Récit de la course : Skyrace des Matheysins 2016, par Albacor38

L'auteur : Albacor38

La course : Skyrace des Matheysins

Date : 8/5/2016

Lieu : St Honore (Isère)

Affichage : 1950 vues

Distance : 29km

Objectif : Pas d'objectif

24 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

17 autres récits :

Au 7ème ciel... rien de moins

 


Le trail est une drogue dure.


J'ai beau ne pas être un "crack" je suis salement addict. Ma came c'est l'endorphine et l'adrénaline. Du coup la perspective de me "meth" la grosse "dose" (et de mettre aussi, si possible, la "pilule" au frangin par la même occasion) à la Skyrace des Matheysins me motivait un max. Il faut dire que cette course est un cas atypique (un "spécial K" en somme) avec un parcours annoncé très technique et des passages de crêtes enneigés : On s'est tous demandé, je crois, ce qui allait nous attendre là-haut du côté des Oreilles du Loup...


("Loup y es tu ?")


Surtout après avoir visionné la vidéo de la reco Surpris


 

 

Au final ce fût véritablement au delà de toute espérance : Enorme, aérien, sublime et incroyablement audacieux de la part de l'organisation de la course de nous proposer un tel tracé.


24 heures plus tard je suis encore dans un état d'extase. Pas tout à fait descendu, encore, des blanches crêtes Matheysines...



Skyrace des Matheysins 2016 - Trace - par lenclume38


Sur place quelques figures illustres des magazines de Trail témoignent du niveau du plateau (Julien Rancon, Céline Lafaye, César Costa...) mais pour moi les plus belles pages sont toujours à écrire, WE après WE, du côté des copains que je retrouve avec bonheur tout au long de l'année : El Tamanoir et notre bon Michel Riondet (dont on a pas finit de parler) et toutes ces nanas, "héroïnes" du jour et sévèrement burnées, si j'ose dire, pour s'aligner sur un tel parcours. Esther, Lisa, Blanka, Marijane (ah non pas marijane...) : respect !


(Blanka : photographe de l'extrême :))


(Ca vaut pas une couv' d'Esprit Trail sans dec ?)


Avant le départ je me sens étonnemment serein. Moi d'habitude toujours "speed" j'ai la zen attitude. Il faut dire que la seule pression du jour c'est celle qui m'attend à l'arrivée. Pas de challenge DTTN, pas de Bouk avec qui se tirer la bourre. Pas d'échauffement et départ en petites foulée.s Tout se perd ma pauvre Lucette. Et en même temps c'est tellement bon de profiter !



Skyrace des Matheysins 2016 - départ - par lenclume38


J'ai retenu du profil de course près de 13 kilomètres de montée ininterrompue. Dans ces conditions inutile de s'emballer. Très vite j'ai d'excellentes sensations. Je me cale sur un rythme confortable seulement interrompu par des pauses photos. Dèjà je me félicite d'avoir pris les bâtons qui facilitent grandement l'exercice. Marche rapide. Relance en courant. C'est efficace. Je double, un peu, et le cardio reste reste en deça de la zone rouge.




La station (fantôme ?) de La Chaud arrive très vite. L'occasion d'un verre de "Coke" (forcément) puis un KM plus tard on attaque le premier morceau de bravoure avec le bien nommé "sentier du Diable" qui nous emmène 800 mètres plus haut. Ce sentier qui serpente le long du versant sud du Pérolier (2183m) est fascinant : D'en bas on devine une procession continue de coureurs à l'assaut du sommet : L'impression d'être un insecte en bas de sa fourmillière...


(Le chemin du diable)


Les derniers mètres sont déjà étonnants. Main courante et marches XXL taillées dans la neige. Le ton est donné. Me voilà au sommet du Pérolier en 1:50... Au large sur la barrière horaire de 2:30




Vous vouliez de la Skyrace ? En voilà : Sentier de crête enneigé. Le vide à gauche. Le vide à droite. Le ciel pour témoin. C'est beau à pleurer...


(Putain que c'est beau !!!! On va pile en face)


On rejoint à flanc de montagne les oreilles du Loup. Stéphane Girard, le traceur, nous donne les premières recommandations : On range les bâtons : le passage suivant exige les 2 mains libres et on passe les uns après les autres : Pas question d'aller déconner ici.





Une petite troupe se forme en haut. Attendant son tour pour le "grand saut". Le frangin arrive déjà. En pleine forme. Ca chambre à mort. Je découvre également que la nana avec qui je fais le yoyo depuis le KM2 n'est autre que Tilego de Kikourou (et de l'ASPA Meylan). Etait-il possible de trouver plus bel endroit pour cette rencontre ?


(Rencontre au sommet ... au sens propre)


On attaque la descente. C'est indescriptible. Aérien. Grandiose. En un mot : Montagnard. La corde n'est pas là pour l'esthétique et croyez moi on a nulle envie de la lâcher. Elle se termine pourtant et c'est au final sur les fesses, en mode luge, que l'on fait les derniers 20 mètres de descente une fois sorti de toute zone de danger.


(Photo prise par Blanka - Surtout, hein, tu ne laches pas la corde)


Puis rebelote enfin, mais cette fois en montée dans une pente enneigée, à 60%, pour atteindre le Tabor (2389m).




S'il n'y avait pas cette précieuse corde c'est des crampons et un piolet qu'il nous faudrait !

 


 


Le point culminant est enfin atteint ... après 3:13 de "course".


Et près d'une heure et trente minutes depuis le Pérolier alors qu'il y a moins de 2 KM à vol d'oiseau. Ca calme. A ce moment là les premiers sont arrivés et douchés depuis belle lurette.... Il me reste 15KM à parcourir... Cool






Après le Tabor c'est le plaisir régressif de courir à grandes enjambées dans les champs de neige.




Tilego est toujours dans ma foulée et s'amuse autant que moi. Je reprends péniblement un peu de champs dans la petite montée au piquet de Nantes (2214 m). 



L'occasion d'une belle photo au sommet.  Puis très vite on attaque une descente technique où la miss me dépose après 13KM parcourus ensemble.




Le paysage de haute montagne laisse peu à peu la place à des sentiers boisés d'où s'échappent des odeurs résineuses plus entêtantes et délicieuses encore que des parfums précieux . J'envoie les watts avec bonheur savourant chaque seconde de ces moments là. Nous sommes des putains de privilégiés. C'en est honteux :)



Juste avant le 3ème ravito du KM18 une présence dans mes baskets. Je me retourne : Michel ! Bon Dieu ! Michel Riondet ! Il me tue ! Il me fascine ! Il est incroyable ! Il a 70 berges et il envoie du bois ! Michel tu es mon idole ! Vieux corniaud va ! Tu m'épates ! Tu m'épates !! Tu m'épates !!!



Une chance pour moi la légende est cramée. Michel a perdu sa flotte dans la descente du Tabor. Je lui laisse une gourde au ravito et je file fissa avant qu'il ne me reprenne, ce vieux pirate !




Quelques kilomètres plus loin. A 4h10 de course, KM19, c'est au tour du frangin, Bipbip73, de me revenir dessus. Hé Jeff t'as 10mn de retard ! D'habitude c'est à 4h pétante que tu prends le dessus. Cette fois ci pourtant il ne me dépose pas et c'est ensemble (quel plaisir encore !) que nous ferons les 8 derniers kilomètres. A bon rythme, en doublant les crampeux sans l'ombre d'un état d'âme, et en terminant à la bagarre dans un sprint endiablé à l'occasion duquel il prendra le dessus pour ... 1 seconde...

 

5:02:41 de course pour 27,1KM et 1950D+


5 heures de bonheur en barre


5 heures qui sont passées trop vite...


Un de mes plus beau souvenir de course. Je me dois d'adresser un immense merci, et bravo, à l'audace et à l'énergie des organisateurs et bénévoles qui sont allés sécuriser, pour notre plus grand plaisir, un domaine traditionnellement réservés aux montagnards aguéris.




Skyrace des Matheysins 2016 : Arrivée Michel  par lenclume38


24 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 09-05-2016 à 23:25:18

bon, ben, je sais où je vais aller l'année prochaine !
magnifique.
je connais l'été mais l'hiver ça a vraiment de la gueule.
Bravo pour ta course.
par contre, je suis inquiet pour Cauet : il est tout maigre....

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 20:39:22

Ben oui il est tout maigre et ça fait pas du tout mes affaires ça. Voilà qu'il s'accroche dans les montées maintenant !

Commentaire de __icecool__ posté le 09-05-2016 à 23:26:05

Je sens qu'il ne va pas se passer longtemps longtemps avant qu'on te voit sur l'échappée belle ...

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 20:46:43

Ben très exactement 97 jours :)

Commentaire de Vik posté le 10-05-2016 à 00:03:43

Merci Albacor pour ce récit fantastique. Il est rare qu'un récit me parle vraiment de A à Z, sur kikourou où ailleurs. Ils sont souvent tellement empreints d'ego ou de détails chronométriques, d'équipement, etc, dérisoires...
Ici c'est du plaisir partagé et que tu souhaite partager du début à la fin, et c'est magnifique.
Je vais d'ailleurs partager ton récit à ma moman, qui lit régulièrement les miens, et parfois quelques autres, pour la raison ci dessus, à laquelle j'ajoute le sujet de la drogue, qui l'a parfois inquiétée à la vue de la tournure de mes récits.
Une sœur m'a d'ailleurs déjà demandé si je prenais vraiment du LSD, car j'avais, dans un récit, utilisé l'image d' "un cabri shooté aux lsd" pour décrire une descente.
Non je ne prends pas de LSD, mais comme toi, je vis la montagne, et c'est une des drogues les plus agréables qui soient.
A un de ces quatre, sur un chemin, ou en dehors

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 20:45:42

Content que ça t'ait plu Vik ! :)

Au fait j'ai un message pour ta môman : Mm Bxxxxx je tiens à vous dire que je ne suis pour rien dans l'addiction lourde de votre fils au Kouign amann... D'ailleurs il arrête quand il veut... Hein Vik t'arrête quand tu veux ?

Commentaire de The Breizh Runner posté le 10-05-2016 à 12:30:13

pfff super ton récit ain si que la course. Cela donne envie :) Bonne récup !

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 20:48:12

J'attend de pied ferme ton récit de la Skyrace des Monts d'Arrée du coup :)

Commentaire de bipbip73 posté le 10-05-2016 à 16:05:49

ZUT... j'ai dû prendre une trop grosse dose d'endorphine dimanche. J'arrive pas a redescendre, quand je ferme les yeux je vois les oreilles de loup, limite bad trip. Je suis encore dans la course depuis 2 jours. Je pourrai pas attendre l'année prochaine pour mon prochain Rail des Matheysins, j'ai besoin d'ma dose...Vivement le rail de 50 km du Circuit de la SURE. C'était énorme. Un truc de GUEDIN.....................

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 20:38:33

Sans moi pour la Sure. On se retrouve à Piegros. Peut-être une toute petite chance d'être devant toi là bas...

Commentaire de Tekrunner posté le 10-05-2016 à 16:36:04

Ça avait l'air plutôt chouette tout ça, bravo pour la course. Moi les trucs avec "skyrace" dans le nom ça a tendance à me faire un peu peur, et c'est pas les photos des passages avec corde qui vont me rassurer. Content de voir que Nathalie s'est comme d'habitude bien éclatée en descente (vive l'ASPA! ;) ).

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 21:03:29

Oh que oui c'était chouette ! (C'est pas la première fois qu'elle me dépose en descente la Nathalie. Déjà dans les ultimes kilomètres du Trail des torrents elle était allé chercher son podium féminin)...

Commentaire de Noruas posté le 10-05-2016 à 18:24:59

Belle course à vous deux !
Par contre:
1/ Quel dragueur cet Albacor !
2/ Michel n'a que 66 ans !
3/ ils ne me font pas trop envie ces passages dans la neige avec des cordes...

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 20:36:26

Merci pour ta contribution à la paix des ménages :)

Commentaire de Noruas posté le 10-05-2016 à 18:27:10

4/ c'est un peu normal qu'il te rattrape, le Monsieur, il a un record à 2h42 sur marathon! (bon ça date un peu mais quand même)

Commentaire de bipbip73 posté le 10-05-2016 à 18:36:04

c'est vrai ça quel dragueur....et de plus en plus d'ailleurs...

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 20:35:54

Tu veux dire que je cours de plus en plus souvent avec les féminines ?

Commentaire de campdedrôles posté le 10-05-2016 à 21:01:35

Quel plaisir de lire ton récit, avec tes ébahissements de nouveau-né et du vrai Michel Riondet dedans !

Merci l'Albacor !

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 21:47:03

C'est tellement bon que j'ai remis une rasade de Michel dans le récit : L'arrivée du maestro :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-05-2016 à 21:34:50

C'est dingue ce décalage entre ce qu'on voit sur Internet ("skyrace" beurk, primes, etc...) et ce qu'on voit en "vrai" sur cette course : une organisation AU TOP et un parcours d'anthologie.
Ce qui m'avait motivé à proposer cette course comme étape DTTN 2014 :)
D'ailleurs, merci pour la trace GPS, c'est donc la montée au Thabor qui diffère du parcours que j'avais en tête !
Enfin ça reste une course difficile, il faut être courageux pour s'y aligner !

En tout cas merci pour cet enthousiasme qui transpire de ton récit.

Et respect complet avec cette photo mythique de Michel et sa casquette Carrefour Bassens offerte au Barbython 1982 !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 10-05-2016 à 21:51:42

Je dois dire qu'après la lecture des récits des années précédentes et les mises en garde des Didiers j'anticipais encore plus dur. Au final c'est passé comme une lettre à la poste. Excellente prépa pour nos rendez-vous du mois de Juin mon Bouk...

Commentaire de lisa38 posté le 11-05-2016 à 10:16:03

Quel récit !!! sincèrement j'adore j'ai l'impression d'y être encore, du coup même pas la peine de raconter le mien !!! et puis je vois qu'on partage un peu la même vision de la course à pied !!! de la magie c'est sûr, c’était bien différent de l'année dernière quand même, cette version c’était mieux encore :) je vois que tu ne seras pas là pour en ch... à la Sure c'est bien dommage !!!Continues de te droguer c'est de la drogue Bio alors c'est forcement bon !!! A bientôt Lisa PS merci de ne pas t’être moqué de mes lunettes aviateurs dans ton récit hihi :)

Commentaire de the dude posté le 11-05-2016 à 14:24:51

Ah ben dis donc c'est qu'il va prendre goût aux courses d'hommes le Christian :)
Et celle-ci elle pique sévère!!!
C'est l'avant dernière que j'ai faite, et elle m'a laissé un sacré souvenir aussi, sauf qu'il n'y avait pas tant de neige ni ce passage scabreux aux Oreilles de loup (un hommage au déguisement du Bouk probablement...ah ben non c'était un ours!)
En tout cas merci pour le récit, on sent que tu t'es fait plaisir.

Commentaire de philkikou posté le 15-05-2016 à 10:28:56

bien aimé la vidéo reco, le récit de ta course comme si on y était et l'hommage au papy qui fait de la résistance .... Mais quel pied ça dû être une telle course avec de tel paysage !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.19 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !