fais qqch qui va à l’encontre, tu engages ta responsabilité à toi.

Et il n’y a pas le personnels pour. Pas de service informatique digne de ce nom par exemple. Pas de Secretaria, rien.


Et Blanquer qui est capable d'expliquer aux français, lors du 1er confinement, que tout est sous contrôle, l'EN est prête, pas d'inquiétude à avoir, on va tout gérer en 48h. Alors qu'en bas de l'échelle, c'est la panique !

Tiens un exemple tout "simple" mais assez significatif, pour illustrer les mécanismes à l'oeuvre :
mercredi 28/10, annonce du confinement.
on attend les précisions pour l'université, elles ne viennent pas.
vendredi 30/10, planification des exams prévus la semaine d'après en présentiel. Et faire passer des exams à des promos de 200 étudiants avec un protocole sanitaire de maboule dans les conditions tiers-mondistes de l'université publique, c'est pas simple.
lundi 2/11, on annule tout. On n'a pas l'autorisation. Ah.

Depuis, on s'Ă©chine Ă  organiser les exams. Toujours dans l'attente des autorisations.
On est le 11/11. Des exams sont prévu le le 13. On a eu l'autorisation HIER ! Soit 13 jours après l'annonce du confinement.
Et le 1er ministre s'exprime... DEMAIN !
On doit expliquer à des étudiants qui sont confinés à 3h de trajet et qui font le trajet demain soir, qu'ils vont peut être venir pour rien.

Des anecdotes comme ça, il y en a à la pelle, dans le primaire, le secondaire, ou à l'université.

TomTrailRunner a Ă©crit:Il y a bien un ensemble "Ă©ducation nationale" qui propose un service public d'Ă©ducation en contrepartie de recettes publiques (impĂ´ts, taxes, dettes) et c'est bien cet ensemble dont je parle (et non pas le seul "sous-ensemble" profs).


Oui, mais non.
Même en tant que simple "utilisateur" du service public d'éducation, même peu familier de son organisation, ce n'est pas neutre de mettre en cause l'ensemble à la hache, même si on se doute bien que la responsabilité du bordel ambiant n'est pas à mettre sur le dos des seuls profs.
Bcp de profs sont Ă  bout, crise ou pas crise d'ailleurs, il faut les aider plutĂ´t que de les critiquer (encore).
Je sais qu'en France on a l'habitude de taper sur les profs, qui sont d'ailleurs parmi les moins bien payés (entre autres) de l'OCDE. Est-ce qu'on imagine critiquer les infirmières à propos de leur gestion de la crise sanitaire ?
Non, on met plutôt en cause la baisse des moyens alloués au système de santé, la gestion du stock de masques, etc. On tape donc sur les politiques, les dirigeants.

Et au passage, que font les dirigeants de l'université pendant la crise sanitaire ?
Ils sont occupés à achever de bousiller le système public d'enseignement supérieur, entraînant même un appel à la démission de la ministre par la Commission Permanente du Conseil National des Universités !
Mathias (blog)
Adhésion 2021 à l'association
Avatar de l’utilisateur
Mathias
Très Grand Maître
 
Messages: 15016
Inscrit le: 08 Jan 2004, 00:00
Localisation: 234567890

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar TomTrailRunner » 12 Nov 2020, 09:15

Arclusaz a écrit:Ewi, je crois que Tom dit la même chose que toi. Ce n'est pas le terrain qui a pêché, c'est l'organisation générale qui mériterait d'être revue. Elle doit se rapprocher du terrain et se structurer avec des gens compétents dans différents métiers..

Exactly : je parle de système de management où comme dans tout système, vous en déplaise, il n'est pas possible de travailler sur une amélioration globale sans regarder la totalité des parties prenantes. Je ne connais absolument pas les arcanes/rouage d'un système éminent complexe de par sa taille globale et sa multiplicité de situations locales et des facteurs humains imbriqués.
Mais en dissociant systématiquement le "haut" du "bas", il est certain qu'il ne peut y avoir de travail sur le système. Or malheureusement, voire pire, ce n'est pas en temps de crise que l'on peut "travailler" sur le fonctionnement global du système ; la crise étant un révélateur des problématiques de fonctionnement ancrées (ce que dit Mathias dans "Bcp de profs sont à bout, crise ou pas crise d'ailleurs,..."), elle ne fait que cristaliser les bons & les mauvais côté des systèmes et des parties prenantes qui les compose.

Relisez mes propos, je n'ai jamais taper sur "les profs" en général. . Par contre, le ressenti que Mathias évoque existe bien, et est parfois basé sur du vécu puisque sans parler d'exemplarité pour tous, il y a des canards boiteux dans cette profession là comme dans bon nombre (ex au dernier collège pratiqué par mes enfants, il y avait un enseignant avec des comportements en dessous de tout & tout le monde savait qu'il ne fallait pas tomber dessus)

:arrow: Vu la sensibilité épidermique du sujet auprès des dignes représentants ici présent, par ailleurs que j'apprécie tous bien, je réserverais nos échanges pour un futur off / after où nuances & richesses des échanges seront plus subtiles. Portez vous bien :D
#RoadToNYC

Le trail, c'est toi & la terre entière comme terrain de jeu
Avatar de l’utilisateur
TomTrailRunner
Grand Maître
 
Messages: 9952
Inscrit le: 12 Jan 2009, 21:13
Localisation: Montluel

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar L'Dingo » 12 Nov 2020, 12:19

Ewi a Ă©crit:
TomTrailRunner a Ă©crit:
Mais pour que cet ensemble fonctionne correctement comme tout système collectif (entreprise, fourmilière, associations, kolkhoze, phalanstère, administrations, etc..), cela nécessite à la fois des individus, une organisation, un ensemble de règles de fonctionnement plus ou moins dirigistes, un corpus de procédure/processus +/- outillés/décrits et un système de management.


Si tu veux comparer avec une fourmilière, très bien. Tu as déjà vu une fourmilière avec qu’un seul type de fourmis ...


Et faut pas oublier les Schtroumpfs :mrgreen: :mrgreen: .



d'ailleurs le premier album sur les Schtroumpf Noirs est d'actualité pour ce fil , je vous invite à le lire ou le relire :wink:

Les_Schtroumpfs_noirs xs.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
L'Dingo ^[°o°]^
Avatar de l’utilisateur
L'Dingo
Maître kikoureur
 
Messages: 2912
Inscrit le: 12 Oct 2004, 23:00

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Benman » 12 Nov 2020, 12:53

Gnap
Un de mes livres préférés quand j'étais minot. J'ai dû le relire 200 fois...

Rigolo d'ailleurs de voir que dans certains pays (visiblement de langue anglaise) ils ne deviennent pas noirs (ça va plaire à l'ami aldebleau ce truc...)
ESs7py5XsAEkjTy.jpg
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5052
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Benman » 12 Nov 2020, 15:06

Tiens, si on résume le coronavirus, c'est un peu ça pour moi en fait
De quel côté êtes vous?
phpBB [video]
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5052
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar P38 » 13 Nov 2020, 20:24

P38
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 404
Inscrit le: 19 Nov 2010, 23:56
Localisation: Nord-Isère

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Colargol73 » 13 Nov 2020, 23:01


C'est mignon, mais c'est un peu Ă  cause d'eux (entre autres) si on bat des records et que les hĂ´pitaux sont le plus dans la merde en RhĂ´nes-Alpes.
Colargol73
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 380
Inscrit le: 14 Jan 2019, 11:36

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar franckproto » 14 Nov 2020, 07:42

Arrête de dire des bêtises, comme ci les randonneurs remplissaient les hôpitaux. Les accidents domestique ou de la route sont vingt fois plus nombreux que les accidents de la montagne et je te signale que c'est des pro qui on fait ça, il y a une chance sur cent pour qu'ils se facent mal.
Ha oui, les médias ont dit qu'il y a des risques de surcharger les hôpitaux si on lâche tous les blaireaux à plus d'un kilomètre Vive les médias. :lol:
Avatar de l’utilisateur
franckproto
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 129
Inscrit le: 17 Mai 2009, 19:39

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Masquerade7 » 14 Nov 2020, 08:11

Heureusement que les footballeurs pro, rugbymen pros, jockeys, chasseurs,...n'ont aucune chance de remplir les urgences... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Je me promène souvent dans Belledonne et tu peux t'y ballader sans jamais croiser quelqu'un à plus de 10 metres...
Bon il est vrai qu'aller y mettre un feu à plusieurs c'est un peu provoc...mais bon rien de bien méchant comparé à tous les cas sociaux qui foutent le bordel dans leur zup tous les soirs...et ça on laisse gentiment faire...surtout pas de vague... :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 250
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar huralp » 14 Nov 2020, 09:28

franckproto a écrit:Arrête de dire des bêtises, comme ci les randonneurs remplissaient les hôpitaux. Les accidents domestique ou de la route sont vingt fois plus nombreux que les accidents de la montagne et je te signale que c'est des pro qui on fait ça, il y a une chance sur cent pour qu'ils se facent mal.
Ha oui, les médias ont dit qu'il y a des risques de surcharger les hôpitaux si on lâche tous les blaireaux à plus d'un kilomètre Vive les médias. :lol:


Après en France, nous sommes les champions du monde du dédouanement, c'est toujours le voisin, le commerçant d'à côté qui est responsable quand ça ne va pas, les choses ne vont pas et il faut les changer mais c'est aux autres de faire des efforts.
C'est du fait de cet état d'esprit que le gouvernement ne veut pas nous lâcher la bride car ils savent très bien que dès qu'ils vont le faire ça va partir en sucette. :wink:
" L'important est de faire ce premier pas. Surmonter bravement une petite peur, te donnera le courage d'affronter la suivante "
Daisku Ikeda

Notre RĂ©sidence : http://www.castel-medicis.com
Avatar de l’utilisateur
huralp
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1855
Inscrit le: 08 Sep 2008, 16:06
Localisation: Le Mont Dore

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Masquerade7 » 14 Nov 2020, 10:56

C'est pas faux mais dans ce cas tu laches la bride pour personne...pas de favoritisme...
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 250
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Benman » 14 Nov 2020, 11:22

Masquerade7 a Ă©crit:C'est pas faux mais dans ce cas tu laches la bride pour personne...pas de favoritisme...

oui. Sauf que aller intervenir à certains endroits s'avère délicat aujourd'hui, car la tension sociale avant le confinement y était déjà grande (Champigny, Mons-en-Barœul...), et il y a un risque d'embrasement non négligeable.
Le raisonnement est donc: puisqu'on calme le jeu là où c'est déjà tendu, on doit lâcher la bride ailleurs, ou inversement?
La situation est très compliquée.
Le gouvernement a un tout petit peu essayé de considérer les français comme des adultes (oh, pas longtemps, hein), et on a vu les appartements se remplir de soirées privées bien clustrantes...
Bah le gouvernement est revenu à ce qu'il sait bien faire, en remettant des autorisations, des limitations au pâté de maisons, tout en faisant par ailleurs preuve de souplesse dans l'applications de mesures intenables.
Donc la moralité actuelle, c'est tu respectes pas la loi, mais tu fermes ta gueule tant que tu te fais pas chopper...
C'est pas terrible je trouve en terme de concorde républicaine... mais je n'ai pas mieux à proposer.

Vivement que tout ceci se termine, qu'on fête tous le déconfinement afin de passer un peu de bon temps loin des gestes barrière en attendant la 3ème vague :roll:
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5052
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Benman » 14 Nov 2020, 11:51

Bon sinon, j'ai un peu de temps pour trainer sur les réseaux sociaux ces temps-ci, je voulais partager sur ce fil 2 réflexions et une image.
L'image, venant de l'excellent DBDB évidemment... elle date du 1er confinement mais est tellement d'actualité
DBDB.jpg

La 1ère réflexion, venant d'une kikoureuse qui n'est pas intervenue sur ce fil depuis un moment, je me permet donc de relayer son message, et lui adresse un petit coucou bien amical:
Petit rappel pour ceux qui disent que ce virus ne touche gravement que les "vieux" et les gens souffrant de maladies:
J'en suis à 8 mois après le covid, et j'ai toutes sortes de séquelles: problèmes vasculaires, douleurs thoraciques et inflammation de la plèvre, fatigue chronique, extinction de voix, capacités physiques réduites.
En rééducation à l'hôpital 2x par semaine (+ orthophonie 1x/semaine), je croise de nombreuses personnes de tous âges, beaucoup sans antécédents, pas obèses, qui se retrouvent dans des situations similaires voire pires que moi 8 mois après.
Certains ont carrément une inversion du système nerveux sympathique et parasympathique: fréquence cardiaque très haute au repos, et chute à l'effort pouvant mener à l'arrêt cardiaque!
Les conclusions de l'équipe qui nous suit: le covid déclencherait des maladies auto-immunes irréversibles.
Donc, même si vous n'êtes pas personne à risque, vous n'avez aucun moyen de savoir quelles séquelles vous laissera ce virus.
On parle des hospitalisés et de la réanimation, mais sachez qu'il n'y a RIEN de prévu pour les covid longs. Certains ont perdu leur boulot, d'autres resteront handicapés à vie.
Alors ne sous-estimez pas ce virus et prenez vos responsabilités, pour vous et pour les autres!


Le 2ème venant de Axel Kahn, qu'on ne présente pas, lié à l'actualité récente relayée par les medias.
J'avoue que j'aimerais un poil plus d'optimisme, car après tout, nous sommes simplement dans une phase d'évolution des modes de formation de la pensée...
QU’AVONS NOUS MANQUÉ, nous les intellectuels, scientifiques et vulgarisateurs de la fin du XXe siècle ?
Telle est la question que je posais hier en conclusion de mon cri de détresse « J’ai mal à ma France » ?

Je crois comprendre pourquoi la France est la plus touchée par la déferlante du complotisme et de l’appétence exclusive pour les « vérités alternatives ». Notre nation, fière de sa grande Révolution française, est fille du Progrès et de son optimisme. Il irrigue la République adoratrice de la raison, est la colonne vertébrale des courants socialistes du XIX siècle, du marxisme et du communisme au XXe mais aussi du libéralisme saint-simonien et du capitalisme industriel.

L’optimisme du progrès est enseigné à l’école, il charpente « Le Tour de France par deux enfants », prend une dimension mystique avec le positivisme comtien auquel adhèrent Pasteur, Claude Bernard, peu ou prou Jean Rostand. Le programme du CNR en est baigné. Or, le bonheur n’a pas été au rendez-vous, son objectif était implicite dans le progressisme. Beaucoup de citoyens, amoureux éperdus du Progrès mais trompés et déçus, ont alors transformé leur passion en rage et agressivité envers l’amant infidèle. L’opprobre a touché tous les pouvoirs et puissances, ceux de la politique, bien entendu, mais aussi de la « science officielle ». En effet, a-t-on sans doute pensé, ils détenaient les rênes et ont conduit l’attelage vers cette situation qui frustre tant.
Puisque le Progrès et la science ont déçu, porte ouverte au n’importe quoi. La raison n’a pas conduit au bonheur. Bienvenue à la déraison. Partout les gouvernements et présidents, de gauche comme de droite,ont été balayés par les votes ou l’émeute.
En France, le phénomène s’est vêtu d’un gilet jaune en 2018, puis d’une passion à l’occasion de la pandémie pour tout ce qui semblait être alternatif, Raoult, Perronne, Toussaint, Toubiana et autres zozos. À cela, nous ne pouvions pas grand chose, beaucoup d’entre nous ont milité pour la justice et la bienveillance, sans résultat notable.

L’autre phénomène est le combat inégal, pour l’accès à l’intérêt des jeunes, entre la table trigonométrique et les jeux vidéo se déployant dans un monde virtuel. Nous nous sommes efforcés de rendre la première attrayante. Mais n’avons pas fait le poids confronté aux artifices de l’excitation colorée, trépidante, de la jouissance éphémère mais immédiate.

Le réseau frénétique des réseaux sociaux est attrayant, prenant puis addictif, laissant dans l’esprit peu de disponibilités pour d’autres sources de stimulation.

Certains intellectuels, des « philosophes » en particulier, ont pris conscience de la nouvelle architecture des réseaux aboutissant à l’esprit des gens, des mœurs de mauvais garçon de ceux qui les empruntent, ils se sont alignés. Résultat, il sont plus devenu eux-mêmes des mauvais garçon plus que leurs cibles des philosophes en herbe ! D’autres ont renoncé et se sont retirés avec quelques uns des leurs sous leur tente.

J’ai, avec quelques collègues, expérimenté une troisième stratégie pour me faire entendre : utiliser les outils prisé par les récepteurs potentiels de mes enseignements et propos, au service cependant de mon langage et de la forme de mes messages. Le résultat n’a pas été brillant. L’effet sur les cibles dépend à la fois de l’arme et du projectile. Un bouquet de rose tiré par un canon est aussi inefficace qu’un boulet projeté par une fronde.

Nous avons échangé, je suis sur le pont depuis quarante ans : outre mes tâches de médecin, chercheur et autres choses, j’ai donné d’innombrables conférences, suis allé dans des centaines de lycées, ai une expérience professionnelle de la télé et de la radio. La réceptivité à mes messages a décliné. La pente s’est accentuée dans la société du XXe siècle. Et on est dans cette France qui me fait mal. Oui, les quelques personnes - peu nombreuses - ayant mon expérience ont sans doute loupé quelque chose, je ne sais pas quoi, si ce n’est qu’à l’inverse de la Reine rouge d’Alice, ils ont couru moins vite que le paysage, que la société. ils ont échoué.
Axel Kahn
Vous n’avez pas les permissions appropriées afin de consulter les fichiers insérés dans ce message.
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5052
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Colargol73 » 14 Nov 2020, 12:53

franckproto a écrit:Arrête de dire des bêtises, comme ci les randonneurs remplissaient les hôpitaux. Les accidents domestique ou de la route sont vingt fois plus nombreux que les accidents de la montagne et je te signale que c'est des pro qui on fait ça, il y a une chance sur cent pour qu'ils se facent mal.
Ha oui, les médias ont dit qu'il y a des risques de surcharger les hôpitaux si on lâche tous les blaireaux à plus d'un kilomètre Vive les médias. :lol:

J'ai été pro en montagne et en libéral, je peux comprendre. Maintenant, la liberté, vaste sujet dans le contexte actuel : les charcutiers, les restaurateurs, les libraires, les marchands de jouets pour Noêl.. sont ils plus libres que les autres ? L'individualisme décomplexé (revendication des droits individuel sur l'intérêt général), ça existait avant le premier confinement, pourquoi ça aurait changé ?
C'est très bien résumé par le Gorafi : http://www.legorafi.fr/2020/11/10/confi ... re-dehors/
Colargol73
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 380
Inscrit le: 14 Jan 2019, 11:36

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Sylvain IT » 14 Nov 2020, 12:56

Benman a écrit:Vivement que tout ceci se termine, qu'on fête tous le déconfinement afin de passer un peu de bon temps loin des gestes barrière en attendant la 3ème vague :roll:


C'Ă©tait de l'ironie n'est-ce pas?

Parce qu'il est clair que ce qui peut préparer au mieux une troisième vague c'est bien évidemment du bon temps loin des gestes barrières.

Les règles doivent avoir un sens pour qu'on les respecte et, justement, leur application doit être contrôlée non pas au regard des tensions éventuelles, mais au regard de leur respect, point.

Sinon on mettra des contraventions à quelqu'un qui part avec sa femme aux champignons, et pas à un groupe de jeunes sur des bancs dans un quartier chaud, ce qui serait le comble de l'absurde! Les mesures sont faites dans un but de prévention de l'épidémie, il ne s'agit pas du tout de les relier aux personnes mais bien aux situations.

Il faut définir les situations, et appliquer des règles, non?
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1341
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Masquerade7 » 14 Nov 2020, 13:05

"Les règles doivent avoir un sens pour qu'on les respecte et, justement, leur application doit être contrôlée non pas au regard des tensions éventuelles, mais au regard de leur respect, point.

Sinon on mettra des contraventions Ă  quelqu'un qui part avec sa femme aux champignons, et pas Ă  un groupe de jeunes sur des bancs dans un quartier chaud, ce qui serait le comble de l'absurde!"

Parfaitement d'accord avec toi même si déjà ce qui se passe en ce moment...
Et oui on a trop laissé faire et maintenant on est dans la merde...heureusement le cueilleur de champignons ne se rebiffe pas et en plus il est solvable... :mrgreen:
Masquerade7
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 250
Inscrit le: 02 DĂ©c 2012, 17:13

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Benman » 14 Nov 2020, 13:09

Sylvain IT a Ă©crit:
Benman a écrit:Vivement que tout ceci se termine, qu'on fête tous le déconfinement afin de passer un peu de bon temps loin des gestes barrière en attendant la 3ème vague :roll:


C'Ă©tait de l'ironie n'est-ce pas?

Parce qu'il est clair que ce qui peut préparer au mieux une troisième vague c'est bien évidemment du bon temps loin des gestes barrières.

Les règles doivent avoir un sens pour qu'on les respecte et, justement, leur application doit être contrôlée non pas au regard des tensions éventuelles, mais au regard de leur respect, point.

Sinon on mettra des contraventions à quelqu'un qui part avec sa femme aux champignons, et pas à un groupe de jeunes sur des bancs dans un quartier chaud, ce qui serait le comble de l'absurde! Les mesures sont faites dans un but de prévention de l'épidémie, il ne s'agit pas du tout de les relier aux personnes mais bien aux situations.

Il faut définir les situations, et appliquer des règles, non?

oui c'Ă©tait de l'ironie, Ă©videmment.
L'application des règles est d'autant plus forte que celles ci ont du sens et sont comprises.
La question qu'on doit se poser est comment se fait-il que des jeunes puissent penser qu'ils sont dans le vrai en se massant sur un banc y compris dans un quartier chaud. Que font leurs parents, leurs mentors, leurs sources d’"inspiration"?
Comment peut-on encore laisser circuler l'idée que ce virus est une blague, même si le % de morts est effectivement faible.

Il y a un truc qu'on a tous loupés là; et les verbaliser pour mener à des émeutes qui laisseront des traces longtemps après ne résoudra pas le problème.
Verbaliser des ramasseurs de champignons non plus d’ailleurs, mais par contre, ils l'accepteront docilement jusqu'à ce qu'ils aillent voter. :wink:

Jusqu'ici, il n'y a que la Chine et les pays d’Asie du sud est qui sont arrivés à quelque chose, avec des méthodes et une attitude de la population très éloignés de nos sociétés occidentales.
On a un truc à inventer là, et on ne trouve pas. les allemands sont peut-être un peu sur la voie, mais la culture allemande est très différente de la culture latine ou gallicane...
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5052
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Ewi » 14 Nov 2020, 13:52

@Benman: ce qu’on a raté, politique comme citoyen, c’est la prise au sérieux dès les premiers signes de l’épidémie. Pendant plus de 6 mois on a dit au jeunes que ce n’était pas leur problème, qu’ils n’étaient pas contagieux (ça, on leurs dit encore aujourd’hui) et pas en danger face au Covid-19. Ils l’ont cru et défaire une croyance est compliqué.

Ce qu’il faut réinventer, c’est la cohésion sociale, c’est la notion d’appartenance à une même nation (peut importe l’échelle : tribu, ville, pays, UE...). Bon courage.

Concernant leurs sources d’inspiration, c’est assez flagrant : une vidéo Fortnite sur YouTube fait x1000 plus de vues qu’une vidéo de MaxBird, scilabus & co.

Les jeunes n’ont peut-être pas envie de regarder la situation en face pour plein de raison (violence familiale, parent au chômage, morts d’un proche, etc).

Les parents, pour la plus part ne sont pas des CSP+, n’ont pas le temps ou l’envie ou l’énergie de gérer ça... ils ont aussi peut-être la flemme de se documenter autrement qu’avec BFM.

C’est hyper compliqué de comprendre « pourquoi » et de choisir « quoi faire ». Le spectre entre incitation et répression est vaste... et attention à l’appel à la répression... ça donne des outils législatifs qui peuvent perdurer et se retourner contre n’importe qui dans les mains de mauvaise personne ( y a qu’à se souvenir de la charge de Kenneth Starr contre Clinton pour voir les dérives de certains outils)
Dernière édition par Ewi le 14 Nov 2020, 14:02, édité 2 fois au total.
Ewi
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1684
Inscrit le: 08 DĂ©c 2017, 16:18

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Spir » 14 Nov 2020, 13:58

Benman a écrit:La situation est très compliquée.
Le gouvernement a un tout petit peu essayé de considérer les français comme des adultes (oh, pas longtemps, hein), et on a vu les appartements se remplir de soirées privées bien clustrantes...
Bah le gouvernement est revenu à ce qu'il sait bien faire, en remettant des autorisations, des limitations au pâté de maisons, tout en faisant par ailleurs preuve de souplesse dans l'applications de mesures intenables.
Donc la moralité actuelle, c'est tu respectes pas la loi, mais tu fermes ta gueule tant que tu te fais pas chopper...


Tout système mis sous pression va relâcher brutalement cette pression si l'on ouvre une brèche. Je ne suis pas fan des analogies physiques/sociales mais, dans ce cas, je pense que cela peut s'appliquer.

Après des semaines de confinement très dures et, faut-il le rappeler, avec un grand respect des règles, il est normal que tout le monde ait voulu rapidement retrouver une "vie comme avant", avec les conséquences que l'on sait.

Ceci dit, jeter l'opprobre sur ces fameuses "réunions familiales" et considérer qu'il faut renvoyer tout le monde à la niche à coup de 135€ l'infraction est un peu court.

Sylvain IT a écrit:Les règles doivent avoir un sens pour qu'on les respecte et, justement, leur application doit être contrôlée non pas au regard des tensions éventuelles, mais au regard de leur respect, point.

Sinon on mettra des contraventions à quelqu'un qui part avec sa femme aux champignons, et pas à un groupe de jeunes sur des bancs dans un quartier chaud, ce qui serait le comble de l'absurde! Les mesures sont faites dans un but de prévention de l'épidémie, il ne s'agit pas du tout de les relier aux personnes mais bien aux situations.


Oui, les règles doivent avoir un sens pour qu'on les respecte. Pour limiter la propagation d'une épidémie, sans être épidémiologiste, la première règle qui vient à l'esprit c'est de se tenir à distance, et puis le fameux "dépister, tracer, isoler".

Tout le monde peut comprendre ça, enfin du moins les 99,9% des personnes qui respectent les règles imposées ce qui est déjà plus que très bien.

A mon avis, une politique, éventuellement coercitive (c'est à dire avec amendes, etc...) aurait pu être comprise et partagée si elle avait été axée autour de ces points. Avec par exemple obligation du port du masque en milieu fermé, en milieu ouvert mais densément occupé (centre-ville, marchés...), interdiction de regroupements et/ou limitation de jauges, aération des locaux...

Qu'avons-nous eu à la place ? Les mesures citées plus haut, bien sûr et heureusement. Mais aussi une injonction de notre gouvernement de réserver et partir en vacances pour la Toussaint (15 jours avant le reconfinement...), la fermeture des librairies où peu de gens se croisent, la limitation des déplacements à 1km... Une propagation suit une loi puissance, et de nombreux scientifiques tiraient la sonnette d'alarme dès le mois de septembre (ce à quoi notre président a répondu "restez à votre place, c'est moi qui décide").

Cette dernière obligation est assez symbolique de l'attitude actuelle de nos décideurs, à savoir faire les gros yeux et taper du pied. Honnêtement, est-ce que je suis plus dangereux sanitairement parlant, si je pars vers un footing, ou un tour de vélo, qui m'amène à 5 km de chez moi, plutôt qu'en restant dans un rayon de 1km ?

On parle souvent de clarté et de cohérence, et dans ce domaine, les principaux donneurs de leçons ne sont pas les maîtres de la mise en œuvre...

Malheureusement, nous vivons dans une société de "premiers de la classe", où avouer son échec ou son ignorance est tabou. Pourtant, cela ferait tellement de bien d'entendre un responsable en exercice dire simplement "on a merdé, pardon, on rectifie le tir et maintenant on va faire..."
On peut finir la X-Alpine !
Avatar de l’utilisateur
Spir
Grand Maître
 
Messages: 5047
Inscrit le: 10 Oct 2013, 22:35
Localisation: Riom

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Sylvain IT » 14 Nov 2020, 14:29

Spir a écrit:Tout le monde peut comprendre ça, enfin du moins les 99,9% des personnes qui respectent les règles imposées ce qui est déjà plus que très bien.


Je pense que tu devrais préciser là... parce que quelque part on croirait presque que tu dis que 99% des gens respectent les règles, ce qui bien évidemment n'est absolument pas le cas, et un des problèmes c'est aussi que, sur le fond, beaucoup de gens n'ont toujours rien compris.

Spir a écrit:Malheureusement, nous vivons dans une société de "premiers de la classe", où avouer son échec ou son ignorance est tabou. Pourtant, cela ferait tellement de bien d'entendre un responsable en exercice dire simplement "on a merdé, pardon, on rectifie le tir et maintenant on va faire..."


Là j'aimerais n'avoir à dire que oui, car oui personne ne sait reconnaître son erreur parmi nos dirigeants, mais je dois dire aussi non... parce que nos sociétés sont aussi pleines de derniers de la classe qui prétendent, en ayant mal compris le sens de la démocratie, que leur voix compte autant que celle des premiers de la classe pré-cités. Oui si on compte les votes, mais non si on parle de la pertinence des propos, cela n'a pas été transmis clairement... l'idée qu'il y a plus compétent que soi n'est pas si répandu, malheureusement.

L'immodestie, ou l'incapacité à reconnaître les propres limites, n'est pas que le fait des premiers de la classe...

Benman a écrit:La question qu'on doit se poser est comment se fait-il que des jeunes puissent penser qu'ils sont dans le vrai en se massant sur un banc y compris dans un quartier chaud. Que font leurs parents, leurs mentors, leurs sources d’"inspiration"?


Personnellement, je crois que chacun devrait regarder juste au bout de son nez, lors de son repas... ok ça ne marche pas si tu manges seul, mais si tu manges en famille : qu'est-ce qu'on a fait comprendre, nous, à ceux qui sont autour de nous, juste là.

Moi j'ai une jeune autour de ma table, je lui parle, elle me répond, etc. et a cessé d'avoir une sociabilité non raisonnée depuis longtemps.
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1341
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Mams » 14 Nov 2020, 14:34

Benman a écrit:La 1ère réflexion, venant d'une kikoureuse qui n'est pas intervenue sur ce fil depuis un moment, je me permet donc de relayer son message, et lui adresse un petit coucou bien amical...

Le 2ème venant de Axel Kahn, qu'on ne présente pas, lié à l'actualité récente relayée par les medias.
J'avoue que j'aimerais un poil plus d'optimisme, car après tout, nous sommes simplement dans une phase d'évolution des modes de formation de la pensée...
QU’AVONS NOUS MANQUÉ, nous les intellectuels, scientifiques et vulgarisateurs de la fin du XXe siècle ?
Telle est la question que je posais hier en conclusion de mon cri de détresse « J’ai mal à ma France » ?

Je crois comprendre pourquoi la France est la plus touchée par la déferlante du complotisme et de l’appétence exclusive pour les « vérités alternatives ». Notre nation, fière de sa grande Révolution française, est fille du Progrès et de son optimisme. Il irrigue la République adoratrice de la raison, est la colonne vertébrale des courants socialistes du XIX siècle, du marxisme et du communisme au XXe mais aussi du libéralisme saint-simonien et du capitalisme industriel.

L’optimisme du progrès est enseigné à l’école, il charpente « Le Tour de France par deux enfants », prend une dimension mystique avec le positivisme comtien auquel adhèrent Pasteur, Claude Bernard, peu ou prou Jean Rostand. Le programme du CNR en est baigné. Or, le bonheur n’a pas été au rendez-vous, son objectif était implicite dans le progressisme. Beaucoup de citoyens, amoureux éperdus du Progrès mais trompés et déçus, ont alors transformé leur passion en rage et agressivité envers l’amant infidèle. L’opprobre a touché tous les pouvoirs et puissances, ceux de la politique, bien entendu, mais aussi de la « science officielle ». En effet, a-t-on sans doute pensé, ils détenaient les rênes et ont conduit l’attelage vers cette situation qui frustre tant.
Puisque le Progrès et la science ont déçu, porte ouverte au n’importe quoi. La raison n’a pas conduit au bonheur. Bienvenue à la déraison.
Axel Kahn


Merci Benman! :)
Je suis absente du forum, car ça me déprime plus qu'autre chose vu mon état et tout ce que je ne peux plus faire...

Je partage complètement l'avis d'Axel Kahn. Je trouve qu'on vit une forme de sécularisation de la religion du progrès et de la science. Les gens n'y croit plus, n'ont plus confiance en ses représentants et se tournent vers d'autres croyances qui elles sont protéiformes et non-institutionnelles. Bien plus dangereuses de mon point-de-vue car beaucoup plus difficiles à identifier et à circonscrire pour les démonter! :roll:
Avatar de l’utilisateur
Mams
Kikoureur ki kour
 
Messages: 581
Inscrit le: 12 Mai 2014, 08:01

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Ewi » 14 Nov 2020, 14:57

Mams a Ă©crit:
Benman a écrit:La 1ère réflexion, venant d'une kikoureuse qui n'est pas intervenue sur ce fil depuis un moment, je me permet donc de relayer son message, et lui adresse un petit coucou bien amical...

Le 2ème venant de Axel Kahn, qu'on ne présente pas, lié à l'actualité récente relayée par les medias.
J'avoue que j'aimerais un poil plus d'optimisme, car après tout, nous sommes simplement dans une phase d'évolution des modes de formation de la pensée...
QU’AVONS NOUS MANQUÉ, nous les intellectuels, scientifiques et vulgarisateurs de la fin du XXe siècle ?
Telle est la question que je posais hier en conclusion de mon cri de détresse « J’ai mal à ma France » ?

Je crois comprendre pourquoi la France est la plus touchée par la déferlante du complotisme et de l’appétence exclusive pour les « vérités alternatives ». Notre nation, fière de sa grande Révolution française, est fille du Progrès et de son optimisme. Il irrigue la République adoratrice de la raison, est la colonne vertébrale des courants socialistes du XIX siècle, du marxisme et du communisme au XXe mais aussi du libéralisme saint-simonien et du capitalisme industriel.

L’optimisme du progrès est enseigné à l’école, il charpente « Le Tour de France par deux enfants », prend une dimension mystique avec le positivisme comtien auquel adhèrent Pasteur, Claude Bernard, peu ou prou Jean Rostand. Le programme du CNR en est baigné. Or, le bonheur n’a pas été au rendez-vous, son objectif était implicite dans le progressisme. Beaucoup de citoyens, amoureux éperdus du Progrès mais trompés et déçus, ont alors transformé leur passion en rage et agressivité envers l’amant infidèle. L’opprobre a touché tous les pouvoirs et puissances, ceux de la politique, bien entendu, mais aussi de la « science officielle ». En effet, a-t-on sans doute pensé, ils détenaient les rênes et ont conduit l’attelage vers cette situation qui frustre tant.
Puisque le Progrès et la science ont déçu, porte ouverte au n’importe quoi. La raison n’a pas conduit au bonheur. Bienvenue à la déraison.
Axel Kahn


Merci Benman! :)
Je suis absente du forum, car ça me déprime plus qu'autre chose vu mon état et tout ce que je ne peux plus faire...

Je partage complètement l'avis d'Axel Kahn. Je trouve qu'on vit une forme de sécularisation de la religion du progrès et de la science. Les gens n'y croit plus, n'ont plus confiance en ses représentants et se tournent vers d'autres croyances qui elles sont protéiformes et non-institutionnelles. Bien plus dangereuses de mon point-de-vue car beaucoup plus difficiles à identifier et à circonscrire pour les démonter! :roll:


Mais qui sont-ils ?
Je partageais justement avec benman cette vidéo :
https://youtu.be/l_WZDVAX6mQ
Ewi
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1684
Inscrit le: 08 DĂ©c 2017, 16:18

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Spir » 14 Nov 2020, 15:04

Sylvain IT a Ă©crit:
Spir a écrit:Tout le monde peut comprendre ça, enfin du moins les 99,9% des personnes qui respectent les règles imposées ce qui est déjà plus que très bien.


Je pense que tu devrais préciser là... parce que quelque part on croirait presque que tu dis que 99% des gens respectent les règles, ce qui bien évidemment n'est absolument pas le cas, et un des problèmes c'est aussi que, sur le fond, beaucoup de gens n'ont toujours rien compris.


Je n'ai bien évidemment pas de statistiques officielles, mais oui, je maintiens que la très grande majorité des personnes respectent les règles. Après, 90, 95, 99% je ne sais pas. Au marché ce matin, ce n'est pas parce que je focalise sur les deux petits vieux qui discutent nez à nez avec leur masque sous le nez, justement, que je dois oublier les 200 personnes soigneusement masquées et hydroalcoolisées en entrant dans la halle (oui oui, du coup on tombe bien sur 2/200=99%, ce qui prouve que ma "démonstration" est admirable :mrgreen: ). Je ne regarde pas les réseaux sociaux, mais autour de moi, la quasi totalité des personnes se déplacent en ville masqués. Les consignes sont respectées à l'école et en entreprise. Les personnes qui sont venues chez moi (entretien chaudière, devis) étaient masquées.

Après, sur le niveau de compréhension "des gens", je n'en sais rien. Je pense que ce n'est pas dû à un problème de compréhension du Covid, mais au fonctionnement humain de manière globale. Notre rapport à la maladie est de manière générale assez distant, et on n'en prend la mesure que le jour où on y est confronté...
On peut finir la X-Alpine !
Avatar de l’utilisateur
Spir
Grand Maître
 
Messages: 5047
Inscrit le: 10 Oct 2013, 22:35
Localisation: Riom

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Spir » 14 Nov 2020, 15:10

Ewi a Ă©crit:Mais qui sont-ils ?
Je partageais justement avec benman cette vidéo :
https://youtu.be/l_WZDVAX6mQ


100 000 ingénieurs, mais 1,1 million de chasseurs :mrgreen:

(rhoo, le gros troll que je viens de poser lĂ  :oops: )
On peut finir la X-Alpine !
Avatar de l’utilisateur
Spir
Grand Maître
 
Messages: 5047
Inscrit le: 10 Oct 2013, 22:35
Localisation: Riom

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Sylvain IT » 14 Nov 2020, 18:07

Spir a écrit:Je n'ai bien évidemment pas de statistiques officielles, mais oui, je maintiens que la très grande majorité des personnes respectent les règles. Après, 90, 95, 99% je ne sais pas.


WOW, ben c'est chouette la France :wink: d'après toi, y'a que les vieux qui sont réfractaires au masque, l'exact inverse de l'Italie :idea:

Sinon en données éventuellement t'as ça : https://www.ifop.com/publication/les-francais-et-le-reconfinement-entre-depression-et-transgression/

En effet, en à peine une semaine, une majorité de Français admet avoir déjà transgressé les règles de circulation depuis l’entrée en vigueur du confinement le 30 octobre 2020 : 60 %, soit quasiment deux fois plus que ce que l’Ifop avait pu observer lors du premier confinement après 6 semaines (33%).

Donc en 1 semaine, c'est presque les 2/3 qui s'arrangent avec les règles de leur propre admission; et attention, je ne dis pas qu'ils fassent mal ou bien, je ne sais pas si la règle transgressée avait un sens ou non, mais... mais bon :mrgreen:

Sans compter que peut-être qu'en France les gens comprennent tout, moi je sais qu'ici (Toscane) les municipalités annoncent qu'elles distribuent des masques chirurgicaux aux "populations fragiles", bref les masques non FFP2/FFP3 sont encore perçus/transmis comme des équipements de protection individuel et non comme des mesures collectives de diminution du risque, ce qui fait que au moins ici les jeunes entre eux ne le portaient pratiquement jamais, pour ceux que j'ai vu au moins et pour ce que m'en disait ma fille.

[edit lié aux masques]
Dernière édition par Sylvain IT le 15 Nov 2020, 09:33, édité 1 fois au total.
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1341
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Spir » 14 Nov 2020, 19:16

Sylvain IT a Ă©crit:
Spir a écrit:Je n'ai bien évidemment pas de statistiques officielles, mais oui, je maintiens que la très grande majorité des personnes respectent les règles. Après, 90, 95, 99% je ne sais pas.


WOW, ben c'est chouette la France :wink: d'après toi, y'a que les vieux qui sont réfractaires au masque, l'exact inverse de l'Italie :idea:
.


Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. J'ai pris l'exemple de deux vieux exprès parce que j'en ai marre qu'on ne prétende qu'il n'y a que des jeunes, forcément inconscients, qui propagent le virus, même si bien sûr cela existe aussi. Car il est bien connu que celui qui fait mal, c'est l'autre...

Sylvain IT a écrit:En effet, en à peine une semaine, une majorité de Français admet avoir déjà transgressé les règles de circulation depuis l’entrée en vigueur du confinement le 30 octobre 2020 : 60 %, soit quasiment deux fois plus que ce que l’Ifop avait pu observer lors du premier confinement après 6 semaines (33%).

Donc en 1 semaine, c'est presque les 2/3 qui s'arrangent avec les règles de leur propre admission; et attention, je ne dis pas qu'ils fassent mal ou bien, je ne sais pas si la règle transgressée avait un sens ou non, mais... mais bon :mrgreen:


C'est typiquement le genre de chiffre choc qui ne veut rien dire. Au pif, 100% des conducteurs devraient reconnaître avoir déjà transgressé une règle du code de la route. Cela n'empêche que la grande majorité des conducteurs respecte ledit code.

Par exemple, je suis sorti sans attestation aujourd'hui balader ma chienne, ceci dit dans la limite du km et de l'heure. J'ai donc enfreint les règles, que je respecte pourtant 99,9% du temps.

Que 60% des français admettent avoir transgressé les règles de circulation ne veut pas dire que 60% des français ne respectent pas ces règles.

Sylvain IT a Ă©crit:
Sans compter que peut-être qu'en France les gens comprennent tout, moi je sais qu'ici (Toscane) les municipalités annoncent qu'elles distribuent des masques chirurgicaux aux "populations fragiles", bref les masques non FFP1/FFP2 sont encore perçus/transmis comme des équipements de protection individuel et non comme des mesures collectives de diminution du risque, ce qui fait que au moins ici les jeunes entre eux ne le portaient pratiquement jamais, pour ceux que j'ai vu au moins et pour ce que m'en disait ma fille.


LĂ  j'avoue que je ne comprends pas ce que tu veux dire :?
On peut finir la X-Alpine !
Avatar de l’utilisateur
Spir
Grand Maître
 
Messages: 5047
Inscrit le: 10 Oct 2013, 22:35
Localisation: Riom

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar JulioK1 » 14 Nov 2020, 19:34

franckproto a écrit:Arrête de dire des bêtises, comme ci les randonneurs remplissaient les hôpitaux. Les accidents domestique ou de la route sont vingt fois plus nombreux que les accidents de la montagne et je te signale que c'est des pro qui on fait ça, il y a une chance sur cent pour qu'ils se facent mal.
Ha oui, les médias ont dit qu'il y a des risques de surcharger les hôpitaux si on lâche tous les blaireaux à plus d'un kilomètre Vive les médias. :lol:


J'avoue quand quand je lis :
"Des manifestants ont bravé l'interdiction de sortie à plus d'un kilomètre de leurs domiciles pour dénoncer cette règle. En ces temps de confinement, ils revendiquent leur "droit à la nature", le droit de sortir se balader en montagne"
Ça a le don de m'exaspérer.
En fait on a les mêmes débats que la première fois. Des gens qui sous couvert de cadre privilégié voudraient qu'on fasse des exceptions pour leur cas particulier parce que ça les arrangerait de pas être logé à la même enseigne que les autres. Perso j'ai la mer juste à côté j'y croise personne, ça me vient pourtant pas à l'esprit de revendiquer un traitement de faveur au nom de mon petit confort.

66 millions de français c'est 66 millions de cas particuliers et 66 millions de bonnes raisons de dire "oui mais moi je pourrais bien quand-même quoi !". Si on commence à faire des exceptions pour tout le monde vl'à le chantier. 1 règle simple, pour tout le monde. Et si les gens ont pas envie d'être infantilisés ils ont qu'à se comporter en adultes.
Avatar de l’utilisateur
JulioK1
Kikoureur ki trottine
 
Messages: 491
Inscrit le: 28 Juin 2018, 09:07
Localisation: 17-Charente Maritime

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar GalatĂ©57 » 14 Nov 2020, 22:05

JulioK1 a Ă©crit:
franckproto a écrit:Arrête de dire des bêtises, comme ci les randonneurs remplissaient les hôpitaux. Les accidents domestique ou de la route sont vingt fois plus nombreux que les accidents de la montagne et je te signale que c'est des pro qui on fait ça, il y a une chance sur cent pour qu'ils se facent mal.
Ha oui, les médias ont dit qu'il y a des risques de surcharger les hôpitaux si on lâche tous les blaireaux à plus d'un kilomètre Vive les médias. :lol:


J'avoue quand quand je lis :
"Des manifestants ont bravé l'interdiction de sortie à plus d'un kilomètre de leurs domiciles pour dénoncer cette règle. En ces temps de confinement, ils revendiquent leur "droit à la nature", le droit de sortir se balader en montagne"
Ça a le don de m'exaspérer.
En fait on a les mêmes débats que la première fois. Des gens qui sous couvert de cadre privilégié voudraient qu'on fasse des exceptions pour leur cas particulier parce que ça les arrangerait de pas être logé à la même enseigne que les autres. Perso j'ai la mer juste à côté j'y croise personne, ça me vient pourtant pas à l'esprit de revendiquer un traitement de faveur au nom de mon petit confort.

66 millions de français c'est 66 millions de cas particuliers et 66 millions de bonnes raisons de dire "oui mais moi je pourrais bien quand-même quoi !". Si on commence à faire des exceptions pour tout le monde vl'à le chantier. 1 règle simple, pour tout le monde. Et si les gens ont pas envie d'être infantilisés ils ont qu'à se comporter en adultes.


Ben, c'est justement là toute la difficulté : nous sommes tous la République :mrgreen:
Et c'est pour cela que je me présenterai pas en 2022 :lol:
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5237
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Jodu38 » 14 Nov 2020, 23:16

Les arguments tournent en boucle depuis près de 150 pages, entre désir égoïste et nécessaire protection collective. Peut-être est-il possible de trouver autre chose. De quoi avons-nous besoin ? Vraiment besoin, pas seulement le désir ou l'envie, mais un besoin vital et impérieux.
Certains ont besoin de se sentir en sécurité (quoi de plus naturel ?), d'autres ont besoin d'être en relation avec d'autres (quoi de plus primaire ?), d'autres ont besoin d'une drogue (tabac, alcool, écran...) pour supporter le monde ou pour se supporter soi-même. Aussi, plutôt que se demander de quoi moi j'ai besoin, j'essaie toujours de me dire de quoi ont besoin ceux qui m'entourent. Si je vois et j'entends chez ma voisine une peur panique de mourir, je mets mon masque sur mon pallier. Si je suis avec mes enfants qui, comme tous les enfants, n'ont pas besoin de beaucoup d'autres choses que l'affection de leurs parents, j'enlève le masque et je les prends dans mes bras. Et si je craque intérieurement et que je lis dans le regard de ma compagne qu'il est préférable qu'elle gère seule la fin de journée, j'enfile mes baskets et part courir.
C'est une façon de voir, pourrait-on dire, encore égoïste, puisqu'elle considère comme finalement secondaires les règles qui s'appliquent à tous en les adaptant au hasard des rencontres. J'accepte l'argument, en rappelant toutefois que la loi, dans son essence, est toujours faîte pour être interprétée. Les juges seraient des robots et la jurisprudence n'existerait pas si nous ne devions pas, en permanence, comprendre la loi dans un contexte particulier. De là, loin de considérer avec mépris les règles en vigueur, je les considère cependant comme toutes les autres facilement dépassables.
Regardons ce qui fait vivre, ce qui répond aux aspirations les plus profondes. Et respectons-nous dans nos angoisses les plus terribles et nos espérances les plus folles.
Jodu38
Kikoureur timide
 
Messages: 15
Inscrit le: 22 Mars 2020, 20:47

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar GalopaĂŻre » 14 Nov 2020, 23:59

Merci
Avatar de l’utilisateur
GalopaĂŻre
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1402
Inscrit le: 16 FĂ©v 2012, 14:10

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Rem » 15 Nov 2020, 09:13

Pour ce qui me concerne,
Je n’essaye pas de draper mes petits arrangements entre moi et moi-meme avec de la philosophie de comptoir
je respecte les règles ds l’esprit sinon à la lettre, une petite pierre de notre édifice commun.
Ou en serions nous s’il n’y avait plus que des exceptions à la règle ?
Rem
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1415
Inscrit le: 09 Sep 2006, 08:57

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Jodu38 » 15 Nov 2020, 09:23

Rem a Ă©crit:Pour ce qui me concerne,
Je n’essaye pas de draper mes petits arrangements entre moi et moi-meme avec de la philosophie de comptoir
je respecte les règles ds l’esprit sinon à la lettre, une petite pierre de notre édifice commun.
Ou en serions nous s’il n’y avait plus que des exceptions à la règle ?


Où en serions-nous si tout le monde respectait aveuglément ce qu'on lui demande ? Il ne s'agit pas de ne pas respecter la loi, il s'agit de ne pas considérer que la loi est la seule chose qui vaille la peine d'être respectée. Ce n'est pas vraiment révolutionnaire, c'est juste un truc qu'on remarque tous les jours, et heureusement. On pourrait même dire qu'une loi qui n'est pas du tout respectée est par définition une mauvaise loi, puisque la loi dans un système démocratique est censée être approuvée par la majorité. Comme dirait la constitution de 1958, "gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple". Après tout, si la majorité considère que ses besoins les plus importants ne sont pas respectés, qui suis-je, moi, pour lui dire ce qu'il doit faire ? Se reposer sans cesse sur la légitimité de représentants élus est une tentation facile, cela dédouane de notre responsabilité collective de décider de nos libertés.
Jodu38
Kikoureur timide
 
Messages: 15
Inscrit le: 22 Mars 2020, 20:47

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Sylvain IT » 15 Nov 2020, 09:44

Jodu38 a écrit:Où en serions-nous si tout le monde respectait aveuglément ce qu'on lui demande ?(...) On pourrait même dire qu'une loi qui n'est pas du tout respectée est par définition une mauvaise loi, puisque la loi dans un système démocratique est censée être approuvée par la majorité. (...) Se reposer sans cesse sur la légitimité de représentants élus est une tentation facile, cela dédouane de notre responsabilité collective de décider de nos libertés.


Voilà, pour moi, le gros problème de nos sociétés hyper connectées, c'est que ce genre de discours, porté ici par une personne qui en comprend les tenants et les aboutissants, devient une justification puissante pour remettre en question tout et n'importe quoi pour d'autres.

Sur les réseaux sociaux, circulent des dizaines de théories les plus absurdes les unes que les autres qui, mises bout à bout, conduisent peu à peu à une délégitimation de la démocratie représentative elle-même et/ou de la compétence en soi.

Moi quand un philosophe ou un juriste remet en cause une règle de santé publique, j'aimerais presque lui répondre qu'en cas de maladie il se fasse soigner par un collègue :mrgreen:

J'ai un très beau texte, malheureusement en italien, sur les no-feux, c'est une justification théorique (ironique!) du non-respect des feux rouges en partant de la liberté de choix, et démontrant par A + B que les éventuels morts écrasés étaient surement affectés d'autres pathologies ou qu'il fallait bien être dupe de tout pour accepter les feux rouges. C'est très drôle et cela permet de voir, par l'absurde, les limites du raisonnement précédent sur le fait que "cela dédouane de notre responsabilité collective de décider de nos libertés".
Sylvain IT
Kikoureur ki kour
 
Messages: 1341
Inscrit le: 25 Mars 2015, 14:03

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Trixou » 15 Nov 2020, 13:18

Mams a écrit:Je partage complètement l'avis d'Axel Kahn. Je trouve qu'on vit une forme de sécularisation de la religion du progrès et de la science. Les gens n'y croit plus, n'ont plus confiance en ses représentants et se tournent vers d'autres croyances...


Peut-être parce que la science et le progrès technologiques sont aujourd'hui les moteurs d'une société qui divise les humains en les mettant en concurrence les uns avec les autres, et qui ne propose comme sens que le bonheur de consommer ?
Trixou
Maître kikoureur
 
Messages: 2753
Inscrit le: 16 Mai 2013, 21:18

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Free Wheelin' Nat » 15 Nov 2020, 19:10

Jodu38 a écrit:Les arguments tournent en boucle depuis près de 150 pages, entre désir égoïste et nécessaire protection collective. Peut-être est-il possible de trouver autre chose. De quoi avons-nous besoin ? Vraiment besoin, pas seulement le désir ou l'envie, mais un besoin vital et impérieux.
Certains ont besoin de se sentir en sécurité (quoi de plus naturel ?), d'autres ont besoin d'être en relation avec d'autres (quoi de plus primaire ?), d'autres ont besoin d'une drogue (tabac, alcool, écran...) pour supporter le monde ou pour se supporter soi-même. Aussi, plutôt que se demander de quoi moi j'ai besoin, j'essaie toujours de me dire de quoi ont besoin ceux qui m'entourent. Si je vois et j'entends chez ma voisine une peur panique de mourir, je mets mon masque sur mon pallier. Si je suis avec mes enfants qui, comme tous les enfants, n'ont pas besoin de beaucoup d'autres choses que l'affection de leurs parents, j'enlève le masque et je les prends dans mes bras. Et si je craque intérieurement et que je lis dans le regard de ma compagne qu'il est préférable qu'elle gère seule la fin de journée, j'enfile mes baskets et part courir.
C'est une façon de voir, pourrait-on dire, encore égoïste, puisqu'elle considère comme finalement secondaires les règles qui s'appliquent à tous en les adaptant au hasard des rencontres. J'accepte l'argument, en rappelant toutefois que la loi, dans son essence, est toujours faîte pour être interprétée. Les juges seraient des robots et la jurisprudence n'existerait pas si nous ne devions pas, en permanence, comprendre la loi dans un contexte particulier. De là, loin de considérer avec mépris les règles en vigueur, je les considère cependant comme toutes les autres facilement dépassables.
Regardons ce qui fait vivre, ce qui répond aux aspirations les plus profondes. Et respectons-nous dans nos angoisses les plus terribles et nos espérances les plus folles.


Comme GalopaĂŻre: MERCI
A l'école, j'avais fait je ne sais plus quelle connerie , et j'avais eu à copier 100 fois "ma liberté s'arrête là où commence celle des autres".
Depuis,cette phrase est en moi comme le chocolat dans le marbré et m'a fait découvrir que oui, il y a les autres ...
Tout à l'heure, alors que j'explosais allègrement l'heure de course et le km réglementaire, j'ai brièvement réfléchi à cette notion de liberté: en me regardant courir, en levant les yeux aux ciel pour voir une voile qui n'aurait pas dû être là elle était, en me remémorant les infos de ce matin et ses réclamations de catholiques, ses 300 teufeurs dans leur pavillon et le message de Mam's qui n'arrive pas à se remettre de cette saleté ...
Au final que des questions, aucune certitude et une furieuse envie de jeter Ă  nouveau un oeil dans un bouquin de philo...

Et respectons-nous dans nos angoisses les plus terribles et nos espérances les plus folles

+1000, et je rajouterais "cela aidera peut-ĂŞtre Ă  respecter celles-des autres" ?
Nat (ex On-Off)

Rien n'est plus semblable Ă  l'identique que ce qui est pareil Ă  la mĂŞme chose (Pierre Dac)
Avatar de l’utilisateur
Free Wheelin' Nat
Maître kikoureur
 
Messages: 3187
Inscrit le: 27 Juin 2009, 15:35

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar GalatĂ©57 » 15 Nov 2020, 21:23

+ 1
La difficulté avec cette crise sanitaire est qu'elle a généré un climat de peur.
Et l'être humain, dans sa majorité, quand il a peur, il retrouve ses instincts de survie en se repliant sur lui-même pour protéger ses acquis...
Aussi, demander un effort collectif devient difficile
Mais, perso, je reste optimiste, mĂŞme si Ă  20H00, plus personne ne chante aux fenĂŞtre...
Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles (SENEQUE)
Avatar de l’utilisateur
Galaté57
Grand Maître
 
Messages: 5237
Inscrit le: 08 FĂ©v 2008, 22:54
Localisation: Moselle

Re: impact du coronavirus sur le sport...mais pas que.

Messagepar Benman » 15 Nov 2020, 22:01

Allez, un peu de détente dans ce monde plein de virus

L'association des amis de Kikourou vous propose un petit jeu en relais, sportif, virtuel et solidaire

tout est ici, et chacun peut participer
http://www.kikourou.net/forum/viewtopic.php?f=25&t=46644#p1138157
Nager dans une mer polluée par une marée noire accroît le risque de contagion: le pétrole en suspension contient les particules de salive de ceux qui ont bu la tasse avant vous et ont recraché
U. Eco
Avatar de l’utilisateur
Benman
Grand Maître
 
Messages: 5052
Inscrit le: 24 Nov 2011, 10:32

PrécédentSuivant Retour vers [Bistro] Le bistro de Kikouroù

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : CommonCrawl [Bot] et 0 invité(s)

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.02 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !