Récit de la course : Grand Duc de Chartreuse 2012, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Grand Duc de Chartreuse

Date : 24/6/2012

Lieu : St Laurent Du Pont (Isère)

Affichage : 1248 vues

Distance : 16.7km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

71 autres récits :

La Chouette 2012 du Bouk

 

 

 

Après une découverte du Grand Duc en 2009 en relais 5, une participation en duo en 2010, une absence en 2011 pour cause d’inscription tardive, nous voici présents en 2012 !!!



Une équipe formée à 100% de membres de l’ASPA Meylan ! Présentation :
-    Noëlle, gagnante du Trail de Quaix, s’aligne sur le relais 1 avec ses 1500m de D+ !
-    Serge, alias le Kenyan Blanc, sur le relais 2 ;
-    Julien, alias le Bouk, sur le relais 3 pour ses 1500m annoncés de D- !
-    Adeline, alias Adeline, sur le relais 4 sous une grosse chaleur en vue ;
-    Julie, alias July Smiley =), pour le finish sur le relais 5.



L’équipe est formée, et dispose même d'un coach officiel, le dévoué JO, qui va proposer quelques reconnaissances d’avant course à certains relayeurs, et en accompagner certains le jour J.



J’ai ma condition « typique », à savoir peu d’entraînement (une sortie trail lundi, une séance piscine mercredi) et une (très) courte nuit pour cause de mariage. Bref, comme je le dis, une forme habituelle !


Dès 9h nous filons avec Julie à Orgeval pour voir l’arrivée de Noëlle et le départ de Serge. On retrouve l’ambiance typique du Grand Duc, Mon Dieux que c’est bon… Et quel panorama déjà ! Petite discussion avec le Dude national, celui qui fait des courses d’homme maintenant ! Quand Jo arrive, puis Noëlle, qui a bien souffert sur cette ascension du Charmant Som ! 2h50mn soit moins de 3h, on est en avance ! Et voici le départ du Kenyan Blanc le couteau entre les dents !



Nous fonçons à Chalais pour mon relais. Sur place il y a déjà bien plus de monde ! Pascal, Isabelle, Anne, le Lieutenant en chair et en os, Gérald /Emerald, et pleins d’autres têtes connues des courses du coin !



Je croise Vincent qui n’a mis qu’1h40, le Kenyan doit faire un temps à peu près similaire… Et après un échauffement psychologique avec Gérald, mon Serge déboule, c’est parti pour mon relais !!!




LE RELAIS DU BOUK

Ca démarre mal avec cette puce que j’accroche, puis que je décroche car le bruit me saoule ! Finalement je la garde à la main ! Une première montée dans la caillasse où je me préoccupe surtout de ne pas me perdre puisque je ne croise personne... Heureusement, le passage des 500 coureurs de devant a fait une sacrée trace !


Enfin je commence à reprendre des coureurs, mais pour l’essentiel des duos et solos. Il faut souligner que chacun laisse passer sans problème, ce que je ponctue à chaque fois d’une petite tape amicale et d’un « merci+courage ». Une bien belle mentalité dans ce sport, où l’on lutte d’abord avec soi-même. Je croise un kikou, Laurent-trail !


Après une bonne petite mise en jambe, on attaque une partie plus plate le long de rochers-falaises, avec passages de marche obligatoire. On ne saurait être trop prudent. Puis c’est l’entame de l’ascension proprement dite, avec un single forestier à grimper.


Et finalement ça remonte derrière, une nana en orange me passe, je prends le partie de la garder en point de mire, grosse erreur car au bout de 10 minutes je sens bien que je suis dans le rouge, et je dois me remettre dans un rythme plus « personnel ».


Passage sympa dans la forêt où un groupe de seniors (au moins 20-25 !) est en randonnée et nous encourage !!


Enfin nous arrivons à une prairie… Le bénévole indique « encore 280m, d’ailleurs vous voyez le sommet dans 20m ». Horreur, oui, on le voit le sommet, mais c’est horrible, cette fameuse cheminée dans la paroi, tout là-haut… Des drapeaux sont érigés, on entend déjà les supporters de loin, allez, il faut faire style qu’on n’a pas regardé…


Nous voici désormais sur une crête forestière pour rejoindre la paroi, et enfin démarre l’ascension finale en mode « rando+++ ». Un solo sur deux s’arrête devant moi pour chercher l’ombre, et se poser… et aussi quand même pour admirer le somptueux panorama qui s’offre à nous… Quel dommage d’être en course !!


Et la voici cette cheminée, hop hop, c’est vertical, limite à quatre pattes, j’ai mal pour moi, et pour les solos !! Enfin on en termine et arrivons sur un plateau. 1h17 de course, le plus dur est fait ! Une « Emilie » m’a passé dans la cheminée en transpirant à peine, et une Marianne entame la descente en me passant. Pour ma part, je l’entame prudemment… On devine le vallon qu’il va falloir traverser…


Et effectivement ça file ! Mais l’état d’esprit change et je repasse les deux féminines dans cette partie pas agréable pour les pieds avec ces tranchées !


Et voilà que je reconnais Yann dont on m’a dit qu’il n’était pas bien à Chalais. Ma foi il est effectivement fatigué, mais sur le coup je me dis qu’il a réalisé le plus dur, courage !!


On arrive au ravitaillement qui fait du bien, juste avant la dernière ascension. Dernière ascension où je me refais passé par les féminines et un concurrent en vert… Et on bascule, la voici la troisième partie de course, celle que j’attends depuis le début ! Et je vais être servi…


Ca démarre par une descente en alpage, où je reprends d’office mes trois compagnons. On enchaîne avec un sacré pierrier, hop hop je prends le rythme de celui de devant moi qui fonce pas mal. Puis c’est single en forêt, quand soudain il s’arrête pour me laisser passer, « dommage tu m’ouvrais la route » !!


On continue de filer, puis ça devient un peu plus piégeur… Les lapiazs, les racines, les bosquets, la boue, bref c’est bien technique. Un mec de devant moi envoie, quand soudain c’est la sanction, une belle chute. On fait un point, il repart en trottinant, ouf.



On arrive à une partie « marche forcée » avec un bénévole qui nous attend en anorak jaune ! « Tu me donnes chaud !! », « ouais mais ici c’est un frigo » !! C’est reparti, je lance, je relance en espérant quand même en remonter, puis ce sont 3 solos qui apparaissent dont l’inoxydable Michel Riondet !! Quelle figure celui-là !!!


On en termine avec ces descente ultra-casse-patte et bien pentue, je suis avec le dossard 5110 alors que je suis le 5111, hi hi hi. Les bénévoles nous lancent un « halte ! contrôle ! »… Noooooooon, un contrôle des sacs maintenant ?? Et en fait ils prennent juste notre num de dossard, LOL et MDR. Ils annoncent un « 3kms de l’arrivée ». Pour une fois ce sera moins…


C’est reparti pour une descente en chemin 4x4 puis dans un ruisseau, cool, ça rafraîchit. Puis ça repart sur du plat, tiens, je me retourne, j’ai Marianne sur mes talons !! Flûte, après une si belle descente, je suis scotché qu’elle soit déjà là !! Je résiste pour l’honneur puis la suis… Dernier single avant Saint-Joseph, un traileur rouge devant moi… Et oui, c’est lui, le KEKE !!! Et comme si les Dieux du Trail existaient, une première crampe apparait, pile alors que je suis derrière lui !

Heureusement ça passe, nous voici dans les derniers 800m de bitume, et là je ne pense qu’à une seule chose c’est le chrono (il serait temps), grandes foulées et voici la foule, Adeline s’accroche et je lui passe le relais !! 2h29mn45sec, alors que j’escomptais un chrono entre 2h et 3h, ma foi c’est bien vu ! Surtout qu’à ma montre j’ai 1150 de D+ et 1700 de D-, soit 200m de plus qu’annoncé.


Et tout de suite, de l’ombre et du coca, en transfusion s’il le faut !!!


Une course gérée typiquement comme j’aime les gérer, à savoir une montée sèche où je ne suis pas vraiment folichon, la faute sans doute à mes 10 kilos que je ne perds pas, et une descente où je suis euphorique à placer mon pied le plus efficacement possible ! Vive mes Adidas Adizéro yellows !



Suite de la journée…


Yann arrive enfin pour en terminer avec son Duo1, grand respect à lui. Le Kéké est apte à continuer, avec un appel téléphonique à son PP1 d’amour.


Nous filons à Saint-Nicolas… En traversant Saint-Etienne on a mal pour les coureurs dans cette chaleur et ce bitume… Je fais le dernier kilomètre du relais 4 avec Adeline accompagnée par son frère, 2h16 alors qu’on avait dit 2h-2h30. Et July peut démarrer son relais qu’elle attends depuis 8h ce matin !!


Nous fonçons à Miribel-les-Echelles, ravissant patelin, July va bien, puis direction Saint-Laurent-du-Pont où Julie en termine avec ce relais caractérisé par une fin déprimante le long d’une rivière ! 2h45, bravo !


On en termine donc en 12h23, chacun s’est littéralement donné à fond, une bien belle journée en Chartreuse avec des souvenirs pleins la tête !


Et pour finir :

- Merci à Noelle de nous avoir fait ce relais 1 (perso c'était celui que je voulais éviter) ;

- Merci à Serge pour son reportage photographique ;

- Merci à Adeline pour sa gaieté quand elle court ;

- Merci à Julie pour avoir eu les ressources pour faire ces 24 kilomètres pour finaliser cette épopée !



* VIVE LE GRAND DUC *







10 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 25-06-2012 à 12:29:18

Un beau récit pour une belle course

Commentaire de Jean-Phi posté le 25-06-2012 à 13:53:56

Récit haletant ! On sent que tu as tout donné dis donc !! Bravo !
Vive le Gd Duc ! A faire en solo au moins une fois !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 25-06-2012 à 14:00:19

Merci Jean-Phi, mais je suis bien trop jeune pour tenter l'aventure solo... N'est pas Michel Riondet qui veut !!

Commentaire de l ignoble posté le 25-06-2012 à 14:31:59

Le récit est bien structuré,l effort et le parcours sont bien retranscris,et on sent qu'il ya eu des efforts de fait par rapport a la surchage pondérale dont vous semblez être le protaganiste.Ceci étant dans sa construction et par rapport a votre dévouement dans le trail et la communication humaine,votre récit aurait gagné à être plus coquin et en relief érotique.Votre travail mérite cependant une note de 14 sur 20.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 25-06-2012 à 14:33:11

Tu as raison, j'aurai dû parler de cette équipe étrange... Les "Trou Ducs" !!

Commentaire de LtBlueb posté le 25-06-2012 à 22:22:44

Quand on s'est croisé à Chalais, tu étais rayonnant, Julien, heureux d'etre là , et ca s'est ressenti jusque dans ton CR ! joli chrono, je pense que le relais 3 etait le relais le plus compliqué , et pas que pour les solos :)) Enfin j'ajouterai que tu étais très joliment entouré :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-06-2012 à 18:30:24

Merci Blueb' pour ce commentaire, tu mérites un gros bisous de Chihuahua Pearl !!

Commentaire de the dude posté le 26-06-2012 à 17:55:45

Chouette (wahou le jeu de mot) récit Julien!
On sent que t'avais envie d'envoyer du lourd et ça a été le cas :)
Content de t'avoir croisé lors de cette belle fête du trail qu'est le Grand Duc.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-06-2012 à 18:30:13

Hélas on ne s'est pas recroisé mais c'était mieux que rien !! J'ai eu "l'impression" d'envoyer du lourd mais en voyant les positions le niveau en Trail s'est élevé (ou seconde hypothèse je faiblis) !!

Commentaire de le_kéké posté le 29-06-2012 à 15:03:39

Bravo le bouketin, ça m'a fait plaisir de finir cette descente avec toi, le bouk-team a bien assuré. Tu as fait a mon avis le plus beau relai. Va peut être falloir que je revienne sur le grand duc en relai pour enfin moi aussi doubler les solos en sifflotant.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Votre annonce ici !

Accueil - Haut de page - Aide - Contact - Mentions légales - Version mobile - 0.17 sec
Kikouroù est un site de course à pied, trail, marathon. Vous trouvez des récits, résultats, photos, vidéos de course, un calendrier, un forum... Bonne visite !