Récit de la course : Les Lieues Foréziennes - 21.1 km 2011, par Mathias

L'auteur : Mathias

La course : Les Lieues Foréziennes - 21.1 km

Date : 11/11/2011

Lieu : Bonson (Loire)

Affichage : 743 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

9 autres récits :

Deux records pour le prix d'un !


Et un petit dernier pour la route !
Après mon CR éclair du 10kms de Romans le 9/10 puis celui du 10kms de Loriol le 30/10, voici le CR du semi de Bonson du 11/11/11, qui boucle la boucle de mes expérimentations "bitume court 2011".
Volontairement orienté (pour ne pas dire "farci de") "chiffres" plutôt que "paysages, aventure et émotions"... Ben oui, c'est du court, je cherche le chrono (ce qui n'empêche pas de prendre son pied !), donc je truffe ce CR de chiffres pour pouvoir le relire plus tard, et pour avoir des avis sur mon entrainement / ma course.

Petit résumé des épisodes précédents (le lecteur qui n'a pas envie de se coltiner l'historique pourra sauter une page)...

Printemps 2011 : j'arrive plus ou moins à suivre un plan marathon, un peu bricolé et surtout pas mal chamboulé par ma 1ère petite saison de ski de rando... résultats, 2h56'57 (temps puce) au marathon d'Annecy le 17 avril. Content ! Surpris, même !
Mai 2011 : de passage en vacances en Irlande, je me surprends à boucler un semi en 1h24'15, avec une prépa diététique béton : 2 pintes de Guinness ingurgitées à peine 3h avant la course. ;-)
Juin, total : 42h30, 13 700m D+.
Eté 2011 : pour la 1ère fois depuis des années, pas de "grosse" course (ex. UTMB, Embrun ou défi de l'Oisans) cet été. Enfin si : tentative de TOE, mais abandon au km42... je manquerais pas un peu de long par hasard ?
Juillet, total : 23h et 7 600m D+ seulement !
Août : 1000kms de tandem et pas mal de D+, hop le foncier, ça, c'est fait.
Août toujours : 2 jours après avoir posé le tandem, une 5ème place au "Tour du plateau d'Emparis", un semi avec D+, c'est pas tous les WE que j'ai la chance d'être si proche d'un podium (même si c'est une "petite" course avec 80 partants).
Août total : 82h et 20 700m D+, ça va mieux ;-)

Bref, à la fin de l'été je sens que j'ai une bonne patate. En fait, la meilleure depuis 8 ans... du coup, je me dis que c'est le moment ou jamais pour tenter de faire tomber mon record sur semi qui date de 2003 : 1h22'20" à Turku (Finlande). C'est rigolo le "court". ça fait monter dans les tours, c'est rapide, fun, ça abîme moins, et ça prend moins de temps. Une fois que ce sera fait, je pourrais me laisser dégringoler vers l'état de décrépitude avancée qui caractérise le V1 de base. Si proche et si loin... mais de moins en moins loin... ;-)

Le semi visé, mesuré mais pas FFA, est celui de Bonson, dans la Loire, le 11/11. ça laisse un peu de temps.
Je prépare ça relativement sérieusement, avec pas mal de séances de fractionnés. Et surtout (bcp plus difficile !) : j'évite désormais de me goinfrer à tous les repas ! Bon, on va pas dire que je me suis lancé dans un régime, faut pas abuser, mais... dorénavant j'évite de me goinfrer à chaque repas, je dois baffrer facile 1/3 de moins qu'avant ! Et dorénavant, quand je passe à la boulangerie en rentrant du boulot, j'en ressort seulement avec un bête morceau de pain ! Dur...

Septembre :
3/9 : 10kms de Veauche en 39'31, pour faire le point, mais avec une petite crève. Gasp il en manque pas mal !
11/9 : trail du Bessat, 24kms en 1h58, une bonne patate.
17/9 : découverte du Run&Bike, 28kms à 2, c'est rigolo !
24/9 : découverte du duathlon, avec un peu de D+... 8kms + 36kms + 2kms en 1h53. Rigolo itou !
25/9 : CO régionale. C'est un peu comme du fartlek !
Seulement 2 séances de fractionnés en septembre, dont 18x200m 37" R1'08.
Total : 21h, 6 600m D+

Octobre :
1/10 : 24h de Grenoble en équipe avec le Tri Fontanil, l'équipe fait 340kms et ça me fait une super séance de fractionnées : 64kms à quasi 16kms/h de moyenne, donc en gros 8x8x1000m à 3'45/km R4' ;-)
Que du court, du tonique, du violent ! Wouah ça décalamine la tuyauterie ! ;-)
9/10 : 10kms de Romans en 39'06
http://www.kikourou.net/recits/recit-12375-10_km_de_romans-2011-par-mathias.html
3'55/km en me dépouillant complètement : un poil déçu, un brin inquiet. Dans un mois il faudra courir un peu plus vite (3'53), et sur 21kms au lieu de 10 ! Peut être n'avais-je pas complètement récupéré du 24h en équipe du WE précédent...
30/10 : 10kms de Loriol, à une semaine et demi du semi objectif. Ouf, 37'43 avec passage au km5 en 17'28, mais avec un léger faux-plat descendant et un peu de vent dans le dos... ça rassure un peu.
5 séances de fractionnés en octobre, euh c'est tout ? Dont 2x9x200m 35"5 R<100m 46" et 6x1000m 3'31" R250m 1'28
Total : 36h, 7 500m D+

Novembre : tic-tac, tic-tac, ça approche...
5 séances la semaine du 31/10, dont 2 fractionnés :
3x2000m 7'15" R400m 2'43 (vu que je n'ai fait que des 200m ou des 1000m... on rallonge un peu !)
6x1000m 3'30" R250m 1'30
Lundi footing de 40'
Mardi, mercredi : rien
Jeudi : footing de 35', léger
Vendredi : tout va bien, je suis zen, je me sens prêt...
Seul paramètre un peu foireux : je suis aux alentours de 68-69kgs, soit 4-5kgs de plus qu'en 2003. Malgré les efforts consentis. Va falloir faire avec.

J'arrive 40 minutes avant le départ, ce qui laisse le temps de s'inscrire et faire un footing d'échauffement d'à peine 10 minutes.
Départ du 10kms 9h30.
Départ du semi 9h45.
Je joue des coudes pour me positionner en 2ème ligne. Au vu des résultats de l'an dernier, je vise une place dans les 30 premiers, ça vaut le coup de se placer un peu.

Objectif : 3'53/km sur le semi, pour 1h21'59...
Stratégie : partir à 3'50 (ça correspond à 1h21), prendre donc un chouia d'avance (3*10 = 30 sec...) sur 1h21'59 sur le premier 10kms (objectif : 38'20), et ensuite, TENIR.
ça me semble ambitieux... je sais que ma marge de manoeuvre est étroite...
Je me suis dépouillé sur mon 10kms, il y a 12 jours, à 3'46/km. Il me semble que je peux difficilement faire mieux sur 10.
De 3'46 à 3'50, il y a 4 secondes de marge, c'est chaud !
Tenir 10kms à 3'50, ça permet de terminer en 3'56... soit 6 secondes de marge entre le début de course et la fin de course... c'est encore plus chaud !

Hop c'est parti.
Petite contrariété, mon polar récalcitrant met 8" à se déclencher.
J'essaye de ne pas partir en sprint, mais c'est tentant. La tête de course est là, tout près.
km1 : 3'36, FCMoy 163
Je suis parti un peu vite, comme tout le monde. Mais ça va.
km2 : 3'42, FCMoy 168 => 7'18
Je suis à peu près à la même vitesse que pour un 3x2000... je double quelques coureurs partis trop vite.
Eviter l'euphorie, j'essaye de ralentir un chouia.
km3 : 3'46, FCMoy 171 => 11'04
Je rattrape un petit groupe de 4-5 coureurs, dont 2 grands types, impeccable, me voilà confortablement installé à l'abri du vent...

km4 : 3'57, FCMoy 169 => 15'02
Ah, du coup, le rythme a baissé. Faudrait voir à pas trop ralentir. Allez hop, petite accélération, je double le petit groupe.
km5 : 3'33, FCMoy 170 => 18'36
Bigre... j'étais censé passer en 5*3'50 = 19'10, j'arrive encore à calculer et me rendre compte que j'ai une bonne trentaine de secondes d'avance sur le timing ! Yes !
Je commence à craindre le coup du faux-plat descendant à l'aller, et donc montant au retour...
C'est effectivement (légèrement) le cas : le cardio indiquera 26m de D- au km8. ça se sent, un peu...

Je suis maintenant en chasse-patate, je vais juste un petit peu plus vite que les coureurs qui me précèdent.
Vite, me mettre à l'abri !

km6 : 3'46, FCMoy 171 => 22'22
Tout va bien... je grignote mètre après mètre sur les coureurs qui me précèdent, j'en rattrape même 1 ou 2 mais ils ont baissé de rythme, je préfère doubler.
Je me rappelle avec inquiétude de ma course, ici même, l'an dernier... en pleine forme jusqu'au 10, et ensuite, les cuisses en béton, une 2ème moitié de galère, une fin à l'agonie...
Pourvu que, cette fois-ci, ça passe !

Et voilà le 1er pont. C'est pas grand chose, mais ça se ressent toujours un peu sur le rythme.
En effet :
km7 : 3'57, FCMoy 171 => 26'20
Ouf pas trop de dégâts.
Je calcule, avec mon cerveau à 1/2 irrigué, ça m'occupe !
30 sec d'avance sur le timing... et un rythme sous les 1h20 (3*26'20"+24" !)
J'ai un gars en bleu en ligne de mire. Je fais l'effort pour le rejoindre.

Un petit faux plat descendant.
km8 : 3'39, FCMoy 169 => 29'59
Ben tiens ! 16 de moyenne... ! Pfiouuuu dis donc !
J'ai fini par rejoindre le gars en bleu. J'ai forcé, je prends la foulée un petit moment. Il n'y a pas beaucoup de vent, du coup c'est plus pour donner un rythme que pour se mettre à l'abri.
ça tombe bien d'ailleurs, parce qu'on est au point bas de la course. Bon, 30m de D+ sur 12kms, avec un passage de pont, c'est pas la mort, mais ça fait quand même baisser un chouia le rythme.

km9 : 3'50, FCMoy 170 => 33'50
Je tiens le rythme du gars en bleu sans trop de difficultés.
J'appréhende le moment où je vais craquer, où mes cuisses vont se transformer en poteaux en béton...
Mais pour l'instant, ça va !
On est rejoints par un 2ème gars en bleu, qui fait partie du même club visiblement. Celui-ci semble très à l'aise, il nous explique qu'il n'est pas là pour la perf mais pour la balade, à 16kms/h c'est le rythme de son meilleur marathon.
Pas facile de discuter à 16 à l'heure...
Son copain a un objectif de 1h22, il lui dit d'y aller mollo, on est sur des bases de 1h19 selon lui.
Bigre.

km10 : 3'49, FCMoy 170 => 37'39
Je n'en crois pas mes yeux, je savais bien que j'étais plus rapide qu'espéré, mais je n'avais pas réalisé que j'étais dans ces temps pour le 10... je viens de battre mon tout récent record sur 10kms ! De 4 secondes, certes, mais quand même ! Ouille ouille ouille je vais craquer... ça me semble inévitable !
M'en fous, à partir de là je sais qu'il faut que j'essaye de tenir en 3'53, et qu'avec les 40 secondes d'avance que j'ai sur 3'50/km, ça me fait 1'10 d'avance sur 3'53/km... chaque km est un km de pris ! Allez, c'est le moment de se battre.

km11, 3'50, FCMoy 172 => 41'29
ça reste relativement "facile". Je ne galère pas encore.
C'est là que le gars en bleu le plus rapide décide de changer de braquet. Il conseille à son collègue de continuer à son rythme. J'accroche sa foulée, je me sens bien, et je me dis que c'est un bon wagon à accrocher.

km12, 3'47, FCMoy 173 => 45'16
Bingo, ça roule tout seul. Je ne galère pas vraiment, mais je me sens au taquet. Tenir.

km13, 3'46, FCMoy 174 => 49'03
Je vais à peu près à la même vitesse qu'avant l'accélération de l'homme en bleu, mais je force plus. La fatigue, ou le très léger faux plat montant ? Seulement 2 ou 3 BPM de plus, mais je les sens bien !

km14, 3'49, FCMoy 173 => 52'53
Je suis ravi de tenir... "plus que" 7kms, je me dis que je vais bientôt pouvoir passer en mode "warrior".... YES, plus de 40sec d'avance sur 3'50, donc une bonne marge sur 3'53, je vais me les faire ces 1h22 !
Ma locomotive du moment semble me faire signe de prendre un relai. Je manque de m'étouffer en essayant de répondre un truc qui ressemble à "peux-pas-chuis-taquet". La locomotive accélère, damned il cherche à me décrocher, je ne vais jamais tenir !

km15, 3'53, FCMoy 174 => 56'46
Je me mets au taquet pour tenir. Limite limite... et pourtant, les BPM ne bougent pas...
Le faux plat montant se fait bien sentir sur cette portion. On le voit d'ailleurs sur la courbe de l'altimètre. Je perds un peu sur ce km.

C'est confirmé par le chrono :
km16, 4'01, FCMoy 173 => 1h00'48
Quasi 16kms/h sur 1 heure, c'est motivant ! Et encore 30" d'avance sur 3'50.
Et en plus, on m'annonce 15ème !
Par contre, je suis décroché tout doucement par le gars en bleu.
Je ne baisse pas les bras, je sais que si je le laisse partir trop loin, je risque de m'écrouler. Je le tiens donc comme je peux, à distance. On rattrape 1 ou 2 coureurs.

km17, 3'52, FCMoy 174 => 1h04'41
ça tient toujours. Je suis au taquet. Encore.
L'homme en bleu doit avoir 40-50m d'avance maintenant.
Je rattrape 1 ou 2 coureurs, on m'annonce 11ème...
 
km18, 3'53, FCMoy 173 => 1h08'34
Tiens, revoilà le 2ème homme en bleu, celui qu'on avait distancé un chouïa. Il semble assez frais, j'essaie de le tenir quand il me double. Sympas ces hommes en bleu, ils m'auront aidé, chacun à leur tour !
Je repasse 12ème, pas pour longtemps, on a un coureur en ligne de mire.
C'est le début du passage sur chemin.
Arg, ça va pas m'aider ça !
Un large chemin forestier, mais assez caillouteux et plein de flaques qui obligent à slalomer un peu, si on veut pouvoir poser le pied correctement.
Je serre les dents, je relance.
Depuis un petit moment, le leitmotiv c'est : "allez, une telle occasion ne se représentera peut être jamais plus, il ne faut pas la laisser passer". Oui mais... je suis au taquet depuis 7kms, je ne peux pas faire mieux !
C'est d'ailleurs ce que je me disais, déjà, en 2003 :
"Je dois tenir. Mon image mentale à moi, à ce moment là : c'est peut être la seule et unique fois de ma vie que je peux réussir une telle perf'. J'ai la chance d'être en forme et de pouvoir m'entraîner correctement. Il suffirait de qques problèmes, de santé ou de boulot, pour ne plus pouvoir courir comme ça. Je ne peux pas me ménager alors que j'ai une telle chance."

km19, 3'53, FCMoy 175 => 1h12'28
Saleté de chemin... bon, on perd en adhérence mais c'est pas la mort non plus.
Je suis repassé 11ème semble-t-il. Bigre.
Je sens l'estomac qui remonte, je suis obligé de lever le pied un court instant.

km20, 4'02, FCMoy 176 => 1h16'31
De retour sur le bitume, je donne tout ce que j'ai.
1h16, je vois bien que je vais faire un joli chrono, mais je n'arrive plus à réfléchir pour calculer combien je peux espérer. Il me semble que c'est bon pour 1h22... et que les 1h20 ne seront pas loin !
C'est le moment de taper un sprint !
Mais, j'ai l'impression que si je force plus, je vomis !
Là encore, ça me rappelle 2003. Etrange similitude de mes 2 courses :
"km 20 en 4'02 malgré la côte. Aïe, ça m'a séché. Je me laisse distancer. Je ne suis pas si mal, mais j'ai l'estomac qui refuse de continuer à cette vitesse, et qui menace de renvoyer les saussisses de ce matin. Ca me plait moyen, j'obtempère."

Je ne peux donc pas accélérer autant que je le voudrais. Gasp.
Je rattrappe néanmoins un coureur, qui semble dans le dur.
Je passe 10ème, mais à ce moment là de l'histoire, c'est le cadet de mes soucis. Je regarde droit devant, je serre les dents, et je donne tout.

La foule. Applaudissements, encouragements.
Nom d'un petit bonhomme, je vais faire 1h21 ! Allez hop sprint !

km21, 3'41, FCMoy 175 => 1h20'13
km21.1, 24" => 1h20'37

J'ai juste le temps de jeter un oeil au chrono (sous les vivats de la foule ;-) ), et je sens l'estomac qui proteste. Ayant l'habitude de zones d'arrivée où il ne faut pas traîner pour éviter les bouchons, j'essaie d'enlever mes épingles pour gagner du temps, je vomis un coup de l'autre côté des barrières, j'enlève une épingle, je re-vomis, bonjour monsieur merci, attendez il reste une épingle, et beuarrrrg une 3ème fois !

Et ben dis donc, heureusement que je me suis forcé à boire 1-2 gorgée à chaque ravito !
J'ai bu ce qui venait : eau, boisson énergétique... et apparamment je n'ai pas assimilé grand chose !
La prochaine fois il sera peut être préférable de ne rien boire du tout... !

Je vais remercier les hommes en bleu, qui m'ont donné un bon coup de main aujourd'hui ! Désolé de ne pas avoir pu prendre de relais, j'étais au taquet !

J'erre dans l'aire d'arrivée, un peu hagard. J'ai du mal à réaliser.
Je vais voir les résultats, je suis bien 10ème (et 6ème SE).

C'est assez curieux, je ne sais pas quel a été le facteur limitant principal, mais j'étais au taquet sans trop souffrir, enfin en tout cas sans avoir les habituelles douleurs aux cuisses, aux articulations... du coup je ne suis pas dans l'état d'euphorie qui suit normalement une course terminée dans le dur. ç'en est même un peu frustrant ! Voir d'ailleurs la régularité de la courbe de FC, qui augmente légèrement sur la fin de la course.
Je me rappelle avoir eu la même impression en 2003, à la fin de mon semi en 1h22, avec une FCMoy de 169, alors qu'à l'époque je montais plus haut. J'avais eu l'impression de courir (relativement) en dedans jusqu'au bout :
"C'est curieux : je n'ai pas l'impression de souffrir. Pas comme d'habitude en tout cas : je n'ai pas mal, je ne grimace pas, je n'ai pas l'impression d'être complètement vidé... Mais je sens que je ne peux pas aller plus vite. Curieux."
Ou encore :
"C'est bizarre, encore une fois : je suis super content de mon temps, j'en reviens pas. Mais, paradoxalement, je ne suis pas ému comme j'ai pu l'être à l'arivée d'autres courses à l'arrach'. Etant donné que je pulvérise mon record, pour moi 1h25 ou 1h22 c'est pareil."

En tout cas, qu'est-ce que c'est bon de taper un chrono inespéré ! Record sur 10kms et record sur semi ! 2 pour le prix d'un ! Je passe le reste de la journée sur un petit nuage... ;-)
Le surlendemain je pars pour un petit footing, sans eau. Je décide de rallonger un peu la balade, et puis la rallonger encore un brin, je suis bien... et je me retrouve à monter jusqu'au Bessat, hop une petite sortie de 3h !

Et maintenant ? Je ne sais pas encore si je vais continuer un peu sur le bitume. Je crains d'avoir du mal à progresser en gardant du plaisir. Il faut que ça reste fun. Je ne sais pas, à voir.
En attendant, je vais découvrir ce WE la fameuse "Le Puy Firminy" demain. Un peu long pour mon entraînement actuel, mais bon, on va voir.

8 commentaires

Commentaire de les machine-gônes posté le 19-11-2011 à 09:08:41

Bravo ! C'est vraiment impressionnant.
S'il y a encore un facteur limitant, à coup sûr, c'est dû au fait d'avoir oublier d'ingurgiter les trois pintes de guiness réglementaires...

Commentaire de bubulle posté le 19-11-2011 à 11:47:06

Impressionnant, c'est pas peu dire..:-). Moi, 4'/km, je les tiens sur....1km à peu près! :-)

Je vais quand même éviter de te prendre comme locomotive pour Le Puy-Firminy, hein!

Commentaire de Franciss posté le 19-11-2011 à 11:48:00

Féloches ! Un beau CR "vécu de l'intérieur"... (je parle pas des 3 rejets :-)))

Commentaire de Byzance posté le 19-11-2011 à 13:06:03

Autant de sacrifices (bières, pâtisseries, ...) pour seulement 3 minutes !!! Je ne suis pas près d'améliorer MES performances.
Sinon, pour ce qui concerne la vitesse et "le dur" peut être faut il s'entrainer sur du court à ENCORE plus grande vitesse ?
BRAVO et prochain objectif < 1h20 : Obligatoire !!!

Commentaire de LtBlueb posté le 20-11-2011 à 23:26:49

1H20 et quelques ca cause !! à mon avis , t'as mis un scud sans doute décisif à la lib ! sinon, t'as vu ? le semi c'est facile , ca fait même pô mal ...d'ailleurs je me suis occupé de mes semis de fraisier pendant que tu faisais le tien ! c'est bien le seuls semis que je suis capable de faire à l'heure actuelle ... clap clap !!

Commentaire de Jean-Phi posté le 21-11-2011 à 08:30:18

bravo Mathias ! Tu n'en finis plus de pulvériser les records !! Mais où vas-tu t'arrêter (à part la ligne d'arrivée franchie...)?

Commentaire de iade38 posté le 24-11-2011 à 16:46:54

Tu es vraiment le "BOSS"!
T'as des sacrés capacités physiques! Est ce que la barbe rend + rapide ? Si oui, je me rase plus !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 02-12-2011 à 19:08:27

Non seulement, tu écris tout petit mais en plus, tu me mets plus d'un quart d'heure dans la vue sur semi... Tu m'en veux !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.18 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !