Récit de la course : Trail Matheysin 2012, par Tabaz

L'auteur : Tabaz

La course : Trail Matheysin

Date : 8/5/2012

Lieu : St Honore (Isère)

Affichage : 555 vues

Distance : 24km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Trail et gamelle

Après une interruption hivernale de trois mois pendant laquelle j'ai soigné mes bobos de la saison 2011 (syndrome rotulien...), je décide comme test d'aptitude en vue du Maratrail de Lans en juin de m'aligner sur la ligne de départ du Trail Matheysin de mai 2012.

Au début de la course tout va bien.

Au milieu tout va mieux.

Et puis il y a le vingtième kilomètre.

La pente est assez douce, le chemin en terre battue est bien dégagé. Une concurrente me rattrape. Je fais de grandes enjambées mais me range sur le coté droit, frolant le bas-coté où les herbes folles cachent ... une petite branche coupée. Mon pied droit est stoppé net, j'ai même l'impression qu'il est projeté en arrière.

Evidemment je suis projeté en avant. J'ai juste le temps de me dire que si j'atterris à plat sur les cailloux on ne va pas me reconnaitre. alors je lance mon bras droit pour tenter un roulé boulé. La topographie est contre moi, une petite bosse me bloque instantanément mon épaule. Le contact avec la planète est rude, je reste au sol, groggy.

La concurrente s'est arrêtée et me demande si elle doit appeler les secours. J'ai le souffle court, mais ne ressent aucune douleur. Je passe alors doucement un doigt puis deux sous le col de mon tee-shirt pour vérifier ma clavicule. Il n'y a plus de creux sur ou sous clavière, seulement une énoOOrme bosse. 'Appelez les secours' dis-je.

Les concurrents qui arrivent successivement s'arrêtent et s'enquièrent de mon état. L'un deux se propose de remonter vers le poste de secours que nous avons dépassé peu avant. Un autre a une meilleure idée: faire passer le message :'appelez les secours !'.

Le message est donc transmis et je l'entends remonter la pente. Les concurrents ne cherchent pas à comprendre. Dès qu'ils l'entendent, ils s'arrêtent, se retournent, et le fond passer à plein poumon. Je ne sais pas si cette méthode est spontanée ou habituelle en trail, mais elle est efficace. Aprés quelques minutes j'entends un nouveau message revenir vers moi de plus en plus fort :'les secours arrivent'.

Je dis à la femme témoin de rester prés de moi, elle pourra éventuellement décrire la situation aux secouristes si je pars dans les vaps. Les autres reprennent la course.

La voiture des secouristes arrivent. La témoin me demande si elle peut repartir. Je lui dis 'oui merc...' elle est déjà repartie.

Les secouristes immobilisent mon bras, confirment le diagnostic par une palpation délicate mais que je sens quand même bien (ça doit encore résonner dans les montagnes). Ils appellent les pompiers et me remontent jusqu'à la route.

Vingt minutes plus tard le véhicule rouge est là. Merci les secouristes.

Un quart plus tard je suis aux urgences de l'hôpital de La Mure (de l'Amour ?). Merci les pompiers.

Une heure plus tard j'ai été osculté, radiographié, électrocardiogrammophié, et du sang pompé, merci les urgentistes.

Verdict : la clavicule est plus que cassée, il y a plein d'éclats d'os. On me conseille d'aller le lendemain aux urgences de l'hôpital Sud de Grenoble plus habitués à traiter ses cas de traumatismes.

Le lendemain le spécialiste m'informe de la nécessité d'une opération (curage des bris d'os et pose d'une plaque de renfort), sinon je risque de perdre en mobilité, ce qui pour un sportif, qui plus est guitariste, serait ennuyeux. On m'opère dans la foulée, et deux jours plus tard je suis de retour chez moi.

 

Ce récit exhaustif un peu long est à mon avis utile car il montre la réaction exemplaire des trailers, la bonne organisation des secours et donc de l'organisation de course. Les chaines humaines et techniques ont été efficaces dans mon évacuation.

J'ai tenu les organisateurs au courant de la suite médicale des opérations, j'ai reçu des messages de sympathie, et suis invité l'année prochaine à remettre le couvert (sans la gamelle).

 

C'est vraiment bien le trail !

9 commentaires

Commentaire de roudoudou posté le 11-05-2012 à 20:31:31

Bon rétablissement... et bel exemple de solidarité

Commentaire de richard192 posté le 11-05-2012 à 22:33:15

Vraiment pas de bol!
Je te souhaite également un bon rétablissement et un retour rapide parmi nous.
Bon courage

Commentaire de lulu posté le 11-05-2012 à 22:36:28

Bon courage pour la suite et bonne réduc !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 12-05-2012 à 11:49:39

Merci pour ton récit.
Une attitude exemplaire que chacun devrait suivre !!

Commentaire de @lex_38 posté le 12-05-2012 à 17:18:41

Merci pour ce récit qui nous rappelle que tout peut arriver
En tout cas on voit que les coureurs sont une famille et que l'entraide est encore présente
Bon courage pour la suite, il va falloir que tu sois fort pendant les prochaines semaines pour pouvoir revenir en pleine forme

Commentaire de Trimoreo posté le 14-05-2012 à 10:40:46

Un récit très instructif. Merci des conseils et de voir que derrière l'ambiance sympas du trail il y a une orga qui tient la route avec des services de secours efficaces. Sans paraitre voyeur, je suis content de savoir ce que tu deviens car on est toujours touché quand quelqu'un se fait mal : ça aurait pu arriver à tout le monde. On a tous partagé cette course et d'autre qui nous rapproche : la "famille trail" en quelque sorte.
Remet toi bien!!!

Commentaire de petzel posté le 14-05-2012 à 15:41:14

Prends ton temps pour un rétablissement efficace. Je suis assuré qu'à notre prochaine sortie tu auras de nouveau le couteau entre les dents.

Commentaire de Tabaz posté le 14-05-2012 à 17:27:17

Merci à toutes et à tous pour vos souhaits de prompt rétablissement.
Comme l'a dit le général Mac Arthur aux Philippines : 'Je reviendrai!'

Commentaire de samontetro posté le 01-09-2013 à 19:47:34

Je ne l'avais pas vu celui la! Tabaz qui fait des galipettes en regardant doubler une concurrente! Mais tu as bien récupéré et c'est aujourd'hui de l'histoire ancienne, vu ton joli chrono sur le Maratrail cette année!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !